Fonds de revenu Wajax
TSX : WJX.UN

Fonds de revenu Wajax

26 févr. 2010 17h05 HE

Wajax annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et son intention de se convertir en société par actions

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 26 fév. 2010) - Fonds de revenu Wajax (TSX:WJX.UN) -



-----------------------------------
Trois mois
(en millions de dollars, sauf les données terminés les 31 Exercice terminé
par part) décembre le 31 décembre
-----------------------------------
2009 2008 2009 2008
-----------------------------------
RESULTATS CONSOLIDES
--------------------
Produits 250,9 $ 317,3 $ 973,1 $ 1 213,5 $
Bénéfice net 8,3 $ 19,4 $ 34,2 $ 75,8 $
Bénéfice de base par part 0,50 $ 1,17 $ 2,06 $ 4,57 $
Liquidités distribuables(1) 10,0 $ 20,4 $ 42,3 $ 77,0 $
Liquidités distribuables de base par
part(1) 0,60 $ 1,23 $ 2,55 $ 4,64 $
DIVISIONS
---------
Produits- Matériel roulant 127,4 $ 148,0 $ 476,9 $ 635,3 $
- Composantes industrielles 67,1 $ 89,2 $ 279,6 $ 322,8 $
- Systèmes générateurs 57,3 $ 80,8 $ 220,1 $ 258,4 $
Bénéfice- Matériel roulant 8,3 $ 11,0 $ 30,5 $ 50,0 $
marge en % 6,5 % 7,4 % 6,4 % 7,9 %
- Composantes industrielles 1,0 $ 5,0 $ 4,7 $ 20,2 $
marge en % 1,5 % 5,6 % 1,7 % 6,3 %
- Systèmes générateurs 1,4 $ 7,3 $ 8,8 $ 21,7 $
marge en % 2,4 % 9,1 % 4,0 % 8,4 %
-----------------------------------

(1) Indique une mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique Mesures non
conformes aux PCGR dans le rapport de gestion ci-joint.


Le Fonds de revenu Wajax a annoncé aujourd'hui ses résultats du quatrième de 2009 et son intention de demander aux porteurs de parts d'approuver la réorganisation du Fonds en une structure de société par actions le 1er janvier 2011.



Faits saillants du quatrième trimestre

-- Les produits consolidés du quatrième trimestre se sont chiffrés à 250,9
millions de dollars, en baisse de 66,4 millions de dollars, soit 21 %,
par rapport au dernier exercice. Les produits de la division du Matériel
roulant et ceux de la division des Systèmes générateurs ont fléchi de 14
% et de 29 %, respectivement, sous l'effet du repli des ventes de
matériel et de pièces et services. Les produits de la division des
Composantes industrielles ont reculé de 25 % en raison du fléchissement
de la demande dans toutes les catégories de produits.
-- Le bénéfice net s'est établi à 8,3 millions de dollars, ou 0,50 $ par
part, pour le trimestre, alors qu'il était de 19,4 millions de dollars,
ou 1,17 $ par part, en 2008. L'effet négatif du recul des volumes et du
rétrécissement des marges liées au matériel et aux pièces a largement
contrebalancé l'effet positif de la baisse des frais de vente et
d'administration, des recouvrements d'impôts et de la diminution des
intérêts débiteurs par rapport au dernier exercice.
-- Les liquidités distribuables de base du quatrième trimestre (voir la
rubrique Mesures non conformes aux PCGR dans le rapport de gestion) ont
fléchi, passant de 1,23 $ par part à l'exercice précédent à 0,60 $ par
part pour le trimestre en raison de la diminution du bénéfice, qui a été
contrebalancée en partie par la baisse des dépenses en immobilisations
de maintien.
-- La dette à long terme, déduction faite de la trésorerie, a diminué de
30,5 millions de dollars au cours du trimestre par suite d'importantes
réductions des éléments hors caisse du fonds de roulement, ce qui a
donné lieu à une dette à long terme, déduction faite de la position de
trésorerie, de 70,3 millions de dollars à la fin de l'exercice.
-- Le Fonds a également annoncé les changements suivants touchant sa
structure organisationnelle :

Avec prise d'effet le 1er janvier 2010, Tim Zawislak a été nommé au
poste de premier vice-président, Systèmes générateurs de Wajax. Cette
division a été créée afin d'intégrer les activités des unités
commerciales de Waterous et de DDACE dans le but de devenir un seul
fournisseur national de systèmes générateurs.

En janvier 2010, Gord Duncan a décidé de quitter ses fonctions de
premier vice-président, Composantes industrielles avec prise d'effet
prévue le 30 juin 2010. Il s'est engagé à assurer une transition
appropriée de ses responsabilités. Son successeur sera nommé avant son
départ.

-- Le Fonds a déclaré des distributions mensuelles de 0,15 $ par part (1,80
$ annualisées) pour les mois de mars et d'avril.


Neil Manning, président et chef de la direction, a commenté les résultats de 2009 et les perspectives de 2010 en ces termes : " En 2009, nous avons observé un affaiblissement sans précédent de la demande sur le marché dans la plupart des secteurs où nous exerçons nos activités. Sur une base consolidée, les produits ont fléchi dans tous les secteurs, à l'exception des secteurs gouvernemental et des services publics. Les secteurs de la construction et du pétrole et gaz classiques ont été les plus durement touchés par cette contraction, tandis que le secteur ayant le mieux épongé ces contrecoups a été celui des sables bitumineux. Nous avons réagi à cette détérioration rapide des conditions commerciales en procédant à une compression d'environ 15 % des effectifs et en sabrant les autres frais généraux. Nous avons par ailleurs freiné les dépenses en immobilisations et réduit de plus de 57,0 millions de dollars les éléments hors caisse du fonds de roulement.

Pour 2010, nous nous attendons à une reprise modeste de la demande globale sur le marché pour nos produits, reprise qui se fera sentir davantage au cours du second semestre de l'exercice. Nous prévoyons que le début de l'exercice 2010 continuera de présenter des défis par rapport à 2009, car les produits enregistrés au cours de ce dernier exercice ont profité du carnet de commandes plus garni à la fin de 2008. Nous nous attendons à ce que les activités dans le secteur des sables bitumineux ainsi que dans les secteurs gouvernemental et des services publics demeurent solides et à ce que les activités dans les secteurs de l'exploitation minière et du traitement des métaux s'intensifient à la faveur d'une croissance soutenue de la demande des produits de base. Même si nous croyons que les secteurs de la construction et du pétrole et gaz classiques laissent entrevoir des perspectives de croissance à long terme intéressantes, nous nous attendons, pour 2010, à ce que l'activité dans ces secteurs continue d'être nettement inférieure à celle qui a été enregistrée en 2008, alors que les marchés étaient solides. "

Conversion en société par actions

Le Fonds a annoncé aujourd'hui que son conseil des fiduciaires avait approuvé un processus visant la conversion du Fonds en société par actions au moyen d'un plan d'arrangement en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés par actions. Aux termes du plan d'arrangement, qui prendra effet vers le 1er janvier 2011, les porteurs de parts du Fonds échangeront leurs parts contre des actions ordinaires d'une nouvelle société, dont la raison sociale sera Corporation Wajax, à raison d'une part contre une action, et ils continueront de détenir indirectement les mêmes intérêts économiques, selon une base proportionnelle, dans l'entreprise de Wajax. Aucun impôt ne sera payable par le Fonds dans le cadre de la conversion et un " roulement " à imposition différée aux fins de l'impôt sur le revenu fédéral canadien s'appliquera à l'échange de parts contre des actions ordinaires de Corporation Wajax.

Le 31 octobre 2006, le ministre des Finances a annoncé que le gouvernement fédéral avait l'intention de modifier le traitement fiscal accordé aux entités intermédiaires de placement déterminées (" règles relatives aux EIPD "). Selon les règles relatives aux EIPD, les distributions de certains revenus de fiducies de fonds commun de placement cotées en bourse, dont le Fonds, sont imposées, en ce qui concerne les fiducies, à un taux d'imposition comparable au taux d'imposition combiné des sociétés fédéral et provincial et considérées comme des dividendes versés aux porteurs de parts.

Lorsque le Fonds sera assujetti aux règles relatives aux EIPD en 2011, les avantages comparatifs sur le plan de l'impôt sur le revenu de la structure de fiducie par rapport à une structure de société par actions seront éliminés. Dès 2011, dans l'hypothèse où les lignes directrices en matière de croissance ne sont pas dépassées dans l'intérim, le Fonds ne sera plus autorisé à déduire les distributions faites aux porteurs de parts dans le calcul de son revenu imposable, ce qui fera en sorte qu'il sera assujetti à l'impôt sur le revenu sur ces distributions par ailleurs versées aux porteurs de parts à un taux comparable au taux d'imposition combiné des sociétés fédéral et provincial. Par conséquent, les règles relatives aux EIPD auront pour effet de réduire le montant dont dispose le Fonds pour faire des distributions aux porteurs de parts jusqu'à concurrence de l'impôt payable des EIPD sur les distributions faites aux porteurs de parts. Ces derniers seront réputés avoir reçu des dividendes d'une société canadienne imposable correspondant au montant des distributions. En réalité, le Fonds sera assujetti à l'impôt comme s'il était une société, ce qui se traduira par la perte des avantages fiscaux et des avantages relatifs aux sources de liquidités qui avaient motivé l'adoption d'une structure de fiducie de revenu au départ.

Le conseil des fiduciaires du Fonds a évalué la viabilité que représente le maintien de la structure de fiducie actuelle du Fonds compte tenu des circonstances qui prévaudront en 2011 et en est venu à la conclusion que la structure de fiducie cesserait d'être une structure efficace pour maximiser la valeur pour les porteurs de parts à compter de 2011 et que les porteurs de parts bénéficieraient, à ce moment-là, de la conversion du Fonds en une société par actions. Le conseil des fiduciaires du Fonds en est venu à la conclusion que la conversion est au mieux des intérêts du Fonds et de ses porteurs de parts.

Suivant la conversion, il est prévu que Corporation Wajax versera une partie importante du bénéfice net sous forme de dividendes mensuels. A mesure que l'économie canadienne se redressera, Wajax prévoit que les perspectives économiques du Fonds s'amélioreront de manière correspondante en 2010. Si ces améliorations se concrétisent, Wajax a l'intention de maintenir le taux de distribution actuel du Fonds pendant tout l'exercice. En 2011, les augmentations prévues du bénéfice serviront à contrebalancer, dans la mesure possible, l'incidence de la charge fiscale à titre de société par actions dans le but de verser, après la conversion, des dividendes en espèces mensuels dont le montant sera comparable aux distributions de liquidités mensuelles versées à titre de fiducie. La différence entre les distributions mensuelles globales annuelles et le revenu imposable du Fonds pour 2010, s'il en est, sera versée à titre de distribution spéciale à la fin de l'exercice sous forme de liquidités ou autrement que sous forme de liquidités ou encore au moyen d'une combinaison des deux.

Rien ne garantit que des distributions continueront d'être versées par le Fonds et/ou que des dividendes continueront d'être versés par Corporation Wajax après la conversion ni, le cas échéant, qu'ils seront de cet ordre. Plus précisément, le conseil d'administration de Corporation Wajax aura la faculté de modifier en tout temps la politique en matière de dividendes. La capacité de Corporation Wajax de verser des dividendes en espèces et le montant réel de ceux-ci seront tributaires, entre autres choses, du rendement financier de Corporation Wajax, des variations du fonds de roulement, de la durabilité des marges, des dépenses en immobilisations et des restrictions contractuelles sur les dividendes, y compris toute entente intervenue entre les prêteurs de Corporation Wajax, et du respect des critères de solvabilité imposés par la Loi canadienne sur les sociétés par actions en ce qui a trait à la déclaration et au versement de dividendes.

A l'assemblée annuelle et extraordinaire du Fonds devant avoir lieu le 7 mai 2010, les porteurs de parts du Fonds seront invités à approuver la conversion aux termes d'un plan d'arrangement. Il est prévu que la circulaire de sollicitation de procurations connexe, qui exposera en détail les modalités de la conversion proposée, sera envoyée par la poste aux porteurs de parts vers le 5 avril 2010 et pourra être consultée à l'adresse www.sedar.com. De plus, la conversion est assujettie à l'approbation de la Cour supérieure de justice de l'Ontario. Les actions ordinaires devant être émises par Corporation Wajax en échange des parts du Fonds dans le cadre de la conversion ont été conditionnellement approuvées à des fins d'inscription à la cote de la Bourse de Toronto sous réserve des exigences de cette bourse, qui devraient être satisfaites à la date de prise d'effet de la conversion ou dès qu'il sera raisonnablement possible de le faire par la suite.

Le Fonds de revenu Wajax est un important distributeur canadien de matériel roulant, de composantes industrielles et de systèmes générateurs, dont il assure également le service après-vente. Ses trois divisions principales distinctes exploitent un réseau de 110 succursales partout au Canada, ce qui témoigne de son exposition diversifiée à l'économie canadienne. Sa clientèle provient des secteurs des ressources naturelles, de la construction, du transport, de la fabrication, du traitement industriel et des services publics.

La conférence téléphonique portant sur les résultats financiers du quatrième trimestre de Wajax sera diffusée sur le Web. Vous êtes invité à l'écouter en direct le vendredi 26 février 2010 à 14 h 30 (heure de l'Est). Pour ce faire, veuillez vous rendre à l'adresse www.wajax.com et cliquer sur le lien menant à la conférence sur le Web à partir de la page Relations avec les investisseurs. La conférence archivée sera disponible sur le site susmentionné dans les 24 heures suivant sa tenue.

Enoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Ceux-ci portent sur des événements futurs ou des rendements éventuels et reflètent les hypothèses et attentes actuelles de la direction. On reconnaîtra les énoncés prospectifs à l'emploi de termes tels que " prévoir ", " s'attendre à ", " croire ", " pourrait ", " devrait ", " estimer ", " projeter ", " perspectives ", " planifier " et d'expressions semblables ainsi qu'à l'emploi du conditionnel ou du futur. Le présent communiqué de presse contient notamment, sans limitation, des énoncés prospectifs se rapportant aux avantages de la conversion, au moment de la date de prise d'effet de la conversion, au respect des conditions d'inscription des actions ordinaires de Corporation Wajax, à certaines incidences en matière d'impôt sur le revenu à l'égard de la conversion, aux possibilités de versement continu de distributions par le Fonds jusqu'à la date de prise d'effet de la conversion et aux possibilités de versement de dividendes par Corporation Wajax après la réalisation de la conversion.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué de presse reflètent les opinions actuelles de la direction et sont fondés sur l'information dont dispose actuellement la direction du Fonds. Plus particulièrement, les énoncés prospectifs ayant trait aux possibilités de versement continu de distributions par le Fonds jusqu'à la date de prise d'effet de la conversion et aux possibilités de versement de dividendes par Corporation Wajax par suite de la réalisation de la conversion sont fondés sur : les caractéristiques financières et opérationnelles du Fonds à la date des présentes, les résultats d'exploitation et financiers prévus du Fonds entre la date des présentes et la date de prise d'effet, les résultats d'exploitation et financiers prévus de Corporation Wajax après la date de prise d'effet, les avis de la direction et du conseil des fiduciaires du Fonds à l'égard des avantages associés à la conversion et les avis de la direction et du conseil des fiduciaires du Fonds à l'égard des conditions actuelles et escomptées du marché.

Même si nous croyons que les attentes dont il est fait état dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, rien ne garantit qu'elles s'avéreront exactes. De par leur nature, les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes intrinsèques (tant sur le plan général que particulier) ainsi que des risques que les énoncés prospectifs ne se réalisent pas. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs du fait qu'un nombre important de facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement des opinions, des plans, des objectifs, des attentes et des prévisions, des estimations et des intentions exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, notamment : des changements aux lois et aux règlements régissant le Fonds et ses activités d'exploitation, des modifications fiscales touchant le Fonds, l'évolution du contexte commercial général et de la conjoncture économique des marchés dans lesquels le Fonds et ses clients exercent leurs activités, les fluctuations des prix des produits de base, les relations que le Fonds entretient avec ses fournisseurs et les fabricants ainsi que l'accès du Fonds à des produits de qualité, la capacité du Fonds à maintenir et à élargir sa clientèle, l'incapacité des parties de remplir, au moment de la conversion proposée du Fonds en société par actions au moyen du plan d'arrangement, les conditions qui y sont prévues, l'incapacité de respecter les exigences d'inscription, l'incapacité d'obtenir les consentements, autorisations ou approbations exigés, y compris l'approbation de la Cour supérieure de justice de l'Ontario, à l'égard de la conversion et l'approbation requise des porteurs de parts en ce qui a trait à la conversion, l'impossibilité de tirer profit des avantages prévus de la conversion, les conditions futures réelles du marché pouvant différer des prévisions faites par la direction et le conseil des fiduciaires du Fonds et les résultats d'exploitation et financiers futurs réels du Fonds et/ou de Corporation Wajax pouvant différer des prévisions de la direction et du conseil des fiduciaires du Fonds.
Vous devez garder à l'esprit que la liste qui précède n'est pas exhaustive et que la préparation d'états financiers selon les PCGR exige que la direction formule des hypothèses et fasse des estimations qui ont un effet sur le montant déclaré des actifs, des passifs, des produits et des charges. Ces estimations peuvent varier, situation qui peut se traduire par un effet négatif ou positif sur le bénéfice net à mesure que d'autres renseignements sont obtenus et que le contexte économique évolue. De plus amples renseignements au sujet, notamment, de ces facteurs se trouvent dans le rapport de gestion du Fonds se rapportant à l'exercice terminé le 31 décembre 2009 sous la rubrique " Risques et incertitudes " ainsi que dans d'autres rapports déposés par le Fonds auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, qui se trouvent à l'adresse www.sedar.com. Il y a également lieu de prendre connaissance de tous les détails de la conversion proposée qui seront inclus dans la circulaire de sollicitation de procurations se rapportant à l'assemblée des porteurs de parts du Fonds devant être tenue le 7 mai 2010. Cette circulaire devrait être envoyée par la poste vers le 5 avril 2010 et pourra être consultée à l'adresse www.sedar.com.

