Table sectorielle de l'hôpital de LaSalle

Table sectorielle de l'hôpital de LaSalle

27 févr. 2007 13h29 HE

Alerte lancée par les médecins de l'Hôpital de Lasalle

LASALLE, QUEBEC--(CCNMatthews - 27 fév. 2007) - Nous avons pris connaissance du rapport de travail du Dr Abrahams Fuks, remis au ministre Couillard concernant la réorganisation des services hospitaliers de l'Hôpital de Lachine et de L'Hôpital de LaSalle. Ce rapport fait suite à un plan de réorganisation du CSSS de Dorval-Lachine-LaSalle adopté par le Conseil d'administration l'automne dernier.

Nous sommes en désaccord profond avec les conclusions du rapport et tenons à alerter notamment la population et les élus concernés quant aux risques importants encourus pour la santé publique du territoire, si l'on tentait de mettre en oeuvre les recommandations dudit rapport.

Vices de forme dans la procédure

Avant même d'en venir au contenu du rapport, il nous apparaît essentiel de souligner les vices de procédure dans la consultation ayant précédé sa rédaction. Tous les médecins de LaSalle, qui ont rencontré le Dr Fuks, ont rapidement compris que l'opinion de celui-ci était faite d'avance, et que les grandes lignes du rapport étaient écrites avant même toute consultation. Le but des rencontres avec le docteur Fuks était donc de tenter de bousculer les médecins à souscrire à un compromis politique, qui n'avait plus rien à voir avec l'intérêt de la santé publique du territoire et qui ne servait qu'à apaiser quelques ténors très vocaux de la communauté de Lachine, et leurs intérêts partisans et politiques.

Contrairement à ce qui est suggéré, le Dr Fuks n'a pas rencontré tous les intervenants médicaux concernés. A cet effet, le comité exécutif du CMDP, qui par la loi, est l'autorité hospitalière à qui est confié le mandat de veiller à la qualité des soins médicaux, n'a jamais été consulté. Comment prétendre faire un rapport sur la meilleure façon d'organiser des soins médicaux de qualité sur le territoire sans même consulter le comité dont c'est précisément le mandat de veiller à la qualité des soins. Il aurait appris de ce comité les sérieuses réserves que celui-ci entretient quant à la qualité et la sécurité des services médicaux actuellement dispensés sur le site Lachine.

Le Dr Fuks n'a également pas jugé bon de rencontrer le conseil d'administration du CSSS de Dorval-Lachine-LaSalle, dûment élu, qui avait décidé du plan de réorganisation des soins hospitaliers dont il était pourtant chargé d'analyser le contenu. Et bien que le Dr Fuks affirme avoir rencontré les représentants du Réseau universitaire intégré de santé McGill, il s'abstient de mentionner que ceux-ci avaient apporté leur appui enthousiaste au plan de réorganisation du CSSS dès l'été dernier.

Vices de contenu - Propositions irréalisables

Les propositions du Dr Fuks, bien qu'elles répondent à une logique politique, voire électoraliste, sont tout simplement irréalisables. Pour les réaliser, il faudrait le recrutement immédiat de dizaines de médecins supplémentaires, généralistes et spécialistes. Où les trouvera-t-on? Ils n'existent tout simplement pas. C'est précisément à cause de cette rareté du personnel médical que le plan de réorganisation a été proposé.

En centralisant les services d'urgence et d'hospitalisation aiguë de LaSalle et de Lachine sur un site, il devenait possible de consolider des équipes médicales capables d'assurer des gardes 24/24, 7/7, sans bris de service. Puisque l'Hôpital de LaSalle est le plus gros des deux hôpitaux en termes de lits et d'équipes médicales, avec des installations plus modernes et avec une unité d'obstétrique, il était logique qu'il soit le site choisi. Ce plan, quoi qu'exigeant une augmentation éventuelle de certains départements médicaux, pourrait être mis en oeuvre dans sa phase initiale avec l'équipe médicale actuelle, sans dépendre de recrutement immédiat et totalement irréaliste de médecins supplémentaires inexistants. En contrepartie de la perte de service hospitalier interne à Lachine, le plan proposait que tout le développement futur du CSSS se fasse sur le site Lachine. On parle ici entre autres de dialyse, d'oncologie, de résonance magnétique, de médecine nucléaire et de multiples cliniques externes surspécialisées notamment en pneumologie et cardiologie.

Tous les citoyens de LaSalle et de Lachine auraient été gagnants. Les citoyens de Lachine se seraient vus assurés de recevoir des services d'hospitalisation sécuritaires et sans bris de service, sur leur territoire (i.e. Lasalle-Lachine-Dorval), en plus de profiter de l'addition de nouveaux services pour lesquels il leur faut présentement se déplacer au centre-ville. Cette logique, la seule viable, la seule ayant un sens sur le plan de l'organisation efficace de la plus grande gamme de services possible sur le territoire, n'a pas été retenue.

Que propose le Dr Fuks?

Le Dr Fuks propose un maintien de l'hospitalisation sur 2 sites, ce qui encore une fois est irréalisable avec nos effectifs médicaux actuels. Au surplus, les propositions du Dr Fuks sont non seulement irréalistes; elles sont aussi injustes. Tous les développements et investissements futurs du CSSS de Dorval-Lachine-LaSalle devraient se faire sur le site Lachine sans que Lachine n'ait à renoncer à quoi que ce soit. Le beurre et l'argent du beurre! Par contre, aucun nouveau développement ou investissement supplémentaire n'a été considéré pour l'Hôpital de LaSalle.

