Association canadienne de la construction

Association canadienne de la construction

03 août 2005 09h21 HE

ACC : Les premiers ministres doivent donner suite à l'engagement visant le renouvellement des infrastructures de transport du Canada

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 3 août 2005) - Comme les premiers ministres provinciaux et territoriaux du Canada se réuniront la semaine prochaine à l'occasion de la réunion annuelle du Conseil de la fédération, l'Association canadienne de la construction (ACC) désire rappeler à tous les premiers ministres de leur responsabilité de s'exprimer au sujet de l'état déplorable des infrastructures de transport du Canada, notamment l'état lamentable du réseau routier national du pays. Les premiers ministres provinciaux et territoriaux se réuniront à Banff, en Alberta, du 10 au 12 août 2005.

Lors de la réunion des premiers ministres provinciaux de l'Ouest et des chefs de gouvernement des territoires tenue en mai dernier, les premiers ministres de l'Ouest se sont engagés à présenter une liste de recommandations sur l'amélioration des infrastructures de transport du Canada aux fins d'examen par tous les premiers ministres. Selon un rapport publié par le gouvernement de la Colombie-Britannique, le besoin d'améliorer les routes figurait au premier rang des préoccupations en matière de financement pour les infrastructures de transport. D'autres gouvernements provinciaux ont également exprimé des inquiétudes similaires concernant le financement destiné aux routes.

L'ACC demande avec insistance à tous les premiers ministres de déclarer sans équivoque qu'ils appuient le besoin d'investir dans les infrastructures de transport, plus particulièrement dans le réseau routier national. Une telle déclaration devrait solliciter l'appui et l'aide du gouvernement fédéral, lequel partage avec les provinces et territoires la responsabilité de financement des routes nationales du Canada. Alors que le gouvernement fédéral tente de trouver des façons de rehausser la productivité du pays, le meilleur investissement pour améliorer la productivité économique et sociale du Canada est d'alléger la congestion routière et de réduire les embouteillages, l'isolement et les délais causés par un régime routier national dont le financement est insuffisant.

"Nous comptons sur les premiers ministres pour faire preuve de leadership et exiger que le réinvestissement dans les infrastructures de transport soit considéré comme une priorité pour le Canada" a précisé M. Jeff Morrison, directeur exécutif du Programme des routes et des infrastructures du Canada (TRIP Canada), un comité spécial de l'ACC. "Affichant un manque de financement de plus de 22 milliards de dollars, notre réseau routier exige tout particulièrement qu'un engagement soit pris à tous les niveaux de gouvernement, afin de veiller aux besoins de cet élément vital de notre infrastructure nationale", a-t-il ajouté.

Le site Web de TRIP Canada affiche actuellement un compteur indiquant le manque de financement auquel font face les routes du Canada; vous pouvez voir ce compteur en marche à l'adresse www.tripcanada.org.

Renseignements

  • TRIP Canada (un comité spécial de l'ACC)
    Jeff Morrison
    Directeur exécutif
    (613) 236-9455
    jeff@cca-acc.com