Les énoncés prospectifs contenus dans ce communiqué de presse sont présentés entièrement sous réserve de la présente mise en garde. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont arrêtés en date du présent communiqué de presse, et le Fonds et Corporation Wajax ne s'engagent aucunement à les mettre à jour publiquement, que ce soit pour tenir compte de nouveaux renseignements ou d'événements postérieurs ou pour d'autre motifs, à moins que ce ne soit exigé en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables.

Le présent communiqué de presse contient de l'information prospective. Veuillez vous reporter à la rubrique intitulée " Information prospective " dans le rapport de gestion ci-joint.

Rapport de gestion - T4 2009

Le rapport de gestion qui suit présente une analyse de la situation financière et des résultats d'exploitation consolidés du Fonds de revenu Wajax (" Fonds " ou " Wajax ") pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009. Ce rapport de gestion doit être lu avec les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés et les notes y afférentes pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, avec les états financiers consolidés vérifiés annuels du Fonds et les notes y afférentes pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009 et avec le rapport de gestion connexe. Les renseignements contenus dans le présent rapport de gestion sont fondés sur l'information dont disposait la direction en date du 26 février 2010.

Sauf indication contraire, toute l'information financière comprise dans le présent rapport de gestion est exprimée en millions de dollars, sauf les données par part.

On peut obtenir de l'information supplémentaire, y compris le rapport annuel et la notice annuelle du Fonds, à l'adresse www.sedar.com.

Responsabilité de la direction et du conseil des fiduciaires

La direction est responsable de l'information communiquée dans ce rapport de gestion ainsi que dans les états financiers consolidés et les notes y afférentes et a mis en place des systèmes d'information, des procédures et des contrôles appropriés visant à assurer que l'information utilisée à l'interne par la direction et communiquée à l'externe est essentiellement complète et fiable. Le conseil des fiduciaires du Fonds a approuvé ce rapport de gestion ainsi que les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés et les notes y afférentes. En outre, le comité de vérification du Fonds, au nom du conseil des fiduciaires, joue un rôle de surveillance à l'égard de la communication de toute l'information financière faite au public par le Fonds et a passé en revue ce rapport de gestion ainsi que les états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés et les notes y afférentes.

Contrôles et procédures de communication de l'information et contrôle interne à l'égard de l'information financière

Le Fonds a conçu des contrôles et procédures de communication de l'information (" CPCI ") pour fournir une assurance raisonnable que l'information importante relative au Fonds est communiquée au chef de la direction et au chef des finances, en particulier pendant la période où les documents intermédiaires sont établis. Les contrôles internes à l'égard de l'information financière (" CIIF ") ont été conçus par le Fonds pour fournir une assurance raisonnable que l'information financière est fiable et que les états financiers ont été établis, aux fins de la publication de l'information financière, conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada.

Kinecor, une division du Fonds, s'est employée à implanter un nouveau système informatique qui assurera la gestion de son entreprise. Au cours du trimestre, le dernier volet des activités a été migré vers le nouveau système, ce qui a entraîné un changement important sur le plan du CIIF.

Vue d'ensemble du Fonds de revenu Wajax

Le Fonds est une fiducie d'investissement à vocation restreinte à capital variable non constituée en personne morale établie en vertu des lois de la province de l'Ontario conformément à une déclaration de fiducie datée du 27 avril 2005. Le Fonds a été créé pour investir indirectement, le 15 juin 2005, dans la quasi-totalité des actifs et des entreprises auparavant exploités par Wajax Limitée.

Le Fonds entend verser des distributions de liquidités mensuelles, qui sont généralement payables aux porteurs de parts inscrits le dernier jour ouvrable de chaque mois civil, et qui doivent être payées le 20e jour du mois suivant ou vers cette date. Le Fonds peut faire des distributions spéciales de liquidités ou autres que de liquidités à la fin de l'exercice pour s'assurer, selon les dispositions de la déclaration de fiducie du Fonds, que les distributions totales du Fonds pour l'exercice sont égales à son revenu imposable pour l'exercice. Les distributions de liquidités sont fonction, entre autres, des flux de trésorerie du Fonds. Se reporter à la rubrique Conversion en une structure de société par actions.

Grâce à un réseau de 110 succursales au Canada, le Fonds exerce ses principales activités de distribution dans les domaines de la vente et du service après-vente de pièces ainsi que de l'entretien de matériel roulant, de composantes industrielles et de systèmes générateurs. Le Fonds distribue de multiples lignes de produits; dans le cadre de ses principales activités, il représente un certain nombre de fabricants de premier plan dans le monde. Sa clientèle provient de domaines aussi diversifiés que les ressources naturelles, la construction, le transport, la fabrication, le traitement industriel et les services publics.

La stratégie du Fonds consiste à accroître le bénéfice dans toutes les divisions en améliorant de façon continue les marges d'exploitation et la croissance des produits tout en conservant son solide bilan. Les produits croîtront en raison de l'accroissement des parts de marché et de l'ajout de nouveaux territoires géographiques et de gammes de produits complémentaires soit grâce à nos ressources internes, soit au moyen d'acquisitions.

Information prospective

Le présent rapport de gestion contient des énoncés prospectifs. Ceux-ci portent sur des événements futurs ou des rendements éventuels et reflètent les hypothèses et attentes actuelles de la direction. On reconnaîtra les énoncés prospectifs à l'emploi de termes tels que " prévoir ", " s'attendre à ", " croire ", " pourrait ", " devrait ", " estimer ", " projeter ", " perspectives ", " planifier " et d'expressions semblables ainsi qu'à l'emploi du conditionnel ou du futur. Le présent rapport de gestion contient notamment, sans limitation, des énoncés prospectifs se rapportant à la conversion proposée du Fonds en une société par actions, au moment de la date de prise d'effet de la conversion, aux possibilités de versement continu de distributions par le Fonds jusqu'à la date de prise d'effet de la conversion et aux possibilités de versement de dividendes par Corporation Wajax après la réalisation de la conversion. Ces énoncés prospectifs reflètent les opinions actuelles de la direction et sont fondés sur l'information dont dispose actuellement la direction du Fonds. Plus particulièrement, les énoncés prospectifs ayant trait aux possibilités de versement continu de distributions par le Fonds jusqu'à la date de prise d'effet de la conversion et aux possibilités de versement de dividendes par Corporation Wajax par suite de la réalisation de la conversion sont fondés sur : les caractéristiques financières et opérationnelles du Fonds à la date des présentes, les résultats d'exploitation et financiers prévus du Fonds entre la date des présentes et la date de prise d'effet, les résultats d'exploitation et financiers prévus de Corporation Wajax après la date de prise d'effet, les avis de la direction et du conseil des fiduciaires du Fonds à l'égard des avantages associés à la conversion et les avis de la direction et du conseil des fiduciaires du Fonds à l'égard des conditions actuelles et escomptées du marché. Même si nous croyons que les attentes dont il est fait état dans ces énoncés prospectifs sont raisonnables, rien ne garantit qu'elles s'avéreront exactes. De par leur nature, les énoncés prospectifs comportent des risques et des incertitudes intrinsèques (tant sur le plan général que particulier) ainsi que des risques que les énoncés prospectifs ne se réalisent pas. Les lecteurs ne devraient pas se fier indûment à ces énoncés prospectifs du fait qu'un nombre important de facteurs pourraient faire en sorte que les événements, rendements ou résultats réels diffèrent considérablement de ceux exprimés dans ces énoncés prospectifs. Ces facteurs comprennent, notamment :
des changements aux lois et aux règlements régissant le Fonds et ses activités d'exploitation, des modifications fiscales touchant le Fonds, l'évolution du contexte commercial général et de la conjoncture économique des marchés dans lesquels le Fonds et ses clients exercent leurs activités, les fluctuations des prix des produits de base, les relations que le Fonds entretient avec ses fournisseurs et les fabricants ainsi que l'accès du Fonds à des produits de qualité, la capacité du Fonds à maintenir et à élargir sa clientèle, l'incapacité des parties de remplir, au moment de la conversion proposée du Fonds en société par actions au moyen du plan d'arrangement, les conditions qui y sont prévues, l'incapacité d'obtenir les consentements, autorisations ou approbations exigés, y compris l'approbation de la Cour supérieure de justice de l'Ontario, à l'égard de la conversion et l'approbation requise des porteurs de parts en ce qui a trait à la conversion, les conditions futures réelles du marché pouvant différer des prévisions faites par la direction et le conseil des fiduciaires du Fonds et les résultats d'exploitation et financiers futurs réels du Fonds et/ou de Corporation Wajax pouvant différer des prévisions de la direction et du conseil des fiduciaires du Fonds. Vous devez garder à l'esprit que la liste qui précède n'est pas exhaustive et que la préparation d'états financiers selon les PCGR exige que la direction formule des hypothèses et fasse des estimations qui ont un effet sur le montant déclaré des actifs, des passifs, des produits et des charges. Ces estimations peuvent varier, situation qui peut se traduire par un effet négatif ou positif sur le bénéfice net à mesure que d'autres renseignements sont obtenus et que le contexte économique évolue. De plus amples renseignements au sujet, notamment, de ces facteurs se trouvent dans le présent rapport de gestion sous la rubrique Risques et incertitudes ainsi que dans d'autres rapports déposés par le Fonds auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières, qui se trouvent à l'adresse www.sedar.com. Il y a également lieu de prendre connaissance de tous les détails de la conversion proposée qui seront inclus dans la circulaire de sollicitation de procurations se rapportant à l'assemblée des porteurs de parts du Fonds devant être tenue le 7 mai 2010. Cette circulaire devrait être envoyée par la poste vers le 5 avril 2010 et pourra être consultée à l'adresse www.sedar.com. Les énoncés prospectifs contenus dans ce rapport de gestion sont présentés entièrement sous réserve de la présente mise en garde. Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes sont arrêtés en date du présent rapport de gestion, et le Fonds et Corporation Wajax ne s'engagent aucunement à les mettre à jour publiquement, que ce soit pour tenir compte de nouveaux renseignements ou d'événements postérieurs ou pour d'autre motifs, à moins que ce ne soit exigé en vertu des lois sur les valeurs mobilières applicables.



Résultats consolidés

Trois mois
terminés les 31 Exercice terminé
décembre les 31 décembre
2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------

Produits 250,9$ 317,3$ 973,1$ 1 213,5$
---------------------------------------------------------------------------
Marge brute 56,8$ 76,1$ 233,5$ 284,8$
Frais de vente et d'administration 47,9$ 54,9$ 196,8$ 202,4$
---------------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant les intérêts et les
impôts sur les bénéfices 8,9$ 21,3$ 36,7$ 82,4$
Intérêts débiteurs 1,0$ 1,4$ 4,5$ 4,7$
(Recouvrement) charge d'impôts (0,4)$ 0,5$ (2,0)$ 1,8$
---------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 8,3$ 19,4$ 34,2$ 75,8$
---------------------------------------------------------------------------

Liquidités distribuables(1) 10,0$ 20,4$ 42,3$ 77,0$

Distributions déclarées
- de liquidités 7,5$ 17,9$ 41,0$ 68,5$
- autres que de liquidités(3) - 7,8$ - 7,8$

Distributions versées
- mensuelles 7,5$ 17,9$ 44,5$ 68,0$
- spéciales - - - 7,8$
---------------------------------------------------------------------------
Bénéfice par part
- de base 0,50$ 1,17$ 2,06$ 4,57$
- dilué 0,50$ 1,15$ 2,04$ 4,53$

Liquidités distribuables par part(1)
- de base(2) 0,60$ 1,23$ 2,55$ 4,64$
- diluées 0,59$ 1,22$ 2,52$ 4,60$

Distributions déclarées par part(2)
- de liquidités 0,45$ 1,08$ 2,47$ 4,13$
- autres que de liquidités(3) - 0,47$ - 0,47$

Distributions versées par part(2)
- mensuelles 0,45$ 1,08$ 2,68$ 4,10$
- spéciales - - - 0,47$
---------------------------------------------------------------------------
1) Indique une mesure non conforme aux PCGR. Voir les rubriques Mesures non
conformes aux PCGR et Liquidités distribuables.
2) Chiffres basés sur le nombre réel de parts en circulation à la date de
clôture des registres applicable.
3) Se reporter à la rubrique Distributions.


Produits

Au cours du quatrième trimestre de 2009, les produits ont reculé de 66,4 millions de dollars, passant de 317,3 millions de dollars en 2008 à 250,9 millions de dollars. Par rapport à l'exercice précédent, les produits sectoriels ont fléchi de 14 % dans la division du Matériel roulant, de 25 % dans la division des Composantes industrielles et de 29 % dans la division des Systèmes générateurs.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, les produits ont fléchi de 240,4 millions de dollars, ou 20 %, par rapport au dernier exercice. Exclusion faite de Peacock, qui a été acquise le 5 septembre 2008, les produits enregistrés pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009 ont reculé de 260,5 millions de dollars, ou 22 %, par rapport à l'exercice précédent.

Marge brute

Au quatrième trimestre de 2009, la marge brute a reculé de 19,3 millions de dollars comparativement au dernier exercice en raison de l'effet défavorable de la baisse des produits et des marges bénéficiaires brutes. La marge bénéficiaire brute exprimée en pourcentage a fléchi au cours du trimestre, passant de 24,0 % en 2008 à 22,5 % en 2009 en raison du rétrécissement des marges sur les pièces et des dépassements de coûts à l'égard des ventes de groupes électrogènes au sein de Waterous par rapport à l'exercice précédent.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, la marge brute a reculé de 51,3 millions de dollars par rapport au dernier exercice. La marge bénéficiaire brute exprimée en pourcentage s'est accrue, passant de 23,5 % en 2008 à 24,0 % en 2009.

Frais de vente et d'administration

Au cours du trimestre, les frais de vente et d'administration ont diminué de 7,0 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent. La baisse des frais liés au personnel et d'autres réductions de frais liés aux ventes ont été contrebalancées en partie par une diminution des recouvrements de frais et par des frais de 0,9 million de dollars liés aux indemnités de cessation d'emploi. Les frais de vente et d'administration exprimés en pourcentage des produits ont augmenté, passant de 17,3 % en 2008 à 19,1 % en 2009.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, les frais de vente et d'administration ont diminué de 5,6 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent. Cette baisse s'explique principalement par la baisse des frais liés au personnel et d'autres frais de vente, baisse qui a été contrebalancée en partie par les frais de vente et d'administration de Peacock de 8,3 millions de dollars, la diminution des recouvrements de frais et une augmentation de 3,0 millions de dollars des frais liés aux indemnités de cessation d'emploi par rapport à l'exercice précédent. En 2008, les frais de vente et d'administration comprenaient uniquement les frais associés à Peacock pour la période allant de l'acquisition de cette entreprise en septembre 2008. Les frais de vente et d'administration exprimés en pourcentage des produits ont augmenté, passant de 16,7 % en 2008 à 20,2 % en 2009.

Intérêts débiteurs

Les intérêts débiteurs de 1,0 million de dollars pour le trimestre ont diminué de 0,4 million de dollars comparativement au dernier exercice grâce à une réduction de la dette à long terme, déduction faite de la trésorerie (" dette à long terme nette ") impayée en 2009, et à la baisse des taux d'intérêt par rapport à l'exercice précédent.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, les intérêts débiteurs ont diminué de 0,2 million de dollars par rapport à 2008. L'incidence favorable de la baisse des taux d'intérêt a été contrebalancée en grande partie par la hausse de la dette à long terme nette impayée en 2009 par rapport au dernier exercice.

