Jobboom

Jobboom

18 sept. 2007 06h24 HE

A lire dès le 15 septembre dans le Magazine Jobboom

Souriez! Vous êtes googlé... Aussi : Vert comme un dollar - Déménager le Québec dans l'Ouest? - McDocs à Moscou - Vivre et travailler avec le VIH - La montée des coops de travail - Guide pratique des dictionnaires et grammaires - Services financiers : ça va faire boom - Gestion immobilière : agents spéciaux - Bénévolat : charité bien ordonnée - Portrait d'une fille dans le vent

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 18 sept. 2007) - Personne n'oserait se mettre à poil sur Saint-Denis ou la Grande Allée aux heures de pointe, hormis les nuvites, dont c'est la spécialité. Pourtant, c'est ce que font inconsciemment un grand nombre d'internautes en surfant d'un blogue à l'autre, en passant par les communautés virtuelles, les clavardages, les sites de rencontres, les pétitions en ligne, en "googlant" tout et n'importe quoi, même à propos de leurs passions les plus intimes.

On oublie trop souvent qu'Internet est l'autoroute la plus achalandée du monde. Et cela, au risque de compromettre sa réputation et, dans la foulée, sa carrière. Aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, des sondages indiquent qu'au moins 20 % des employeurs utilisent Internet pour obtenir des renseignements sur les candidats à l'embauche. Google, blogues et réseaux sociaux sont passés au peigne fin. Tellement que des entreprises se spécialisent maintenant dans le nettoyage des bagages virtuels indésirables...

Au Québec, bien que cette tendance ne semble pas encore généralisée, des recruteurs confirment utiliser la Toile pour en savoir plus sur les travailleurs qui les intéressent. Et ils y découvrent des "Net réputations"... pas toujours nettes.

Nos activités virtuelles peuvent donc influencer nos vies, notamment au travail. Les propos tenus dans un blogue ou un clavardage, les vidéos mis en ligne et les messages électroniques échangés pendant les heures de boulot peuvent avoir des répercussions insoupçonnées.

Une enquête exclusive de Pierre Frisko, Marie-Julie Gagnon et Maxime Johnson à lire en page 20.

Plants de croissance

C'est devenu une habitude que de placer l'économie en opposition avec la protection de l'environnement. Même le premier ministre Harper l'a fait quand il a renié le protocole de Kyoto. Comme tous ceux qui n'arrivent pas à concevoir le développement sans une bonne dose de CO2, il aurait intérêt à lire le dernier livre de Jean-Marie Pelt, C'est vert et ça marche! Son ouvrage répertorie des expériences de développement durable réussies un peu partout sur la planète. Une entrevue de Pierre Frisko en page 10.

Deux tabous

Alors que le Québec bat des records de bas chômage, l'écart de richesse entre la province et le reste du continent demeure. Etre Québécois et vivre au Québec, ça n'a peut-être pas de prix, mais il semble que ça aurait un coût économique. Le chroniqueur Eric Grenier explique pourquoi en page 15.

McDocs

Si le salaire des médecins spécialistes fait des jaloux au Québec, ce n'est pas le cas en Russie, où ils envient la paie des employés de McDo! Chez Vladimir Poutine, les professionnels sont souvent considérés insolvables par les banques, notamment parce qu'ils sont moins bien rémunérés que les employés des restos minute. En direct de Moscou, un article signé Sébastien Dakin en page 14.

Rester positif

Grâce aux progrès des thérapies, les personnes porteuses du VIH vivent aujourd'hui mieux et plus longtemps. Elles peuvent envisager l'avenir avec optimisme et poursuivre leur carrière. Mais encore faut-il qu'elles fassent comme si de rien n'était, ou presque. Un texte d'Hélène Lefranc en page 16.

Communautés de biens

A l'heure des acquisitions, des fusions et des fermetures d'entreprises face à la concurrence étrangère, des travailleurs se rebiffent et défient le marché en devenant leurs propres patrons au sein de coopératives de travail. Une expérience qui n'est cependant pas toujours de tout repos. Un article d'Anick Perreault-Labelle en page 12.

Aux grands mots...

La maîtrise de la langue française est devenue un incontournable en milieu de travail. D'où l'importance d'être bien outillé. Tour d'horizon des dictionnaires et autres ouvrages indispensables à vos envolées littéraires. Un guide pratique de Catherine Bachaalani en page 18.

Boom financier

Parce qu'ils sont nombreux, les baby-boomers transforment le paysage de la consommation. Et les services financiers changent aussi. La retraite prochaine de ce groupe bouleverse cette industrie. Un dossier de Jean-Sébastien Marsan en
page 29.

Agents spéciaux

Dénicher l'endroit de rêve pour installer un bureau ou vendre un magasin au meilleur prix, c'est la spécialité des agents immobiliers du secteur industriel et commercial, qui brassent de grosses affaires. Incursion dans un milieu professionnel distinct. Un dossier d'Emmanuelle Gril en page 35.

Charité bien ordonnée

Altruiste, le bénévolat? Bien sûr. Mais nombre de bénévoles se tracent un chemin vers leur emploi de demain. La collaboratrice Julie Delporte a suivi quelques itinéraires. A lire en page 26.

Gonflée!

Depuis qu'elle a eu la piqûre, elle vit la tête dans les nuages ou presque. Guyane Gervais est l'une des rares femmes sur la planète à piloter des montgolfières. Un portrait signé Geneviève Dubé en page 44.

Consultez notre édition en ligne à : http://carriere.jobboom.com/magazine.

Le Magazine Jobboom est publié par les Editions Jobboom, une division de Jobboom.com, le site d'emploi de Canoe.ca.

Filiale de Quebecor Média, Canoe.ca est un chef de file du média interactif au Canada, tant sur la scène locale que nationale, en offrant des nouvelles, du divertissement et des services qui contribuent à informer et à faire interagir les Canadiens. Selon les données de mars 2007 de la firme comScore Media Metrix, Canoe.ca touche plus de 7,8 millions de visiteurs uniques par mois au Canada, dont plus de 4,2 millions au Québec. Ce portail comprend Canoe.ca, La Toile du Québec (toile.com), ARGENT (argent.canoe.ca), ainsi que les sites de TVA (tva.canoe.ca) et de LCN (lcn.canoe.ca). Canoë propose également des services en ligne se rapportant à l'emploi et à la formation (jobboom.com), à l'habitation (micasa.ca), à l'automobile (autonet.ca), aux rencontres (reseaucontact.com), aux réseaux sociaux (espacecanoe.ca), aux petites annonces (vitevitevite.ca) et aux solutions publicitaires (canoeklix.ca).

Renseignements

  • Source :
    Magazine Jobboom
    ou
    Andrée Peltier
    Relations publiques Andrée Peltier
    514-846-0003