31 signataires professionnels de l'industrie minière québécoise

19 mars 2010 11h17 HE

Uranium et manipulation de l'opinion publique

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwire - 19 mars 2010) - Les trente et un (31) dirigeants de l'industrie minière québécoise signataires de cette lettre ouverte, incluant dix (10) présidents et anciens présidents de l'Association de l'exploration minière du Québec (AEMQ) et de l'Association minière du Québec (AMQ), réaffirment leur position contre les tentatives de manipulation de l'opinion publique ciblant l'industrie minière et, en particulier, le secteur de l'uranium.

Les signataires attirent l'attention des Québécoises et des Québécois, des élus des instances municipales, régionales et provinciales et du gouvernement du Québec sur les points suivants :

  1. Les professionnels du secteur minier, géologues et ingénieurs, sont des citoyens soumis aux codes d'éthique des ordres professionnels auxquels ils se rattachent. Ils s'expriment ici à titre de professionnels et de citoyens soucieux de préserver la qualité d'un débat public en rejetant toute gesticulation médiatique.
  1. La ville de Sept-Îles est soumise depuis des mois à l'influence d'un noyau d'activistes alertant à grands cris la population « devant la réalisation d'un projet imminent d'une mine d'uranium » au lac Kachiwiss. Cette campagne a culminé le 3 décembre 2009 avec l'annonce fracassante d'un groupe de médecins ayant « déjà décidé de quitter la région » (1). Ce maquillage de la réalité, qui fait passer un projet d'exploration pour « un projet imminent d'une mine d'uranium », est une pure manipulation. Cette manoeuvre doit être dénoncée avec la plus grande vigueur. Elle est destinée à semer le doute et la peur chez le plus grand nombre possible de citoyens de bonne foi, incluant aussi des médecins.
  1. Ce faisant, les activistes occultent le processus extrêmement strict, contraignant et transparent imposé par les autorités provinciales et fédérales aux sociétés minières qui souhaiteraient mettre en production un gisement d'uranium. Le cadre règlementaire existant vise à contrôler et à réduire tout impact négatif possible sur la santé des travailleurs, sur la population vivant à proximité et sur l'environnement. A cet égard, toutes les mines d'uranium actuellement en exploitation au Canada sont certifiées ISO 14001, norme internationale de qualité en gestion environnementale (2). Une information soigneusement passée sous silence par les activistes.
  1. De façon prévisible, l'enjeu local du projet Kachiwiss est utilisé comme tremplin pour demander « un moratoire sur l'exploration et l'exploitation de mines d'uranium » au Québec (3). Dans une lettre ouverte (4) publiée le 17 février 2010, deux médecins de Sept-Îles, imputables vis-à-vis de leur ordre professionnel, feignent d'ignorer les avis répétés de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), dont l'indépendance, la rigueur et l'autorité ne peuvent être raisonnablement mis en doute (5)(6). Dans ce contexte, la lettre ouverte des deux médecins apparaît comme une déclaration militante et biaisée. En effet, la mise en avant des principes de « précaution » et de « prévention » qu'ils réclament est la nature même de la mission et des actions de la CCSN. Dans un document conjoint publié le 10 février 2010, l'AEMQ et l'AMQ démontrent, point par point, que l'argumentation des activistes supportant un moratoire est non fondée (7).
  1. Finalement, l'affaire Kachiwiss et la demande de moratoire viennent masquer, sur la scène québécoise, les vrais enjeux environnementaux et de santé:
  • Le pétrole et le charbon sont les principales sources des gaz à effet de serre (GES). Les pays développés qui émettent le moins de GES sont ceux où la part d'énergie nucléaire est la plus importante. Cela a conduit des écologistes de renom à réviser leurs positions et à se déclarer maintenant favorables au nucléaire tels James Lovelock, un des fondateurs de l'écologie moderne et inventeur du concept Gaïa, Patrick Moore et Stephen Tindale, anciens leaders du mouvement Greenpeace (8)(9).
  • L'Agence internationale de l'énergie (AIE) plaide pour réduire l'empreinte carbone du secteur de l'énergie, incluant le développement du nucléaire, nécessitant d'investir près de 10 500 milliards $US sur 20 ans (10). La conférence de Copenhague a aussi récemment souligné l'urgence de développer des scénarios pour contrer le réchauffement climatique en faisant notamment référence au nucléaire.
  • L'énergie nucléaire est actuellement la principale source d'énergie alternative aux énergies à base de carbone. Pour réduire la dépendance énergétique et les émissions polluantes, le président américain Obama a récemment annoncé l'octroi d'un prêt de 8 milliards $ pour relancer la construction de réacteurs (11). Ce budget pourrait être porté à 54 milliards $ en 2011. La même volonté a été énoncée par plusieurs grands pays dont la Chine.
  • Par ailleurs, la pénurie mondiale d'isotopes radioactifs (12), produits dans les centrales nucléaires, vient rappeler le rôle essentiel des marqueurs radioactifs dans le domaine de la santé pour la détection des cancers (70 000 examens par jour dans le monde).

Le Québec doit rester une société ouverte, innovatrice, capable de tirer parti de ses ressources naturelles. La valorisation de ces ressources naturelles doit être conduite en fonction des lois, dans le respect scrupuleux de l'intérêt des citoyens et de l'environnement. L'expertise du Québec en exploration, en exploitation, en ingénierie et en gestion environnementale est reconnue à l'échelle mondiale; elle est créatrice de valeur et de qualité de vie pour l'ensemble des Québécois. Dans cette perspective, le discernement entre faits et propagande est essentiel.