Charge d'impôts

Le taux d'imposition effectif de -5,2 % pour le trimestre a diminué par rapport au taux en vigueur de l'exercice précédent, qui était de 2,7 %, ce qui s'explique principalement par un recouvrement de la charge d'impôts courante découlant d'une perte fiscale de Wajax Limitée, une filiale du Fonds.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, le taux d'imposition effectif de -6,2 % a diminué par rapport au taux en vigueur de l'exercice précédent, qui était de 2,3 %, ce qui s'explique principalement par un recouvrement de la charge d'impôts courante découlant d'une perte fiscale de Wajax Limitée, une filiale du Fonds.

Le taux d'imposition effectif du Fonds était inférieur au taux d'imposition du Fonds de 30,7 % prévu par la loi, la majeure partie du revenu du Fonds n'étant pas imposable entre les mains du Fonds à l'heure actuelle.

Le Fonds est une " fiducie de fonds commun de placement " au sens de la Loi de l'impôt sur le revenu (Canada), et son revenu n'est pas actuellement imposable dans la mesure où il est distribué à ses porteurs de parts. Selon les modalités de la déclaration de fiducie, l'ensemble du revenu gagné par le Fonds est distribué à ses porteurs de parts. En conséquence, aucune provision pour impôts ne doit être constituée à l'égard du revenu gagné par le Fonds et distribué aux porteurs de parts. Les filiales constituées en sociétés par actions du Fonds doivent payer de l'impôt sur leur bénéfice imposable.

En vertu de dispositions fiscales adoptées le 22 juin 2007, le Fonds, à titre de fiducie de revenu cotée en bourse, paiera de l'impôt sur son revenu distribué à compter de 2011 à un taux essentiellement équivalant au taux d'impôt général applicable au bénéfice des sociétés. Le Fonds pourrait être assujetti à l'impôt sur ses distributions avant 2011 si ses capitaux propres augmentent au point de dépasser certains plafonds établis en dollars et mesurés en fonction de sa capitalisation boursière le 31 octobre 2006. Au 31 décembre 2009, le Fonds n'avait pas dépassé son plafond de croissance.

Le 12 mars 2009, des dispositions fiscales ont été adoptées afin de permettre aux fonds de revenu de " se convertir " en sociétés ouvertes sans que cela n'entraîne d'incidences fiscales défavorables pour les fonds de revenu et leurs porteurs de parts. Se reporter à la rubrique Conversion en une structure de société par actions.

Bénéfice net

Le bénéfice net trimestriel a fléchi de 11,1 millions de dollars, passant de 19,4 millions de dollars, ou 1,17 $ par part, en 2008 à 8,3 millions de dollars, ou 0,50 $ par part. L'incidence négative de la baisse des volumes et des marges a compensé l'incidence positive que représentaient la diminution des frais de vente et d'administration, les recouvrements d'impôts et la diminution des intérêts débiteurs par rapport à l'exercice précédent.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, le bénéfice net a fléchi de 41,6 millions de dollars, passant de 75,8 millions de dollars, ou 4,57 $ par part, en 2008 à 34,2 millions de dollars, ou 2,06 $ par part. L'incidence négative de la baisse des volumes et des marges a largement compensé l'incidence positive que représentaient la diminution des frais de vente et d'administration, les recouvrements d'impôts et la diminution des intérêts débiteurs par rapport à l'exercice précédent.

Résultat étendu

Le résultat étendu a fléchi de 9,1 millions de dollars pour le trimestre, passant de 17,7 millions de dollars à l'exercice précédent à 8,6 millions de dollars, en raison de la baisse de 11,1 millions de dollars du bénéfice net qui a été contrebalancée en partie par une diminution de 1,9 million de dollars de la perte au titre des autres éléments du résultat étendu. Cette diminution de la perte au titre des autres éléments du résultat étendu est attribuable à une réduction des pertes sur des contrats portant sur des dérivés désignés comme couvertures de flux de trésorerie en cours à la fin du trimestre et des pertes sur des contrats portant sur des dérivés désignés comme couvertures de flux de trésorerie enregistrés au cours de périodes précédentes, lesquelles ont été virées au coût des stocks.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, le résultat étendu a fléchi de 39,5 millions de dollars, passant de 73,7 millions de dollars à l'exercice précédent à 34,2 millions de dollars, en raison de la baisse de 41,6 millions de dollars du bénéfice net, contrebalancée en partie par une diminution de 2,1 millions de dollars de la perte au titre des autres éléments du résultat étendu par rapport à l'exercice précédent. La diminution de la perte au titre des autres éléments du résultat étendu est attribuable aux gains sur des contrats portant sur des dérivés désignés comme couvertures de flux de trésorerie en cours à la fin de l'exercice, lesquels ont été contrebalancés en partie par une augmentation des gains sur des contrats portant sur des dérivés désignés comme couvertures de flux de trésorerie enregistrés au cours de périodes précédentes, ces gains ayant été virés au coût des stocks.

Dette à long terme nette

La dette à long terme nette de 70,3 millions de dollars a diminué de 30,5 millions de dollars par rapport au 30 septembre 2009. Au quatrième trimestre, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 11,2 millions de dollars avant les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement et une diminution de 29,9 millions de dollars du fonds de roulement hors caisse ont été supérieurs aux distributions de liquidités de 7,5 millions de dollars et aux dépenses en immobilisations de 3,0 millions de dollars. Par rapport au 31 décembre 2008, la dette à long terme nette a diminué de 50,2 millions de dollars. Le ratio d'endettement du Fonds à la fin du trimestre, soit au 31 décembre 2009, s'est élevé à 0,35:1, en baisse par rapport au ratio de 0,51:1 au dernier trimestre et au ratio de 0,59:1 pour l'exercice précédent.

Liquidités distribuables (voir la rubrique Mesures non conformes aux PCGR) et distributions

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, les liquidités distribuables se sont chiffrées à 10,0 millions de dollars, ou 0,60 $ par part, contre 20,4 millions de dollars, ou 1,23 $ par part, pour l'exercice précédent. Ce recul est imputable à la diminution des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant la variation du fonds de roulement hors caisse, contrebalancée en partie par une baisse des dépenses en immobilisations de maintien par rapport à l'exercice précédent. Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, les distributions de liquidités mensuelles déclarées se sont chiffrées à 0,45 $ par part (1,08 $ par part en 2008).

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, les liquidités distribuables ont été de 42,3 millions de dollars, ou 2,55 $ par part, comparativement à 77,0 millions de dollars, ou 4,64 $ par part, pour l'exercice précédent. Ce recul est essentiellement imputable à la diminution des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant la variation du fonds de roulement hors caisse, contrebalancée par une baisse des dépenses en immobilisations de maintien par rapport à l'exercice précédent. Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, les distributions de liquidités mensuelles déclarées ont été de 2,47 $ par part (4,13 $ par part en 2008). Pour 2009, les distributions de 2,16 $ par part (4,13 $ par part en 2008) seront considérées comme d'autres produits et les distributions de 0,31 $ par part (néant par part en 2008) seront considérées comme un remboursement de capital aux fins de l'impôt sur le revenu canadien. En 2008, une distribution spéciale autre que de liquidités correspondant à 0,47 $ par part a été versée afin de faire en sorte que les distributions totales du Fonds versées pour l'exercice soient égales à son revenu imposable. Les liquidités distribuables en excédent des distributions de liquidités déclarées pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009 de 1,3 million de dollars, ou 0,08 $ par part, fournissent au Fonds une réserve servant à couvrir les besoins en fonds de roulement ou les distributions à venir.

Le 26 février 2010, le Fonds a annoncé des distributions de liquidités mensuelles de 0,15 $ par part (1,80 $ annualisées) pour les mois de mars et d'avril, payables les 20 avril 2010 et 20 mai 2010 aux porteurs de parts inscrits les 31mars 2010 et 30 avril 2010, respectivement.

Des renseignements fiscaux à l'intention des porteurs de parts portant sur les distributions versées en 2009 et 2008 se trouvent sur le site Web du Fonds, à l'adresse www.wajax.com.

Conversion en une structure de société par actions

Le 26 février 2010, le Fonds a annoncé que les porteurs de parts seront invités, à l'assemblée annuelle et extraordinaire du Fonds devant avoir lieu le 7 mai 2010, à approuver la conversion du Fonds en société par actions aux termes d'un plan d'arrangement en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés par actions (" LCSA ") qui prendra effet vers le 1er janvier 2011. S'il est approuvé, l'arrangement entraînera la réorganisation de la structure du Fonds en société par actions, et les porteurs de parts recevront une action ordinaire d'une nouvelle société, appelée Corporation Wajax, contre chaque part du Fonds qu'ils détiennent. Corporation Wajax continuera d'être gérée par notre équipe de direction actuelle.

Suivant la conversion, il est prévu que Corporation Wajax versera une partie importante du bénéfice net sous forme de dividendes mensuels.

A mesure que l'économie canadienne se redressera, nous prévoyons que les perspectives économiques du Fonds s'amélioreront de manière correspondante en 2010. Si ces améliorations se concrétisent, nous avons l'intention de maintenir le taux de distribution actuel du Fonds pendant tout l'exercice. En 2011, les augmentations prévues du bénéfice serviront à contrebalancer, dans la mesure possible, l'incidence de la charge fiscale à titre de société par actions dans le but de verser, après la conversion, des dividendes en espèces mensuels dont le montant sera comparable aux distributions de liquidités mensuelles versées à titre de fiducie.

La différence entre les distributions mensuelles globales annuelles et notre revenu imposable pour 2010, s'il en est, sera versée à titre de distribution spéciale à la fin de l'exercice sous forme de liquidités ou autrement que sous forme de liquidités ou, encore, au moyen d'une combinaison des deux.

Rien ne garantit cependant que ces dividendes continueront d'être versés ni, le cas échéant, qu'ils seront de cet ordre. Le conseil d'administration de Corporation Wajax aura le pouvoir discrétionnaire de modifier en tout temps la politique en matière de dividendes. La capacité de Corporation Wajax de verser des dividendes en espèces et le montant réel de ceux-ci seront tributaires, entre autres choses, du rendement financier de Corporation Wajax, des variations du fonds de roulement, de la durabilité des marges, des dépenses en immobilisations et des restrictions contractuelles sur les dividendes, y compris toute entente intervenue entre les prêteurs de Corporation Wajax, et du respect des critères de solvabilité imposés par la LCSA en ce qui a trait à la déclaration et au versement de dividendes. Se reporter à la rubrique Risques et incertitudes.



Résultats d'exploitation trimestriels

Matériel roulant

Trois mois Exercice
terminés les terminé les
31 décembre 31 décembre
2009 2008 2009 2008
--------------------------------------------------------------------------
Matériel 82,0$ 97,0$ 290,1$ 430,1$
Pièces et services 45,4$ 51,0$ 186,8$ 205,2$
--------------------------------------------------------------------------
Produits bruts 127,4$ 148,0$ 476,9$ 635,3$
--------------------------------------------------------------------------
Bénéfice sectoriel 8,3$ 11,0$ 30,5$ 50,0$
Marge bénéficiaire sectorielle 6,5% 7,4% 6,4% 7,9%
--------------------------------------------------------------------------


Au quatrième trimestre de 2009, les produits ont reculé de 20,6 millions de dollars, ou 14 %, pour s'établir à 127,4 millions de dollars contre 148,0 millions de dollars au quatrième trimestre de 2008. Le bénéfice sectoriel pour le trimestre a fléchi de 2,7 millions de dollars par rapport au quatrième trimestre de 2008, pour s'établir à 8,3 millions de dollars. Les facteurs suivants ont contribué aux résultats du quatrième trimestre de la division du Matériel roulant :



-- Les produits liés au matériel ont reculé de 15,0 millions de dollars par
rapport à l'exercice précédent par suite de la baisse globale de la
demande de nouveau matériel dans les secteurs de la construction, de
l'exploitation forestière et de la manutention des matériaux, baisse qui
était, en moyenne, d'environ 25 %. Les variations d'un trimestre à
l'autre comprenaient les suivantes :
-- Les produits liés au matériel de construction et d'exploitation
forestière ont reculé de 10,8 millions de dollars. La baisse des
ventes d'excavatrices Hitachi neuves et de matériel de construction
JCB dans l'Ouest canadien a été contrebalancée en partie par
l'accroissement des ventes de produits d'exploitation forestière
Tigercat dans toutes les régions.
-- Les produits liés au matériel de manutention de matériaux ont diminué
de 4,6 millions de dollars en raison du repli des ventes de matériel
neuf et des volumes de matériel de location dans toutes les régions.
-- Les produits liés au matériel d'exploitation minière ont progressé de
2,3 millions de dollars principalement en raison des livraisons plus
nombreuses de matériel d'exploitation minière souterraine.
-- Les produits liés aux grues et au matériel pour les services publics
ont fléchi de 1,9 million de dollars, principalement par suite du
recul des ventes de grues neuves dans l'Ouest canadien.
-- Les volumes des pièces et de services ont fléchi de 5,6 millions de
dollars par rapport à l'exercice précédent, sous l'effet des reculs
enregistrés dans l'ensemble des secteurs et des régions.
-- Le bénéfice a fléchi de 2,7 millions de dollars par rapport à
l'exercice précédent, pour s'établir à 8,3 millions de dollars,
l'incidence défavorable de la baisse des volumes et des marges liées
aux pièces et au service ayant contrebalancé l'avantage lié à la
diminution de 1,5 million de dollars des frais de vente et
d'administration. Ces frais ont diminué en raison de la réduction des
frais liés au personnel et des autres frais liés aux ventes, réduction
qui a été contrebalancée par une baisse des recouvrements de frais et
une hausse des frais liés aux indemnités de cessation d'emploi par
rapport à l'exercice précédent.


La gamme des grues offertes par cette division dans l'est du Canada s'est récemment élargie et comprend maintenant les grues sur chenilles Kobelco et les grues tout terrain Tadano, qui sont principalement utilisées dans le cadre de projets d'infrastructure dans les secteurs industriels/commerciaux et dans le secteur des transports.

Au cours de l'exercice, la direction a adopté d'importantes mesures pour réduire les coûts de la division en réaction à la chute marquée de la demande sur le marché observée depuis la fin de 2008. La division du Matériel roulant a procédé à une réduction de plus de 15 % de son effectif en 2009 et à la suppression ou au rajustement de certains autres coûts en réaction à la baisse de la demande sur le marché. Il est prévu que la rentabilité future de la division s'améliorera à la faveur d'une croissance des ventes et du maintien des efforts visant à contenir les frais généraux.



Composantes industrielles

Trois mois
terminés les Exercice terminé
31 décembre les 31 décembre
2009 2008 2009 2008
----------------------------------------------------------------------------
Produits bruts 67,1$ 89,2$ 279,6$ 322,8$
----------------------------------------------------------------------------
Bénéfice sectoriel 1,0$ 5,0$ 4,7$ 20,2$
Marge bénéficiaire sectorielle 1,5% 5,6% 1,7% 6,3%
----------------------------------------------------------------------------


Les produits de la division des Composantes industrielles ont fléchi de 22,1 millions de dollars, passant de 89,2 millions de dollars au quatrième trimestre de 2008 à 67,1 millions de dollars. Le bénéfice sectoriel a fléchi de 4,0 millions de dollars pour le trimestre par rapport à l'exercice précédent, pour s'établir à 1,0 million de dollars. Les facteurs suivants ont contribué aux résultats du quatrième trimestre de cette division :



-- Les ventes de roulements et de pièces de transmission de puissance ont
diminué de 6,7 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent,
principalement par suite de la baisse des ventes dans les secteurs de
l'exploitation forestière, de l'exploitation minière et de la
transformation des métaux ainsi que dans le secteur industriel, et ce,
dans toutes les régions. Ce fléchissement est également imputable au
ralentissement des activités de forage de gaz naturel dans l'ouest du
Canada.
-- Les produits tirés du matériel de procédé et des services dans le
domaine de l'énergie fluide ont reculé de 15,4 millions de dollars à
l'échelle des régions et des secteurs. Ce recul s'explique
principalement par la baisse des activités de forage de gaz naturel dans
l'ouest du Canada et par le recul des ventes aux clients du secteur
industriel et aux revendeurs.
-- Le bénéfice sectoriel a fléchi de 4,0 millions de dollars par rapport à
l'exercice précédent. L'effet défavorable de la contraction des volumes
a contrebalancé l'incidence positive liée à la réduction des frais de
vente et d'administration. Ces frais ont reculé de 3,1 millions de
dollars, principalement en raison de la baisse des frais liés au
personnel et des autres frais liés aux ventes ainsi que des coûts liés à
la conversion du système informatique.


Au cours du trimestre, l'implantation du nouveau système informatique a été parachevée dans toute la division des Composantes industrielles. Ce nouveau système fournira des fonctionnalités et une capacité additionnelles permettant de gérer la croissance future.

