SOURCE: Alderon Iron Ore Corp.

Alderon Iron Ore Corp.

28 févr. 2017 09h00 HE

Alderon publie son évaluation économique préliminaire mise à jour et annonce la reformulation du projet Kami

VANCOUVER, BC--(Marketwired - 28 février 2017) - Alderon Iron Ore Corp. (TSX: ADV) (" Alderon " ou " la Société ") est heureuse d'annoncer qu'elle a reçu les résultats de son évaluation économique préliminaire (" EEP ") relativement au gisement de Rose de la propriété de minerai de fer Kamistiatusset (" Kami ") dans l'ouest du Labrador. La présente EEP a été préparée dans le cadre d'un exercice de reformulation des dépenses en immobilisations et des coûts d'exploitation associés au projet Kami, laquelle était nécessaire pour définir les économies attribuables à la faiblesse du marché depuis plusieurs années, aux changements de propriété et de gestion des actifs de la Fosse du Labrador (notamment l'acquisition par la Société du Plan Nord des infrastructures ferroviaires et portuaires) et à l'abandon de la mine avoisinante Scully de Wabush (se reporter au communiqué de presse du 19 octobre 2016). Le marché étant maintenant à la hausse, le temps est tout indiqué pour un tel exercice de reformulation.

Commentaire du chef de la direction

" La conclusion de notre EEP marque le début de la reprise du projet Kami, dans un nouvel environnement relativement au minerai de fer ", a déclaré Mark Morabito, président du conseil et chef de la direction d'Alderon. " La Société a effectué son analyse économique en utilisant des hypothèses sur le prix du minerai de fer largement inférieur au prix au comptant, après un ajustement pour un contenu en fer de 65 % et un faible taux d'impuretés. La mine Scully de Wabush, qui a été exploitée de 1965 à 2014, a maintenant été épuisée de ses réserves de minerai exploitable. Le projet Kami peut utiliser l'ancienne mine de Wabush comme solution pour les rejets miniers, ce qui créera des emplois et un développement économique à la région puisque la période de construction prévue est de 29 mois et sera suivie par une exploitation minière sur 24 ans. L'EEP a démontré que les dépenses en immobilisations et les coûts d'exploitation associés au projet Kami sont considérablement moins élevés dans la conjoncture actuelle, et les données économiques du projet sont attrayantes compte tenu d'un prix du minerai de fer nettement inférieur au prix au comptant.

Les faits saillants de l'EEP comprennent :

VAN à un taux d'actualisation de 8 %  en $US  1 377 M
TRI     23,8 %
Total des dépenses en immobilisations estimatives (excluant les capitaux de soutien)  en $US  897,5 M
Total des coûts d'exploitation estimatifs (chargement au Port de Sept-Îles)  en $US  31,08
Prévisions de prix de vente de concentré CCR - basé sur prix repère CCR sur trois ans de 69,40 $/T à 62 % fer ajusté pour la teneur de Fe Kami et les conditions des accords d'Hesteel et de Glencore  en $US  79,30 (FOB 65,30)
Durée de vie estimative de la mine     24 ans
Teneur en fer du produit final (% Fe)     65,2 %
Ressource mesurée et indiquée du gisement de Rose
(COG=15 %, 29,6 % Fer total)
    1093,2 Mt
Taux annuel de production (durée de vie moyenne de la mine, année suivant la montée en capacité)     7,8 Mtpa
Période de construction (y compris vérification pré-opérationnelle et transfert à l'exploitation)     29 mois
Nombre d'années prévues de remboursement     3,9
     

L'EEP remplace le rapport de l'étude de faisabilité NI 43-101 de 2012 (l'" étude de faisabilité de 2012 ") à titre de rapport technique à jour pour le projet Kami. D'importantes parties de l'EEP sont identiques à l'étude de faisabilité, y compris les sections sur la géologie, l'exploration, le forage, l'échantillonnage, la vérification des données et les estimations des ressources minérales. L'EEP actuelle inclut le remplacement des installations portuaires de manutention et les quais de la zone Pointe-Noire du Port de Sept-Îles, au Québec, avec un accès proposé au nouveau quai des installations portuaires du Port de Sept-Îles qui sera ouvert aux participants du marché, de même que l'intégration de la mine Scully de Wabush comme solution pour les rejets miniers. L'étude actuelle a été préparée sous forme d'une EEP et non d'une étude de faisabilité en raison de l'intégration proposée de la mine Scully de Wabush. À l'heure actuelle, la Société n'a pas accès à la propriété de la mine Scully aux fins des travaux d'ingénierie et des travaux techniques additionnels nécessaires pour préparer une étude de faisabilité. Pour en savoir plus à cet égard, consulter la section " Comparaison avec l'étude de faisabilité de 2012 " ci-dessous.

