Aéroports de Montréal

Aéroports de Montréal

29 juil. 2011 10h55 HE

Aéroports de Montréal publie ses résultats pour le deuxième trimestre 2011

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 29 juillet 2011) - Aéroports de Montréal a annoncé aujourd'hui ses résultats d'exploitation consolidés pour les périodes de trois mois et de six mois terminées le 30 juin 2011. Ces résultats sont accompagnés de données sur le trafic passagers et les mouvements aériens aux aéroports internationaux de Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel.

Faits saillants

Le BAIIA (excédent des produits sur les charges avant frais financiers, impôts, amortissement et gain sur les autres actifs financiers) s'est établi à 50,2 millions $ pour le trimestre, une augmentation de 9,2 millions $ ou 22,4 % par rapport au deuxième trimestre de 2010. Pour le semestre terminé le 30 juin, le BAIIA s'est chiffré à 94,8 millions $, en hausse de 17,2 millions $ ou 22,2 % par rapport à la période correspondante de 2010.

Les investissements totaux de la Société ont atteint 15,2 millions $ au cours du deuxième trimestre 2010 et 21,4 millions $ pour les six mois. Les investissements dans les aéroports ont été financés par les flux de trésorerie provenant des activités aéroportuaires y compris les frais d'améliorations aéroportuaires (FAA).

Résultats financiers

Les états financiers intermédiaires consolidés de la Société pour les six mois terminés le 30 juin 2011 sont présentés en vertu des normes internationales d'information financière « IFRS » applicables pour l'exercice 2011 qui sont publiées à ce jour. Ainsi, les résultats intermédiaires consolidés pour les périodes correspondantes de l'exercice 2010, sont présentés conformément à ces dernières.

Les revenus consolidés se sont élevés à 106,3 millions $ pour le deuxième trimestre 2011, une augmentation de 11,6 millions $ ou 12,2 % par rapport à la même période en 2010. Les revenus cumulés au 30 juin 2011 ont progressé de 25,8 millions $ ou 13,8 %, soit de 186,4 millions $ en 2010 à 212,2 millions $ en 2011. Cette hausse est attribuable, d'une part, à la hausse du trafic passagers et, d'autre part, aux hausses de certains frais et tarifs.

Les charges d'exploitation (excluant les taxes municipales et le loyer à Transports Canada) pour le trimestre en revue ont atteint 35,4 millions $, une augmentation de 0,6 million $ ou 1,7 % par rapport à la même période de 2010. Pour le semestre terminé le 30 juin 2011, les charges d'exploitation ont augmenté de 3,4 %, passant de 73,6 millions $ en 2010 à 76,1 millions $ en 2011. Cet écart s'explique notamment par l'augmentation des coûts liés aux opérations de déneigement, des frais de perception des FAA et des honoraires professionnels relatifs à diverses études.

Les taxes municipales (PRIM) se sont élevées à 10,3 millions $ pour le trimestre, soit une augmentation de 0,3 million $ ou 3,0 % par rapport à la même période de 2010. Pour le semestre terminé le 30 juin 2011, les taxes municipales ont augmenté de 17,7 %, passant de 17,5 millions $ en 2010 à 20,6 millions $ en 2011. En excluant l'impact d'un ajustement non récurrent enregistré dans le premier trimestre de 2010 relativement au renversement d'une provision comptable qui a eu comme effet de réduire la charge de 2010, l'augmentation réelle cumulative par rapport à 2010 est de l'ordre de 4 %.

Le loyer à Transports Canada s'est chiffré à 10,8 millions $ pour le trimestre et à 21,6 millions $ pour le semestre soit une augmentation de 1,5 million $ ou 16,1 % et 3,2 millions $ ou 17,4 % par rapport aux périodes correspondantes de 2010. Cette hausse est directement liée à l'augmentation des revenus de la Société, le loyer étant calculé en fonction d'un pourcentage de ces derniers.

Aéroports de Montréal considère, comme plusieurs autres entreprises, que le BAIIA est le meilleur indicateur de sa performance financière et de sa capacité à faire face à ses obligations financières. Celui-ci s'est établi à 50,2 millions $ pour le trimestre soit une augmentation de 9,2 millions $ ou 22,4 % par rapport au deuxième trimestre de 2010. Pour le semestre terminé le 30 juin, le BAIIA s'est chiffré à 94,8 millions $, en hausse de 17,2 millions $ ou 22,2 % par rapport à la période correspondante de 2010.

L'amortissement s'est élevé à 22,4 millions $ pour le deuxième trimestre et à 43,6 millions $ pour le semestre, ce qui représente une hausse de 1,8 million $ ou 8,7 % et de 2,6 millions $ ou 6,3 % par rapport aux périodes correspondantes de 2010. Cette hausse résulte principalement de la mise en service de projets complétés au cours de 2010.

