Agence spatiale canadienne

Agence spatiale canadienne

26 nov. 2011 11h16 HE

Agence spatiale canadienne : La Feuille d'érable retourne sur Mars

Un instrument scientifique canadien s'envole à bord de la sonde Mars Science Laboratory de la NASA

LONGUEUIL, QUÉBEC--(Marketwire - 26 nov. 2011) - L'Agence spatiale canadienne (ASC) est une fois de plus en route vers Mars, cette fois, à bord de la sonde Mars Science Laboratory (MSL) de la NASA. Le lancement a eu lieu à 10 h 02 heure de l'Est aujourd'hui depuis la base aérienne de Cap Canaveral (Floride). La mission comprend un instrument scientifique canadien, le spectromètre à particules alpha et rayons X (APXS), qui étudiera la composition chimique des roches et du sol de Mars pour aider à déterminer si la Planète rouge a déjà été, ou constitue toujours, un environnement capable de soutenir une vie microbienne.

« La contribution du Canada à cette mission est une vitrine extraordinaire d'innovation technologique, » a déclaré l'honorable Christian Paradis, ministre de l'Industrie et ministre responsable de l'Agence spatiale canadienne. « Grâce à la compétence de nos scientifiques, la science et les technologies spatiales canadiennes dépassent encore une fois l'orbite terrestre pour repousser les limites de l'exploration spatiale internationale ».

De la taille d'une petite voiture, le rover MSL - baptisé Curiosity - est un laboratoire géologique mobile doté de la trousse d'instruments la plus étendue et la plus perfectionnée jamais lancée vers Mars. Curiosity analysera des échantillons sur place afin de déterminer si Mars a déjà été habitable et de caractériser le climat et la géologie de Mars, tout en préparant la voie en vue de l'exploration humaine. L'APXS est l'un des dix instruments scientifiques installés sur Curiosity. Il permettra de déterminer la composition chimique des roches et du sol de Mars afin d'en établir l'histoire géologique, d'identifier les changements qui auraient pu être causés par l'eau et de faire le tri des échantillons pour les instruments de laboratoire embarqués. Il sera utilisé régulièrement tout au long de la mission qui doit durer au moins une année martienne complète (687 jours terrestres).

L'APXS, une version améliorée des instruments installés sur les sondes Pathfinder, Spirit et Opportunity, a été créé spécialement pour la sonde MSL sous la direction scientifique du Professeur Ralf Gellert de l'Université de Guelph, chercheur principal pour l'APXS. M. Gellert dirige également l'équipe scientifique de l'APXS, qui est constituée de membres de l'Université de Guelph, de l'Université du Nouveau-Brunswick, de l'Université Western Ontario, du Jet Propulsion Laboratory de la NASA (une division de Caltech), de l'Université de la Californie à San Diego, de l'Université Cornell et du Rensselaer Polytechnic Institute.

L'Agence spatiale canadienne investit 17,8 millions de dollars dans la conception, la construction, et l'exploitation principale de l'APXS et dans la prestation d'un appui scientifique connexe. L'ASC a géré le développement et la construction de l'instrument avec MacDonald, Dettwiler and Associates Ltd. (MDA), l'entrepreneur principal de l'APXS. L'Université de Guelph a assuré l'orientation scientifique pour la conception et le soutien technique pendant le développement de l'instrument, elle a fait l'étalonnage de l'APXS et elle dirigera les opérations scientifiques de l'instrument. Les composants de l'APXS ont été testés à Brampton, à Montréal, à Vancouver, à Ottawa, à Toronto et à Guelph.

Renseignements