100 % de la production du projet Kami a été pré-vendu en vertu de d'accords d'exploitation avec Hesteel Iron & Steel Group Co., Ltd. (anciennement Hebei Iron & Steel Group Co., Ltd.) (" Hesteel ") et une filiale de Glencore plc. Le prix de vente FOB du concentré, qui est 36 % inférieur au prix à long terme utilisé dans l'étude de faisabilité de 2012, a été calculé en fonction des modalités de ces contrats d'exploitation. D'autres détails sur le prix de vente du concentré sont donnés plus loin dans le présent communiqué de presse

L'EEP a été réalisée par BBA Inc. (" BBA "), de Montréal, Québec, Gemtec Limited (" Gemtec "), de St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador et Griffis and McOuat Limited (" WGM ") de Toronto, Ontario, en date du 28 février 2017. Le rapport technique (le " rapport ") présente un résumé des résultats de l'EEP et a été préparé conformément au Règlement 43-101 du National Instrument (NI); il sera déposé sur le site Web du SEDAR et d'Alderon dans les 45 jours suivant la publication de ce communiqué de presse. Les résultats de l'EEP sont basés sur une participation à 100 % dans le projet Kami. Le projet Kami est détenu par l'entremise de Kami Mine Limited Partnership (" Kami LP ") constitué par Alderon à 75 % et par Hesteel à 25%. En outre, les résultats de l'EEP publiés dans le présent communiqué de presse sont exprimés en dollars américains et avant impôts (à moins d'indication à l'effet contraire).

Alderon a retenu les services de Strategic Concepts, Inc. de St. John's, à Terre-Neuve, pour mettre à jour l'étude d'impact environnemental du projet Kami publié précédemment en juin 2012 pour les provinces de Québec et Terre-Neuve-et-Labrador (les deux régions où le projet Kami a le plus d'impact) et les autres régions du Canada. L'évaluation mise à jour de l'impact environnemental sera publiée prochainement. Cette étude constitue également les fondements pour la reprise, par Alderon, de ses efforts de financement et de développement du projet Kami.

L'EEP démontre que les données économiques du projet sont solides. Basé sur un taux de production de 7,8 millions de tonnes de concentré de minerai de fer par année, à une teneur de 65,2 %, l'EEP démontre une valeur actuelle nette (" VAN ") de 1 377 G $US à un taux d'actualisation des flux de trésorerie de 8 %. Le taux de rendement interne (le " TRI ") pour le projet est de 23,8 %. Le niveau de précision de l'EEP est considéré comme étant +/-30 %, et un taux de change des devises étrangères de 0,77 USD = 1,00 CAD fut utilisé.

L'EEP démontre également que, après impôts, la VAN s'établit à 712 M $US à un taux d'actualisation des flux de trésorerie de 8 %. Le TRI après impôts pour le projet est de 17,9 %, et la période de remboursement est de 4,7 ans L'analyse après impôts est basée sur un certain nombre d'hypothèses qui seront expliquées de manière exhaustive dans le rapport.

Analyse financière

Basés sur l'hypothèse que la production commerciale s'amorcerait 29 mois après le début de la construction et se poursuivrait pendant 24 ans, les résultats suivants furent obtenus (avant impôts) :

TRI     23,8 %
Période de remboursement     3,9 années
Taux d'actualisation 0 %  
en $US
 VAN
(en M $)
4 688
5 %  en $US  2 151
8 %  en $US  1 377
10 %  en $US  1 023
     

Le total des dépenses en immobilisations (y compris les éventualités) est estimé à 897,5 M $US. L'estimation des dépenses en immobilisations exclut les coûts de fermeture et les capitaux de soutien, dont on s'attend à ce qu'ils se chiffrent à 30,7 M$ et à 254,6 M$, respectivement, pour la durée de vie du projet. Ces coûts sont inclus dans l'analyse financière du projet.

