AGENCE CANADIENNE D'INSPECTION DES ALIMENTS

AGENCE CANADIENNE D'INSPECTION DES ALIMENTS

08 juil. 2010 22h30 HE

ACIA/Avis aux consommateurs : Cueillette récréative des mollusques bivalves dans les zones fermées à la pêche aux mollusques et autour de celles-ci

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 juillet 2010) - L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) avise la population de ne pas consommer de mollusques récoltés dans les zones fermées à la pêche aux mollusques et autour de celles-ci. En effet, ces mollusques pourraient contenir des phycotoxines paralysantes dont la consommation pourrait causer des maladies graves, voire fatales.

Des cas d'intoxication par phycotoxine paralysante (IPP) liée à la consommation de moules provenant d'une zone fermée à la cueillette au Nouveau-Brunswick ont été signalés.

L'ACIA a établi que les cas de maladie qui ont été signalés n'étaient pas liés à la consommation d'un produit acheté. Cependant, on recommande aux consommateurs de faire preuve de prudence lorsqu'ils achètent des coquillages. Les consommateurs peuvent demander dans les points de vente si les mollusques qu'ils achètent sont accompagnés d'un document adéquat garantissant qu'ils ont été pêchés dans un secteur coquillier approuvé ou ouvert.

L'ACIA avise aussi les consommateurs que les concentrations de phycotoxines paralysantes (responsables de l'IPP ou de la marée rouge) sont actuellement élevées et que plusieurs zones sont fermées à la pêche aux mollusques bivalves en raison de concentrations inacceptables d'IPP.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la fermeture de la pêche aux mollusques, communiquer avec le service d'information de Pêches et Océans Canada de votre région. Vous pouvez consulter la liste des numéros de téléphone sur le site Web de l'ACIA à l'adresse suivante : http://www.inspection.gc.ca/francais/fssa/fispoi/csspccsmf.shtml#tel 

Les phycotoxines paralysantes forment un groupe de toxines naturelles qui s'accumulent parfois dans les mollusques bivalves comme les huîtres, les myes, les pétoncles, les moules et les coques européennes. Les mollusques non bivalves, tels que les buccins, peuvent aussi accumuler des toxines responsables de l'IPP. La consommation de ces toxines peut causer l'IPP, qui peut se manifester par une sensation de picotement et d'engourdissement des lèvres, de la langue, des mains et des pieds ainsi que par une difficulté à avaler. Dans les cas graves, les symptômes peuvent inclure une difficulté à marcher, une paralysie musculaire et une paralysie respiratoire, et la mort peut survenir aussi rapidement que 12 heures après l'ingestion des aliments contaminés.

On peut consulter la fiche de renseignements sur l'intoxication par phycotoxine paralysante (IPP) à l'adresse suivante : http://www.inspection.gc.ca/francais/fssa/concen/cause/pspf.shtml

Pour savoir comment recevoir les rappels par courrier électronique ou pour obtenir d'autres renseignements sur la salubrité des aliments, visitez notre site Web à l'adresse www.inspection.gc.ca.

Renseignements

  • Agence canadienne d'inspection des aliments
    Questions des médias
    613-773-6600