Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

06 avr. 2006 17h36 HE

AAC: Déclaration du ministre-Le ministre Strahl se réjouit de la décision du tribunal de rejeter la demande de fermeture de la frontière aux bovins et aux autres ruminants du Canada

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 6 avril 2006) - La Cour de district du Montana s'est rangée aujourd'hui du côté des normes scientifiques reconnues sur le plan international et a décidé de rejeter la cause du Ranchers-Cattleman Action Legal Fund (R-CALF) demandant que la frontière des Etats-Unis soit fermée en permanence aux bovins et aux autres ruminants canadiens. Il s'agit là d'un grand progrès pour l'industrie canadienne. Je félicite le Secrétaire à l'Agriculture des Etats Unis, Mike Johanns, pour la détermination dont il n'a cessé de faire preuve en cherchant à normaliser les échanges commerciaux à partir de normes et de principes scientifiques solides.

Les représentants officiels du Canada et notre industrie ont travaillé d'arrache pied dans ce but et je suis heureux de pouvoir partager le fruit de notre travail avec les producteurs canadiens et leur famille, le secteur de l'agriculture et les partenaires gouvernementaux, dont la détermination et l'engagement constants ont été essentiels à notre réussite. Les relations que nous avons établies illustrent bien les résultats que l'on peut atteindre grâce à une étroite collaboration et à des partenariats entre le secteur public et le secteur privé à tous les niveaux.

Le gouvernement du Canada et le Département de l'Agriculture des Etats-Unis (USDA) reconnaissent que les deux pays sont mieux servis par un marché nord-américain intégré du boeuf et des ruminants guidé par les principes scientifiques acceptés dans le monde entier. En rejetant la demande d'injonction permanente de R CALF, la Cour de district du Montana a souligné que la Ninth Circuit Court of Appeals avait passé en revue la décision finale et avait conclu que le Secrétaire à l'Agriculture des Etats Unis se fondait sur des motifs sérieux pour déterminer que la reprise des importations en provenance du Canada n'augmenterait pas de façon significative le risque d'apparition de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

Le Canada et les Etats-Unis sont tous deux classés dans la même catégorie de risque d'ESB. Les deux pays ont adopté des mesures exhaustives complémentaires et parallèles pour protéger la santé humaine et la santé des animaux, de même que la salubrité des aliments. Ces mesures sont fondées sur des normes scientifiques reconnues sur le plan international. Nous poursuivrons nos efforts pour éradiquer l'ESB des troupeaux nord américains et pour assurer la normalisation des échanges commerciaux.

Renseignements

  • Cabinet du ministre Strahl
    Jeff Howard
    Attaché de presse
    (613) 759-1059
    ou
    Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Relations avec les médias
    (613) 759-7972
    1-866-345-7972