Sommaire des dépenses en immobilisations initiales estimatives (en M$)      
Mine (y compris opérations antérieures au recouvrement)  $  91,8
Traitement du minerai  $  286,3
Infrastructures et services publics sur le site  $  195,9
TOTAL DES COÛTS DIRECTS  $  574,0
Coûts indirects (y compris les coûts du propriétaire)  $  246,2
Éventualités  $  77,3
TOTAL  $  897,5
     

L'EEP a été établie en fonction d'un prix de vente du concentré de CCR de 79,30 $/tonne. Ce prix a été calculé en fonction de la moyenne du cours de clôture, soit 69,40 $US/tonne, du CFR North China Platts IODEX 62 % Fe, auquel on a ajouté le cours au comptant du Fe premium, soit 12,50 $US/tonne, ajusté en fonction des escomptes et des primes des accords d'Hebei et de Glencore. Le prix final du concentré chargé sur les navires (FOB) au Port de Sept-Îles utilisé dans l'analyse financière est de 65,30$US/tonne. Le prix final est établi après l'application des frais de transport estimatifs de 14 $US/tonne. Les frais de transport estimatifs sont établis en fonction d'une étude réalisée par une société réputée dont Kami LP a retenu les services.

Les coûts d'exploitation moyens pendant la vie de la mine (" LOM "), y compris les coûts annuels de location d'équipement (valeur d'achat de 166,8 M $US), sont estimés à 31,08 $US/tonne de concentré. Pendant la durée de vie du projet, les équipements en location sont remplacés à mesure qu'ils atteignent la fin de leur vie utile, et ces coûts de remplacement sont capitalisés et répercutés dans les capitaux de soutien.

Les coûts d'exploitation moyens LOM sont basés sur ce qui suit :

Coûts d'exploitation moyens estimatifs LOM (en $US/tonne de minerai de fer sec)      
Extraction minière (y compris les coûts de la location d'équipement minier)  $  11,16
Traitement du minerai  $  5,55
Général site  $  0,50
Général et administratif  $  2,22
Gestion de l'environnement et des rejets miniers  $  1,04
Transport ferroviaires et services portuaires (y compris les coûts de location des wagons)  $  10,60
TOTAL  $  31,08
     

Comparaison à l'étude de faisabilité de 2012

La présente EEP remplace l'étude de faisabilité de 2012 à titre de rapport technique actuel pour le projet Kami. D'importantes parties de l'EEP sont identiques à l'étude de faisabilité, y compris les sections sur la géologie, l'exploration, le forage, l'échantillonnage, la vérification des données et les estimations des ressources minérales. D'autres sections, notamment celles qui portent sur le traitement du minerai, les méthodes d'extraction, les méthodes de récupération, les études environnementales, les permis et les études de marché, ont été mises à jour en fonction des travaux et des développements postérieurs à la publication de l'étude de faisabilité de 2012, y compris en ce qui a trait au processus d'évaluation environnementale et à la conclusion d'ententes clés pour le projet. Cependant, l'étude actuelle a été préparée sous forme d'une EEP et non d'une étude de faisabilité pour les raisons suivantes :

  • La présente EEP reformulée est fondée sur le concept selon lequel le concentrateur sera situé sur la propriété de la mine Scully de Wabush;
  • Les rejets miniers seront éliminés dans la fosse à ciel ouvert de la mine Scully, maintenant épuisée, de Wabush;
  • Certaines infrastructures encore en place à la mine Scully seront réutilisées pour le projet Kami;
  • Kami LP n'a pas acquis de droits ou d'actifs dans la propriété de la mine Scully de Wabush, et aucune certitude n'existe quant à la capacité de Kami LP à acquérir de tels droits ou actifs;
  • Kami LP n'a pas acquis de permis environnementaux ni autres permis l'autorisant à éliminer les rejets miniers dans la fosse de la mine Scully, et aucune certitude n'existe quant à la capacité de Kami LP à acquérir de tels permis et
  • Kami LP n'avait pas accès à la propriété de la mine Scully aux fins des travaux d'ingénierie et des travaux techniques additionnels nécessaires pour préparer une étude de faisabilité.

