Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP)

Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP)

13 juin 2017 09h58 HE

ACPP : La croissance des sables bitumineux génère une demande accrue de pipelines d'ici 2030

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 13 juin 2017) - Le Canada aura besoin de la construction de nouveaux pipelines d'ici 2030 afin de transporter les 1,3 million de barils de pétrole additionnels produits chaque jour vers les marchés d'Amérique du Nord et mondiaux, indique l'Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP) dans son rapport 2017 intitulé Crude Oil Forecast, Markets and Transportation et publié aujourd'hui.

De façon générale, la production canadienne de pétrole augmentera à 5,1 millions de barils par jour d'ici 2030, par rapport à 3,85 millions de barils par jour en 2016. Cette croissance de 1,3 million de barils par jour sera stimulée par une hausse de 53 % des prévisions de production de pétrole issu des sables bitumineux de 2,4 millions de barils par jour en 2016 à 3,7 millions de barils par jour en 2030.

La production conventionnelle de pétrole devrait rester stable, soit 884 000 barils par jour en moyenne pour la période étudiée.

Attendue à la fin de l'année 2017, la nouvelle production issue du projet Hebron au large de Terre-Neuve-et-Labrador fera croître la production dans l'Est canadien à 307 000 barils par jour d'ici 2024. Par la suite, un déclin naturel la ramènera à 186 000 barils par jour d'ici 2030.

La croissance projetée excédera la capacité de transport actuelle par pipelines et souligne l'urgent besoin d'augmenter le nombre de pipelines vers l'est, l'ouest et le sud. Aujourd'hui, le réseau de pipelines canadien peut transporter 4 millions de barils par jour. D'ici 2030, il devra toutefois transporter plus de 5,5 millions de barils par jour. Une capacité accrue de transport par pipelines pour joindre plus de Canadiens et de nouveaux marchés mondiaux en croissance permettra au Canada de demeurer compétitif sur la scène internationale.

Les dépenses en capital dans l'industrie des sables bitumineux devraient diminuer pour une troisième année consécutive pour s'établir à 15 millions de dollars en 2017, par rapport à 34 millions de dollars en 2014. On prévoit une augmentation du forage de pétrole brut conventionnel de 70 % par rapport aux niveaux de 2016, ce qui demeurerait tout de même 40 % de moins qu'en 2014.

Actuellement, l'industrie pétrolière canadienne doit composer avec plusieurs défis qui influencent sa croissance à long terme, incluant l'incertitude des politiques provinciales et fédérales liées aux changements climatiques, les possibles mesures protectionnistes aux États-Unis et le fonctionnement réglementaire divergent entre le Canada et les États-Unis.

L'un des enjeux les plus importants demeure les contraintes liées aux pipelines. Au cours de la dernière année, des projets comme l'expansion de Trans Mountain, la Ligne 3 d'Enbridge et Keystone XL ont été approuvés. S'ils sont construits, ces projets fourniront une capacité pipelinière absolument nécessaire pour accéder aux marchés nord-américains et asiatiques. Cependant, Énergie Est, un portail reliant le Canada à l'Europe et au-delà, est toujours nécessaire afin de relier les ressources canadiennes croissantes aux divers marchés.

Plus tôt ce mois-ci, l'ACPP a publié le Global Energy Pulse, toute première recherche mondiale portant sur les perceptions du pétrole, du gaz naturel ainsi que sur le Canada et l'avenir énergétique. Parmi les principales constatations, le Canada s'est classé au premier rang comme fournisseur préférentiel pour le pétrole et le gaz naturel sur les marchés mondiaux.

Le rapport 2017 Crude oil Forecast, Markets and Transportation est accessible ici.

Citations de Tim McMillan, président et chef de la direction de l'ACPP

  • « Le besoin urgent de nouveaux pipelines pour accroître notre compétitivité demeure parmi les plus importants défis de notre industrie. Sans accès aux nouveaux marchés émergents, notre économie est à risque. »
  • « Il est impératif d'acheminer notre pétrole vers plusieurs marchés afin de s'assurer d'obtenir une juste valeur marchande pour notre ressource naturelle et afin d'alimenter la planète avec une énergie sécuritaire et fiable en provenance du Canada. »
  • « Les producteurs de pétrole brut canadiens continuent d'affronter plusieurs défis, dont la compétitivité de l'industrie, l'incertitude réglementaire et le faible niveau des prix, en plus du manque d'accès aux nouveaux marchés. La réussite du futur énergétique du Canada repose sur notre capacité à relever ces défis. »
  • « Par des initiatives comme l'Alliance canadienne pour l'innovation dans le secteur des sables bitumineux, l'innovation et les technologies de pointe pour les sables bitumineux permettront au Canada de devenir un chef de file mondial en produisant de l'énergie pour un monde en croissance, et ce, avec un impact moindre pour la planète. »
  • « La capacité du Canada à produire du pétrole de façon responsable et durable nous positionne comme un leader mondial. Notre système de réglementation de classe mondiale garantit que nous atteignons des standards rigoureux qui dépassent les normes d'autres pays producteurs. »

Information de soutien

  • L'Agence internationale de l'énergie (AIE) estime que le pétrole représente 31 % de la demande énergétique mondiale et qu'il continuera d'être la source principale d'énergie d'ici 2040.
    • La demande croissante combinée de la Chine et de l'Inde est de 10,1 millions de barils par jour, soit plus de 90 % de l'augmentation de la demande mondiale de 2015 à 2040.
  • Environ 99 % des exportations canadiennes, soit plus de 3,3 millions de barils par jour en 2016, sont acheminées aux États-Unis, alors que moins de 1 % sont exportées outre-mer.
  • Depuis 2008, les États-Unis ont ajouté 4,4 millions de barils de pétrole par jour à leur portfolio énergétique, ce qui en fait à la fois le plus important client et plus grand compétiteur du Canada.
  • En 2016, le Canada a importé 613 000 barils par jour en provenance des États-Unis, de l'Arabie saoudite, de l'Algérie, de l'Angola et de la Norvège pour les besoins des provinces maritimes, du Québec et de l'Ontario.
  • Les prévisions annuelles de l'ACPP sont basées sur une enquête réalisée de mars à avril 2017 auprès des producteurs et des raffineries membres. La méthodologie employée tient compte de l'historique des tendances et des capacités futures.

L'Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP) représente les compagnies, grandes et petites, qui explorent, développent et produisent du gaz naturel et du pétrole brut à travers le Canada. Les compagnies membres de l'ACPP produisent environ 80 pour cent du gaz naturel et du pétrole brut au Canada. Les membres associés de l'ACPP fournissent une large gamme de services qui soutiennent l'industrie du pétrole brut et du gaz naturel en amont. Ensemble les membres et les membres associés de l'ACPP représentent une part importante d'une industrie générant des revenus de production de pétrole et de gaz naturel d'environ 120 milliards de dollars par année. La mission de l'ACPP, au nom de l'industrie canadienne du pétrole et du gaz naturel en amont, est de promouvoir une économie compétitive ainsi qu'une performance sécuritaire, environnementale et socialement responsable.

Renseignements