Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

09 juin 2005 14h11 HE

AAC : Reconnaitre les efforts du secteur canadien de l'agriculture pour protéger l'environnement

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 9 juin 2005) - Maintenant que les provinces et les territoires ont tous signé les accords liés au volet environnemental du Cadre stratégique pour l'agriculture (CSA), les agriculteurs et l'ensemble de la population canadienne commenceront à bénéficier des retombées des 662 millions de dollars investis dans les nouveaux programmes environnementaux annoncés depuis le lancement du cadre, selon le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire du Canada, M. Andy Mitchell.

M. Mitchell précise que les accords fédéraux-provinciaux-territoriaux conclus au titre du CSA encouragent les agriculteurs à élaborer des plans environnementaux des fermes ou PEF (connus au Québec comme plans d'accompagnement agroenvironnementaux) et à adopter de nouvelles technologies et pratiques pour réduire au minimum les effets de l'agriculture sur l'environnement.

"Nous venons de franchir une étape importante : les accords liés à la planification environnementale des fermes ont été signés, et les programmes visant la mise en oeuvre des pratiques de gestion bénéfiques sont entamés dans chaque province canadienne", a ajouté le ministre. "La Semaine de l'environnement constitue l'occasion idéale de célébrer la contribution de ces accords au succès à long terme de l'industrie canadienne de l'agriculture. Ces accords renforcent la capacité de l'industrie de prendre des décisions d'affaires qui tiennent compte de l'environnement et qui contribuent au développement durable des terres agricoles et des ressources en eau du Canada".

Depuis deux ans, les gouvernements et l'industrie collaborent pour assurer la mise en place de systèmes de planification environnementale à adoption volontaire et le développement des systèmes déjà établis dans les exploitations du pays. Ces systèmes permettent de cerner les activités à la ferme qui contribuent à réduire et à gérer les risques que présente l'agriculture pour l'environnement. En partenariat avec l'industrie, les gouvernements ont établi des normes nationales et des indicateurs agroenvironnementaux permettant de suivre la performance environnementale du secteur de l'agriculture et donc d'accroître la compétitivité des produits agricoles canadiens à l'échelle internationale.

Grâce au financement prévu au titre du CSA, les agriculteurs du pays peuvent maintenant participer à des ateliers pour évaluer les forces et les risques que présente leurs exploitations au plan de l'environnement et pour élaborer des plans d'action visant à contrer les risques. Une fois leurs plans examinés et approuvés par des pairs, les agriculteurs ont droit à une aide financière et technique dans le cadre du Programme national de gérance agroenvironnementale (PNGA) du gouvernement fédéral pour mettre en oeuvre des pratiques de gestion bénéfiques qui permettent de réduire les risques que présentent les activités agricoles pour l'environnement.

Depuis la création du CSA, environ 20 800 agriculteurs ont participé aux ateliers sur la planification environnementale des fermes, et quelques 16 400 plans ont été élaborés. Ces chiffres représentent une hausse de participation de plus de 40 p. cent échelonnée sur les huit dernières années.

"Dans leur collaboration au Cadre stratégique pour l'agriculture, les gouvernements et l'industrie cherchent à accélérer les efforts de réduction des risques en agriculture et de protection des ressources en eau, du sol, de l'air et de la biodiversité du Canada", a déclaré le ministre de l'Environnement du Canada, M. Stéphane Dion. "Grâce aux initiatives du Projet vert, le gouvernement du Canada honore son engagement de favoriser un environnement durable et un marché plus concurrentiel pour que le secteur agricole ainsi que tous les Canadiens en profitent".

Projet vert est un ensemble de politiques et de programmes nationaux visant à favoriser la durabilité de l'environnement et la capacité concurrentielle de notre économie. Le projet vise un éventail d'enjeux environnementaux dont le changement climatique, la biodiversité, l'eau, les sites contaminés et la qualité de l'air.

M. Mitchell a également signalé que cette année marquait le 70e anniversaire de l'Administration du rétablissement agricole des Prairies (ARAP). L'ARAP collabore avec les agriculteurs pour assurer une utilisation durable des ressources en sols et en eau des Prairies. Dans le budget de 2005, le gouvernement du Canada a conféré à Agriculture et Agroalimentaire Canada et à l'ARAP la responsabilité d'examiner comment les services de l'ARAP pourraient être offerts aux agriculteurs partout au pays.

D'autres initiatives environnementales entreprises en vertu du CSA ont permis de convertir des terres agricoles écologiquement sensibles en terres de cultures fourragères, de protéger les ressources hydriques régionales et locales, d'accroître l'utilisation de pesticides moins nuisibles pour l'environnement, ainsi que de promouvoir l'utilisation de l'éthanol, un carburant de remplacement dérivé de produits agricoles.

Renseignements

  • Cabinet de M. Mitchell
    Elizabeth Whiting
    Attachée de presse
    (613) 759-1059
    ou
    Agriculture et Agroalimentaire Canada, Ottawa
    Relations avec les médias
    (866) 345-7972 / (613) 759-7972