La présente étude est donc une évaluation économique préliminaire. Par conséquent, les lignes directrices de la Norme canadienne NI 43-101 ne permettent pas de divulguer de données sur les réserves de minerai. S'il est vrai que la Norme canadienne NI 43-101 permet d'inclure les ressources présumées dans l'analyse économique d'une EEP, à la condition qu'un libellé de mise en garde approprié accompagne et qualifie ladite analyse, Alderon et BBA ont choisi de ne pas inclure les ressources présumées dans l'analyse économique de la présente EEP, laquelle contient donc seulement les ressources mesurées et indiquées.

Les résultats de l'étude de faisabilité de 2012 sont présentés aux fins de comparaison aux résultats de l'EEP dans le tableau ci-dessous (avants impôts et en $US) :

      EEP 2017  EF 2012(1)
VAN à un taux d'actualisation de 8 %  en $US  1 377 M  3 244 M
TRI     23,8%  29,3%
Total des dépenses en immobilisations initiales  en $US  897,5 M  1 273 M
Total des capitaux de soutien  en $US  254,6 M  642,4 M
Total des coûts d'exploitation estimatifs (chargement au Port de Sept-Îles)  en $US  31,05  42,17
Prévisions relatives au prix de vente FOB du concentré par tonne  en $US  65,30  102 - 107
Durée estimée de la vie de la mine     24 ans  30 ans
Teneur en fer du produit final (% Fe)     65,2 %  65,2 %
Ressource mesurée et indiquée du gisement de Rose
(COG=15 %, 29,6 % Fer total)
    1 093,2 Mt  1 093,2 Mt
Taux annuel de production (durée de vie moyenne de la mine, année suivant la montée en capacité)     7,8 Mtpa  8,0 Mtpa
Période de construction     29 mois  24 mois
Nombre d'années prévues de remboursement     3,9  3,1
       
  1. L'étude de faisabilité de 2012 tenait compte d'un taux de change de 1,00 CAD = 1,00 USD, et les chiffres étaient exprimés en dollars constants du T4-2012. Aucune majoration ni inflation n'a été appliquée aux coûts pour les convertir en dollars du T1-2017.

Malgré une réduction importante des dépenses en immobilisations initiales, des coûts de soutien et des coûts d'exploitation, la VAN et le TRI sont inférieurs, et la période de remboursement est plus longue que dans l'étude de faisabilité de 2012 en raison, surtout, de la diminution de 36 % des prévisions à long terme sur le prix de vente FOB par tonne du concentré.

Deux changements importants ont eu lieu et contribuent ainsi à la réduction significative tant des dépenses en immobilisations initiales que des capitaux de soutien. Le premier changement est la reformulation des installations de gestion des rejets miniers (IGRM), laquelle propose d'utiliser les fosses à ciel ouvert de la mine Scully de Wabush pour l'élimination des rejets miniers. Outre les économies sur le plan des dépenses en immobilisations, ceci permettra de réduire considérablement l'empreinte sur les zones vertes et de créer un bénéfice net pour la propriété de la mine Scully de Wabush, comparativement au scénario de fermeture actuel dans le cadre duquel les fosses sont partiellement inondées et laissées telles quelles et les infrastructures existantes sont détruites.

Le deuxième changement d'importance a trait au quai des installations portuaires. Plus précisément, le 8 mars 2016, le Gouvernement du Québec est devenu le propriétaire des installations ferroviaires, des quais et des aires d'entreposage dans la zone Pointe-Noire du Port de Sept-Îles. Le Gouvernement du Québec a acquis ces installations des mains de Cliffs Natural Resources et a annoncé son plan d'utilisation ces actifs pour créer un quai multi-usager au Port de Sept-Îles, lequel sera ouvert à tous les participants du marché. Les participants pourront accéder à ces installations multi-usagers à titre de partenaires dans un partenariat à responsabilité limitée récemment formé ou à titre d'utilisateur régulier non partenaire. La capacité de Kami LP à accéder aux installations portuaires multi-usagers entraînera une économie importante sur le plan des dépenses en immobilisations puisque Kami LP n'aura pas à construire ses propres aires d'entreposage et installations de manutention. Les installations portuaires multi-usagers permettront à Kami LP d'utiliser le quai multi-usagers existant avec lequel Kami LP a conclu un contrat visant le transit de 8 millions de tonnes de matériel par année.