Au cours de l'exercice, la direction a adopté d'importantes mesures pour réduire les coûts de la division en réaction à la chute marquée de la demande sur le marché observée depuis la fin de 2008. La division des Composantes industrielles a procédé à une réduction de plus de 14 % de son effectif en 2009 et à la suppression ou au rajustement de certains autres coûts en réaction à la baisse de la demande sur le marché. Il est prévu que la rentabilité future de la division s'améliorera à la faveur d'une croissance des ventes, de l'amélioration des marges et du rajustement continu de sa structure de coûts allégée.

Après la fin de l'exercice, M. Gordon Duncan a décidé de quitter ses fonctions de premier vice-président, Composantes industrielles avec prise d'effet prévue le 30 juin 2010. Il s'est engagé à assurer une transition appropriée de ses responsabilités. Son successeur sera nommé avant son départ.



Systèmes générateurs

Trois mois
terminés les 31 Exercice terminé
décembre les 31 décembre
2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------
Matériel 25,3$ 44,0$ 91,5$ 117,8$
Pièces et services 32,0$ 36,8$ 128,6$ 140,6$
---------------------------------------------------------------------------
Produits bruts 57,3$ 80,8$ 220,1$ 258,4$
---------------------------------------------------------------------------
Bénéfice sectoriel 1,4$ 7,3$ 8,8$ 21,7$
Marge bénéficiaire sectorielle 2,4% 9,1% 4,0% 8,4%
---------------------------------------------------------------------------


Au quatrième trimestre, les produits ont fléchi de 23,5 millions de dollars, pour s'établir à 57,3 millions de dollars par rapport à 80,8 millions de dollars en 2008. Le bénéfice sectoriel a reculé de 5,9 millions de dollars comparativement à l'exercice précédent, s'établissant à 1,4 million de dollars pour le trimestre. Les facteurs suivants ont touché les produits et le bénéfice du trimestre :



-- Les produits tirés de l'exploitation de Waterous Power Systems ("
Waterous ") dans l'Ouest canadien ont fléchi de 16,8 millions de dollars
par rapport à l'exercice précédent. Les ventes de matériel ont reculé de
11,0 millions de dollars, en raison surtout d'une baisse des ventes de
moteurs aux clients du secteur du forage pétrolier et gazier et des
services d'entretien. Les produits tirés des pièces et des services ont
fléchi de 5,8 millions de dollars, principalement sous l'effet de la
baisse des ventes aux clients du secteur des transports hors route dans
le secteur du gaz naturel.
-- Les produits provenant de l'exploitation dans l'est du Canada, DDACE
Power Systems (" DDACE "), ont reculé de 6,7 millions de dollars par
rapport à 2008. Les ventes de matériel ont fléchi de 7,6 millions de
dollars en raison des livraisons moins nombreuses de groupes
électrogènes. Les produits liés aux pièces et aux services ont augmenté
de 0,9 million de dollars par rapport à l'exercice précédent.
-- Le bénéfice sectoriel a fléchi de 5,9 millions de dollars, l'effet
défavorable de la contraction des volumes et des marges n'ayant été que
partiellement contrebalancé par la baisse des frais généraux et
d'administration par rapport à l'exercice précédent. Le rétrécissement
des marges s'explique par le dépassement des coûts à l'égard des groupes
électrogènes au sein de Waterous et par la diminution des marges sur les
pièces liée aux taux de change. Les frais de vente et d'administration
ont diminué de 2,3 millions de dollars en raison surtout de la baisse
des frais liés au personnel et des autres frais liés aux ventes.


Au cours de l'exercice, la direction a adopté d'importantes mesures pour réduire les coûts de la division dans l'Ouest canadien en réaction au ralentissement marqué des activités de forage pétrolier et gazier depuis la fin de 2008. Waterous a procédé à une réduction de plus de 18 % de son effectif en 2009 et à la suppression ou au rajustement de certains autres coûts en réaction à la baisse de la demande sur le marché. Il est prévu que la rentabilité future de la division s'améliorera à la faveur d'une croissance des produits et des marges.

Avec prise d'effet le 1er janvier 2010, M. Tim Zawislak a été nommé au poste de premier vice-président, Systèmes générateurs de Wajax. Cette division a été créée afin d'intégrer les activités des unités commerciales de Waterous et de DDACE dans le but de devenir un seul fournisseur national de systèmes générateurs avec une présence pancanadienne sur tous les marchés.

Principales informations trimestrielles



2009 2008
T4 T3 T2 T1 T4 T3 T2 T1
--------------------------------------------------------------------------
Produits 250,9 $ 226,7 $ 239,6 $ 255,8 $ 317,3 $ 299,2 $ 311,2 $ 285,7 $
--------------------------------------------------------------------------
Bénéfice
net 8,3 $ 6,8 $ 9,8 $ 9,3 $ 19,4 $ 18,4 $ 20,0 $ 18,1 $

Bénéfice
par part
- de base 0,50 $ 0,41 $ 0,59 $ 0,56 $ 1,17 $ 1,11 $ 1,20 $ 1,09 $
- dilué 0,50 $ 0,40 $ 0,59 $ 0,55 $ 1,15 $ 1,10 $ 1,19 $ 1,08 $
--------------------------------------------------------------------------

Liquidités
distribu-
ables(1) 10,0 $ 9,6 $ 11,3 $ 11,4 $ 20,4 $ 19,4 $ 18,8 $ 18,4 $
Liquidités
distribu-
ables par
part(1)
- de base 0,60 $ 0,58 $ 0,68 $ 0,69 $ 1,23 $ 1,17 $ 1,14 $ 1,11 $
--------------------------------------------------------------------------
1) Indique une mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique Mesures non
conformes aux PCGR.


On peut trouver une analyse des résultats trimestriels précédents du Fonds dans les rapports de gestion trimestriels du Fonds sur le site de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

Situation de trésorerie et sources de financement

Au cours du quatrième trimestre de 2009, le Fonds a généré des flux de trésorerie avant les activités de financement de 38,1 millions de dollars contre 1,7 million de dollars au cours du quatrième trimestre de 2008. L'augmentation de 36,4 millions de dollars des flux de trésorerie générés avant les activités de financement était attribuable à une diminution du fonds de roulement hors caisse, contrebalancée en partie par une réduction des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant la variation des éléments hors caisse du fonds de roulement.

Les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation ont totalisé 41,1 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009, les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant les variations des éléments hors caisse se chiffrant à 11,2 millions de dollars et le fonds de roulement hors caisse accusant une baisse de 29,9 millions de dollars. Pour les trois mois terminés le 31 décembre 2009, les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement comprennent ce qui suit :



(Diminution) augmentation du fonds de roulement hors caisse
---------------------------------------------------------------------------
Débiteurs (5,3)$ Note 1
Stocks (29,1)$ Note 2
Frais payés d'avance et autres montants recouvrables 3,3$ Note 3
Créditeurs et charges à payer 0,8$
Impôts à payer 0,4$
---------------------------------------------------------------------------
Total (29,9)$
---------------------------------------------------------------------------

1. Les débiteurs ont diminué de 5,3 millions de dollars en raison d'une
réduction du délai moyen de recouvrement dans la division du Matériel
roulant, contrebalancée en partie par une hausse des ventes au quatrième
trimestre.
2. Les stocks ont diminué de 29,1 millions de dollars par suite d'une
importante livraison de matériel d'exploitation minière dans la division
du Matériel roulant, de deux importantes livraisons de groupes
électrogènes dans la division des Systèmes générateurs et des réductions
générales dans la division des Composantes industrielles.
3. Les frais payés d'avance ont augmenté de 3,3 millions de dollars en
raison surtout des dépôts plus élevés versés aux fournisseurs dans la
division des Systèmes générateurs.


Au cours du trimestre, le Fonds a investi un montant net de 3,0 millions de dollars. Les activités d'investissement comprenaient une somme de 2,8 millions de dollars au titre des ajouts d'immobilisations diverses, déduction faite des cessions, et une somme de 0,3 million de dollars au titre des ajouts au parc de location de chariots élévateurs, déduction faite des cessions.

Le fonds de roulement, à l'exclusion de la trésorerie et de la dette bancaire, a diminué de 28,5 millions de dollars pour s'établir à 150,9 millions de dollars contre 179,4 millions de dollars au 30 septembre 2009. Cette diminution était attribuable aux facteurs liés aux flux de trésorerie indiqués ci-dessus.

La dette à long terme nette de 70,3 millions de dollars a diminué de 30,5 millions de dollars comparativement au 30 septembre 2009. Les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant les variations des éléments hors caisse de 11,2 millions de dollars au quatrième trimestre et la diminution du fonds de roulement hors caisse de 29,9 millions de dollars étaient supérieurs aux distributions de liquidités de 7,5 millions de dollars et aux dépenses en immobilisations de 3,0 millions de dollars. Comparativement au 31 décembre 2008, la dette à long terme nette a diminué de 50,2 millions de dollars. Le ratio d'endettement du Fonds à la fin du trimestre, soit au 31 décembre 2009, s'est établi à 0,35:1, en baisse par rapport au ratio de 0,51:1 au dernier trimestre et au ratio de 0,59:1 pour l'exercice précédent.

Au 31 décembre 2009, le Fonds avait emprunté 80,0 millions de dollars et émis des lettres de crédit de 4,7 millions de dollars, ce qui porte à 84,7 millions de dollars l'encours de sa facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars; il n'avait prélevé aucune somme sur sa facilité de financement sur stocks de 15 millions de dollars. La capacité d'emprunt aux termes de la facilité de crédit bancaire dépend du niveau des stocks disponibles du Fonds et du solde des débiteurs impayés. Au 31 décembre 2009, la capacité d'emprunt aux termes de la facilité de crédit bancaire correspondait à 172,8 millions de dollars.

Le 26 février 2010, le Fonds a annoncé que les porteurs de parts seront invités, à l'assemblée annuelle et extraordinaire du Fonds devant avoir lieu le 7 mai 2010, à approuver la conversion du Fonds en société par actions aux termes d'un plan d'arrangement en vertu de la Loi canadienne sur les sociétés par actions qui prendra effet le 1er janvier 2011. S'il est approuvé, l'arrangement entraînera la réorganisation de la structure du Fonds en société par actions, et les porteurs de parts recevront une action ordinaire d'une nouvelle société, appelée Corporation Wajax, contre chaque part du Fonds qu'ils détiennent. Les prêteurs aux termes de la facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars du Fonds ont donné leur assentiment à la conversion de Wajax en société par actions pourvu que le Fonds respecte par ailleurs les modalités de la facilité de crédit.

La facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars du Fonds ainsi que sa capacité d'emprunt autorisée en sus de la facilité de crédit de 15 millions de dollars devraient suffire à satisfaire les besoins à court terme en fonds de roulement, en dépenses en immobilisations de maintien et en capital de croissance du Fonds dans le cours normal de ses activités. A long terme, le Fonds pourrait être contraint de recourir aux marchés des titres de participation ou des titres d'emprunt pour financer des acquisitions importantes, satisfaire aux besoins en fonds de roulement et engager des dépenses en immobilisations afin d'assurer sa croissance.

Au cours du premier trimestre de 2009, Wajax a été avisée qu'un de ses fournisseurs de financement sur stocks avait décidé de se retirer du marché du financement de stocks de gros au Canada. L'octroi de financement sur stocks par ce fournisseur à la division du Matériel roulant a cessé en date du 31 décembre 2009. A la date de cessation, le montant impayé de 4,7 millions de dollars, qui représentait du financement sur stocks sans intérêt, sera remboursable conformément aux calendriers de remboursement en vigueur à ce moment-là. Avec prise d'effet le 3 novembre 2009, Wajax a signé une convention avec une nouvelle entreprise de financement sur stocks qui accordera jusqu'à 30 millions de dollars de financement sur stocks à la division du Matériel roulant.

Le Fonds est le promoteur de certains régimes de retraite à prestations déterminées auxquels participent les hauts dirigeants, un petit groupe d'employés inactifs et un petit groupe d'employés touchant des prestations d'invalidité de longue durée. La juste valeur de l'actif des régimes de retraite à prestations déterminées a augmenté de 1,9 million de dollars pour s'établir à 11,0 millions de dollars au 31 décembre 2009, en raison d'un rendement de 1,5 million de dollars de l'actif et des régimes cotisations excédentaires aux prestations versées pour l'exercice. De plus, les obligations au titre des prestations constituées au 31 décembre 2009 se sont élevées à 15,7 millions de dollars et comprennent une obligation de 3,5 millions de dollars au titre des prestations se rapportant au régime complémentaire de retraite des hauts dirigeants de Wajax Limitée (RCRHD) non capitalisé. Exclusion faite du RCRHD, qui est garanti par une lettre de crédit de 3,9 millions de dollars, le déficit des régimes au 31 décembre 2009 s'est élevé à 1,3 million de dollars. Les régimes de retraite à prestations déterminées doivent faire l'objet d'évaluations actuarielles en 2010 et en 2012. Par suite de ces évaluations et advenant toute baisse de la juste valeur de l'actif des régimes de retraite à prestations déterminées, la direction ne s'attend pas à ce que les exigences sur le plan des cotisations futures en espèces soient très différentes de celles de 2009, qui étaient de 1,2 million de dollars.

Instruments financiers

Le Fonds a recours à des instruments financiers dérivés dans la gestion de ses risques de change et de taux d'intérêt. Le Fonds a pour principe de ne pas recourir à des instruments financiers dérivés à des fins de négociation ou de spéculation. Les opérations importantes sur instruments financiers dérivés et celles qui étaient en cours à la fin du trimestre comprenaient ce qui suit :



-- Le Fonds a conclu les accords de swap de taux d'intérêt suivants avec
ses prêteurs, ce qui a eu pour effet de fixer le taux d'intérêt effectif
sur une tranche de 80 millions de dollars de la dette du Fonds à un taux
combiné de 2,925 %, plus les marges applicables, jusqu'au 31 décembre
2011 :
-- Le swap de taux d'intérêt différé conclu par le Fonds le 9 mai 2007
avec deux de ses prêteurs est entré en vigueur le 7 juin 2008, ce qui
a eu pour effet de fixer le taux d'intérêt sur la partie à terme non
renouvelable de 30 millions de dollars de sa facilité de crédit
bancaire à un taux effectif de 4,60 % plus les marges applicables,
jusqu'à l'expiration de la facilité le 31 décembre 2011.
-- Le 23 janvier 2009, le swap de taux d'intérêt différé conclu par le
Fonds le 18 décembre 2008 avec deux de ses prêteurs est entré en
vigueur, ce qui a eu pour effet de fixer le taux d'intérêt sur la
partie à terme renouvelable de 50 millions de dollars de sa facilité
de crédit bancaire à un taux effectif de 1,92 %, plus les marges
applicables, jusqu'à l'expiration de la facilité le 31 décembre 2011.
-- Les marges sur la dette associée aux swaps de taux d'intérêt dépendent
du ratio de levier financier du Fonds et varient entre 0,75 % et
2,5 %.
-- Dans le cours normal de ses activités, le Fonds conclut des contrats de
change à court terme afin de fixer le coût de certains stocks entrants
et de couvrir une certaine partie des ventes et des montants à recevoir
des clients non couverts libellés en devises. Au 31 décembre 2009, le
Fonds avait des contrats en vigueur pour l'achat de 20,5 millions de
dollars américains et pour l'achat de 0,03 million de dollars américains
(au 31 décembre 2008, le Fonds avait des contrats en vigueur pour
l'achat de 13,2 millions de dollars américains et de 0,04 million
d'euros et pour la vente de 10,0 millions de dollars américains). Les
contrats libellés en dollars américains viennent à échéance entre
janvier 2010 et novembre 2010, à un taux moyen pondéré de 1,0665 $ US.


Le Fonds évalue les instruments financiers détenus à des fins de transaction à la juste valeur, toute modification ultérieure de la juste valeur étant imputée aux résultats. Les dérivés désignés comme couvertures efficaces sont évalués à la juste valeur, toute modification ultérieure de la juste valeur étant imputée aux autres éléments du résultat étendu. Les estimations de la juste valeur des instruments dérivés sont établies d'après les conditions du marché à l'aide de modèles d'évaluation appropriés. Les valeurs comptables inscrites au bilan pour les instruments financiers ne diffèrent pas sensiblement de la juste valeur de ces instruments.

Risque de change

Les résultats d'exploitation du Fonds sont présentés en dollars canadiens. Bien que les ventes du Fonds soient libellées principalement en dollars canadiens, une partie importante des achats de ce dernier sont effectués en dollars américains. Des fluctuations du taux de change du dollar américain peuvent avoir une incidence défavorable ou favorable sur les produits du Fonds, sur ses marges et sur les soldes de son fonds de roulement. Dans le cours normal de ses activités, le Fonds conclut des contrats de change à court terme afin de fixer le coût de certains stocks entrants et de couvrir une certaine partie des ventes et des montants à recevoir des clients libellés en devises. Voir la rubrique Instruments financiers.

