Association canadienne des soins de santé

Association canadienne des soins de santé

26 févr. 2008 22h50 HE

ACS, Budget 2008 : La santé reléguée au second plan

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 26 fév. 2008) - L'Association canadienne des soins de santé (ACS) est déçue que le Budget 2008 ait raté l'occasion d'aller de l'avant avec certains éléments cruciaux du renouvellement du système de santé.

"Il est évident que la santé, qui est pourtant une priorité absolue des Canadiens, a été reléguée au second plan et que ce gouvernement porte son attention sur d'autres questions", a commenté Pamela Fralick, présidente et chef de la direction de l'Association canadienne des soins de santé.

Certes, le versement de 110 millions $ sur cinq ans à la Commission de la santé mentale du Canada est un pas important pour faire face aux problèmes de santé mentale qui ont longtemps été ignorés par le système de santé.

L'ACS se réjouit aussi des améliorations apportées au programme d'encouragement à la recherche scientifique et au développement expérimental. Toutefois, le système de santé dans son ensemble ne sort pas gagnant de ce budget. Bien que 34 millions $ soient alloués en financement additionnel aux Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), l'ACS réitère qu'à son avis, les fonds alloués aux IRSC dans ce budget, tout comme dans ceux qui l'ont précédé, ne sont pas suffisants pour maintenir un environnement de recherche sain, ce qui fait craindre la fin du mouvement récent de "recrutement de cerveaux".

Les fonds consacrés aux prêts et bourses aux étudiants viennent à point nommé pour les étudiants à faible et à moyen revenu, mais les programmes annoncés aujourd'hui n'ont pas ciblé le financement de l'éducation et de la formation de ressources humaines en santé qui font si cruellement défaut.

L'ACS est également déçue qu'aucun montant ne soit alloué au développement du dossier de santé électronique exhaustif, interexploitable et sécurisé, qui est un élément essentiel pour assurer l'efficacité, la rentabilité et la sécurité du système de santé. Depuis plusieurs années, l'ACS recommande au gouvernement d'investir un montant de 6,2 milliards $ sur cinq ans pour le développement du dossier de santé électronique. Or, ce budget ne prend aucune mesure pour favoriser une telle initiative.

Dans son mémoire prébudgétaire, l'ACS recommandait la création d'un fonds pour l'infrastructure en santé pour revitaliser les établissements de santé, et d'un fonds pour de l'équipement médical et de diagnostic lié à la sécurité des travailleurs de la santé et des patients de tous les lieux de soins. En rendant permanent le Fonds de la taxe sur l'essence, le gouvernement reconnaît la nécessité de financer à long terme des infrastructures comme le transport public et les routes locales, mais il ne tient pas compte du besoin de fonds pour revitaliser les établissements de santé du Canada.

"Il est important que le gouvernement reconnaisse qu'il reste encore du travail à accomplir dans le système de santé", a déclaré Lynda Cranston, présidente du conseil d'administration de l'ACS. "Nous n'avons pas traité des questions liées aux soins de longue durée à domicile, aux soins de longue durée en établissements et au besoin d'une stratégie pharmaceutique qui réduise les disparités en matière d'accès aux médicaments, le fardeau financier excessif et le manque d'équité dans le système de santé."

Le mémoire prébudgétaire de l'ACS 2007 est affiché à l'adresse suivante : www.cha.ca.

---------------------------------------------------------------------------

L'Association canadienne des soins de santé (ACS) est la fédération des hôpitaux et des organismes de santé provinciaux et territoriaux du Canada.

Par ses membres, l'ACS représente un vaste continuum de services fournis par l'entremise des autorités régionales de la santé, des hôpitaux et des autres établissements et organismes qui servent les Canadiens et sont régis par des administrateurs qui agissent dans l'intérêt public.

L'ACS est un leader en matière d'élaboration et de promotion de solutions politiques en santé qui répondent aux besoins des Canadiens et elle est la championne d'un système de santé public qui donne accès à un continuum de services de santé comparables, à la grandeur du Canada.

Renseignements

  • Association canadienne des soins de santé
    Teresa Neuman
    Spécialiste des communications
    613-241-8005, poste 205
    613-282-6003 (Cell)
    tneuman@cha.ca