Affaires étrangères et Commerce international Canada

Affaires étrangères et Commerce international Canada

16 mai 2008 21h49 HE

Affaires étrangères et Commerce international : L'arrestation de baha'is en Iran préoccupe le Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 16 mai 2008) - Le ministre des Affaires étrangères, l'honorable Maxime Bernier, a fait aujourd'hui la déclaration suivante relativement à l'arrestation de six Iraniens de religion baha'ie dans la matinée du 14 mai 2008 :

"L'arrestation arbitraire de six Iraniens de religion baha'ie préoccupe vivement le Canada. Ces personnes ont été placées en détention au seul motif de leur religion, ce qui est inacceptable. Nous demandons aux autorités iraniennes de faire le nécessaire pour que ces prisonniers soient remis en liberté sans délai et en toute sécurité.

"Le Canada et la communauté internationale restent inquiets devant la dégradation continue de la situation des droits de la personne en Iran. Bien qu'il soit signataire de plusieurs conventions sur les droits de l'homme, l'Iran continue de bafouer les droits de sa population. Le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, dont l'Iran est un signataire, protège le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion. Il stipule aussi que personne ne devrait être arrêté ou détenu de façon arbitraire. Nous exhortons l'Iran à respecter ses engagements et ses obligations en vertu du droit national et international, et à commencer à apporter des changements significatifs à ses pratiques relatives aux droits de la personne."

L'Iran a des antécédents en matière de mauvais traitements à l'endroit des minorités religieuses. Les personnes qui ont été arrêtées sont toutes membres des Amis de l'Iran, un groupe qui coordonne les activités de la communauté baha'ie. Depuis des années, cette communauté est la cible du régime iranien; ses membres sont persécutés, font l'objet de discrimination et sont mis en détention, en dépit de leur nature non violente. Cette longue liste de mauvais traitements a amené le Canada à soumettre avec succès pendant cinq années consécutives, devant l'Assemblée générale des Nations Unies, une résolution qui condamne le bilan de l'Iran en matière de droits de l'homme.

Renseignements