La baisse du dollar américain par rapport au dollar canadien peut avoir un effet négatif sur les produits et les flux de trésorerie du Fonds, car certains produits sont importés des Etats-Unis. En raison des conditions du marché, le Fonds se doit généralement de baisser ses prix de vente lorsque le dollar américain fléchit. De plus, de nombreux clients du Fonds exportent des produits aux Etats-Unis, et le raffermissement du dollar canadien peut avoir un effet négatif sur leur compétitivité globale et sur la demande pour leurs produits, ce qui, par ricochet, peut diminuer les achats de produits effectués auprès du Fonds.

Le raffermissement du dollar américain par rapport au dollar canadien peut avoir un effet positif sur les produits du Fonds, car certains produits sont importés des Etats-Unis. Le Fonds procédera à des hausses de prix périodiques afin de compenser l'incidence négative des augmentations et de la volatilité des taux de change sur les produits importés et, ainsi, d'éviter l'érosion des marges.

Le Fonds adhère à une politique de couverture aux termes de laquelle les risques importants associés aux opérations de change sont déterminés et couverts.



Obligations contractuelles

Obligations Après
contractuelles Total 2010 2011 2012 2013 2014 2014
---------------------------------------------------------------------------
Dette à long terme 80,0$ -$ 80,0$ -$ -$ -$ -$
Contrats de location-
exploitation 85,1$ 17,9$ 14,4$ 11,6$ 8,4$ 6,0$ 26,8$
---------------------------------------------------------------------------
Total 165,1$ 17,9$ 94,4$ 11,6$ 8,4$ 6,0$ 26,8$
---------------------------------------------------------------------------


L'obligation relative à la dette à long terme de 80,0 millions de dollars en 2011 a trait à la facilité de crédit bancaire. Se reporter à la rubrique Situation de trésorerie et sources de financement. Pour plus d'information sur les obligations relatives aux contrats de location-exploitation du Fonds, se reporter ci-dessous à la rubrique Financement hors bilan.

Le Fonds possède également des obligations contractuelles éventuelles par lesquelles il a garanti la valeur de revente du matériel vendu (" contrats avec valeur résiduelle garantie ") ou une partie des paiements de location des clients (" contrats avec recours "). Ces contrats sont assortis de certaines conditions que doit remplir le client. Au 31 décembre 2009, le Fonds avait garanti une somme de 7,1 millions de dollars (6,7 millions de dollars en 2008) au titre de contrats, les engagements étant applicables de 2010 à 2014. Les engagements pris par le Fonds au titre des contrats avec valeur résiduelle garantie reflètent la valeur future estimative du matériel, selon le jugement et l'expérience de la direction. Le Fonds n'a pas constitué de provision en 2009 puisque l'on ne prévoit pas que ces engagements donneront lieu à un risque financier (0,2 million de dollars en 2008).

Financement hors bilan

Au 31 décembre 2009, la division du Matériel roulant disposait de 22,2 millions de dollars de stocks de marchandises en consignation d'un grand fabricant. Dans le cours normal de ses activités, Wajax reçoit des marchandises en consignation de la part de ce fabricant, lesquelles sont habituellement vendues à des clients ou achetées par Wajax. Ces marchandises en consignation ne sont pas incluses dans les stocks du Fonds puisque le fabricant demeure le propriétaire des biens.

Les ententes de financement hors bilan du Fonds comprennent des contrats de location-exploitation visant le parc de location à long terme de chariots élévateurs du Fonds dans la division du Matériel roulant. Au 31 décembre 2009, les engagements non actualisés aux termes des contrats de location-exploitation s'élevaient à 11,5 millions de dollars pour le parc de location (12,5 millions de dollars au 31 décembre 2008).

S'il était mis fin au programme de consignation de stocks, le Fonds aurait recours au financement sans intérêt, si cette option lui était offerte par le fabricant, et/ou utiliserait sa facilité de crédit bancaire. S'il était mis fin au programme relatif au parc de location, le Fonds chercherait d'autres prêteurs intéressés à offrir le même genre de programme relatif au parc de location hors bilan et/ou utiliserait sa facilité de crédit pour financer les ajouts futurs au parc de location. Bien que la direction estime actuellement que le Fonds dispose d'une capacité d'emprunt suffisante, le Fonds pourrait devoir recourir aux marchés des titres de participation ou des titres d'emprunt ou réduire temporairement ses distributions pour combler tout manque à gagner aux termes de sa facilité de crédit. Voir la rubrique Situation de trésorerie et sources de financement.

Mesures non conformes aux PCGR

Comme supplément aux états financiers consolidés, le Fonds utilise des mesures financières non conformes aux PCGR qui n'ont pas de sens normalisé prescrit par les PCGR du Canada et qui, par conséquent, ne sont vraisemblablement pas comparables aux mesures semblables utilisées par d'autres entités.

Les " liquidités distribuables " et les " liquidités distribuables par part " ne sont pas des mesures reconnues aux termes des PCGR, et la méthode de calcul adoptée par le Fonds peut différer des méthodes utilisées par d'autres entités. En conséquence, les " liquidités distribuables " et les " liquidités distribuables par part ", telles qu'elles sont présentées, pourraient ne pas être comparables à des mesures semblables présentées par d'autres entités. Le Fonds estime que les " liquidités distribuables " et les " liquidités distribuables par part " sont des mesures financières utiles, car elles représentent le calcul clé des flux de trésorerie disponibles pour distribution aux porteurs de parts. Les " liquidités distribuables " et les " liquidités distribuables par part " ne doivent pas être interprétées comme constituant un substitut au bénéfice net tel qu'il est établi selon les PCGR. Les liquidités distribuables correspondent aux flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, ajustés pour tenir compte des variations du fonds de roulement hors caisse, moins les dépenses en immobilisations de maintien et l'amortissement des frais de financement reportés. Les variations du fonds de roulement hors caisse sont exclues des liquidités distribuables, étant donné que le Fonds dispose actuellement d'une facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars qui peut servir à financer les besoins généraux de l'entreprise, y compris les besoins en fonds de roulement, sous réserve des restrictions relatives à la capacité d'emprunt qui sont liées au niveau des stocks disponibles du Fonds et de ses comptes débiteurs impayés, et qu'il dispose actuellement aussi d'une facilité de financement sur stocks remboursable à vue de 15 millions de dollars avec un prêteur non bancaire. De plus, le Fonds procède régulièrement au financement de stocks sur une base de financement sans intérêt par l'intermédiaire d'une entreprise de financement sur stocks. Voir la rubrique Liquidités distribuables ci-dessous pour la méthode de calcul des " liquidités distribuables " du Fonds.

Les " dépenses en immobilisations de maintien " ne sont pas des mesures conformes aux PCGR, et la méthode de calcul adoptée par le Fonds peut différer des méthodes utilisées par d'autres entités. Le Fonds considère que les " dépenses en immobilisations de maintien " représentent des dépenses en espèces nécessaires au maintien des activités normales. Les acquisitions d'entreprises et les ajouts aux terrains et aux bâtiments sont exclus des " dépenses en immobilisations de maintien ", car ils ne sont pas considérés comme des dépenses pour le maintien des activités normales. Voir les rubriques Liquidités distribuables et Liquidités distribuables estimatives ci-dessous pour obtenir la méthode de calcul des " dépenses en immobilisations de maintien ".

Les " liquidités distribuables normalisées " et les " liquidités distribuables normalisées par part " ne sont pas des mesures reconnues aux termes des PCGR. Cependant, les " liquidités distribuables normalisées " ont été calculées selon les lignes directrices fournies par l'ICCA dans sa publication intitulée Liquidités distribuables normalisées des fiducies de revenu et autres entités intermédiaires : Lignes directrices concernant la rédaction et les informations à fournir. Bien que le Fonds ait adhéré aux principes qui sous-tendent ces lignes directrices, il a formulé des hypothèses et pris des décisions quant à l'application de celles-ci. A cet égard, les calculs du Fonds peuvent différer des calculs similaires faits par d'autres entités. Voir la rubrique Liquidités distribuables normalisées et rapprochement avec les liquidités distribuables pour la méthode de calcul des " liquidités distribuables normalisées " du Fonds.

Distributions

Le Fonds entend verser des distributions de liquidités mensuelles, qui sont généralement payables aux porteurs de parts inscrits le dernier jour ouvrable de chaque mois civil et qui doivent être payées le 20e jour du mois suivant ou vers cette date. Le Fonds peut faire des distributions spéciales de liquidités et/ou autres que de liquidités à la fin de l'exercice pour faire en sorte que les distributions totales du Fonds versées pour l'exercice soient égales à son revenu imposable, ainsi qu'il est stipulé dans la déclaration de fiducie du Fonds.

Les distributions sont établies d'après les liquidités distribuables (voir les rubriques Mesures non conformes aux PCGR et Liquidités distribuables) et dépendent notamment des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant les variations du fonds de roulement hors caisse, compte tenu d'une provision au titre des dépenses en immobilisations de maintien (voir la rubrique Mesures non conformes aux PCGR) et de tout montant que les fiduciaires peuvent raisonnablement juger nécessaire afin de pourvoir au paiement de frais ou d'autres obligations qui ont été ou devraient raisonnablement être engagés ou contractés par le Fonds. Voir les rubriques Conversion en une structure de société par actions, Situation de trésorerie et sources de financement ainsi que Liquidités distribuables.



Le tableau ci-dessous illustre les déclarations de distributions de
liquidités faites aux porteurs de parts :

Date de clôture des registres Date du versement Par part Montant
---------------------------------------------------------------------------
30 octobre 2009 20 novembre 2009 0,15 $ 2,5 $
30 novembre 2009 21 décembre 2009 0,15 2,5
31 décembre 2009 20 janvier 2010 0,15 2,5
---------------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés le 31
décembre 2009 0,45 $ 7,5 $
---------------------------------------------------------------------------
1) Voir la rubrique Liquidités distribuables ci-dessous.


Les distributions de liquidités versées par le Fonds au cours du trimestre ont été financées au moyen des liquidités provenant de son exploitation avant les variations du fonds de roulement hors caisse.

Le 15 décembre 2009, le Fonds a annoncé des distributions de liquidités mensuelles de 0,15 $ par part (1,80 $ annualisées) pour les mois de janvier et de février payables les 22 février 2010 et 22 mars 2010 aux porteurs de parts inscrits les 29 janvier 2010 et 26 février 2010, respectivement.

Le 26 février 2010, le Fonds a annoncé des distributions de liquidités mensuelles de 0,15 $ par part (1,80 $ annualisées) pour les mois de mars et d'avril payables les 20 avril 2010 et 20 mai 2010 aux porteurs de parts inscrits les 31 mars 2010 et 30 avril 2010, respectivement

Des renseignements fiscaux à l'intention des porteurs de parts portant sur les distributions versées en 2008 et 2009 se trouvent sur le site Web du Fonds, à l'adresse www.wajax.com.

Liquidités distribuables(1)

Le Fonds estime que les liquidités distribuables constituent une mesure utile pour déterminer les distributions aux porteurs de parts. Le tableau qui suit présente un rapprochement entre les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement (mesure conforme aux PCGR) et les liquidités distribuables (mesure non conforme aux PCGR).



Pour les trois mois Exercice terminé les
terminés les
31 31 31 31
décembre décembre décembre décembre
2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie provenant des
activités d'exploitation 41,1$ 4,8$ 102,4$ 58,7$

Variations des éléments hors
caisse du fonds de roulement(2) (29,9) 17,7 (57,3) 28,8
---------------------------------------------------------------------------

Flux de trésorerie provenant des
activités d'exploitation avant
les variations des éléments hors
caisse du fonds de roulement 11,2 22,5 45,1 87,5
Ajustements propres à l'entité(3) :
Dépenses en immobilisations de
maintien(1)(3a) (0,6) (2,0) (2,5) (11,1)
Charge à payer au titre du
régime d'encouragement à moyen
terme(3b) (0,5) - - 0,9
Amortissement des frais de
financement reportés(3c) (0,1) (0,1) (0,3) (0,3)
---------------------------------------------------------------------------

Liquidités distribuables(1) - $ 10,0 20,4 42,3 77,0
- par part, de base 0,60$ 1,23$ 2,55$ 4,64$
- par part, diluées 0,59$ 1,22$ 2,52$ 4,60$
---------------------------------------------------------------------------

Distributions déclarées - $
- de liquidités 7,5 17,9 41,0 68,5
- autres que de liquidités(4) - 7,8 - 7,8

Distributions déclarées - par
part
- de liquidités 0,45$ 1,08$ 2,47$ 4,13$
- autres que de liquidités(4) - 0,47 - 0,47
---------------------------------------------------------------------------
Ratio des distributions(5) 75,0% 87,9% 96,9% 88,9%
---------------------------------------------------------------------------
1) Mesure non conforme aux PCGR, voir la rubrique Mesures non conformes aux
PCGR.
2) Les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement sont
exclues du calcul des liquidités distribuables étant donné que le Fonds
dispose actuellement d'une facilité de crédit bancaire de 175 millions de
dollars dont il peut se servir pour financer ses besoins généraux, y
compris ses besoins en fonds de roulement (sous réserve des restrictions
relatives à sa capacité d'emprunt qui dépend du niveau des stocks
disponibles du Fonds et de ses débiteurs impayés), et d'une facilité de
financement sur stocks remboursable à vue de 15 millions de dollars
conclue avec un prêteur non bancaire. De plus, le Fonds procède
régulièrement au financement de stocks sur une base de financement sans
intérêt par l'intermédiaire d'une entreprise de financement sur stocks.
Voir la rubrique Stratégies de financement pour des précisions concernant
les engagements financiers aux termes de la facilité de crédit bancaire.
3) Les autres ajustements propres à l'entité faits dans le cadre du calcul
des liquidités distribuables comprennent ce qui suit :
a. Les dépenses en immobilisations de maintien représentent des dépenses en
immobilisations, déduction faite des cessions et des transferts du parc
de location aux stocks, nécessaires au maintien des activités normales.
Les " dépenses en immobilisations de maintien " excluent les
acquisitions d'entreprises ainsi que les ajouts aux terrains et aux
bâtiments, car on considère que ces dépenses ne sont pas essentielles au
maintien des activités normales.
b. Charges à payer au titre des primes d'encouragement à moyen terme : Les
variations des charges à payer au titre des primes d'encouragement à
moyen terme sont rajoutées aux fins de déterminer les flux de trésorerie
provenant des activités d'exploitation étant donné qu'elles ont été
comptabilisées à titre de passif à long terme avec prise d'effet le 1er
janvier 2007. Ces charges à payer n'entrent pas dans le calcul des
liquidités distribuables étant donné que le Fonds estime que les
porteurs de parts ont ainsi un meilleur aperçu des coûts de rémunération
annuels et que cela favorise l'uniformité par rapport aux exercices
précédents.
c. L'amortissement des frais de financement reportés correspond à une
déduction dans le cadre du calcul des liquidités distribuables d'après
le montant compris dans la section de l'état des flux de trésorerie
portant sur les activités d'exploitation (dans les exercices suivant la
conclusion de l'opération de financement) réparti sur la durée du
financement. Le Fonds estime que ce traitement donne une meilleure
indication des coûts de financement annuels.
4) Voir la rubrique Distributions.
5) Le ratio des distributions correspond aux distributions de liquidités
déclarées en pourcentage des liquidités distribuables.


Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, les liquidités distribuables ont été de 10,0 millions de dollars, ou 0,60 $ par part, comparativement à 20,4 millions de dollars, ou 1,23 $ par part, pour l'exercice précédent. Ce recul est surtout imputable à la diminution des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement, contrebalancée en partie par une baisse des dépenses en immobilisations de maintien par rapport au dernier exercice. Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, les distributions de liquidités mensuelles déclarées ont été de 0,45 $ par part (1,08 $ par part en 2008).

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, les liquidités distribuables ont été de 42,3 millions de dollars, ou 2,55 $ par part, comparativement à 77,0 millions de dollars, ou 4,64 $ par part, pour l'exercice précédent. Ce recul est imputable en majeure partie à la diminution des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation avant les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement, contrebalancée par une baisse des dépenses en immobilisations de maintien par rapport à l'exercice précédent. Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, les distributions de liquidités mensuelles déclarées ont été de 2,47 $ par part (4,13 $ par part en 2008). Pour 2009, les distributions de 2,16 $ par part (4,13 $ par part en 2008) seront considérées comme d'autres produits et les distributions de 0,31 $ par part (néant par part en 2008) seront considérées comme un remboursement de capital aux fins de l'impôt sur le revenu canadien. En 2008, une distribution spéciale autre que de liquidités correspondant à 0,47 $ par part a été versée afin de faire en sorte que les distributions totales du Fonds versées pour l'exercice soient égales à son revenu imposable. Les liquidités distribuables en excédent des distributions de liquidités déclarées pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009 de 1,3 million de dollars, ou 0,08 $ par part, fournissent au Fonds une réserve servant à couvrir les besoins en fonds de roulement ou les distributions à venir.