Ressources minérales

Les ressources minérales sont déclarées conformément à la Norme canadienne NI 43-101 et les définitions et lignes directrices de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM).

L'estimation des ressources minérales pour le projet Kami est présentée ci-dessous. Le cabinet WGM a été retenu pour vérifier une estimation interne réalisée par Alderon. M. Michael Kociumbas, P.Geo., du cabinet indépendant WGM, constitue une personne qualifiée aux termes de la Norme canadienne NI 43-101 et il est responsable de l'examen et de l'approbation de cette estimation des ressources minérales ainsi que de l'AQ/CQ associés à l'estimation. Il a vérifié, examiné et approuvé les données techniques contenues dans ce communiqué de presse, ainsi que les données sous-jacentes d'échantillonnage, d'analyse et de test. L'estimation des ressources minérales a été préparée en utilisant une teneur de coupure de Fe à 15 %, en vigueur le 17 décembre 2012.

Zone  Catégorie  Tonnes
(Million)
 % TFe  % magFe  % hmFe
Rose Central  Mesuré  249,9  29,4  17,6  8,1
   Indiqué  294,5  28,5  17,7  5,9
   Total M&I  544,4  28,9  17,7  6,9
                
   Présumé  160,7  28,9  16,9  7,1
                
Rose North  Mesuré  236,3  30,3  13,0  14,7
   Indiqué  312,5  30,5  11,8  17,1
   Total M&I  548,8  30,4  12,3  16,1
                
   Présumé  287,1  29,8  12,5  15,5
                
Mills Lake  Mesuré  50,7  30,5  21,5  7,0
   Indiqué  130,6  29,5  20,9  3,9
   Total M&I  181,3  29,8  21,1  4,8
                
   Présumé  74,8  29,3  20,3  2,7
           

L'estimation des ressources minérales pour le projet Kami a été effectuée en Gemcom™ au moyen de blocs de 15 m x 15 m x 14 m pour Rose Central et Rose North et de 5 m x 20 m x 5 m pour Mills Lake et est fondée sur les résultats tirés de 209 trous de forage au diamant à Rose Central et à Rose North (170 trous) et à Mills Lake (39 trous), pour un total de 62 247 m. Ces trous ont été forés dans la zone de minéralisation sur une étendue longitudinale d'environ 2 000 mètres et une largeur de 200 à 400 mètres à Rose Central et à Rose North. Les trous ont été forés en lignes de sections espacées de 100 mètres les unes des autres pour les deux gisements dans la principale zone de minéralisation. Pour la modélisation géologique, des cadres d'objet 3D ont été créés pour définir l'étendue maximale des zones des gisements de Rose et de Mills Lake. Ces cadres s'étendaient environ 200 mètres le long du forage, depuis les trous de forage les plus distants de chaque zone. Des limites de minéralisation s'étendent jusqu'à un maximum d'environ 400 mètres aux extrémités des zones et, en profondeur, lorsque peu ou pas d'information n'était disponible sur les trous de forage, mais seulement si l'interprétation reposait sur des intersections de trous de forage sur des croisées adjacentes ou par inférence géologique probable.

Seules les ressources minérales mesurées et indiquées relativement au gisement de Rose (composé des gisements de Rose Central et de Rose North) ont été considérées pour l'EEP. Les ressources minérales du gisement de Mills Lake, de même que les ressources minérales présumées du gisement de Rose, n'ont pas été considérées dans l'analyse financière de la présente EEP.

Les ressources minérales incluses dans le plan de la mine de l'EEP (les " ressources minières au sol ") pour le gisement de Rose, lequel tient compte des paramètres de conception de la fosse et inclut la dilution et les pertes minières, totalisent 536,8 Mt, avec une teneur moyenne de 28,6 % TFe. Le total du recouvrement est estimé à 698,5 Mt, ce qui inclut 128,5 Mt de morts-terrains et entraîne un coefficient de recouvrement de 1,3:1. Les ressources minérales au sol sont établies en fonction d'une teneur de coupure de Fe à 15 %. Le tableau ci-dessous présente un résumé des ressources minérales au sol


