AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

29 mai 2006 15h06 HE

ACDI : Le Canada contribue à soulager la faim et à surmonter les crises humanitaires

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 29 mai 2006) - La ministre de la Coopération internationale, l'honorable Josée Verner, et son secrétaire parlementaire, M. Ted Menzies, ont rencontré aujourd'hui le directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), M. James Morris, qui effectue présentement une visite officielle à Ottawa. La ministre Verner a souligné que, depuis janvier 2006, le Canada, par l'entremise de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), a versé plus de 100 millions de dollars au PAM afin de répondre aux urgences et aux pénuries de nourriture dans le monde.

"Le Canada se soucie profondément du sort des millions de personnes qui souffrent de faim et de malnutrition dans le monde, lesquelles vivent pour la plupart en Afrique, a déclaré la ministre Verner. Le soutien continu du Canada au Programme alimentaire mondial ne sert pas uniquement à veiller à ce qu'une aide alimentaire urgente soit acheminée aux personnes qui en ont le plus besoin, il contribue également à atténuer la souffrance humaine, à sauver des vies et à améliorer la sécurité alimentaire."

Au cours de leur entretien, Mme Verner et M. Morris ont discuté de la catastrophe causée par le séisme en Indonésie et des meilleures approches que l'ACDI pourrait adopter pour répondre aux besoins alimentaires sur le terrain. M. Morris a souligné que le PAM a déjà obtenu des fonds du Compte d'intervention immédiate, auquel le Canada contribue, pour faire face au désastre. Le PAM est l'un des organismes de secours humanitaire de l'ONU présentement à l'ouvre en Indonésie pour aider la population à se relever du désastre causé par le séisme.

Les fonds récemment consacrés par l'ACDI à l'aide alimentaire ont été utilisés pour appuyer des initiatives visant à réduire la faim et la malnutrition dans les régions affectées par les catastrophes naturelles, les sécheresses extrêmes, les conflits ou les pénuries de vivres, principalement en Afrique et dans les Amériques. Cette année, le PAM prévoit fournir une aide alimentaire à environ 90 millions de personnes, pour sauver des vies et favoriser le maintien des modes de subsistance.

"Les effets des contributions et de la générosité de l'ACDI touchent chaque jour des millions de personnes démunies et souffrant de la faim à travers le monde, a déclaré M. Morris. Même si la population canadienne ne se rend pas toujours compte de la conscience avec laquelle son pays s'acquitte de sa tâche, nous, nous le voyons et nous savons que c'est ce qui a sauvé des millions de personnes dont la survie était menacée par des conflits ou des catastrophes naturelles."

L'ACDI s'engage à renforcer les systèmes d'aide humanitaire afin d'assurer des interventions plus rapides et plus équitables en cas d'urgence. Par exemple, l'Agence a coopéré étroitement avec la communauté internationale pour mettre sur pied le Fonds central d'intervention d'urgence, lequel permet à des organismes humanitaires de lancer rapidement des opérations pour sauver des vies et répondre plus prestement aux besoins essentiels. Dans le cas du Darfour, le PAM a pu obtenir du Fonds central d'intervention d'urgence les sommes requises pour redresser la situation alimentaire désastreuse.

Fiche d'information

Mai 2006

AIDE DU CANADA AU PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL ET AU FONDS CENTRAL D'INTERVENTION D'URGENCE

Depuis le mois de janvier 2006, le Canada, par l'entremise de l'Agence canadienne de développement international (ACDI), a versé plus de 100 millions de dollars au Programme alimentaire mondial (PAM) pour soutenir les efforts déployés partout dans le monde par l'organisation pour réduire la faim et la malnutrition consécutives à des catastrophes naturelles, à des conditions de sécheresse extrême, à des situations de conflit et à des pénuries de vivres. Le PAM est le plus grand organisme d'aide humanitaire à l'échelle mondiale. Année après année, il apporte en moyenne une aide alimentaire à 90 millions de personnes, dont 56 millions d'enfants souffrant de la faim, et ce, dans plus de 80 pays. Le Canada est actuellement le deuxième donateur en importance du PAM et notre pays figure parmi les cinq principaux donateurs du Fonds central d'intervention d'urgence.