Pour les trois mois terminés le 31 décembre 2009, le ratio des distributions de liquidités versées en fonction des liquidités distribuables s'est établi à 75 %, contre 88 % pour l'exercice précédent.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, le ratio des distributions de liquidités versées en fonction des liquidités distribuables s'est établi à 97 %, contre 89 % pour l'exercice précédent.

Le tableau qui suit illustre le rapport entre les distributions et les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, le bénéfice net ainsi que les liquidités distribuables.



Pour les Pour Pour
trois mois l'exercice l'exercice
terminés le terminé le terminé le
31 décembre 31 décembre 31 décembre
(en millions de dollars) 2009 2009 2008
--------------------------------------------------------------------------
A.Flux de trésorerie provenant des
activités d'exploitation 41,1 $ 102,4 $ 58,7 $
B.Bénéfice net 8,3 34,2 75,8
C.Liquidités distribuables(1) 10,0 42,3 77,0
D.Distributions de liquidités
déclarées 7,5 41,0 68,5
--------------------------------------------------------------------------
E.Excédent (insuffisance) des flux de
trésorerie provenant des activités
d'exploitation sur les
distributions de liquidités
déclarées (A - D) 33,6 61,4 (9,8)
F.Excédent (insuffisance) du bénéfice
net sur les distributions de
liquidités déclarées (B - D) 0,8 (6,8) 7,3
G.Excédent des liquidités
distribuables sur les distributions
de liquidités déclarées (C - D) 2,5 1,3 8,5
--------------------------------------------------------------------------
1) Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique Mesures non conformes
aux PCGR.


Les écarts importants entre les distributions de liquidités déclarées par le Fonds et les flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, le bénéfice net ainsi que les liquidités distribuables comprennent ce qui suit :

Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, l'excédent de 33,6 millions de dollars des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation sur les distributions de liquidités déclarées comprend une diminution du fonds de roulement hors caisse de 29,9 millions de dollars, des dépenses en immobilisations de maintien, déduction faite des cessions, de 0,6 million de dollars, d'autres ajustements propres à l'entité totalisant 0,6 million de dollars ainsi qu'une somme de 2,5 millions de dollars pour les besoins en capitaux ou les distributions à venir.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, l'excédent de 61,4 millions de dollars des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation sur les distributions de liquidités déclarées comprend une diminution du fonds de roulement hors caisse de 57,3 millions de dollars, des dépenses en immobilisations de maintien, déduction faite des cessions, de 2,5 millions de dollars, d'autres ajustements propres à l'entité totalisant 0,3 million de dollars ainsi qu'une somme de 1,3 million de dollars pour les besoins en capitaux ou les distributions à venir. Les distributions de liquidités déclarées ont dépassé de 6,8 millions de dollars le bénéfice net, principalement en raison du fait que l'amortissement, déduit dans le cadre du calcul du bénéfice net, a dépassé de 8,1 millions de dollars les dépenses en immobilisations de maintien et les autres éléments hors caisse, déduits dans le cadre du calcul des liquidités distribuables, moins l'excédent de 1,3 million de dollars des liquidités distribuables sur les distributions de liquidités déclarées. L'excédent de 1,3 million de dollars des liquidités distribuables sur les distributions de liquidités déclarées a fourni au Fonds une réserve servant à couvrir les besoins en fonds de roulement ou les distributions à venir.

Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008, l'insuffisance de 9,8 millions de dollars des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation sur les distributions de liquidités déclarées est surtout attribuable à une augmentation du fonds de roulement hors caisse de 28,8 millions de dollars et à d'autres ajustements propres à l'entité totalisant 0,6 million de dollars, moins les dépenses en immobilisations de maintien, déduction faite des cessions, de 11,1 millions de dollars et à une somme de 8,5 millions de dollars pour les besoins en fonds de roulement ou les distributions à venir. L'excédent de 8,5 millions de dollars des liquidités distribuables sur les distributions de liquidités, qui comprenait l'excédent de 7,3 millions de dollars du bénéfice net sur les distributions de liquidités déclarées, a fourni au Fonds une réserve servant à couvrir les besoins en fonds de roulement ou les distributions à venir.

Le tableau qui suit présente un rapprochement entre le bénéfice net et les liquidités distribuables.



Pour les trois mois Pour l'exercice terminé
terminés les les
31 décembre 31 décembre 31 décembre 31 décembre
2009 2008 2009 2008
--------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net 8,3 $ 19,4 $ 34,2 $ 75,8 $

Ajouter (déduire)
Amortissement(1) 2,4 2,3 9,4 9,4
Dépenses en
immobilisations de
maintien(2)(3) (0,6) (2,0) (2,5) (11,1)
Eléments sans incidence
sur la trésorerie :
- Charges de retraite,
déduction faite des
paiements (0,5) - (0,2) 0,2
- Charges de location
hors caisse - 0,2 0,2 0,3
- Charge de rémunération
à base de parts 0,3 0,4 1,4 1,8
- Impôts futurs - 0,1 (0,2) 0,6
--------------------------------------------------------------------------

Liquidités
distribuables(2)- $ 10,0 20,4 42,3 77,0
--------------------------------------------------------------------------
1) Comprend l'amortissement du matériel de location, des immobilisations
corporelles et des actifs incorporels.
2) Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique Mesures non conformes
aux PCGR.
3) Les dépenses en immobilisations de maintien représentent des dépenses
en immobilisations nécessaires au maintien des activités normales,
déduction faite des cessions et des transferts du parc de location aux
stocks. Les " dépenses en immobilisations de maintien " excluent les
acquisitions d'entreprises ainsi que les ajouts aux terrains et aux
bâtiments, car on considère que ces dépenses ne sont pas essentielles au
maintien des activités normales.


Liquidités distribuables normalisées(1) et rapprochement avec les liquidités distribuables(2)

Le tableau qui suit présente le calcul des liquidités distribuables normalisées calculées selon les lignes directrices fournies dans la publication de l'ICCA intitulée Liquidités distribuables normalisées des fiducies de revenu et autres entités intermédiaires : Lignes directrices concernant la rédaction et les informations à fournir. De plus, le tableau fournit un rapprochement entre les liquidités distribuables normalisées et les liquidités distribuables (voir la rubrique Liquidités distribuables).



Pour les trois mois Pour l'exercice
terminés les terminé les
31 31 31 31
décembre décembre décembre décembre
2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie provenant des
activités d'exploitation 41,1$ 4,8$ 102,4$ 58,7$
A. Sorties de fonds au titre des
dépenses en immobilisations(3) (3,6) (3,4) (9,9) (15,8)
B. Restriction à l'égard des
distributions(4) - - - -
---------------------------------------------------------------------------
Liquidités distribuables
normalisées(1)(2)- $ 37,5 1,4 92,5 42,9
- par part, de base 2,26$ 0,08$ 5,57$ 2,59$
- par part, diluées 2,23$ 0,08$ 5,51$ 2,56$
i. Ajustements de capital pour
tenir compte des dépenses en
immobilisations de maintien(5) :
- Produit tiré de la cession de
dépenses en immobilisations 0,5 0,3 2,5 1,3
- Dépenses en immobilisations de
croissance 2,0 0,7 3,4 1,5
- Parc de location viré aux
stocks 0,4 0,4 1,5 1,9
ii.Autres ajustements propres à
l'entité(6) :
- Variations des éléments hors
caisse du fonds de
roulement(6a) (29,9) 17,7 (57,3) 28,8
- Charge à payer au titre du
régime d'encouragement à moyen
terme(6b) (0,5) - - 0,9
- Amortissement des frais de
financement reportés(6c) (0,1) (0,1) (0,3) (0,3)
---------------------------------------------------------------------------
Liquidités distribuables(2)- $ 10,0 20,4 42,3 77,0
- par part, de base 0,60$ 1,23$ 2,55$ 4,64$
- par part, diluées 0,59$ 1,22$ 2,52$ 4,60$
---------------------------------------------------------------------------
Distributions déclarées - $
- de liquidités 7,5 17,9 41,0 68,5
- autres que de liquidités(7) - 7,8 - 7,8
---------------------------------------------------------------------------
Distributions déclarées - par part
- de liquidités 0,45$ 1,08$ 2,47$ 4,13$
- autres que de liquidités(7) - 0,47$ - 0,47$
---------------------------------------------------------------------------
Ratio des distributions(8)
- en fonction des liquidités
distribuables normalisées 19,9% 1 312,2% 44,3% 159,6%
- en fonction des liquidités
distribuables 75,0% 87,9% 96,9% 88,9%
---------------------------------------------------------------------------

1) Les liquidités distribuables normalisées représentent une mesure non
conforme aux PCGR et sont calculées selon les lignes directrices
fournies dans la publication de l'ICCA intitulée Liquidités
distribuables normalisées des fiducies de revenu et autres entités
intermédiaires : Lignes directrices concernant la rédaction et les
informations à fournir.
2) Mesure non conforme aux PCGR. Voir la rubrique Mesures non conformes aux
PCGR.
3) Les sorties de fonds au titre des dépenses en immobilisations
comprennent à la fois les sorties de fonds au titre des dépenses en
immobilisations de maintien et celles relatives aux dépenses en
immobilisations de croissance déduites dans le cadre du calcul des
liquidités distribuables normalisées. Voir la rubrique Capacité de
production et gestion de la capacité de production.
4) Il n'y a actuellement aucune restriction à l'égard des distributions
découlant du respect de clauses restrictives financières. Voir la
rubrique Stratégies de financement.
5) Des ajustements de capital sont apportés afin d'ajuster les sorties de
fonds au titre des dépenses en immobilisations (déduites dans le cadre
du calcul des liquidités distribuables normalisées) de manière à tenir
compte des dépenses en immobilisations de maintien, déduction faite des
cessions, comme étant une déduction aux fins du calcul des liquidités
distribuables. Ces ajustements comprennent : l'exclusion du capital de
croissance, l'inclusion du produit tiré de la cession des dépenses en
immobilisations et le parc de location transféré aux stocks. Voir les
rubriques Mesures non conformes aux PCGR et Capacité de production et
gestion de la capacité de production pour le calcul des dépenses en
immobilisations de maintien.
6) Les autres ajustements propres à l'entité faits dans le cadre du calcul
des liquidités distribuables comprennent ce qui suit :

a. Variations des éléments hors caisse du fonds de roulement, voir la
rubrique Liquidités distribuables.
b. Charge à payer au titre du régime d'encouragement à moyen terme, voir
la rubrique Liquidités distribuables.
c. Amortissement des frais de financement reportés, voir la rubrique
Liquidités distribuables.

7) Voir la rubrique Distributions.
8) Le ratio des distributions correspond aux distributions de liquidités
déclarées en pourcentage des liquidités distribuables.


Pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009, les liquidités distribuables normalisées se sont établies à 37,5 millions de dollars, ou 2,26 $ par part, comparativement à 1,4 million de dollars, ou 0,08 $ par part, à l'exercice précédent. La progression de 36,1 millions de dollars est principalement attribuable à l'augmentation des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 36,3 millions de dollars.

Pour les douze mois terminés le 31 décembre 2009, les liquidités distribuables normalisées se sont établies à 92,5 millions de dollars, ou 5,57 $ par part, comparativement à 42,9 millions de dollars, ou 2,59 $ par part, à l'exercice précédent. La hausse de 49,6 millions de dollars est attribuable à l'augmentation des flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation de 43,7 millions de dollars et à la baisse des dépenses en immobilisations de 5,9 millions de dollars. Se reporter à la rubrique Situation de trésorerie et sources de financement.

Depuis la conversion de Wajax Limitée, qui est devenue le Fonds de revenu Wajax le 15 juin 2005, le ratio des distributions des liquidités versées s'établit à 101,2 % en fonction des liquidités distribuables normalisées et à 95,3 % en fonction des liquidités distribuables. La différence s'explique principalement par les ajustements de capital, les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement et d'autres ajustements propres à l'entité depuis la conversion qui ont été financés par la facilité de crédit bancaire du Fonds. Voir la rubrique Stratégies de financement.

Capacité de production et gestion de la capacité de production

Wajax exerce ses activités dans les domaines de la distribution et du service après-vente. Ainsi, la capacité de production du Fonds est principalement dictée par l'infrastructure de ses succursales à l'échelle du Canada, les liens qu'il entretient avec les fabricants ainsi que le capital de maintien et de croissance utilisé.

Wajax exerce ses activités depuis 110 installations situées partout au Canada, dont 82 sont louées. Les principales propriétés de Wajax consistent surtout en des points de vente et de service. (Au 31 décembre 2009, les engagements non actualisés aux termes des contrats de location-exploitation ont totalisé 72,0 millions de dollars pour les installations.)

Le Fonds cherche à distribuer des gammes de produits de premier plan dans chacun de ses marchés régionaux, et sa réussite dépend du maintien des relations avec les fabricants qu'il représente. Le Fonds s'attache à établir des relations durables avec des fabricants qui tiennent à avoir un avantage concurrentiel et à dominer leurs secteurs du marché ciblés à long terme. Dans les entreprises de matériel roulant, des systèmes générateurs, des composantes hydrauliques et des pompes de raffinage, les relations avec les fabricants sont généralement régies par des contrats de distribution exclusive. Ces contrats sont pour la plupart à durée indéterminée, mais ils peuvent être résiliés moyennant un préavis signifié dans des délais relativement courts prévus dans chaque contrat.

Le capital de maintien utilisé comprend le parc de location pour la division du Matériel roulant, matériel qui évoluera selon la demande sur le marché, et d'autres capitaux qui serviront principalement à soutenir l'exploitation du réseau de succursales et à en assurer le maintien.

De plus, le Fonds conclut des ententes de financement hors bilan, dont des contrats de location-exploitation visant le parc de location à long terme de chariots élévateurs dans la division du Matériel roulant, des véhicules et d'autre matériel. Au 31 décembre 2009, les engagements non actualisés aux termes des contrats de location-exploitation ont totalisé 11,5 millions de dollars pour le parc de location, 0,1 million de dollars pour les véhicules et 1,5 million de dollars pour le reste du matériel.

Les dépenses en immobilisations de croissance comprennent des acquisitions ainsi que des ajouts aux terrains et bâtiments qui ne sont pas nécessaires au maintien des activités normales.

Pour la période de neuf ans allant de 2000 à 2009, la moyenne annuelle des dépenses en immobilisations de maintien, déduction faite du produit des cessions (en incluant le parc de location mais en excluant les activités abandonnées et le système d'information ERP abandonné en 2002), s'est établie à 8,8 millions de dollars. Les dépenses en immobilisations de maintien annuelles ont varié entre 2,8 millions de dollars et 13,0 millions de dollars au cours de la période. La direction s'attend à ce que les dépenses en immobilisations de maintien annuelles futures se situent entre 8 millions de dollars et 14 millions de dollars.

Stratégies de financement

La facilité de crédit bancaire de 175 millions de dollars du Fonds ainsi que le financement sur stocks remboursable à vue de 15 millions de dollars devraient suffire à satisfaire les besoins à court terme en fonds de roulement, en dépenses, en immobilisations de maintien et en capital de croissance du Fonds dans le cours normal de ses activités.

Les besoins à court terme du Fonds en fonds de roulement dans le cours normal de ses activités peuvent changer radicalement d'un trimestre à l'autre en raison du calendrier des achats de stocks de grande dimension et/ou des ventes ou de l'évolution du marché. En général, lorsque Wajax enregistre une croissance de ses activités, ses besoins en fonds de roulement s'accentuent, comme c'était le cas en 2006 et en 2008. En revanche, si Wajax subit les contrecoups d'un ralentissement économique, ses besoins en fonds de roulement diminuent en raison du niveau d'activité moins élevé. Cette situation peut donner lieu à une augmentation des liquidités distribuables normalisées en période de ralentissement des activités et à une diminution de celles-ci en période de croissance. Les variations du fonds de roulement sont généralement financées par les facilités de crédit bancaire ou affectées au remboursement de celles-ci. Par conséquent, pour les raisons indiquées, le Fonds tient compte des variations du fonds de roulement hors caisse aux fins du calcul des liquidités distribuables pendant les périodes où le Fonds dispose de fonds aux termes de sa facilité de crédit pour financer les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement.

A long terme, le Fonds pourrait également être contraint de recourir aux marchés des titres de participation ou des titres d'emprunt ou encore réduire ses distributions pour financer des acquisitions importantes, pour satisfaire aux besoins en fonds de roulement et pour engager des dépenses en immobilisations afin d'assurer sa croissance.