Matériau
 Tonnes
(Millions)
 % TFe  % WREC  MTFe  % MAG  % Mn
Mesuré  399,9  28,9  34,6  15,2  21,0  1,19
Indiqué  136,9  27,9  31,9  11,8  16,2  1,08
Total  536,8  28,6  33,9  14,3  19,8  1,17
Stériles  570,0               
Morts-terrains  128,5               
Total recouvrement  698,5           
Coefficient de recouvrement  1,3           
             

Résumé du projet

Le projet Kami reformulé est situé dans deux sites différents : la fosse à ciel ouvert de Kami et le site de la mine Scully de Wabush. Un plan de terrain conceptuel a été conçu dans le cadre de l'EEP. L'approche suivante a été adoptée pour concevoir le plan de terrain conceptuel :

  • L'empreinte mise à jour de l'enveloppe de la fosse du gisement de Rose a été fondée sur l'estimation de la ressource de 2012 et le modèle de blocs. L'empreinte de la fosse à ciel ouvert a été mise à jour selon l'étude de faisabilité de 2012 de manière à tenir compte des ressources minières revues (voir ci-dessus) à la lumière des paramètres économiques révisés et appliqués dans la présente étude.
  • Les piles de stockage de matières stériles et de morts-terrains sont au même endroit que dans l'étude de faisabilité de 2012. Leurs profils ont été modifiés en fonction des quantités révisées issues de l'étude minière.
  • La conception du site de la mine Kami et des infrastructures de la zone du concasseur a été faite en fonction de l'aménagement conçu pendant les travaux d'ingénierie détaillés.
  • L'empreinte du concentrateur de Kami est fondée sur l'aménagement de l'équipement de traitement conçu pendant les travaux d'ingénierie détaillés.
  • Le concentrateur de Kami a été placé, sur les plans, dans la zone entre le concentrateur de Scully épuisée. L'emplacement proposé convient pour la réutilisation de certaines infrastructures existantes de la mine Scully et pour le raccordement aux services existants.
  • Un corridor de service a été tracé au niveau conceptuel pour lier le site de la mine Kami au site Scully. À l'heure actuelle, la conceptualisation de ce corridor ne tient pas compte de l'optimisation de la topographie ou des conditions géotechniques du sol. Une analyse plus détaillée du corridor, avec étude géotechnique, sera nécessaire à la prochaine étape de l'étude. Une telle analyse devrait inclure une évaluation du passage d'un ruisseau et l'impact sur les permis liés à l'environnement. Ce corridor fournira un droit de passage pour les services importants suivants :
    • le convoyeur terrestre;
    • la route d'accès au site de la mine Kami;
    • les infrastructures électriques nécessaires pour l'alimentation du site de la mine Kami depuis le poste de Scully.
  • En ce qui a trait à l'alimentation électrique, l'étude est fondée sur l'hypothèse selon laquelle l'électricité sera fournie au projet par le poste de Nalcor (terminal de Wabush) et le poste de Scully. Il est également présumé que l'alimentation électrique sera disponible sans avoir à construire une nouvelle ligne de transmission, comme ce fut le cas dans l'étude de faisabilité de 2012.

Le projet proposé sera en mesure de produire 7,8 millions de tonnes métriques de concentré de minerai i de fer à 65 % par année et expédiera le concentré au marché via les installations du Port de Sept-Îles à Pointe Noire, au Québec. Le traitement du minerai et la manutention du concentré pour le projet englobent les étapes suivantes :

  • extraction dans la fosse ouverte et usine de concassage adjacente dans la zone de la mine Kami;
  • minerai concassé convoyé du concasseur à la pile de stockage du minera concassé devant le concentrateur, à la mine Scully, dans une zone adjacente à l'usine de traitement actuelle de Scully;
  • rejets miniers éliminés dans la fosse à ciel ouvert épuisée de Scully;
  • chargement du concentré à la boucle ferroviaire existante de Scully;
  • transport par train du concentré depuis la boucle ferroviaire de Scully jusqu'au quai commun des installations portuaires à Sept-Îles (zone de Pointe Noire, propriétaire-exploitant tiers);
  • services de chargement fournis par le Port de Sept-Îles;
  • dans la présente EEP, il a été présumé que les exigences en main-d'œuvre pour les opérations d'extraction et de traitement seront remplies par la population de Labrador West.

