Aéroports de Montréal

Aéroports de Montréal

31 juil. 2015 11h00 HE

Aéroports de Montréal publie ses résultats pour le deuxième trimestre 2015

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 31 juillet 2015) - Aéroports de Montréal a annoncé aujourd'hui ses résultats d'exploitation consolidés pour les périodes de trois mois et de six mois terminés le 30 juin 2015. Ces résultats sont accompagnés de données sur le trafic passagers et les mouvements aériens aux aéroports internationaux de Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel.

Faits saillants

Le 12 juin dernier, Aéroports de Montréal a émis une nouvelle série d'obligations à revenu totalisant un capital de 200 millions $ par voie de placement privé auprès d'investisseurs institutionnels. Cette nouvelle série d'obligations porte intérêt à un taux de 3,918 % et échoit en juin 2045. Il s'agit de la 9e émission obligataire d'ADM depuis 2002, portant à 2 milliards $ le montant total de capital émis aux fins du financement des nombreux travaux d'agrandissement et de modernisation grâce auxquels la superficie de l'aérogare a été pratiquement triplée.

Par rapport aux périodes correspondantes l'an dernier, le nombre de passagers embarqués/débarqués à Montréal-Trudeau a franchi un nouveau cap en 2015, soit 3,8 millions au deuxième trimestre, en hausse de 3,9 %, et 7,5 millions pour le premier semestre, en hausse de 4,1 %. Les trois secteurs - domestique, transfrontalier et international - ont bien performé.

Le BAIIA (l'excédent des produits par rapport aux charges avant charges financières, impôts et amortissement) s'est établi à 59,1 millions $ pour le deuxième trimestre 2015, en hausse de 5,8 millions $ ou 10,9 % par rapport à 2014. Pour le semestre terminé le 30 juin, le BAIIA s'est chiffré à 112,5 millions $, en hausse de 13,1 millions $ ou 13,2 % par rapport à la période correspondante de 2014.

Les investissements en capital de la Société ont atteint 60,1 millions $ au cours du deuxième trimestre et 89,8 millions $ pour le semestre (36,0 millions $ et 62,6 millions $ respectivement en 2014). Les investissements dans les aéroports ont été financés par les flux de trésorerie provenant de l'exploitation, y compris les frais d'améliorations aéroportuaires (« FAA »), ainsi que par la dette à long terme.

Résultats financiers

Les produits consolidés se sont élevés à 119,5 millions $ pour le deuxième trimestre 2015, une augmentation de 6,8 millions $ ou 6,0 % par rapport à la même période en 2014. Les produits cumulés au 30 juin 2015 ont progressé de 13,1 millions $, ou 5,8 %, passant de 226,6 millions $ en 2014 à 239,7 millions $ en 2015. Cette hausse est principalement attribuable à l'augmentation du trafic passagers et à l'accroissement des revenus tirés des activités commerciales.

Les charges d'exploitation pour le trimestre en revue ont atteint 38,7 millions $, une augmentation de 0,7 million $ ou 1,8 % par rapport à la même période de 2014. Pour le semestre terminé le 30 juin 2015, les charges d'exploitation ont diminué de 1,1 million $ ou 1,3 %, passant de 83,6 millions $ en 2014 à 82,5 millions $ en 2015. Cette variation s'explique notamment par la baisse de certaines dépenses d'exploitation suite à la signature de nouveaux contrats et à la diminution des coûts d'énergie à Mirabel.

Les transferts aux gouvernements (PRIM et Loyer à Transports Canada) ont atteint 21,7 millions $ pour le deuxième trimestre de 2015 (21,4 millions $ en 2014) et 44,7 millions $ pour le semestre terminé le 30 juin 2015 (43,6 millions $ en 2014), représentant près de 19 % des revenus totaux de la Société.

L'amortissement des immobilisations s'est élevé à 27,1 millions $ pour le trimestre, ce qui représente une hausse de 0,8 million $ ou 3,0 % par rapport à la même période en 2014. Pour le semestre terminé le 30 juin 2015, l'amortissement a atteint 54,4 millions $, en hausse de 1,9 million $ ou 3,6 % par rapport au semestre correspondant de 2014. Cette hausse résulte principalement de la mise en service de projets complétés au cours de 2014.

Les charges financières sont passées de 23,0 millions $ à 22,1 millions $ pour le trimestre en revue, soit une diminution de 0,9 million $ ou 3,9 %. Les charges financières cumulées au 30 juin 2015 ont diminué de 1,7 million $ ou 3,7 %, à 44,4 millions $ comparativement à 46,1 millions $ pour l'année précédente. Cette diminution s'explique principalement par l'augmentation des frais financiers capitalisés aux travaux en cours.

