Abitibi Royalties Inc.
TSX CROISSANCE : RZZ

Abitibi Royalties Inc.

23 févr. 2015 18h19 HE

Abitibi Royalties conclut un accord transformationnel concernant le projet Malartic CHL en vue de créer une société de redevances financée de manière appropriée et axée sur le Québec

VAL-D'OR, QUÉBEC--(Marketwired - 23 fév. 2015) - Abitibi Royalties Inc. (TSX CROISSANCE:RZZ) (« Abitibi Royalties » ou la « Société ») a le plaisir d'annoncer avoir signé une lettre d'intention ayant force exécutoire en date du 22 février 2015 (la « LIFE ») avec Canadian Malartic GP, Yamana Gold Inc. (TSX:YRI)(NYSE:AUY) (« Yamana ») et Agnico Eagle Mines Limited (TSX:AEM)(NYSE:AEM) (« Agnico Eagle ») (collectivement, les « Acquéreurs ») concernant le projet Malartic CHL (le « Projet »), qui jouxte la mine Canadian Malartic, actuellement la plus grande mine d'or en production au Canada. Le Projet couvre la découverte aurifère à Odyssey North et les gisements aurifères Jeffrey et Barnat.

Détails de la transaction :

  • La Société vendra aux Acquéreurs sa participation passive de 30 % dans le Projet, en contrepartie des éléments suivants :

    1. 3 549 695 actions Yamana et 459 197 actions Agnico Eagle, pour une rétribution totale de 35 millions CAD, en fonction de leurs cours de clôture respectifs le 20 février 2015. Cette rétribution correspond à environ 3,35 CAD par action ordinaire en circulation d'Abitibi Royalties. Sur la base des taux de distribution actuels de Yamana et Agnico Eagle, ces actions génèreront environ 415 000 CAD en dividendes annuels, dans l'éventualité où elles seraient conservées par la Société et ne seraient pas vendues.

    2. Une importante redevance de 3 % sur le rendement net de fonderie (« RNF ») du Projet. Selon les négociations libres entre les parties, le montant du RNF de 3 % devrait s'élever à environ 20 à 30 millions CAD, soit 1,90 à 2,85 CAD par action ordinaire en circulation d'Abitibi Royalties.

  • La Société continuera de détenir la redevance de 2 % sur le RNF applicable à une partie du gisement Gouldie de la mine Canadian Malartic, ainsi que des propriétés exclusives de McFaulds Lake dans la région du « Ring of Fire ». En outre, la Société dispose d'une trésorerie d'environ 1,2 million CAD et ne présente aucune dette.

  • Abitibi Royalties a accepté de mettre fin à toutes les actions juridiques en cours concernant le Projet.

  • Création d'une société unique de redevances, initialement axée sur le Québec, présentant un bilan solide et une exposition directe à une découverte aurifère encourageante dans un camp minier établi.

« Lorsque j'ai rejoint Abitibi Royalties au mois d'août de l'année dernière, l'objectif annoncé était de bâtir "la société aurifère la plus performante au monde". De mon point de vie, le plus intéressant sera de parvenir à générer les rendements les plus élevés possibles pour nos actions à moyen et long termes. Cette transaction permet aux actionnaires d'Abitibi Royalties de profiter d'une valeur initiale significative sous la forme d'actions émises par deux producteurs d'or liquides, de disposer d'un intérêt direct dans le projet Malartic CHL au moyen d'une redevance significative de 3 % sur le RNF et de bénéficier d'un programme d'exploration agressif mis en œuvre par Yamana et Agnico Eagle au cours des 12 prochains mois et qui devrait selon moi accroître encore la valeur de la redevance. Ces éléments s'ajoutent à la conservation des autres actifs de la Société. Pour nos détenteurs, cette transaction génère immédiatement de la valeur par action. La redevance de 3 % sur le RNF, ainsi que la trésorerie solide, constitueront la plateforme dont nous tirerons parti pour atteindre notre objectif annoncé », a déclaré Ian Ball, président d'Abitibi Royalties.