La capacité d'emprunt aux termes de la facilité de crédit bancaire dépend du niveau des stocks disponibles du Fonds et du solde des débiteurs impayés. Au 31 décembre 2009, la capacité d'emprunt aux termes de la facilité de crédit bancaire correspondait à 172,8 millions de dollars.

La facilité de crédit bancaire contient des clauses restrictives qui peuvent restreindre la capacité du Fonds de verser des distributions de liquidités i) si une distribution de liquidités donne ou donnait lieu à un cas de défaut et ii) si le ratio de levier financier (dette par rapport au BAIIA) est supérieur à 3,0. Si le ratio de levier financier est égal ou inférieur à 3,0, les distributions globales de liquidités faites par les emprunteurs au cours de chaque trimestre financier ne pourront dépasser 115 % des liquidités distribuables au cours des quatre derniers trimestres. Nonobstant les restrictions relatives au ratio de levier financier, il serait permis de faire une distribution spéciale de liquidités au cours du premier trimestre de chaque exercice, pourvu que le montant de celle-ci ne dépasse pas l'excédent des liquidités distribuables pour l'exercice précédent sur le montant des distributions de liquidités déclarées au cours de l'exercice précédent plus toutes les liquidités distribuables cumulatives excédentaires sur les distributions de liquidités des exercices précédents. De plus, la capacité d'emprunt aux termes de la facilité de crédit bancaire dépend du niveau des stocks disponibles du Fonds et du solde des débiteurs impayés. Pour obtenir plus de détails, il y a lieu de consulter les modalités de la facilité de crédit bancaire du Fonds sur le site de SEDAR à l'adresse www.sedar.com.

Capital-parts

Les parts de fiducie du Fonds émises sont comprises dans les capitaux propres attribuables aux porteurs de parts au bilan et se résument comme suit :



Parts de fiducie émises et entièrement payées au 31 Nombre Montant
décembre 2009
---------------------------------------------------------------------------
Solde au début du trimestre 16 603 423 105,3 $
Droits exercés - -
---------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin du trimestre 16 603 423 105,3 $
---------------------------------------------------------------------------
Se reporter à la rubrique Conversion en une structure de société par
actions.


Le Fonds compte quatre régimes de rémunération à base de parts : le régime de propriété de parts de Wajax (" RPP "), le programme de parts différées (" PPD "), le régime de parts différées des fiduciaires (" RPDF ") et le régime d'encouragement à moyen terme (" REMT "). Les droits aux termes du RPP, du PPD et du RPDF sont émis aux participants et sont réglés par l'émission de parts du Fonds de revenu Wajax. Le REMT prévoit un octroi annuel dont les droits s'acquièrent sur une période de trois ans selon des critères d'acquisition liés au rendement et à l'écoulement du temps. La charge de rémunération à l'égard du RPP, du PPD et du RPDF est établie d'après la juste valeur des droits à la date d'octroi et imputée aux résultats selon la méthode linéaire sur la période d'acquisition des droits, un ajustement correspondant étant apporté aux capitaux propres attribuables aux porteurs de parts. La charge de rémunération du REMT varie selon le cours des parts du Fonds et est constatée sur une période de trois ans, soit la période d'acquisition des droits, un ajustement correspondant étant apporté aux charges à payer. Le Fonds a comptabilisé des coûts de rémunération de 324 milliers de dollars pour le trimestre (405 milliers de dollars en 2008) et de 1 416 milliers de dollars depuis le début de l'exercice (1 759 milliers de dollars en 2008) à l'égard de ces régimes.

Estimations comptables critiques

Dans le cadre de la préparation d'états financiers, la direction doit faire des estimations et poser des hypothèses qui influent sur les montants déclarés de l'actif et du passif de même que sur les renseignements à fournir sur les actifs et les passifs éventuels à la date des états financiers et sur les montants déclarés des produits et des charges au cours de l'exercice. Le Fonds a tenu compte du ralentissement économique actuel lorsqu'il a établi la provision pour désuétude des stocks, la provision pour créances douteuses et toute réduction de valeur de l'écart d'acquisition et des autres actifs. Le Fonds constitue une provision pour créances douteuses lorsqu'il y a des preuves qu'un compte particulier pourrait devenir irrécouvrable. Le Fonds ne constitue aucune provision générale pour des créances irrécouvrables. Selon l'évolution de la conjoncture, les résultats réels pourraient être différents de ces estimations. Les estimations comptables critiques utilisées par la direction du Fonds sont décrites en détail dans le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009 que l'on peut trouver sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Modifications comptables

Le texte présenté ci-dessous constitue un résumé des nouvelles normes qui pourraient avoir une incidence sur le Fonds :

En février 2008, le Conseil des normes comptables du Canada a confirmé que les entreprises à but lucratif ayant une obligation publique de rendre des comptes devront utiliser les Normes internationales d'information financière (" IFRS ") au Canada pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2011. Le Fonds sera tenu de présenter ses résultats selon les IFRS à compter du 1er janvier 2011. Les IFRS utilisent un cadre conceptuel semblable à celui des PCGR du Canada actuellement en vigueur, mais comportent néanmoins des différences importantes sur le plan de la comptabilisation, de l'évaluation et de la communication d'information.

La direction du Fonds a dressé un plan exhaustif de conversion aux IFRS qui porte sur les modifications de conventions comptables, le retraitement des chiffres correspondants des périodes précédentes, le contrôle interne à l'égard de l'information financière, les contrôles et procédures de communication de l'information, la modification des systèmes existants, la formation du personnel et d'autres questions connexes liées à l'entreprise. Le projet est divisé en quatre étapes : sensibilisation, évaluation, conception et mise en oeuvre. L'étape de la sensibilisation a été essentiellement achevée en 2008.

Au cours de 2009, l'étape de l'évaluation a été achevée en grande partie du fait qu'on a repéré les principales différences entre les normes comptables sur le plan de la comptabilisation, de l'évaluation et de la présentation de l'information et qu'on a évalué l'incidence de celles-ci sur les processus d'affaires et les systèmes informatiques. De plus, l'étape de la conception, où il faut faire des choix de conventions comptables lorsque de tels choix s'imposent et déterminer les informations à fournir, a été achevée en grande partie. Le Fonds continue de suivre de près l'évolution des nouvelles normes IFRS au fur et à mesure qu'elles sont publiées. Jusqu'à maintenant, le Fonds n'a pas repéré de modifications importantes qui devront être apportées à ses systèmes informatiques, à son contrôle interne à l'égard de l'information financière ou à ses contrôles et procédures de communication de l'information. Le Fonds a tenu des séances de formation sur les IFRS et d'autres sujets particuliers à l'intention de ses employés du service des finances, de son conseil des fiduciaires et de son comité de vérification, et tiendra, au besoin, des séances de formation d'appoint.

Tant que des progrès additionnels n'auront pas été faits en ce qui concerne l'étape de la mise en oeuvre, le Fonds ne sera pas en mesure de quantifier de façon définitive l'incidence de l'adoption des IFRS sur ses états financiers. Cependant, les secteurs reconnus comme étant les plus susceptibles d'être touchés par l'adoption des IFRS comprennent les contrats de location, les stocks et les avantages sociaux ainsi que les nombreuses exigences additionnelles en matière de communication de l'information.

Selon les IFRS, les critères de classement des contrats de location sous forme de contrats de location-exploitation ou de contrats de location-financement sont plus qualitatifs et moins normatifs qu'ils ne l'étaient selon les normes antérieures. Par conséquent, lors du passage aux IFRS, certains contrats de location qui sont actuellement classés sous forme de contrats de location-exploitation selon les PCGR du Canada pourraient être considérés comme des contrats de location-financement selon les IFRS, ce qui entraînerait l'inscription au bilan d'immobilisations corporelles et d'obligations connexes découlant de contrats de location. L'état des résultats refléterait ainsi une augmentation de l'amortissement et des intérêts débiteurs et une diminution des coûts des contrats de location.

La norme IFRS ayant trait aux stocks exige que certains frais généraux soient affectés aux stocks des fournisseurs de services. Au moment de la conversion, il est prévu que cette norme aura pour effet d'accroître les stocks et les bénéfices non répartis inscrits au bilan, étant donné que les frais généraux déjà passés en charges seront affectés aux stocks en inventaire. On s'attend par la suite à ce que le coût des ventes augmente et à ce que les frais de vente et les frais généraux et administratifs diminuent.

Lors du passage aux IFRS, il est possible d'inscrire dans les capitaux propres les gains et pertes actuariels non amortis à l'égard des avantages sociaux futurs. Ce choix se traduirait par une augmentation du passif au titre des prestations de retraite, une diminution des capitaux propres et une variation de la charge de retraite. Après la conversion, il existe différentes options en ce qui a trait aux conventions comptables régissant la comptabilisation des gains et pertes actuariels futurs, y compris celle permettant d'inscrire ces montants directement dans les capitaux propres plutôt que dans l'état des résultats.

Une fois que l'étape de la conception aura été achevée, le Fonds procédera à la mise en oeuvre des conventions comptables révisées compte tenu des choix effectués et, au besoin, au lancement des programmes de communication. En ce qui a trait au régime d'encouragement à moyen terme, les cibles de rendement pour les exercices ultérieurs à l'exercice 2010 devront être révisées de manière à tenir compte de l'incidence des IFRS. Même si le Fonds ne présentera pas ses résultats financiers conformément aux IFRS avant le premier trimestre de 2011, l'objectif est de préparer un bilan d'ouverture conforme aux IFRS et de retraiter les états financiers préparés selon les PCGR du Canada à compter de la fin du premier trimestre de 2010 à des fins internes, afin que leur présentation soit conforme aux IFRS, sous réserve de l'évolution de celles-ci.

Risques et incertitudes

Comme la plupart des entreprises, le Fonds est assujetti à un grand nombre de risques et d'incertitudes liés au marché et au secteur qui pourraient avoir une incidence importante sur ses résultats d'exploitation. Le Fonds s'efforce de minimiser un grand nombre de ces risques en diversifiant ses activités principales et en établissant ses entreprises dans diverses régions. Néanmoins, un certain nombre de risques nécessitent une attention particulière. Ces risques sont traités en détail dans le rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009 que l'on peut trouver sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com. Pour la période comprise entre le 1er janvier 2010 et le 26 février 2010, il ne s'est produit aucun changement important touchant l'entreprise du Fonds qui nécessiterait une mise à jour de la présentation des risques applicables figurant dans la section Rapport de gestion pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009.

Perspectives

En 2009, le Fonds a observé un affaiblissement sans précédent de la demande sur le marché dans la plupart des secteurs où il exerce ses activités. Sur une base consolidée, les produits ont fléchi dans tous les secteurs, à l'exception des secteurs gouvernemental et des services publics. Les secteurs de la construction et du pétrole et gaz classiques ont été les plus durement touchés par cette contraction, tandis que le secteur ayant le mieux épongé ces contrecoups a été celui des sables bitumineux. La direction a réagi à cette détérioration rapide des conditions commerciales en procédant à une compression d'environ 15 % des effectifs et en sabrant les autres frais généraux. Les dépenses en immobilisations ont par ailleurs été freinées et les éléments hors caisse du fonds de roulement ont été réduits de plus de 57,0 millions de dollars.

Pour 2010, le Fonds s'attend à une reprise modeste de la demande globale sur le marché pour ses produits, reprise qui se fera sentir davantage au cours du second semestre de l'exercice. Il est prévu que le début de l'exercice 2010 continuera de présenter des défis par rapport à 2009, car les produits enregistrés au cours de ce dernier exercice ont profité du carnet de commandes plus garni à la fin de 2008. On s'attend à ce que les activités dans le secteur des sables bitumineux ainsi que dans les secteurs gouvernemental et des services publics demeurent solides et à ce que les activités dans les secteurs de l'exploitation minière et du traitement des métaux s'intensifient à la faveur d'une croissance soutenue de la demande des produits de base. Même si la direction croit que les secteurs de la construction et du pétrole et gaz classiques laissent entrevoir des perspectives de croissance à long terme intéressantes, elle s'attend, pour 2010, à ce que l'activité dans ces secteurs continue d'être nettement inférieure à celle qui a été enregistrée en 2008, alors que les marchés étaient solides.

Des renseignements supplémentaires, y compris le rapport annuel et la notice annuelle du Fonds, sont disponibles sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

FONDS DE REVENU WAJAX

Etats financiers consolidés non vérifiés

pour les trois mois et douze mois terminés le 31 décembre 2009

Avis requis aux termes du Règlement 51-102 sur les obligations d'information continue, partie 4.3 3) a) :

Les états financiers consolidés ci-joints ont été préparés par la direction du Fonds de revenu Wajax et n'ont pas fait l'objet d'un examen par les vérificateurs du Fonds.



FONDS DE REVENU WAJAX
BILANS CONSOLIDES

---------------------------------------------------------------------------

31 décembre 31 décembre
(non vérifié, en milliers de dollars) 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------
ACTIF
Actif à court terme
Trésorerie 9 207$ -$
Débiteurs 123 537 162 696
Stocks (note 3) 176 230 227 843
Impôts à recevoir 190 -
Impôts futurs 3 191 2 644
Frais payés d'avance et autres montants à
recouvrer 7 800 4 966
---------------------------------------------------------------------------
320 155 398 149
---------------------------------------------------------------------------

Actif à long terme
Matériel de location 16 370 21 812
Immobilisations corporelles 36 164 33 568
Ecart d'acquisition 66 335 66 335
Actifs incorporels 7 170 7 889
Actif au titre des régimes de retraite 2 013 1 849
---------------------------------------------------------------------------
128 052 131 453
---------------------------------------------------------------------------
448 207$ 529 602$
---------------------------------------------------------------------------

PASSIF ET CAPITAUX PROPRES ATTRIBUABLES AUX PORTEURS DE PARTS
Passif à court terme
Dette bancaire -$ 4 320$
Créditeurs et charges à payer 157 532 186 315
Distributions à payer aux porteurs de parts 2 491 5 972
Impôts à payer - 2 697
---------------------------------------------------------------------------
160 023 199 304
---------------------------------------------------------------------------

Passif à long terme
Impôts futurs 1 883 1 486
Autres passifs 841 818
Passif à long terme au titre des régimes de
retraite 2 995 3 371
Passif au titre des instruments dérivés 2 643 2 770
Dette à long terme 79 461 116 160
---------------------------------------------------------------------------
87 823 124 605
---------------------------------------------------------------------------

Capitaux propres attribuables aux porteurs de
parts
Parts de fiducie (note 5) 105 307 104 871
--------------------------------------------------------------------------
Rémunération à base de parts (note 6) 5 645 4 666
--------------------------------------------------------------------------
Bénéfices non répartis 91 642 98 407
Cumul des autres éléments du résultat étendu
(note 4) (2 233) (2 251)
--------------------------------------------------------------------------
89 409 96 156
--------------------------------------------------------------------------
Total des capitaux propres attribuables aux
porteurs de parts 200 361 205 693
--------------------------------------------------------------------------
448 207$ 529 602$
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------



FONDS DE REVENU WAJAX
ETATS CONSOLIDES DES RESULTATS ET
DES BENEFICES NON REPARTIS

---------------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 décembre les 31 décembre
(non vérifié, en milliers de
dollars, sauf les données par part) 2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------
Produits 250 943 317 285 973 125 1 213 475
Coût des produits vendus 194 098$ 241 161$ 739 577$ 928 674$
---------------------------------------------------------------------------

Marge brute 56 845 76 124 233 548 284 801
Frais de vente et d'administration 47 917 54 864 196 842 202 449
---------------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant les intérêts et les
impôts sur les bénéfices 8 928 21 260 36 706 82 352
Intérêts débiteurs 1 004 1 371 4 461 4 746
---------------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant les impôts sur les
bénéfices 7 924 19 889 32 245 77 606
(Recouvrement) charge d'impôts - à
court terme (426) 488 (1 726) 1 158
- futurs 16 51 (258) 626
---------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net 8 334$ 19 350$ 34 229$ 75 822$
---------------------------------------------------------------------------

Bénéfice de base par part (note 7) 0,50$ 1,17$ 2,06$ 4,57$
Bénéfice dilué par part (note 7) 0,50 1,15 2,04 4,53
---------------------------------------------------------------------------



Bénéfices non répartis au début de
la période 90 768$ 96 969$ 98 407$ 91 082$
Distributions (7 460) (17 912) (40 994) (68 497)
Bénéfice net 8 334 19 350 34 229 75 822
---------------------------------------------------------------------------

Bénéfices non répartis à la fin de
la période 91 642$ 98 407$ 91 642$ 98 407$
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------


FONDS DE REVENU WAJAX
ETATS CONSOLIDES DU RESULTAT ETENDU

---------------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 décembre les 31 décembre
(non vérifié, en milliers de
dollars) 2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Bénéfice net 8 334 $ 19 350$ 34 229 $ 75 822$
---------------------------------------------------------------------------