Alerte à la population et aux élus concernés

Le plan de réorganisation des services hospitaliers du CSSS a été proposé il y a maintenant près d'un an. Après bonification, il a reçu l'approbation de l'ensemble des médecins de LaSalle, qui constituent la majorité des médecins du CSSS. Il a reçu l'approbation de la majorité des médecins des CLSC de LaSalle et de Lachine. Il est également supporté par plusieurs médecins de Lachine, qui avouent candidement être incapables de le dire publiquement, en raison de pressions indues de la part de leurs collègues.

Il a reçu l'appui enthousiaste des hôpitaux du RUIS McGill (Hôpital Royal Victoria, Hôpital général de Montréal, Hôpital général pour enfants, Centre hospitalier de St-Mary). La logique médicale qui le sous-tend a comme intérêt premier, la santé publique du territoire.

Or, depuis un an, pour des raisons politiques, on sursoit à la mise en oeuvre du plan. Certains médecins médiatiques tentent avec succès d'ameuter la population de Lachine. On tente de faire croire à la fermeture imminente de Lachine, ce qui n'a jamais été proposé.

Des élus locaux de Lachine se sont jetés dans la mêlée pour des raisons encore une fois électoralistes. On tient mordicus au statu quo, parce qu'on a réussi à faire croire à la population que toute autre chose que le statu quo constituait une diminution de services alors que c'est tout le contraire qui est vrai.

Les médecins de LaSalle tiennent donc à sonner l'alarme

Bien que tous les services soient assurés en continu à l'Hôpital de LaSalle, les effectifs sont étirés au maximum. Nous sommes à un seuil critique en deçà duquel une réduction d'effectif équivaudra à une réduction de la qualité des soins.

Quant à l'hôpital de Lachine, il est primordial que la population sache que :

- Il n'y a plus de service d'anesthésie en continu. C'est-à-dire que plusieurs jours par mois, il n'y a pas de couverture anesthésique dans l'Hôpital.

- Souvent, il n'y a plus de service de médecine interne en continu.

- Il n'y a plus du tout de service en microbiologie.

- Deux radiologistes ont démissionné dans la dernière année et le service de radiologie en continu n'est assuré qu'avec l'aide des radiologistes de LaSalle.

- Un des quatre chirurgiens généraux a donné sa démission et un autre s'est retiré.

- Le service de chirurgie plastique s'est retiré.

Il s'agit donc pour nous d'un hôpital extrêmement précaire, qui n'est plus capable d'assumer seul sa mission hospitalière.

Si l'on devait mettre en oeuvre les recommandations du Dr Fuks, il faudra compromettre la qualité des services hospitaliers de LaSalle pour continuer à faire vivoter Lachine.

Nous alertons donc la population et les élus concernés du danger imminent et sérieux qui guette leur hôpital. Si, par la mise en place des recommandations du Dr Fuks, la logique et l'intérêt de la santé publique ne devaient pas prévaloir, les élus devront éventuellement rendre compte à la population de la détérioration des soins de santé sur leur territoire. Ils ne pourront que blâmer leur propre inaction et féliciter les élus de Lachine qui eux auront réussi, à force de coups d'éclat médiatiques, à imposer une solution qui consolidera, au-delà de l'apparence - ("l'Hôpital de Lachine reste ouvert") - la détérioration des soins de santé à Lachine et qui surtout mènera ultimement l'Hôpital de LaSalle dans le même gouffre.



Source : Dr Francis Engel,
Chef des départements de gynécologie-obstétrique et de pédiatrie de
l'Hôpital LaSalle
Président de la Table sectorielle de l'Hôpital de LaSalle

Appuyés de :

Dr François Langlais
Vice-président de la Table sectorielle de l'Hôpital de LaSalle

Dr Henry Lapin
Chef du département de médecine spécialisée de l'Hôpital de LaSalle

Dre Catherine Duong
Chef du département de médecine générale de l'Hôpital de LaSalle

Dre Nicole Latortue
Chef du département d'anesthésie de l'Hôpital de LaSalle

Dre Mathangi Ramani
Chef du département de radiologie de l'Hôpital de LaSalle

Dre Marie Jolivet
Chef du département de biologie médicale de l'Hôpital de LaSalle

Dr Emile Badro
Chef du département de chirurgie de l'Hôpital de LaSalle

Dre Marie-Eve Nadeau
Chef du service de chirurgie générale de l'Hôpital de LaSalle
Membre de la Table sectorielle de l'Hôpital de LaSalle

Dre Nadine Lahoud
Chef intérimaire du service de médecine interne de l'Hôpital de
LaSalle

Dr Tony Assouline
Chef du service de l'urgence de l'Hôpital de LaSalle

Dr Duncan Schellenberg
Chef du service de soins intensifs de l'Hôpital de LaSalle
Membre de la Table sectorielle de l'Hôpital LaSalle

Dre Chantale Giard
Membre de la Table sectorielle de l'Hôpital de LaSalle

Dre Julie Choquet
Chef du service d'hospitalisation de l'Hôpital de LaSalle

Dr Vitiya Pou
Chef du service de gériatrie active et longue durée de l'Hôpital de
LaSalle

Renseignements

  • Dr Francis Engel
    Chef des départements de gynécologie-obstétrique
    et de pédiatrie de l'Hôpital LaSalle
    Président de la Table sectorielle de l'Hôpital de LaSalle
    514-367-3337