Le trimestre terminé le 30 juin 2015 s'est soldé par un excédent des produits par rapport aux charges de 9,9 millions $ comparativement à 4,0 millions $ pour la même période en 2014. Pour le semestre terminé le 30 juin 2015, l'excédent des produits par rapport aux charges s'est chiffré à 13,7 millions $ comparativement à 0,8 million $ pour la même période de 2014.

Faits saillants financiers

Deuxième trimestre Cumulé au 30 juin
(en millions de dollars) 2015 2014 Variation (%) 2015 2014 Variation (%)
Produits 119,5 112,7 6,0 239,7 226,6 5,8
Charges d'exploitation 38,7 38,0 1,8 82,5 83,6 (1,3 )
Paiements versés en remplacement d'impôts aux municipalités (PRIM) 9,4 9,9 (5,1 ) 20,0 20,4 (2,0 )
Loyer à Transports Canada 12,3 11,5 7,0 24,7 23,2 6,5
Amortissement des immobilisations 27,1 26,3 3,0 54,4 52,5 3,6
Charges financières (nettes) 22,1 23,0 (3,9 ) 44,4 46,1 (3,7 )
Total des charges 109,6 108,7 0,8 226,0 225,8 0,1
Excédent des produits par rapport aux charges 9,9 4,0 147,5 13,7 0,8 1612,5
BAIIA 59,1 53,3 10,9 112,5 99,4 13,2

Le BAIIA est défini par la Société comme étant l'excédent des produits par rapport aux charges avant charges financières, impôts et amortissement. Ce dernier est utilisé par la direction comme indicateur pour évaluer la performance opérationnelle continue. Le BAIIA est une mesure financière qui n'a pas de sens prescrit par les IFRS. Il est donc peu probable que l'on puisse la comparer avec des mesures du même type présentées par d'autres sociétés. Le BAIIA a pour objet d'apporter de l'information supplémentaire et ne devrait pas remplacer d'autres mesures du rendement préparées en vertu des IFRS.

Trafic passagers

Au cours du deuxième trimestre 2015, le trafic passagers total à Montréal-Trudeau a augmenté de 3,9 % pour se chiffrer à 3,8 millions. Le trafic international est en hausse de 4,8 %, le domestique a crû de 3,8 %, tandis que le transfrontalier (États-Unis) affiche une croissance de 2,6 % par rapport au même trimestre l'an dernier. Pour les six premiers mois de l'année, le trafic à Montréal-Trudeau a totalisé 7,5 millions de passagers, en augmentation de 4,1 % par rapport à la période correspondante de 2014.

Trafic passagers total*

Aéroports de Montréal
2015 2014 Variation
Janvier 1 214 274 1 171 478 3,7 %
Février 1 145 406 1 102 176 3,9 %
Mars 1 316 580 1 249 765 5,3 %
1ertrim. 3 676 260 3 523 419 4,3 %
Avril 1 217 581 1 176 196 3,5 %
Mai 1 236 572 1 187 045 4,2 %
Juin 1 362 429 1 310 796 3,9 %
2etrim. 3 816 582 3 674 037 3,9 %
Total au 30 juin 7 492 842 7 197 456 4,1 %

*Note : Le trafic passagers total inclut les passagers payants et non payants.

Source : Aéroports de Montréal, résultats préliminaires

Mouvements aériens

Les mouvements aériens aux Aéroports de Montréal ont, dans l'ensemble, augmenté de 0,5% au cours du deuxième trimestre 2015, atteignant 58 585 mouvements comparativement à 58 266 l'an dernier. Pour le premier semestre de 2015, les mouvements aériens sont passés de 113 431 à 112 651, en baisse de 0,7% comparativement à 2014.

À propos d'Aéroports de Montréal

Aéroports de Montréal est l'administration aéroportuaire locale responsable de la gestion, de l'exploitation et du développement des aéroports internationaux de Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel, depuis 1992. La Société emploie 650 personnes qui sont réparties sur les deux sites aéroportuaires. ADM possède la certification ISO 14001 depuis 2000 et la certification BOMA BESt depuis 2008.

Pour de plus amples renseignements sur Aéroports de Montréal et ses activités, consultez notre site WEB à l'adresse www.admtl.com.

Renseignements

  • Christiane Beaulieu
    Vice-présidente, Affaires publiques et communications
    (514) 394-7304