Corporation Uranium Quest
TSX CROISSANCE : QUC

Corporation Uranium Quest

17 janv. 2008 14h28 HE

Uranium Quest acquiert les propriétés uranifères d'Exploration Midland dans la région de Sakami, Québec

- Les propriétés présentent un potentiel pour la découverte de gîtes d'uranium associés à une discordance, analogues aux gîtes dans le Bassin d'Athabasca dans le nord de la Saskatchewan. - Des travaux de prospection réalisés par S.E.S. Mining Group dans les années 1970 ont permis d'identifier plusieurs indices uranifères ainsi que de nouvelles traînées de blocs radioactifs et de la minéralisation uranifère en place au sein des groupes de claims. - Quest peut acquérir un intérêt de 50 % dans les claims de Midland en contrepartie de paiements en espèces de 200 000 $ et de dépenses d'exploration de 2,8 millions $ sur quatre ans. Quest sera gérant des travaux sur le projet.

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 17 jan. 2008) - Corporation Uranium Quest ("Quest") (TSX CROISSANCE:QUC) a le plaisir d'annoncer la signature d'une lettre d'entente avec Exploration Midland inc. ("Midland") (TSX CROISSANCE:MD) lui conférant l'option d'acquérir un intérêt de 50 % dans les propriétés uranifères entièrement détenues par Midland dans les secteurs LG3 et LG4 du territoire de la Baie-James au Québec. L'entente avec Midland couvre cinq blocs de claims (130 claims) totalisant 66,0 km2 dans la région du lac Sakami dans le nord-est québécois (figure 1). De plus, 119 nouveaux claims couvrant une superficie additionnelle de 60 km2 dans un secteur à fort potentiel ont été jalonnés récemment par Midland. Le secteur du projet est facilement accessible par la route utilisable en toute saison qui mène aux installations hydroélectriques d'Hydro-Québec à la Baie-James.

Selon les conditions de l'entente, Quest a l'option d'acquérir une participation indivise de 50 % dans toutes les propriétés de Midland à l'intérieur d'un Secteur d'intérêt, en contrepartie des suivantes :

- Paiements en espèces de 200 000 $ sur quatre ans.

- Dépenses d'exploration de 2 800 000 $ sur quatre ans, incluant 400 000 $ la première année.

Géologie et minéralisation dans le secteur des propriétés de Midland

La région est constituée d'un socle archéen recouvert en discordance par des roches sédimentaires d'âge protérozoïque de la Formation de Sakami. Des ressources uranifères ont été définies dans la région (par ex. : gîte du lac Gayot (Dieter Lake); ressources historiques antérieures à la norme 43-101 - 50 millions de tonnes métriques (t) à une teneur de 0,1 % U3O8; référence MR-223; QUE-72, Energie, Mines et Ressources Canada, novembre 1989), au niveau, au-dessus ou en-dessous de la discordance; le contexte présente d'ailleurs plusieurs similitudes géologiques avec le Bassin d'Athabasca en Saskatchewan.

Les claims de Midland sont situés dans un secteur considéré très favorable à la présence de gîtes uranifères associés à une discordance. Les blocs de claims qui forment le projet sont connus comme les propriétés Sannon-Seggau (bloc est) et Ganiq (bloc ouest).

La propriété Sannon-Seggau est située dans le secteur LG4 et comprend une zone où des travaux antérieurs (S.E.S. Mining Group) ont mené à la découverte de plus de 47 blocs radioactifs sur une distance latérale de plus de 2 km dans les années 1970. Les résultats d'analyse rapportés par S.E.S Mining de 1 à 2 % U3O8 (avec des teneurs anomales en nickel associées) et ont été obtenus lors d'une campagne de prospection dans le secteur du champ de blocs Seggau. La source de la traînée de blocs Seggau n'a pas encore été identifiée. S.E.S. avait alors conclu que l'association uranium-nickel observée sur Sannon-Seggau était significative et pourrait correspondre à des processus post-minéralisation tel que couramment observé dans le Bassin d'Athabasca. De plus, une zone minéralisée en affleurement située à l'est de la traînée de blocs Seggau, connue comme la veine uranifère Sannon, montre des teneurs atteignant 6,28 % U3O8 en échantillons choisis. La traînée de blocs Seggau et la veine Sannon sont situées sur le flanc nord du bassin LG4, près de la base de la Formation de Sakami.

