Ressources Vantex Ltée
TSX CROISSANCE : VAX

Ressources Vantex Ltée

15 juin 2009 08h00 HE

Vantex acquiert un permis pour la recherche de pétrole et de gaz naturel dans le bassin de Moose River

LA PRAIRIE, QUEBEC--(Marketwire - 15 juin 2009) - La direction de Resources Vantex Ltée (TSX CROISSANCE:VTX) a obtenu un permis pour la recherche de pétrole et de gaz situé dans la portion québécoise du bassin sédimentaire de Moose River, localisé dans les basses terres de la Baie James. Ce permis couvre une superficie d'environ 25,000 hectares.

Ce permis couvre l'indice pétrolier du Lac Salomon représenté par un suintement d'huile caractérisé par un film blanc laiteux à vert pâle qui recouvre plusieurs étangs au sud du Lac Solomon (Indice Salomon- GM 35731). De plus, ce rapport mentionne la présence d'unités lithologiques ayant de bonnes caractéristiques pour agir en tant que réservoirs potentiels.

Le permis se trouve à environ 65 km au nord d'une route forestière. La ville la plus proche, La Sarre en Abitibi, se situe à environ 225 kilomètres. Une voie ferrée dessert cette municipalité.

Le bassin de Moose River

Le bassin sédimentaire de Moose River est localisé de part et d'autres de la Baie James et est recouvert en presque totalité par les basses terres de la Baie James. Il se situe en partie dans le nord-est de l'Ontario tandis que l'extrémité est du bassin se retrouve au Québec. Les roches sédimentaires d'âge Paléozoïque (Ordovicien moyen à Dévonien Supérieur) recouvre en discordance les précambriennes. Celles-ci sont recouvertes en discordance par des roches sédimentaires d'âge Mésozoïque (Jurassique moyen et Crétacé inférieur).

Selon Hamblin A.P. (Hydrocarbon potential of the Paleozoic sucession of Hudson Bay/Janes Bay : Preliminary conceptual synthesis of Background data ; Geological Survey of Canada, Open File 5731, 12 p ; 2008.), la formation de shales bitumineux de Boas River et les shales gazeux de Long Rapids seraient deux formations sources d'hydrocarbures dans le bassin alors que plusieurs autres formations pourraient agir en tant que réservoirs.

Selon Sanford, B.V. et al. (Hudson Platform - Economic Geology, in, Sedimentary Cover of the Craton in Canada, D.F. Scott and J.D. Aitken (eds.) ; Geological Survey of Canada, no. 5, p. 701-707 ; 1993) ce bassin pourrait faire partie d'une plus grande séquence sédimentaire lors de la transgression marine du Paléozoïque et être relié aux bassins appalachien (nord-est des Etats-Unis et sud-est de l'Ontario), de Michigan (Michigan) et Williston (Ouest canadien), ces deux derniers possédant des réservoirs productifs. Certaines études montrent que les basses terres du Saint-Laurent pourraient être l'équivalent du bassin appalachien.

"Nous sommes confiants que cette région représente une cible de choix pour l'exploration pétrolière et gazière car la géologie du bassin de Moose River est stratigraphiquement équivalente aux bassins productifs de Michigan et Williston de même qu'au bassin appalachien et à son équivalent dans les basses terres du Saint-Laurent. Et la présence de suintement de pétrole, qui est à l'origine de plusieurs découverte importantes dans le monde, démontre clairement que le secteur du lac Solomon offre un potentiel hors de l'ordinaire. Pour développer ce projet, nous comptons nous associer avec un partenaire ayant les connaissances requises en ce domaine " de souligner M. Guy Morissette, président de la compagnie.

Ce communiqué de presse a été lu et approuvé par M. Gilles Laverdière, géologue consultant indépendant, et personne accréditée selon la norme nationale 43-101.

Ce communiqué de presse a été lu et approuvé par M. Gilles Laverdière, géologue consultant indépendant, et personne accréditée selon la norme nationale 43-101.

Renseignements