AGENCE CANADIENNE D'INSPECTION DES ALIMENTS

AGENCE CANADIENNE D'INSPECTION DES ALIMENTS

15 août 2006 13h24 HE

ACIA : Confirmation de la présence du nématode doré au Québec

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 15 août 2006) - L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence d'un ravageur de la pomme de terre, le nématode doré, dans le champ de 30 acres d'une exploitation agricole de la municipalité régionale de comté (MRC) de Lajemmerais, située à environ 20 kilomètres à l'est de Montréal, au Québec.

Le nématode doré ne présente aucun danger pour la santé humaine. Le nématode doré et le nématode à kyste pâle sont deux espèces de nématodes à kyste de la pomme de terre. Ils sont justiciables de quarantaine à l'échelle internationale, car ils peuvent nuire considérablement au rendement des cultures de pommes de terre et d'autres cultures hôtes, comme les tomates et les aubergines. Ces ravageurs infestent les sols où ces cultures hôtes poussent. On sait qu'ils peuvent réduire les rendements jusqu'à 80 %. Il est très difficile de les éradiquer, car ils peuvent rester dormants dans le sol pendant des décennies.

La présence de ces deux nématodes à kyste de la pomme de terre qui sont justiciables de quarantaine a déjà été confirmée dans 65 pays, notamment dans des régions limitées du Canada et des Etats-Unis. Au Canada, des restrictions rigoureuses en matière de déplacement sont en vigueur pour empêcher la propagation de ces ravageurs dans des régions non infestées.

Le Canada réglemente de manière stricte les régions infestées par le NKP et il prélève des échantillons de tous les plants soupçonnés d'être infestés. On prélève et on analyse aussi des échantillons à la demande de certains pays importateurs.

L'ACIA a amorcé une enquête en collaboration avec le gouvernement du Québec et l'industrie. L'exploitation agricole concernée dispose de registres indiquant l'utilisation du champ, l'équipement employé et l'origine des semences. Conformément aux normes scientifiques reconnues à l'échelle internationale, on a appliqué des mesures strictes de mise en quarantaine à l'exploitation touchée. On effectue actuellement un vaste prélèvement d'échantillons de racines et de sol. L'ACIA est persuadée que les mesures en place vont prévenir la propagation du ravageur dans des régions non infestées.

L'exploitation agricole touchée ne produit pas de pommes de terre de semence et n'est pas située à proximité d'un lieu de production de semences. Le Canada exporte des pommes de terre de semence depuis plus de 90 ans dans plus de 26 pays. Bon nombre de ceux-ci exigent des analyses systématiques des pommes de terre de semence pour détecter ce ravageur. On n'a jamais dépisté le nématode doré ou le nématode à kyste pâle dans des pommes de terre de semence canadiennes.

L'ACIA, Agriculture et Agroalimentaire Canada et la province de Québec collaborent avec l'industrie pour gérer la situation. Nous collaborons aussi de près avec nos partenaires commerciaux afin d'atténuer les incidences sur les échanges; nous fournissons à nos partenaires des éléments d'information qui favorisent une régionalisation fondée sur la science.

On affichera sur le site Web de l'ACIA (www.inspection.gc.ca) des renseignements sur l'enquête à mesure qu'ils seront disponibles.

Renseignements

  • Agence canadienne d'inspection des aliments
    Montreal: (514) 496-6488
    Relations avec les médias (niveau national) : (613) 228-6682