AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

05 août 2005 11h58 HE

ACDI/Le Canada augmente son aide au Niger et dans la région du Sahel

MARADI, NIGER--(CCNMatthews - 5 août 2005) - L'honorable Aileen Carroll, ministre de la Coopération internationale, a annoncé aujourd'hui que le Canada, par l'intermédiaire de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), augmentera de 10 millions de dollars sa contribution à la lutte contre la malnutrition et la faim dans la région du Sahel, notamment au Niger. La ministre a fait cette annonce dans le cadre d'une mission d'enquête au Niger. L'aide de l'ACDI à la région s'élève maintenant à 18,6 millions de dollars.

"Je me trouve ici aujourd'hui parce que les Canadiens se préoccupent au plus haut point de la crise alimentaire attribuable à l'invasion de criquets pèlerins et à la sécheresse qui frappent le Sahel, a déclaré la ministre. L'ACDI et ses partenaires travaillent fort pour venir en aide aux personnes touchées par cette crise alimentaire et sanitaire dans la région."

Les fonds annoncés aujourd'hui seront répartis comme suit :



- 6 millions de dollars seront versés à l'UNICEF pour l'aider à
traiter sans tarder quelque 32 000 enfants souffrant de
malnutrition aiguë et 160 000 autres souffrant de malnutrition
modérée;

- 2 millions de dollars seront consacrés aux opérations d'urgence
du Programme alimentaire mondial (PAM) pour prêter assistance à
plus de 2,5 millions de Nigériens;

- 2 millions de dollars seront mis à la disposition d'organisations
non gouvernementales canadiennes pour aider les familles victimes
de la crise alimentaire actuelle à subvenir de nouveau à leurs
besoins.


"Nous devrons peut-être explorer des moyens d'améliorer le système international d'alerte rapide pour éviter que se produise ce type de catastrophe, a ajouté la ministre Carroll. L'ACDI travaillera aussi en étroite collaboration avec le Niger, qui est l'un de ses pays partenaires, pour l'aider à assurer la sécurité alimentaire pour sa population et à réduire la pauvreté à long terme."

Le mois dernier, le Canada a versé 2 millions de dollars au PAM et investi 100 000 $ dans un fonds d'urgence administré par l'ambassade du Canada au Niger. En août 2004, le Canada a aussi versé 6,5 millions de dollars à l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), afin de soutenir dès le début la lutte contre les criquets pèlerins dans la région du Sahel, dont font partie le Niger, le Burkina Faso, le Mali, le Sénégal et la Mauritanie.

Le financement de cette initiative était prévu dans le budget fédéral de février 2005 et s'inscrit donc dans le cadre financier en place.



Fiche d'information

AIDE CANADIENNE AU NIGER ET AUX AUTRES PAYS DU SAHEL

Le Niger, que le Canada a désigné en avril 2005 comme l'un de ses
25 partenaires de développement, fait actuellement face à une
grave crise alimentaire causée par la sécheresse et une invasion
de criquets pèlerins. Les récoltes de 2004-2005 se sont soldées
par un déficit céréalier de l'ordre de 225 000 tonnes. La pénurie
de vivres menace maintenant près de 3 000 villages, soit environ
3,5 millions de personnes. Elle frappe la région du Sahel
(Sénégal, Mauritanie, Mali, Burkina Faso et Niger). La pauvreté
touche 63 % des habitants du Niger, dont la majorité (83 %) vivent
en milieu rural. Les indicateurs sociaux, comme ceux de la santé
et de l'éducation, sont parmi les plus faibles du monde. Là-bas,
l'espérance de vie est de 48 ans. Moins de deux personnes sur
trois ont accès à de l'eau potable. Et 83 % des gens ne savent ni
lire ni écrire. A peine un enfant sur trois va à l'école primaire.
Le Canada, par l'intermédiaire de l'Agence canadienne de
développement international (ACDI), s'efforce d'améliorer les
conditions de vie de la population nigérienne.


