Action Brossard

Action Brossard

17 oct. 2005 17h01 HE

Action Brossard : 'Que l'on nous rapporte notre bien'- Raymond Guyot

BROSSARD, QUEBEC--(CCNMatthews - 17 oct. 2005) - Le chef d'Action Brossard et candidat à la mairie, Raymond Guyot, fut choqué et insulté lorsqu'il a pris connaissance de l'information diffusée récemment dans les journaux locaux à l'effet que, pour meubler le nouvel hôtel de ville à Saint-Hubert, il en coûtera 2.6M $. De plus, tous les meubles qui sont utilisés actuellement à l'hôtel de ville du 2001 boul. Rome seraient récupérés par le nouvel hôtel de ville (la seule exception étant la table du comité exécutif).

Raymond Guyot tient à rappeler à la population de Brossard et du grand Longueuil que l'hôtel de ville du 2001 Rome a servi durant quatre ans à la grande population et qu'en plus des travaux majeurs y avaient été effectués pour accueillir les nouveaux arrivants au coût de 2.25M$. Raymond Guyot exige que la ville de Longueuil remette l'hôtel de ville du 2001 boul. Rome dans l'état où il était lors de la prise de possession et ce aux frais de Longueuil.

Il tient aussi à souligner qu'il n'en a rien coûté à la population de Longueuil pour habiter l'hôtel de ville de Brossard car ce dernier était exempt de toutes dettes, grâce à la rigueur des gestionnaires de Brossard.

"Où est rendu le mobilier qui était sur place en 2001? S'il n'existe plus, qu'il soit remplacé et ce aux frais de Longueuil." réclame le chef d'Action Brossard.

Préoccupé par tous les aspects du budget de la future administration, Monsieur Guyot n'entend pas débourser quelque argent que ce soit pour du mobilier neuf. On se rappellera que le respect des deniers publics et la gestion rigoureuse des finances ont toujours figuré au premier rang des priorités de Raymond Guyot alors qu'il était responsable des finances de la Ville de Brossard jusqu'au moment de la fusion en 2001.

Le 6 novembre prochain, les citoyens auront à choisir entre un gestionnaire aguerri fortement impliqué auprès de sa communauté et un chef syndicaliste destitué et reconnu pour être peu enclin à la conciliation.

Renseignements

  • Source : Communications Elizabeth Boileau
    (450) 653-0712