La propriété Ganiq est située dans la partie est du bassin LG3, qui renferme la plus grande concentration d'indices uranifères dans la région de la Baie-James. La propriété couvre également une traînée de blocs uranifères de trois kilomètres de long, découverte par S.E.S. en 1975. On y trouve près de 250 blocs radioactifs qui présentent de fortes valeurs de radioactivité allant jusqu'à 15 000 comptes par seconde. La propriété renferme également plusieurs indices uranifères historiques, notamment les indices Ganiq Nord, Dominos, Danois et Prospector on rapportés des teneurs varient de 0.03% and 0.085% U3O8. La minéralisation en uranium y est contrôlée par la structure, le long de failles et de zones de cisaillement orientées N120 degrés qui semblent avoir joué un rôle important dans la mise en place de l'uranium.

Midland et Quest envisagent avec beaucoup d'enthousiasme le début de la première phase des travaux d'exploration sur le projet, qui devrait être complétée au début du printemps 2008.

Contrôle de la qualité

Luciano Vendittelli, géologue, est la personne qualifiée qui a révisé le contenu du présent communiqué.

A propos d'Uranium Quest

Corporation Uranium Quest est une société canadienne d'exploration purement axée sur l'uranium, visant l'identification et la découverte de nouvelles opportunités pour des gîtes uranifères de classe mondiale. La Société est inscrite à la Bourse de croissance TSX sous le symbole "QUC" et est dirigée par une équipe de gestionnaires très respectée et une équipe technique avec un historique de découvertes minières. Quest oeuvre présentement à l'avancement de plusieurs projets à fort potentiel dans les grandes régions d'exploration uranifère au Canada : la ceinture de la rivière George dans le nord-est québécois, la région de Kenora dans le nord-ouest ontarien, et la région de Plaster Rock dans le nord-est du Nouveau-Brunswick. La Société continue d'identifier de nouvelles opportunités de projets à fort potentiel à travers l'Amérique du Nord.

A propos d'Exploration Midland

Midland mise sur l'excellent potentiel minéral et le climat d'investissement favorable au Québec pour faire la découverte de nouveaux gisements d'or, de métaux usuels et d'uranium de classe mondiale. Midland entend adopter une attitude proactive en 2008 à l'égard de l'acquisition de nouvelles propriétés d'exploration minière au Québec. La Société a récemment conclu d'importantes ententes avec Agnico-Eagle pour le projet Baie James Or et avec Breakwater pour les projets Weedon et Gatineau Zinc. La direction évalue actuellement d'autres opportunités et d'autres projets afin d'accroître le portfolio de la Société. Midland préfère travailler en partenariat et entend conclure rapidement des ententes à cet égard en ce qui concerne les propriétés acquises en 2008.

Certains énoncés compris dans ce communiqué, qui ne sont pas des faits historiques, constituent des "énoncés prospectifs" au sens de la "U.S. Private Securities Litigation Reform Act of 1995". Le lecteur est prévenu que ces énoncés ne garantissent pas les performances futures, et que les développements ou les résultats réels pourraient différer sensiblement de ceux qui sont présentés dans les "énoncés prospectifs".

Une Carte de localisation de la propriété Quest-Midland sous option est disponible à l'adresse suivante : http://www.ccnmatthews.com/docs/qucmapfren.pdf

La Bourse de croissance TSX n'a pas révisé ce communiqué et n'accepte aucune responsabilité quant à sa véracité ou son exactitude.

Renseignements