Grâce à ses programmes, l'ACDI aide le Niger à améliorer l'accès à l'éducation de base, à lutter contre le VIH/sida, à mettre en place des services de microcrédit, à renforcer la société civile et à offrir une formation en soins de santé primaires. De plus, elle soutient les efforts déployés par les Nigériens pour combattre la désertification et s'adapter aux changements climatiques.

PROGRAMMES AU NIGER ET DANS LES AUTRES PAYS DU SAHEL

Aide humanitaire

Aide canadienne aux victimes de la crise alimentaire

Par suite de l'annonce faite aujourd'hui, la contribution canadienne à la lutte contre la faim dans la région s'élève maintenant à 18,6 millions de dollars. En plus d'investir dans les opérations d'urgence du Programme alimentaire mondial (PAM) au Niger, nous avons versé des fonds à l'UNICEF et à des organisations non gouvernementales canadiennes. Le Canada a été l'un des premiers pays à réagir aux signes précurseurs de la crise. L'an dernier, nous avons versé 6,5 millions de dollars à l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), afin de soutenir dès le début la lutte contre les criquets pèlerins au Niger et dans les autres pays du Sahel. Le Canada continuera d'évaluer les besoins du Niger et d'y répondre en étroite collaboration avec les autres pays donateurs, les organismes des Nations Unies, la Croix-Rouge et les organisations non gouvernementales.

Education de base au Niger

Projets récents ou terminés



- Appui à la scolarisation des filles : Ce projet a contribué à
l'éducation des filles au Niger en apportant un appui
institutionnel au ministère de l'Education de base et de
l'Alphabétisation, en plus d'aider à renforcer les capacités des
partenaires des écoles (2000-2004).

- Appui à la remise en état et à l'aménagement d'infrastructures
scolaires : Ce projet a amélioré les conditions d'enseignement et
d'apprentissage grâce à la remise en état et à l'aménagement
d'environ 260 classes dans trois départements du Niger (2001-
2003).

Projets en cours

- Appui à la coordination de l'éducation de base : Ce projet a pour
objet d'aider à mettre en oeuvre la politique nigérienne en
matière d'éducation de base, à atteindre les objectifs et les
résultats escomptés du Programme décennal de développement de
l'éducation, à faciliter l'accès à l'éducation de base, à
améliorer la qualité de l'éducation et à renforcer les capacités
institutionnelles du ministère de l'Education de base et de
l'alphabétisation.

- Appui au développement de l'éducation non formelle : Ce projet
vise à améliorer, sur le plan qualitatif et quantitatif, les
services d'éducation non formelle offerts en aidant à mettre en
oeuvre le Plan de développement de l'éducation non formelle du
Niger. Il met l'accent sur le renforcement des capacités des
partenaires, l'établissement d'un cadre de partenariat et de
consultation et la création d'un fonds à l'appui des activités
d'alphabétisation non formelle.


Santé

Le Canada estime que les catastrophes comme celle à laquelle le Niger fait face à l'heure actuelle ne sont pas simplement de nature alimentaire, car la malnutrition rend les enfants beaucoup plus vulnérables à différentes maladies. Ainsi, le paludisme tue un grand nombre d'enfants dans toutes les régions de l'Afrique subsaharienne. Voici quelques initiatives mises en oeuvre dans le domaine de la santé.



- Programme de lutte contre le paludisme en Afrique : Le Canada,
par l'entremise de la Croix-Rouge canadienne, a affecté 20
millions de dollars à l'achat de moustiquaires durables traitées
à l'insecticide pour protéger les gens contre le paludisme en
Afrique subsaharienne. De cette somme, 1,3 million de dollars
serviront à acheter 175 000 moustiquaires pour le Niger, ce qui
permettra de protéger au moins 200 000 enfants dans ce pays. On
s'attend à sauver ainsi la vie de plus de 3 100 enfants de moins
de 5 ans. Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'une campagne
intégrée visant à améliorer la santé des enfants, qui comprend
aussi l'immunisation contre la rougeole et la polio et la
distribution de suppléments de vitamine A (2005-2006).

