Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

08 nov. 2005 12h15 HE

AAC : La puce à l'oreille-Novembre 2005

TORONTO, ONTARIO--(CCNMatthews - 8 nov. 2005) -

Le thé vert : un remède miracle!

Le thé vert est de plus en plus reconnu pour ses nombreux avantages, notamment ses propriétés anticancérigènes. Les scientifiques s'apprêtent à ajouter un autre avantage à la liste. En effet, une équipe de chercheurs de Guelph, en Ontario, a isolé et identifié deux composés de polyphénols (antioxydants) du thé vert chinois qui semblent très prometteurs en tant que substituts aux antibiotiques. Ils ont constaté que les composés de polyphénols et les extraits bruts du thé vert étaient très efficaces pour lutter contre certains pathogènes importants d'origine alimentaire tels que E. coli, Salmonella et Staphylococcus aureas. Comme il est connu que le thé vert contient un niveau élevé de polyphénols, les extraits bruts des composés pourraient devenir une solution de rechange naturelle à la lutte contre les maladies d'origine alimentaire et réduire ainsi l'utilisation des antibiotiques synthétiques.

Des tranches de pommes blanches et fraîches : le secret est dans le sac

Les recherches effectuées à Agriculture et Agroalimentaire Canada ont une incidence sur les produits de tranches de pommes achetés à l'épicerie et aux restaurants comme le restaurant McDonald. Une équipe de chercheurs dirigée par Peter Toivonen, Ph.D., a mis au point une nouvelle façon d'emballer les pommes qui permet à l'industrie d'offrir aux consommateurs, à longueur d'année, des tranches de pommes fraîches d'une qualité uniforme. L'équipe de recherche s'est penchée sur les graves problèmes qui nuisaient à la mise en marché des tranches de pommes fraîches coupées pour usage commercial en élaborant des normes minimales d'emballage pour de nombreuses variétés de pommes. Ces normes assurent un transfert minimal d'oxygène afin de conserver le goût frais des pommes et de réduire le brunissement secondaire, qui était le principal facteur limitant la vente des tranches de pommes. Le facteur fraîcheur a été vérifié au moyen d'une analyse sensorielle sur la façon dont les consommateurs percevaient le goût et la qualité d'un emballage à l'autre.

Proies et prédateurs dans les vergers de pommiers

Pour les pomiculteurs, les tétranyques peuvent constituer une véritable nuisance, car elles endommagent les arbres et affectent la qualité des récoltes. Des chercheurs dans l'Est du Canada et en Colombie-Britannique sont en train d'étudier des façons de mieux lutter contre ces insectes ravageurs, tout en essayant de réduire l'impact de cette lutte sur l'environnement. Ils examinent la possibilité d'utiliser des pesticides à risque réduit et des stratégies de lutte biologique de rechange, par exemple l'utilisation d'acariens prédateurs. Souvent, les pesticides tuent non seulement les ravageurs indésirables, mais aussi leurs prédateurs. Dans le cadre de ce projet de recherche, les chercheurs ont découvert que certains acariens prédateurs étaient résistants à la majorité des pesticides utilisés dans les vergers, et qu'il était possible d'élever ces acariens. En conservant et en introduisant des acariens prédateurs dans les vergers, les pomiculteurs, comme ceux de la Colombie-Britannique, ont constaté que la qualité de leurs fruits s'améliorait et qu'ils n'avaient souvent pas besoin de pulvériser leurs arbres contre les insectes ravageurs.

De l'eau d'étang bonne à boire

Les fermes laitières utilisent beaucoup d'eau pour abreuver leurs bovins et nettoyer leur équipement. Une vache laitière boit généralement l'équivalent d'une pleine baignoire tous les jours. Les étangs de la ferme constituent une source d'eau régulièrement remplie par la pluie. Le problème vient du fait que cette eau renferme souvent des bactéries qui peuvent rendre les animaux malades, et contaminer de pleins réservoirs de lait. Une ferme laitière de Stewiacke, en Nouvelle-Ecosse, fait actuellement l'essai d'un certain nombre de technologies pour purifier l'eau des étangs, notamment les rayons ultraviolets, l'aération et la filtration. En plus d'utiliser l'eau traitée pour abreuver leurs bovins, les exploitations agricoles s'en servent pour nettoyer leur équipement et leurs réservoirs à lait. Actuellement, l'eau de puits de la région renferme de petites quantités de sable et de gypse qui peuvent endommager l'équipement. Le programme est financé par le Programme Canada-Nouvelle-Ecosse d'approvisionnement en eau.

Robovache est de retour!

C'est un oiseau, c'est un avion, c'est Robovache, la vedette de la vidéo éducative lauréate d'un prix d'Agriculture et Agroalimentaire Canada! Elle est de retour avec une suite, Robovache : Connexion des aquifères, qui cerne des problèmes et trouve des solutions en ce qui concerne les eaux de surface en zones urbaines et rurales. Les nouvelles concernant l'arrivée de la deuxième vidéo vont vite. Nous avons déjà reçu des demandes de New York et de l'Irlande en vue de l'utiliser. Robovache : Connexion des aquifères fait suite à Robovache : Opération H2O, créée en 2001 par l'Administration du rétablissement agricole des Prairies d'AAC pour sensibiliser les élèves et les adultes aux pratiques de gestion bénéfiques dans un environnement agricole. Opération H2O, qui a remporté un prix de l'Association des médias et de la technologie en éducation au Canada, reçoit des demandes d'utilisation de ministères, de groupes de conservation et d'enseignants au Canada, aux Etats-Unis et dans le monde entier.

Pour voir Robovache : Connexion des aquifères, visitez le site Web :
www.agr.gc.ca/pfra/flash/robocow2/fr/robocow2_f.htm.

Pour voir Robovache : Opération H2O, visitez le site Web :
www.agr.gc.ca/pfra/flash/robocow/fr/robocow_f.htm.

Renseignements

  • AAC
    Relation avec médias
    (613) 759-7972
    1-866-345-7972 (sans frais)
    media@agr.gc.ca.