AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

AGENCE CANADIENNE DE DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL - ACDI

09 sept. 2005 08h52 HE

ACDI : Le Canada lance un plan d'action sur la santé dans le monde et fait un investissement important dans le Fonds mondial

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 9 sept. 2005) - L'honorable Aileen Carroll, ministre de la Coopération internationale, a établi aujourd'hui un plan d'action pour renforcer les systèmes de santé dans les pays en développement. Elle a aussi annoncé que le Canada versera une somme importante au Fonds mondial de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme. Cette somme, qui s'élève à 250 millions de dollars sur deux ans, proviendra de l'Agence canadienne de développement international (ACDI). La ministre Carroll a annoncé cette contribution à la dernière journée de la Conférence internationale sur les vaccins contre le sida 2005, qui a eu lieu à Montréal cette semaine.

"Chaque jour, dans les pays en développement, 28 000 enfants meurent des suites de maladies - principalement de maladies que l'on peut prévenir, a déclaré la ministre Carroll. Il s'agit, pour nous tous, d'une grave atteinte morale. Nous nous devons de mettre un frein à cette crise. L'objectif du plan d'action pour améliorer la situation de la santé dans le monde est clair : réduire le nombre de personnes, et tout particulièrement le nombre d'enfants, qui meurent inutilement des suites de maladies ou encore en raison d'un mauvais état de santé."

Le plan d'action comporte deux volets. Premièrement, le Canada redoublera d'efforts pour prévenir et contrôler les principales maladies liées à la pauvreté. On veillera notamment à protéger les enfants et les personnes marginalisées et à remédier aux inégalités entre les sexes. Deuxièmement, l'ACDI collaborera avec les pays en développement partenaires pour que les mesures visant à réduire le fardeau de la maladie, surtout en Afrique, s'appuient sur des systèmes viables de services de santé. Il faudra, pour ce faire, renforcer les ressources humaines, soutenir la gouvernance dans le secteur de la santé, améliorer l'information sur la santé afin de prendre des décisions éclairées, et miser sur des stratégies qui permettront d'assurer le financement à long terme des systèmes locaux et nationaux de services de santé. Soulignons que la santé est l'une des priorités du programme canadien d'aide au développement, comme l'indique l'Enoncé de politique internationale du Canada.

Une bonne partie du plan d'action consiste à soutenir le Fonds mondial. En tout, 61 % de ses programmes portent sur l'Afrique, et bon nombre de ses efforts sont maintenant axés sur le renforcement des systèmes de santé. Le Canada a joué un rôle de premier plan dans la création du Fonds mondial en 2001, et son appui ne cesse de croître. La contribution annoncée aujourd'hui porte l'engagement total du Canada envers le Fonds mondial à plus de 525 millions de dollars. Cette somme comprend le montant forfaitaire de 70 millions de dollars que le Canada a versé au Fonds mondial plus tôt cette année afin d'assurer le financement adéquat des programmes de 2005.

"Le Canada souscrit pleinement aux objectifs du Fonds, a ajouté la ministre Carroll. Un de ces objectifs consiste à renforcer les systèmes de santé dans les pays en développement qui sont touchés par les trois maladies visées par le Fonds. La faiblesse des systèmes de santé est l'un des plus grands obstacles à l'atteinte de l'Objectif de développement du millénaire portant sur l'amélioration de la santé. C'est pourquoi l'ACDI accorde une si grande importance au renforcement de ces systèmes dans les pays en développement."

Les résultats de l'évaluation de 74 projets au cours de leur phase opérationnelle d'une durée de deux ans donnent un aperçu des réalisations du Fonds (en date du mois d'août 2005) :



- 51 267 personnes ont reçu un traitement antrirétroviral;
- 359 000 personnes ont reçu un traitement contre la tuberculose
selon la stratégie DOTS;
- 2,9 millions de moustiquaires imprégnées d'insecticide ont été
distribuées ou traitées de nouveau afin de protéger les
familles du paludisme;
- 680 000 personnes ont reçu un traitement contre le paludisme
(215 000 personnes ont suivi une thérapie combinée à base
d'artémisinine pour combattre le paludisme résistant aux
médicaments);
- 67 millions de personnes ont été jointes par des messages de
prévention diffusés dans les médias et 3 millions d'autres,
par des initiatives communautaires;
- 107 millions de condoms ont été distribués;
- 286 000 personnes ont suivi une formation sur le sida, la
tuberculose et le paludisme (prévention, diagnostic et
traitement).


Le Fonds mondial de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme a été mis sur pied pour augmenter de façon substantielle les ressources affectées à la lutte contre trois des maladies les plus dévastatrices dans le monde et diriger ces ressources là où les besoins sont les plus criants. Le Fonds mondial, qui est un partenariat formé de gouvernements, d'organisations de la société civile, du secteur privé et des collectivités touchées, est un moyen innovateur de financer les interventions dans le domaine de la santé à l'échelle internationale.

Le financement de ce projet était prévu dans le budget fédéral de février 2005 et s'inscrit donc dans le cadre financier en place.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre de la Coopération internationale
    Andrew Graham
    Directeur des communications
    (819) 953-6238
    ou
    Agence canadienne de développement international (ACDI)
    Bureau des relations avec les médias
    (819) 953-6534
    info@acdi-cida.gc.ca
    http://www.acdi.gc.ca (version électronique du document)