- Programme accéléré pour la survie et le développement de
l'enfant. L'ACDI a versé 26 millions de dollars pour soutenir ce
programme de l'UNICEF mis en oeuvre dans 11 pays d'Afrique de
l'Ouest, dont le Niger (où on devrait affecter environ 1,8
million de dollars). Ce programme aide à réduire de 10 % le taux
de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans dans les pays
visés, sauvant ainsi la vie de plus de 12 500 enfants chaque
année. Il permet aussi d'améliorer l'accès à des services de
prévention de base (immunisation, suppléments de vitamine A,
visites dans un dispensaire prénatal, etc.) et d'accroître le
nombre de femmes et d'enfants protégés par des moustiquaires
imprégnées d'insecticide (2001-2004).

- Lutte contre le VIH/sida : Cette initiative vise à perfectionner
les compétences de l'équipe de formateurs du Syndicat national de
l'éducation du Niger en matière d'éducation sanitaire et de
prévention du VIH/sida et des infections transmises sexuellement.
Cette formation leur permettra de transférer leurs connaissances
aux enseignants et aux élèves des établissements secondaires et
postsecondaires, soit deux des groupes cibles les plus touchés
par cette pandémie en Afrique. De plus, un plan de cours sur le
VIH/sida sera intégré aux programmes éducatifs du pays.

- Projet de lutte contre le sida - Hôpital de Galmi : Le projet
s'attaque aux problèmes de la population locale liés au VIH/sida
grâce à un programme de sensibilisation mis en place à l'hôpital
de Galmi. Les responsables du projet fourniront des outils
éducatifs aux bénévoles qui ouvrent dans le milieu et ils les
appuieront. Le projet permettra également d'offrir des services
de counselling - adaptés au contexte culturel - aux personnes
infectées et au grand public. On continuera de créer des outils
pédagogiques portant sur des sujets tels que la sexualité humaine
et l'égalité entre les sexes, la transmission du VIH, les besoins
des personnes atteintes du VIH/sida, ainsi que le rôle de la
famille et de la société auprès des malades, des veuves ou veufs
et des orphelins. Le projet comporte aussi un volet consacré au
dépistage sanguin.

Réduction de la pauvreté au Niger

- Fonds local d'appui à la réduction de la pauvreté : Ce fonds
appuie la mise en oeuvre de politiques sociales s'appliquant à
différents secteurs au Niger : santé et nutrition, éducation de
base, approvisionnement en eau et installations sanitaires,
prévention et contrôle du VIH/sida (4,1 millions de dollars,
2001-2005).

Egalité entre les sexes au Niger

- Appui à l'entrepreneuriat féminin : Ce projet contribue à
améliorer les conditions de vie des femmes nigériennes et de leur
famille. Il aide ces femmes à se lancer en affaires et appuie une
caisse d'épargne et de crédit qui leur appartient (4 millions de
dollars, 1998-2005).

Changements climatiques dans la région du Sahel

- Appui aux capacités d'adaptation face aux changements
climatiques: Ce projet renforce les capacités du Centre régional
de formation et d'application en Agrométéorologie et en
hydrologie opérationnelle, ainsi que ses partenaires, notamment
au chapitre de l'analyse de vulnérabilité et de l'élaboration de
stratégies d'adaptation (5 millions de dollars, 2001-2005).


Pour en apprendre davantage sur l'aide canadienne au développement du Niger et des autres pays de la région du Sahel, veuillez consulter le site Web de l'ACDI (www.acdi.gc.ca).

Renseignements

  • Cabinet de la ministre de la Coopération internationale
    France Bureau
    Attachée de presse
    (819) 953-6238
    ou
    Agence canadienne de développement international (ACDI)
    Bureau des relations avec les médias
    (819) 953-6534
    info@acdi-cida.gc.ca
    http://www.acdi.gc.ca (version électronique du document)