Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

02 août 2012 15h29 HE

ACIA/Les analyses permettent de déterminer que le thé séché, les boissons gazeuses et le sirop de maïs ne présentent aucun risque pour la santé des consommateurs

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 2 août 2012) - Selon deux études publiées aujourd'hui par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA), le thé séché analysé pour la présence de résidus de pesticides, de mercure et d'autres métaux, ainsi que les boissons gazeuses et le sirop de maïs analysés pour la présence de mercure, peuvent être consommés sans danger. Ces études s'inscrivent dans le rigoureux régime d'analyse de l'ACIA dont le but est d'assurer que le système de salubrité des aliments continue de protéger les familles canadiennes.

Dans le cadre d'une étude réalisée en 2009-2010, on a analysé 100 échantillons de thé séché pour la présence de plus de 340 résidus de pesticides différents et de 18 métaux différents. De faibles concentrations de résidus de pesticides, bien qu'elles ne posent aucun risque pour la santé des consommateurs, ont été détectées dans 69 p. 100 des échantillons de thé séché. Des concentrations infimes de mercure ont été détectées dans 32 p. 100 des échantillons. Les concentrations de mercure détectées sont conformes à la documentation scientifique. Santé Canada a déterminé qu'aucune des concentrations détectées ne pose un risque pour la santé des consommateurs.

L'ACIA a mené une étude de suivi en 2010-2011 pour évaluer davantage les concentrations de mercure dans 193 échantillons de thé séché. La faible concentration moyenne de mercure détectée correspondait aux résultats de l'étude de l'ACIA de 2009-2010 et, par conséquent, a été jugée comme étant sans danger pour les consommateurs. Les études menées par Santé Canada indiquent que la consommation relativement faible de thé et d'autres boissons contribuerait très peu à la quantité totale de mercure ingérée par les consommateurs.

L'étude de 2010-2011 comprenait également le prélèvement de 193 échantillons de boissons gazeuses et de sirop de maïs dans des magasins de détail canadiens, ainsi que leur analyse pour la présence de mercure. Au total, 94 p. 100 des boissons gazeuses et 90 p. 100 des échantillons de sirop de maïs analysés ne contenaient aucune concentration détectable de mercure. Dans les échantillons ayant des concentrations détectables de mercure, la concentration moyenne était très faible et ne présentait alors aucun risque pour la santé des consommateurs.

Même si les résultats de ces deux études ne soulèvent aucune préoccupation en matière de santé, l'ACIA a mené une troisième étude sur le thé en 2011-2012, et une autre étude est en cours cette année pour confirmer que les produits sont toujours salubres. Une fois que les données seront pleinement analysées, les résultats seront publiés dans le site Web de l'ACIA.

En général, la détection de concentrations élevées de contaminants, comme les résidus de pesticides et les métaux, nécessite une évaluation plus poussée. Les évaluations de suivi de Santé Canada permettent de déterminer si les concentrations détectées posent un risque pour la santé, selon le contaminant, la fréquence d'exposition prévue et la contribution à l'ensemble du régime alimentaire. Ces facteurs aident à déterminer si d'autres mesures sont requises, telles que la saisie du produit ou un rappel d'aliments.

L'ACIA effectue régulièrement des analyses sur différents produits alimentaires pour détecter des dangers particuliers afin de déterminer s'ils représentent un risque potentiel pour la santé des consommateurs. En présence d'un risque pour la santé humaine, un avis public de rappel est diffusé immédiatement.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur le rapport d'enquête à l'adresse suivante : www.inspection.gc.ca

Renseignements

  • Agence canadienne d'inspection des aliments
    Relations avec les médias
    613-773-6600