Références :

  1. Lettre de démission des médecins de Sept-Îles, 3 décembre 2009, www.sisur.ca
  1. Organisation Internationale de Normalisation. Les fondements d'ISO 14000, www.iso.org
  1. Mieux vaut prévenir que guérir. Un moratoire sur les mines d'uranium est urgent et nécessaire. Lettre ouverte, Dre Isabelle Gingras et Dr Bruno Imbault, Sept-Îles, 17 février 2010.
  1. Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). L'extraction de l'uranium : les faits sur une industrie bien réglementée, 15 décembre 2009.
  1. Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). Prospection, extraction minière et concentration de l'uranium : l'heure juste, 22 décembre 2009.
  1. Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! Demandons un moratoire sur l'exploration et l'exploitation de l'uranium au Québec, Sept-Îles, Mai 2009.
  1. AEMQ et AMQ. Analyse du document «Demandons un moratoire sur l'exploration et l'exploitation de l'uranium au Québec », divulgué en mai 2009 par la Coalition Pour que le Québec ait meilleure mine!, 10 février 2010, www.aemq.org et www.amq-inc.com
  1. Association des écologistes pour le nucléaire (AEPN), www.ecolo.org
  1. Revirement pro-nucléaire de grands écologistes. Jean-Pierre Bommer, Le Temps, 13 mai 2009.
  1.  Pour l'AIE, le statu quo énergétique met la planète sur « une trajectoire dangereuse ». Le Monde, 10 novembre 2009.
  1.  Le monde entier s'inquiète de l'arrêt de la production de certains marqueurs radioactifs des cancers. Le Figaro, 16 février 2010.
  1.  Obama relance le nucléaire, Economie, Radio-Canada.ca, 17 février 2010.

Paul Archer, Ingénieur, M.Sc., Vice-président Exploration, Mines Virginia inc., Ancien Président de l'Association de l'exploration minière du Québec, 1997-1998

Pierre Bérubé, Ingénieur, Président, Abitibi Géophysiques inc., Ancien Président de l'Association de l'exploration minière du Québec, 2002-2004

Guy Bourassa, Avocat, Président et Chef de la direction, Exploration Nemaska inc.

Serge Bureau, Ingénieur, M.Sc., Président et Chef de la direction, MDN inc.

Robert Bryce, Ingénieur, Ancien Président de l'Association minière du Québec.

Peter J. Cashin, Géologue, M.Sc. Président et Chef de la direction, Corporation Uranium Quest.

Philippe Cloutier, Géologue, Président et Chef de la direction, Ressources Cartier inc.

Jean Descarreaux, Géologue, Ph.D., Ancien président de l'Association de l'exploration minière du Québec, 1977-1978

Dominique Doucet, Ingénieur, Président Directeur Général, Ressources Sirios inc.

René Dufour, Ingénieur, Ancien Président de l'Institut Canadien des Mines.

Nicolas Fehrenbach, M.B.A., Président directeur général, AREVA Québec inc.

Antoine Fournier, Géologue, M.Sc., Président et Chef de la direction, Ressources Threegold inc.

Marco Gagnon, Géologue, M.Sc., Président et chef de la direction, Adventure Gold Inc., Ancien président de l'Association de l'exploration minière du Québec, 2006-2008

André Gaumond, Ingénieur, M.Sc., Président et chef de la direction, Mines Virginia inc., Ancien président de l'Association de l'exploration minière du Québec, 1996-1997

Marie-Josée Girard, Géologue, M.Sc., Présidente et CEO, Dios Exploration inc.

Yves Harvey, Ingénieur, Ph.D., Directeur général, COREM, Ancien président de l'Association minière du Québec.

Guy Hébert, B.Sc., M.B.A., Président et chef de la direction, Ressources Strateco inc.

Youcef Larbi, Géologue, Ph.D., Chef géologue et Chef des opérations, Conseil Cri sur l'exploration minérale.

Michel Leclerc, Ingénieur, Président en exercice de l'Association minière du Québec.

Jean-Marc Lulin, Géologue, Ph.D., Président et chef de la direction, Exploration Azimut inc.

Glenn J. Mullan, Géologue, Président du conseil et Président directeur général, Mines de la Vallée de l'Or Limité.

François Perron, B.Sc., M.B.A., Président et Chef de la direction, Golden Goose Resources Inc.

Ghislain Poirier, Ingénieur, Vice-président Affaires Publiques, Stornoway Diamonds Corporation, Président en exercice de l'Association de l'exploration minière du Québec.

Gérald Riverin, Géologue, Ph.D., Président et Chef de la direction, Ressources Cogitore inc., Ancien Président de l'Association de l'exploration minière du Québec, 2004-2006

Gino Roger, Ingénieur, Président et Chef de la direction, Exploration Midland inc.

Sean Roosen, Président et chef de la direction, Corporation Minière Osisko.

Yves Rougerie, Géologue, B.Sc., Président et Chef de la direction, Ressources Abitex inc.

Gregg Sedun, LLB, Président du conseil et Chef des opérations, Ressources Uracan ltée.

Claude St-Jacques, Président et Chef de la direction, Société d'Exploration Minière Vior inc.

Jack Stoch, Géologue, B.Sc., Président et Chef de la direction, Entreprise Minière Globex inc.

MacKenzie Watson, Ingénieur, Président et Chef de la direction, Ressources Freewest Canada inc.

Renseignements

  • Guy Hébert : 450-641-0775
    Jean-Marc Lulin : 450-646-3015
    Ghislain Poirier : 418-780-3938