Calendrier du projet

Un calendrier de projet a été établi, et le point de départ est la date où le financement nécessaire a été obtenu, les travaux d'ingénierie détaillés sont terminés et les permis pour ladite construction ont été émis :

Étapes importantes  Mois
Permis de débuter les travaux disponible  M0
Début des travaux de construction  M0
Premier coulage de béton  M8
Premier acier structurel au concentrateur  M12
Construction achevée  M26
POV achevée  M27
Transfert à l'exploitation  M29
   

Avant d'entreprendre la construction, la Société devra effectuer une étude de faisabilité sur le projet reformulé, reconstituer l'équipe de propriété, décerner un contrat d'IACG/IAC, reprendre les travaux d'ingénierie détaillés et obtenir le financement nécessaire pour la construction. Ce processus peut prendre plusieurs moins à achever.

Rapport technique et personne qualifiée

Un rapport technique NI 43-101 sera déposé sur SEDAR et sur le site Web d'Alderon dans les 45 jours qui suivent la date de ce communiqué de presse. Le rapport constituera un résumé de l'EEP. Le rapport est actuellement préparé sous la direction de M. Angelo Grandillo, P.Eng, de BBA, une personne qualifiée aux termes de la Norme canadienne NI 43-101, avec la collaboration de Gemtec et de WGM. M. Grandillo est une personne qualifiée aux termes de la Norme canadienne NI 43-101 et M. Grandillo est indépendant d'Alderon. M. Grandillo a examiné et approuvé l'information technique contenue dans ce communiqué de presse, à l'exception de l'estimation des ressources minérales qui a été examinée et approuvée par WGM comme indiqué ci-dessus. M. Grandillo a vérifié toutes les données sous-jacentes des informations techniques divulguées dans ce communiqué de presse.

À propos d'Alderon

Alderon est un chef de file canadien du développement du minerai de fer. Le projet Kami est la propriété d'Alderon (75 %) et du Hesteel Group Co. Ltd. (25 %) (anciennement Hebei Iron & Steel Group Co. Ltd.) (" Hesteel ") par le truchement de Kami Mine Limited Partnership et est situé dans la principale région canadienne d'extraction du minerai de fer et entouré par deux importantes mines de minerai de fer en opération. Les installations portuaires de manutention sont situées à Sept-Îles, le plus important port de transit du minerai de fer en Amérique du Nord. Hesteel est le partenaire stratégique d'Alderon dans le développement du projet Kami et le deuxième producteur d'acier en importance de la Chine.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur Alderon, visitez son site Web à l'adresse www.alderonironore.com.

Alderon fait partie du King & Bay West Group (" KBW ") de sociétés. KBW est une banque d'investissement et une société de services de gestion qui se specialize dans l'identification, le financement, le développement et la gestion des occasions de croissnce dans les secteurs des ressources et de la technologie.

ALDERON IRON ORE CORP.
Au nom du conseil d'administration
" Mark J. Morabito "
Président et chef de la direction

Courriel : info@alderonironore.com
Site Web : www.alderonironore.com

Mise en garde par rapport à l'information prospective

Ce communiqué de presse comporte de " l'information prospective " au sens de la Private Securities Litigation Reform Act et des lois canadiennes sur les valeurs mobilières concernant des événements anticipés qui pourraient se dérouler dans l'avenir. L'information prospective contenue dans le présent communiqué de presse inclut, mais sans s'y limiter, des déclarations sur (i) les détails de la reformulation du projet Kami, y compris les économies potentielles sur le plan des dépenses en immobilisations et le capital de soutien; (ii) l'estimation des ressources minérales; (iii) le marché et le prix futur du minerai de fer et des produits connexes; (iv) la négociation et la conclusion de contrats visant les infrastructures; (v) les exigences prévues relativement aux infrastructures; (vi) la capacité à accéder au site de la mine Scully de Wabush; (vii) l'utilisation du quai multi-usager du Port de Sept-Îles et (viii) les résultats de l'EEP, notamment les déclarations sur la production future, l'exploitation future et les dépenses en immobilisations, le TRI et la VAN prévus, la période de remboursement et les calendriers de construction et de production du projet Kami.