Aide alimentaire d'urgence et secours en cas de sécheresse (35
millions de dollars)

- Plus de 26 millions de dollars ont été fournis pour soutenir les
opérations d'urgence du PAM dans des pays frappés par la sécheresse
en Afrique orientale, tels que le Kenya (6,5 millions de dollars),
la Somalie (1,5 million de dollars), l'Ethiopie (16 millions de
dollars), la Tanzanie (2,1 millions de dollars) et Djibouti (600000
dollars). La région connaît présentement les pires conditions de
sécheresse depuis plusieurs années. Entre 6 et 15 millions de
personnes ont eu besoin d'aide alimentaire d'urgence et des
millions d'autres ont eu besoin d'aide pour faire face à des
pénuries chroniques de vivres en raison d'une extrême pauvreté.

- En outre, plus de 9 millions de dollars ont été fournis pour
approvisionner des pays voisins, notamment l'Ouganda et la
République démocratique du Congo, en aide alimentaire d'urgence
ainsi que pour répondre à un appel régional du PAM en faveur des
pays voisins des Grands Lacs, qui ont également été touchés par les
effets de la sécheresse et des conflits, ainsi que par des pénuries
régionales de vivres.

Crise du Soudan (14,5 millions de dollars)

- Le Canada a versé 14,5 millions de dollars en réponse à un appel du
PAM pour intervenir face à la crise au Soudan. Ces fonds ont été
utilisés pour acquérir des produits de base, notamment des pois
cassés jaunes et du maïs, et aident le PAM à répondre aux besoins
d'environ 6 millions de bénéficiaires partout dans le pays.

Autres pays en Afrique, dans le Nord-Caucase et dans les Amériques
(28,5 millions de dollars)

- Des fonds ont également été fournis pour appuyer d'autres
opérations du PAM en Afrique (14,5 millions de dollars), dans le
Nord-Caucase (1 million de dollars) et dans les Amériques
(13 millions de dollars), notamment:

- Plus de 7,5 millions de dollars pour financer des initiatives axées
sur le développement et la sécurité alimentaire en Ethiopie;

- 12 millions de dollars pour financer une opération du PAM en Haïti;

- 500000dollars pour appuyer une opération du PAM au Guatemala visant
à remédier aux pénuries attribuables à l'ouragan Stan;

- 500000dollars ont été fournis pour répondre aux besoins
alimentaires de personnes déplacées pour cause de violence en
Colombie.

Autres opérations du PAM (28,5 millions de dollars)

- 19 millions de dollars au PAM en financement de base pour dispenser
de l'aide alimentaire au développement;

- 3,5 millions de dollars pour des opérations du PAM ciblant les
réfugiés et les populations déplacées.

- En outre, le Canada a versé 6millions de dollars au Compte
d'intervention immédiate du PAM. Le Canada est présentement le
principal bailleur de fonds de ce compte. Ce compte peut être
utilisé par l'organisation pour intervenir rapidement en cas
d'urgence. En fournissant ses contributions très tôt dans l'année
civile et en assouplissant ses critères quant aux circonstances
dans lesquelles ces contributions peuvent être utilisées, le Canada
a accru la capacité du PAM de planifier ses interventions et de
répondre à un grand nombre de ces situations d'urgence.


Par ailleurs, en plus d'apporter une aide alimentaire, le Canada s'est engagé à renforcer le système d'aide humanitaire afin d'assurer des interventions plus rapides et plus équitables en cas d'urgence. Une des initiatives clés du Canada réside dans son engagement à l'égard du Fonds central d'intervention d'urgence.

Le Canada a versé 24,4 millions de dollars au Fonds central d'intervention d'urgence, qui a été établi en mars 2006 pour permettre à des organismes humanitaires de lancer plus rapidement des opérations visant à sauver des vies et à répondre aux besoins essentiels immédiats. Dans le cas du Darfour, le PAM a pu retirer des fonds requis d'urgence à partir du Fonds central d'intervention d'urgence pour redresser la situation alimentaire désastreuse.

Renseignements