L'équipe d'exploration de Canadian Malartic GP a ajouté : « À ce jour, les résultats de l'exploration d'Odyssey sont encourageants. Yamana et Agnico Eagle estiment qu'il est possible de découvrir davantage de minerai susceptible d'alimenter l'usine de Canadian Malartic. Pour l'année à venir, notre objectif est d'explorer les cibles d'Odyssey afin de mieux connaître leurs gisements. À l'appui de ce programme, environ 3,5 millions CAD ont été alloués au test des gisements d'Odyssey North et Odyssey South sur les propriétés minières CHL et Canadian Malartic. Ce financement devrait permettre de mettre en œuvre un programme de forage de 25 500 mètres et de tirer parti des résultats encourageants obtenus jusqu'à présent, en vue de définir la taille, la qualité et l'étendue potentielles des gisements d'Odyssey. La partie supérieure du gisement minéral connu débute à 450 mètres sous la surface du sol et s'étend jusqu'à au moins 1 300 mètres de profondeur. Actuellement, une plateforme sur site réalise une évaluation du gisement d'Odyssey South sur la propriété minière Canadian Malartic. Avant la fin avril, une à deux plateformes supplémentaires viendront soutenir les activités d'exploration à Odyssey North et Odyssey South. Le programme d'exploration sera axé sur les résultats et évalué sans interruption tout au long de l'année, afin de déterminer si un financement supplémentaire est justifié. »

À l'issue de cet accord, Abitibi Royalties détiendra une redevance de 3 % sur le RNF du projet Malartic CHL, qui comprend une partie de la zone aurifère Barnat Extension de la mine Canadian Malartic, ainsi que l'intégralité de la zone Jeffrey, faisant toutes deux l'objet d'une autorisation d'exploitation minière en cours de validité. En outre, la redevance de 3 % sur le RNF s'appliquera à la découverte aurifère à Odyssey North.

La Société continuera également de détenir sa redevance de 2 % sur le RNF applicable à une partie du gisement aurifère Gouldie de la mine Canadian Malartic, ainsi que sa participation exclusive dans les propriétés de métaux de base de McFaulds Lake dans la région du « Ring of Fire », en Ontario.

Cette transaction est soumise à l'approbation de la Bourse de croissance TSX, des actionnaires d'Abitibi Royalties en vertu de la politique 5.3 de la Bourse de croissance TSX, du conseil d'administration d'Abitibi Royalties, ainsi qu'à d'autres conditions habituelles.

Dans le cadre de la transaction, Abitibi Royalties a engagé Maxit Capital LP à titre de conseiller financier et Getz Prince Wells LLP à titre de conseiller juridique.

Des copies de la LIFE et de certains documents connexes seront déposées auprès des autorités en valeurs mobilières et seront disponibles sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

À propos d'Abitibi Royalties Inc.

Abitibi Royalties détient actuellement une participation passive de 30 % dans la propriété Malartic CHL située près de Val-d'Or, au Québec, à proximité de la mine Canadian Malartic. En outre, la Société détient une redevance de 2 % sur le RNF de plusieurs parties des zones Gouldie et Charlie de la mine Canadian Malartic, ainsi que la propriété exclusive des perspectives Luc Bourdon et Bourdon West dans la région de McFauld's Lake (« Ring of Fire »), en Ontario.

Golden Valley Mines et Rob McEwen détiennent respectivement une participation d'environ 56,3 et 9,1 % dans Abitibi Royalties.

Énoncés prospectifs :

Le présent communiqué de presse contient certaines déclarations qui peuvent être considérées comme des « énoncés prospectifs ». Les énoncés prospectifs sont des énoncés qui ne représentent pas des faits historiques et sont généralement, mais pas toujours, identifiés par les mots « s'attendre à », « planifier », « anticiper », « croire », « avoir l'intention de », « estimer », « projeter », « potentiel » et d'autres expressions semblables, ou qui indiquent que des événements ou des conditions « vont », « pourraient » ou « devraient » se produire. Bien que la Société estime que les attentes exprimées dans ces énoncés prospectifs sont basées sur des hypothèses raisonnables, ces énoncés ne constituent pas des garanties de performance future et les résultats ou faits réels pourraient différer sensiblement de ceux présentés dans les énoncés prospectifs. À la date de leur formulation, les énoncés prospectifs sont fondés sur les certitudes, les estimations et les opinions de la direction de la Société. Sauf si requis par la loi, la Société n'assume aucune obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs dans l'éventualité où les certitudes, les estimations ou les opinions de la direction, ou d'autres facteurs, seraient amenés à changer.

Ni la Bourse de croissance TSX, ni son fournisseur de services de réglementation (conformément à la définition de ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'assument de responsabilité quant à la pertinence ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.

Renseignements