Pertes (gains) sur dérivés
désignés comme couvertures de
flux de trésorerie au cours de
périodes précédentes et reclassés
à titre de coût des stocks au
cours de la période considérée,
déduction faite des impôts (note
4) 368 (2) (767) (234)

(Pertes) gains sur dérivés
désignés comme couvertures de
flux de trésorerie, déduction
faite des impôts (note 4) (74) (1 606) 785 (1 910)
---------------------------------------------------------------------------

Autres éléments du résultat
étendu 294 (1 608) 18 (2 144)
---------------------------------------------------------------------------

Résultat étendu 8 628 $ 17 742$ 34 247 $ 73 678$
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------



FONDS DE REVENU WAJAX
ETATS CONSOLIDES DES FLUX DE TRESORERIE

---------------------------------------------------------------------------
Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 décembre les 31 décembre
(non vérifié, en milliers de
dollars) 2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------

ACTIVITES D'EXPLOITATION
Bénéfice net 8 334$ 19 350$ 34 229$ 75 822$
Eléments sans incidence sur les
flux de trésorerie :
Amortissement
- Matériel de location 1 035 1 297 4 290 5 002
- Immobilisations corporelles 1 163 829 4 407 3 981
- Actifs incorporels 175 192 719 470
- Frais de financement reportés 105 71 301 281
Charges de retraite, déduction
faite des paiements (474) 25 (202) 172
Tranche à long terme de la charge
au titre du régime d'encouragement
à moyen terme 480 21 23 (898)
Charge de location hors caisse 9 210 137 246
Charge de rémunération à base de
parts (note 6) 323 405 1 415 1 759
Impôts futurs 16 51 (258) 626
---------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie provenant des
activités d'exploitation avant les
variations des éléments hors caisse
du fonds de roulement 11 166 22 451 45 061 87 461
---------------------------------------------------------------------------
Variations des éléments hors caisse
du fonds de roulement
Débiteurs 5 258 (6 603) 39 159 (10 406)
Stocks 29 076 (537) 53 126 (12 275)
Frais payés d'avance et autres
montants recouvrables (3 270) 233 (2 834) (167)
Créditeurs et charges à payer (748) (11 228) (29 259) (7 179)
Impôts à payer (382) 490 (2 887) 1 240
---------------------------------------------------------------------------
29 934 (17 645) 57 305 (28 787)
---------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie provenant des
activités d'exploitation 41 100 4 806 102 366 58 674
---------------------------------------------------------------------------
ACTIVITES D'INVESTISSEMENT
Ajouts de matériel de location (794) (1 497) (2 742) (8 183)
Produit de la cession de matériel
de location 544 285 2 381 1 190
Ajouts aux immobilisations
corporelles (2 776) (1 944) (7 119) (7 581)
Produit de la cession
d'immobilisations corporelles - 62 116 147
Acquisition d'une entreprise - - - (27 874)
---------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie affectés aux
activités d'investissement (3 026) (3 094) (7 364) (42 301)
---------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie avant les
activités de financement 38 074 1 712 95 002 16 373
---------------------------------------------------------------------------
ACTIVITES DE FINANCEMENT
(Diminution) augmentation de la
dette bancaire à long terme (21 000) 13 000 (37 000) 62 000
Diminution des effets à payer au
titre du matériel - - - (70)
Distributions versées (7 460) (17 912) (44 475) (75 793)
---------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie affectés aux
activités de financement (28 460) (4 912) (81 475) (13 863)
---------------------------------------------------------------------------
Variation nette de la trésorerie et
des équivalents de trésorerie 9 614 (3 200) 13 527 2 510
Dette bancaire au début de la
période (407) (1 120) (4 320) (6 830)
---------------------------------------------------------------------------
Trésorerie (dette bancaire) à la
fin de la période 9 207$ (4 320)$ 9 207$ (4 320)$
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Les flux de trésorerie affectés aux
activités d'exploitation incluent
ce qui suit :
Intérêts payés 944$ 1 072$ 3 934$ 4 198$
Impôts payés (recouvrés) (37)$ -$ 1 016$ (16)$
---------------------------------------------------------------------------
Opérations importantes sans effet
sur la trésorerie :
Matériel de location viré aux
stocks 441$ 381$ 1 513$ 1 879$


FONDS DE REVENU WAJAX

NOTES AFFERENTES AUX ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

(en milliers de dollars, sauf les données sur les parts et les données par part)
(non vérifié)

Note 1 Structure de la fiducie et mode de présentation

Le Fonds de revenu Wajax (" Fonds ") est une fiducie d'investissement à vocation restreinte à capital variable non constituée en personne morale établie en vertu des lois de l'Ontario conformément à la déclaration de fiducie datée du 27 avril 2005. Le Fonds a été créé pour investir indirectement, le 15 juin 2005, dans la quasi-totalité des actifs et des entreprises auparavant exploités par Wajax Limitée.

Les présents états financiers consolidés intermédiaires non vérifiés ne comprennent pas toutes les données contenues dans les états financiers consolidés annuels vérifiés. Ils devraient donc être lus avec les états financiers consolidés annuels du Fonds pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008. Les principales conventions comptables sont conformes à celles utilisées dans les états financiers annuels publiés les plus récents.

On peut obtenir de l'information supplémentaire, y compris le rapport annuel et la notice annuelle du Fonds, sur le site de SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Note 2 Nouvelles normes publiées mais non encore en vigueur

En février 2008, le Conseil des normes comptables du Canada a confirmé que les entreprises à but lucratif ayant une obligation publique de rendre des comptes devront utiliser les Normes internationales d'information financière (" IFRS ") au Canada pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2011. Le Fonds sera tenu de présenter ses résultats selon les IFRS à compter du 1er janvier 2011. Le Fonds évalue actuellement l'incidence du passage aux IFRS.



Note 3 Stocks

31 31
Méthode de décembre décembre
détermination du coût 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Matériel Elément spécifique 74 623$ 100 594$
Pièces Coût moyen pondéré 88 150 111 323
Produits en cours Elément spécifique 13 457 15 926
---------------------------------------------------------------------------
Total des stocks 176 230$ 227 843$
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------


Tous les montants ci-dessus sont présentés déduction faite des provisions applicables.

Le Fonds a comptabilisé en charges des stocks d'une valeur de 192 222 $, montant qui est inclus dans le coût des produits vendus au cours du trimestre (235 167 $ en 2008). Ce montant s'établit à 723 150 $ depuis le début de l'exercice (909 203 $ en 2008). Au cours du trimestre, une somme de 874 $ a été comptabilisée dans le coût des produits vendus pour tenir compte de la réduction de valeur des stocks, afin de ramener celle-ci à la valeur nette de réalisation estimative (242 $ en 2008). Depuis le début de l'exercice, la réduction de valeur des stocks est de 2 980 $ (2 956 $ en 2008).

L'ensemble des stocks du Fonds a été donné en garantie aux termes de la facilité de crédit bancaire et d'autres facilités de financement de matériel.

Note 4 Cumul des autres éléments du résultat étendu

Au cours du trimestre terminé le 31 décembre 2009, des pertes de 407 $ (368 $, déduction faite des impôts) sur des contrats portant sur des dérivés désignés comme couvertures de flux de trésorerie et constatés dans les autres éléments du résultat étendu au cours de périodes précédentes (2 $ en 2008 (2 $, déduction faite des impôts)) ont été reclassées dans le coût des stocks, tandis que la variation de la juste valeur des contrats en vigueur au 31 décembre 2009 a donné lieu à une perte de 74 $ (74 $, déduction faite des impôts) qui a été constatée dans les autres éléments du résultat étendu (1 797 $ en 2008 (1 606 $, déduction faite des impôts)).

Depuis le début de l'exercice, des gains de 847 $ (767 $, déduction faite des impôts) sur des contrats portant sur des dérivés désignés comme couvertures de flux de trésorerie et constatés dans les autres éléments du résultat étendu au cours de périodes précédentes (259 $ en 2008 (234 $, déduction faite des impôts)) ont été reclassés dans le coût des stocks, tandis que la variation de la juste valeur des contrats en vigueur au 31 décembre 2009 a donné lieu à un gain de 972 $ (785 $, déduction faite des impôts) qui a été constaté dans les autres éléments du résultat étendu (perte de 2 336 $ en 2008 (1 910 $, déduction faite des impôts)).

Au 31 décembre 2009, la juste valeur de l'accord de swap est évaluée à -2 376 $ (-3 830 $ en 2008), tandis que dans le cas des contrats de change à terme, l'écart est évalué à -267 $ (1 060 $ en 2008).



Trois mois terminés Douze mois terminés
les 31 décembre les 31 décembre
2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------

Solde au début de la période (2 527)$ (643)$ (2 251)$ (107)$

Pertes (gains) sur dérivés désignés
comme couvertures de flux de
trésorerie au cours de périodes
précédentes reclassés dans le coût
des stocks au cours de la période
considérée, déduction faite des
impôts de 39 $ (néant en 2008) et de
80 $ depuis de début de l'exercice
(25 $ en 2008) 368 (2) (767) (234)

(Pertes) gains sur dérivés désignés
comme couvertures de flux de
trésorerie au cours de la période
considérée, déduction faite des
impôts de néant (191 $ en 2008) et
de 189 $ depuis le début de
l'exercice (426 $ en 2008) (74) (1 606) 785 (1 910)

---------------------------------------------------------------------------
Cumul des autres éléments du
résultat étendu (2 233)$ (2 251)$ (2 233)$ (2 251)$
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------


Note 5 Parts de fiducie

A la fin du trimestre, le nombre de parts de fiducie en circulation était de 16 603 423 (16 585 206 en décembre 2008). Il y avait 126 125 droits en cours aux termes du régime de propriété de parts de Wajax (" RPP ") (109 559 en décembre 2008), 21 944 droits en cours aux termes du programme de parts différées (" PPD ") (18 772 en décembre 2008) et 117 518 droits en cours aux termes du régime de parts différées des fiduciaires (" RPDF ") (83 780 en décembre 2008). Aucune option ni aucun droit n'ont été exclus des calculs du bénéfice par part, étant donné qu'ils n'avaient aucun effet antidilutif.

Au cours de l'exercice, 12 866 parts de fiducie ont été émises afin de respecter les conditions du RPDF et 5 351 parts de fiducie ont été émises afin de respecter les conditions du RPP, sans qu'aucun produit en espèces n'ait été reçu.



Trois mois
terminés les 31 Douze mois terminés
décembre les 31 décembre
2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Solde au début 105 307$ 104 871$ 104 871$ 104 871$

Exercice de droits visant des parts
aux termes de régimes - - 436 -

---------------------------------------------------------------------------
Solde à la fin 105 307$ 104 871$ 105 307$ 104 871$


Note 6 Régimes de rémunération à base de parts

Le Fonds compte quatre régimes de rémunération à base de parts : le RPP, le PPD, le RPDF et le régime d'encouragement à moyen terme (" REMT "). Des droits sont émis aux participants aux termes du RPP, du PPD et du RPDF et sont réglés par l'émission de parts du Fonds de revenu Wajax. Le RPP et le PPD sont assujettis à certains critères d'acquisition liés au rendement et à l'écoulement du temps. Le REMT prévoit un octroi annuel réglé en espèces dont les droits s'acquièrent sur une période de trois ans selon des critères d'acquisition liés au rendement, une partie étant déterminée en fonction du prix des parts du Fonds. La charge de rémunération à l'égard du RPP, du PPD et du RPDF est calculée d'après la juste valeur des droits à la date d'octroi et imputée aux résultats selon la méthode linéaire sur la période d'acquisition des droits, un ajustement correspondant étant apporté aux Capitaux propres attribuables aux porteurs de parts. La charge de rémunération à l'égard du REMT varie selon le cours des parts du Fonds et est constatée sur la période d'acquisition des droits de trois ans.

Au cours du trimestre, 6 633 droits (16 024 en 2008) ont été octroyés aux termes du RPP, 497 droits (1 018 en 2008) ont été octroyés aux termes du PPD et 9 219 droits (12 350 en 2008) ont été octroyés aux termes du RPDF.

Depuis le début de l'exercice, 21 917 droits (26 330 en 2008) ont été octroyés et 5 351 droits (néant en 2008) ont été exercés aux termes du RPP, 3 222 droits (18 722 en 2008) ont été octroyés aux termes du PPD et 46 604 droits (30 712 en 2008) ont été octroyés et 12 866 droits (néant en 2008) ont été exercés aux termes du RPDF.

Le Fonds a inscrit des coûts de rémunération de 323 $ pour le trimestre (405 $ en 2008) et de 1 415 $ depuis le début de l'exercice (1 759 $ en 2008) à l'égard des régimes de droits visant des parts et de 567 $ pour le trimestre (recouvrement de 5 $ en 2008) et de 429 $ depuis le début de l'exercice (339 $ en 2008) à l'égard du REMT à base de parts.

Note 7 Bénéfice par part

Le tableau suivant présente le calcul du bénéfice de base par part et du bénéfice dilué par part :



Trois mois terminés les Douze mois terminés les
31 décembre 31 décembre
2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------
Numérateur du bénéfice de
base par part et du
bénéfice dilué par part :
- bénéfice net 8 335 $ 19 350$ 34 229$ 75 822$
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------
Dénominateur du bénéfice
de base par part :
- nombre moyen pondéré de
parts 16 603 423 16 585 206 16 596 853 16 585 206
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Dénominateur du bénéfice
dilué par part :
- nombre moyen pondéré de
parts 16 603 423 16 585 206 16 596 853 16 585 206
- effet de dilution des
droits visant des parts 231 123 189 185 208 998 160 124
---------------------------------------------------------------------------
Dénominateur du bénéfice
dilué par part 16 834 546 16 774 391 16 805 852 16 745 330
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------
Bénéfice de base par part 0,50$ 1,17$ 2,06$ 4,57$
---------------------------------------------------------------------------
Bénéfice dilué par part 0,50$ 1,15$ 2,04$ 4,53$
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------


Note 8 Instruments financiers et gestion de capital

Aucun changement important n'est survenu depuis le 31 décembre 2008 en ce qui a trait aux instruments financiers et aux risques connexes, sauf pour ce qui est du risque de liquidité.

Au cours du premier trimestre de 2009, Wajax a été avisée qu'un de ses fournisseurs de financement sur stocks avait décidé de se retirer du marché du financement de stocks de gros au Canada. L'octroi de financement sur stocks à la division du Matériel roulant a cessé en date du 31 décembre 2009. A la date de cessation, le montant impayé de 4,7 millions de dollars, qui représentait du financement sur stocks sans intérêt, est remboursable conformément aux calendriers de remboursement en vigueur à ce moment-là. Avec prise d'effet le 3 novembre 2009, Wajax a signé une convention avec une nouvelle entreprise de financement sur stocks qui accordera jusqu'à concurrence de 30 millions de dollars de financement sur stocks à la division du Matériel roulant.

Note 9 Régimes de retraite des employés



Les charges nettes des régimes de retraite s'établissent comme suit :

Trois mois Douze mois
terminés les terminés les
31 décembre 31 décembre
2009 2008 2009 2008
--------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------
Charge nette des régimes de retraite - régimes
à prestations déterminées 190$ 193$ 936$ 796$
Charge nette des régimes de retraite - régimes
à cotisations déterminées 1 117 1 263 4 728 4 953
--------------------------------------------------------------------------
1 307$ 1 456$ 5 664$ 5 749$
--------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------


Note 10 Information sectorielle

Trois mois Douze mois terminés
terminés les 31 les 31 décembre
décembre
2009 2008 2009 2008
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------
Produits
Matériel roulant 127 386$ 147 960$ 476 864$ 635 281$
Composantes industrielles 67 110 89 205 279 620 322 778
Systèmes générateurs 57 348 80 842 220 086 258 431
Eliminations sectorielles (901) (722) (3 445) (3 015)
---------------------------------------------------------------------------
250 943$ 317 285$ 973 125$ 1 213 475$
---------------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------------

Bénéfice sectoriel
Matériel roulant 8 316$ 11 022$ 30 472$ 49 970$
Composantes industrielles 1 003 4 955 4 721 20 219
Systèmes générateurs 1 403 7 326 8 805 21 723
Frais généraux et éliminations (1 794) (2 043) (7 292) (9 560)
---------------------------------------------------------------------------
8 928 21 260 36 706 82 352
Intérêts débiteurs 1 004 1 371 4 461 4 746
(Recouvrement) charge d'impôts (410) 539 (1 984) 1 784
---------------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 8 334$ 19 350$ 34 229$ 75 822$
---------------------------------------------------------------------------
Les intérêts débiteurs, les impôts sur les bénéfices et les frais généraux
ne sont pas imputés aux unités d'exploitation.


Note 11 Données comparatives

Certains chiffres comparatifs ont été reclassés afin que leur présentation soit conforme à celle qui a été adoptée pour la période en cours.

Renseignements