AGENCE CANADIENNE D'INSPECTION DES ALIMENTS

AGENCE CANADIENNE D'INSPECTION DES ALIMENTS

12 juil. 2007 13h31 HE

ACIA : Entrée en vigueur de la nouvelle réglementation canadienne sur les aliments du bétail

CALGARY, ALBERTA--(Marketwire - 12 juillet 2007) - L'honorable Chuck Strahl, ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire et ministre responsable de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), a annoncé qu'à partir d'aujourd'hui, certains tissus bovins capables de transmettre l'ESB, connus sous le nom de matières à risque spécifiées (MRS), sont interdits dans tous les aliments du bétail, aliments pour animaux de compagnie et engrais.

"Le nouveau gouvernement du Canada, en partenariat avec les gouvernements provinciaux et l'industrie, a fait un grand pas vers l'élimination de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) du cheptel bovin canadien, a dit le ministre Strahl. Ces nouvelles mesures contribueront à accroître l'accès aux marchés étrangers et elles vont de pair avec l'octroi au Canada du statut sanitaire de pays à risque maîtrisé en ce qui concerne l'ESB par l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE)."

Selon l'interdiction accrue frappant les aliments du bétail, les éleveurs ne peuvent plus donner de produits animaux contenant des MRS à manger à leur bétail et les abattoirs doivent identifier les MRS adéquatement afin qu'elles soient retirées de la filière d'alimentation du bétail. De surcroît, il faut obtenir un permis de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) pour manipuler, transporter ou éliminer les carcasses de bovins et certains tissus bovins. Cette procédure permet le contrôle constant des MRS afin qu'elles soient écartées de la filière d'alimentation des animaux.

L'interdiction accrue frappant les aliments du bétail a été annoncée pour la première fois le 26 juin 2006. Le rôle de leader joué par les gouvernements provinciaux, les groupements sectoriels d'intervenants, y compris l'Association de nutrition animale du Canada, la Canadian Cattlemen's Association et le Conseil des viandes du Canada, et les établissements d'équarrissage, au cours de la période de mise en oeuvre, a été un atout précieux qui a permis de se préparer le mieux possible à l'entrée en vigueur.

La bonne mise en oeuvre de l'interdiction accrue frappant les aliments du bétail du Canada garantira la protection de la santé des animaux et renforcera les marchés de l'industrie des bovins et du bouf au Canada et à l'étranger. Le nouveau gouvernement du Canada est résolu à faire en sorte que l'ESB soit éliminée du cheptel bovin canadien dans l'avenir. Plus tôt, en mai 2007, l'Organisation mondiale de la santé animale a accordé au Canada la désignation officielle de pays à risque maîtrisé en ce qui concerne l'ESB.

Pour aider l'industrie à établir l'infrastructure requise pour l'élimination efficace des MRS, le gouvernement fédéral investit 80 millions de dollars dans les programmes provinciaux d'élimination des MRS. Ces derniers s'appuient sur les ententes fédérales-provinciales de partage des coûts selon un ratio de 60:40 qui ont maintenant été signées avec la plupart des provinces.

Pour toute question sur l'interdiction accrue frappant les aliments du bétail ou sur le processus de demande de permis, communiquez avec l'ACIA en composant le 1-800-442-2342 ou visitez son site Web à l'adresse suivante : http://www.inspection.gc.ca/esb.

Renseignements

  • ACIA
    Relations avec les médias
    613-228-6682