Dans certains cas, il est possible de reconnaître l'information prospective à l'utilisation de divers termes ou expressions, notamment : " planifie ", " prévoit ", " ne prévoit pas ", " est prévu ", " budget ", " prévu ", " estimations ", " prévisions ", " a l'intention ", " anticipe ", " n'anticipe pas " ou " croit ", ou encore des variations de ces termes et expressions; il est également probable que des termes ou des expressions comme " peuvent ", " devraient ", " pourraient ", " il se peut ", " seront prises ", " se produiront " ou encore " seront atteints ou réalisés " à l'égard de mesures, d'événements, de résultats à venir ou d'autres attentes, croyances, plans, objectifs, suppositions, intentions ou énoncés quant à des événements ou à des rendements à venir soient utilisés. L'information prospective contenues dans ce communiqué de presse se fonde sur certains facteurs et certaines suppositions concernant, entre autres, l'obtention d'approbations du gouvernement et d'autres organismes, l'estimation des ressources minérales, la réalisation des estimations de ressources relatives au prix du minerai de fer et des autres métaux, le moment et le montant des futures dépenses en développement, l'estimation des besoins initiaux et subséquents d'investissement en immobilisations, l'estimation des coûts de la main-d'œuvre et de l'exploitation, la disponibilité des matériaux et du financement nécessaires pour continuer à explorer et développer le projet Kami à court et à long terme, le progrès des activités d'exploration et de développement, la capacité de la Société à accéder au site de la mine Scully de Wabush; la capacité de la Société à utiliser le quai multi-usagers du Port de Sept-Îles, l'obtention des approbations réglementaires nécessaires, l'estimation des coûts d'assurance, ainsi que des suppositions concernant les fluctuations de devises, les risques environnementaux, les conflits ou revendications de titres de propriété et autres questions semblables. Même si l'entreprise considère que ces hypothèses sont raisonnables, compte tenu de l'information actuellement disponible, elles pourraient se révéler erronées.

L'information prospective suppose des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui peuvent faire en sorte que les résultats, rendements ou accomplissements réels de l'entreprise soient substantiellement différents des résultats, rendements ou accomplissements futurs exprimés ou impliqués par cette information prospective. De tels facteurs comprennent des risques inhérents à l'exploration et au développement des gisements minéraux, y compris des risques relatifs à la modification des paramètres du projet, à mesure que les plans sont redéfinis, notamment : la possibilité que les activités minières ne commencent pas au projet Kami; les risques liés aux variations des ressources minérales, de la teneur ou des taux de récupération découlant des activités d'exploration et de développement en cours; les risques liés à l'accessibilité au transport ferroviaire, aux sources d'alimentation et aux installations portuaires; les risques liés aux variations du cours, de la demande et de l'approvisionnement mondial de minerai de fer et des produits connexes; les risques relatifs à l'augmentation du niveau de concurrence sur le marché pour le minerai de fer et les produits connexes et dans le secteur minier en général; les risques liés à la conjoncture mondiale actuelle et aux incertitudes inhérentes à l'estimation des ressources minérales; les risques liés à l'accès et à la disponibilité; les risques liés à la confiance dans le personnel clé; les risques opérationnels inhérents aux activités minières, y compris les risques d'accident, de conflit de travail, d'augmentation des coûts d'immobilisations et d'exploitation ainsi que les risques potentiels de retards ou d'augmentation des coûts au cours de la mise en valeur; les risques liés à la réglementation, notamment en matière d'obtention des permis ou des licences nécessaires; les risques liés au financement, à la capitalisation et aux liquidités, y compris le risque que le financement nécessaire aux activités d'exploration et de développement du projet Kami ne soit pas disponible selon des modalités satisfaisantes ou soit inexistant; les risques liés aux litiges en matière de titres et de droits de propriété; les risques liés aux litiges avec les groupes autochtones; les risques liés à l'acquisition par un tiers du site de la mine Scully de Wabush; les risques environnementaux; et les autres risques définis dans la section " Facteurs de risque " de la notice annuelle du dernier exercice financier de l'entreprise ou d'autres rapports ou documents déposés auprès d'organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières. Par conséquent, le lecteur ne doit pas se fier indûment à l'information prospective. L'information prospective est fournie en date de la rédaction de ce communiqué de presse. Sauf pour ce qui est des exigences des lois sur les valeurs mobilières en vigueur, l'entreprise ne reconnaît aucune obligation de modifier ou de réviser publiquement l'information prospective.

Renseignements

  • Pour de plus amples renseignements, communiquer avec :
    Jennifer Paterson
    1-604-681-8030, poste 248