Le trimestre terminé le 30 juin 2011 s'est soldé par un excédent des produits par rapport aux charges de 4,9 millions $ comparativement à une insuffisance de 2,8 millions $ pour la période correspondante en 2010. Pour le semestre terminé le 30 juin 2011, l'excédent des produits par rapport aux charges s'est chiffré à 5,6 millions $ comparativement à une insuffisance de 6,6 millions $ pour la même période de 2010.

Faits saillants financiers

Deuxième trimestre Cumulé au 30 juin
(en millions de dollars) 2011 2010 Variation (%) 2011 2010 Variation (%)
Produits 106,3 94,7 12,2 212,2 186,4 13,8
Salaires, bénéfices marginaux et autres charges opérationnelles 35,4 34,8 1,7 76,1 73,6 3,4
Paiements versés en remplacement d'impôts aux municipalités (PRIM) 10,3 10,0 3,0 20,6 17,5 17,7
Loyer à Transports Canada 10,8 9,3 16,1 21,6 18,4 17,4
Amortissement 22,4 20,6 8,7 43,6 41,0 6,3
Frais financiers 22,5 22,8 (1,3 ) 44,8 44,1 1,6
Gain sur les autres actifs financiers - - - (0,1 ) (1,6 ) (93,8 )
Total des charges 101,4 97,5 4,0 206,6 193,0 7,0
Excédent (insuffisance) des produits par rapport aux charges 4,9 (2,8 ) (275,0 ) 5,6 (6,6 ) (184,8 )
BAIIA (excluant le gain sur les autres actifs financiers) 50,2 41,0 22,4 94,8 77,6 22,2

Le BAIIA est une mesure financière qui n'a pas de sens prescrit par les IFRS. Il est donc peu probable que l'on puisse la comparer avec des mesures du même type présentées par d'autres sociétés. Le BAIIA a pour objet d'apporter de l'information supplémentaire et ne devrait pas remplacer d'autres mesures du rendement préparées en vertu des IFRS. Le BAIIA est utilisé par la direction comme indicateur pour évaluer la performance opérationnelle continue.

Le BAIIA est défini par la Société comme étant l'excédent des produits sur les charges avant frais financiers, impôts, amortissement et gain sur les autres actifs financiers. Le calcul du BAIIA tient compte de certains frais financiers inclus dans les charges d'exploitation (nets de certains revenus d'intérêts inclus dans les produits), lesquels totalisent 0,4 million $ pour le trimestre (0,4 million $ en 2010) et 0,9 million $ pour le semestre (0,7 million $ en 2010).

Trafic passagers

Au cours du deuxième trimestre 2011, le trafic passagers total à Montréal-Trudeau a progressé de 6,0 % par rapport à la même période l'an dernier, pour se chiffrer à 3,4 millions de passagers. Le secteur international affiche la plus forte hausse, soit 8,4 %, tandis que les secteurs transfrontalier (États-Unis) et domestique ont connu des augmentations respectives de 5,1 % et 4,5 %. L'ajout de nouveaux services explique cette bonne performance. Pour les six premiers mois de l'année, le trafic à Montréal-Trudeau a totalisé 6,8 millions de passagers, en augmentation de 6,3 % par rapport à la période correspondante l'an dernier.

Tableau - trafic passagers total*

Aéroports de Montréal
2011 2010 Variation
Janvier 1 133 805 1 045 308 8,5 %
Février 1 040 827 990 471 5,1 %
Mars 1 188 799 1 122 089 5,9 %
1er trim. 3 363 431 3 157 868 6,5 %
Avril 1 109 603 1 037 661 6,9 %
Mai 1 087 430 1 030 279 5,5 %
Juin 1 194 908 1 131 038 5,6 %
2e trim. 3 391 941 3 198 978 6,0 %
Total au 30 juin 6 755 372 6 356 846 6,3 %
*Note : Le trafic passagers total inclut les passagers payants et non payants.
Source : Aéroports de Montréal, résultats préliminaires

Mouvements aériens

Les mouvements aériens aux Aéroports de Montréal ont, dans l'ensemble, augmenté de 6,3 % au cours du deuxième trimestre 2011, atteignant 64 567 mouvements comparativement à 60 745 l'an dernier. Les mouvements aériens enregistrés au cours des six premiers mois de 2011 ont totalisé 123 046comparativement à 116 540 pour la période correspondante de 2010, ce qui représente une croissance de 5,6 %.

Aéroports de Montréal est l'administration aéroportuaire locale responsable de la gestion, de l'exploitation et du développement des aéroports internationaux de Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel, depuis 1992. La société emploie 600 personnes qui sont réparties sur les deux sites aéroportuaires, Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel.

Renseignements

  • Source :
    Christiane Beaulieu
    Vice-présidente, Affaires publiques et communications
    514 394-7304
    www.admtl.com