Corporation miniere Alexis
TSX : AMC
OTCQX : AXSMF

Corporation miniere Alexis

24 nov. 2010 09h34 HE

Alexis accroît le potentiel de découvertes aurifères à Snow Lake grâce à l'acquisition de nouvelles propriétés

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 24 nov. 2010) - CORPORATION MINIÈRE ALEXIS (TSX:AMC)(OTCQX:AXSMF) (« Alexis » ou la « Société ») a le plaisir d'annoncer que la Société a conclu une entente d'option d'acquisition avec Peter C. Dunlop (le « Vendeur ») dans le but d'acquérir un intérêt de 100 % (l'« Option ») dans 33 claims miniers couvrant une superficie d'environ 38 km² (la « Propriété ») dans le secteur de Herblet Lake au Manitoba. La Propriété est contiguë au nord de la propriété de la mine Snow Lake au Manitoba (50 km²) présentement détenue à 100 % par Alexis, par le biais de ses filiales. Les propriétés d'Alexis couvrent maintenant un secteur identifié comme un bassin structural régional où jusqu'à quatre périodes de déformation ont été identifiées. Basé sur la compréhension actuelle des contrôles structuraux à la mine Snow Lake, la Société est d'avis que la Propriété augmente sensiblement le potentiel qu'Alexis fasse de nouvelles découvertes en profondeur et dans l'axe de plongée de la mine Principale, la zone no. 3 ainsi que plusieurs autres indices minéraux connus répartis tout autour de la structure en forme de bassin.

Afin d'acquérir un intérêt de 100 % dans la Propriété, Alexis devra verser au Vendeur une somme de 50 000 $ à la signature de l'Entente définitive, verser 50 000 $ au Vendeur à chaque date d'anniversaire de la signature de l'Entente définitive jusqu'au cinquième anniversaire; et engager des dépenses progressives totalisant 3 000 000 $ au cours de la période de cinq ans de l'Option.

En contrepartie de l'Option, Alexis a octroyé au Vendeur une redevance de 3 % des revenus nets de fonderie (« NSR ») rattachée à la Propriété. Alexis pourra racheter jusqu'à 50 % de la redevance NSR pour un paiement en espèces de 500 000 $ par tranche de 0,5 % NSR.

Alexis a également mandaté Geotech Ltd pour réaliser un levé aéroporté ZTEM à pénétration profonde couvrant l'ensemble de la propriété Snow Lake, incluant la nouvelle Propriété sous option, ainsi que trois autres claims contigus récemment jalonnés. Le levé devrait permettre de mieux définir la structure du bassin et identifier des cibles potentielles favorables sur les propriétés.

Personnes qualifiées

Le contenu technique et scientifique du présent communiqué a été révisé par David Rigg, président et chef de la direction de Corporation minière Alexis, personne qualifiée tel que défini par la norme canadienne 43-101.

À propos de Corporation minière Alexis

Corporation minière Alexis est une société minière canadienne inscrite à la Bourse de Toronto (symbole « AMC ») dont les titres se transigent aux États-Unis sur le marché hors-cote international OTCQX (symbole « AXSMF »). Alexis possède une mine d'or en production à Val-d'Or et a le droit d'acquérir un intérêt de 100 % dans la propriété aurifère Lac Pelletier à Rouyn-Noranda, tous deux au Québec. Alexis possède également la mine Snow Lake au Manitoba. Avec ces actifs en main, Alexis a le potentiel d'accroître sa production aurifère dans l'avenir, et vise un niveau de production aurifère d'échelon intermédiaire en 2011. Alexis fait de l'exploration dans les prolifiques camps miniers de Val-d'Or (212 km2 en propriété exclusive) et Rouyn-Noranda (785 km2 en coentreprise à 50/50 avec Xstrata Copper), ainsi que dans le camp minier de Snow Lake (50 km2 en propriété exclusive). Pour de plus amples détails sur Corporation minière Alexis, veuillez consulter www.alexisminerals.com.

Informations prospectives 

Le présent communiqué comprend des « informations prospectives » au sens des lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières. Les informations prospectives comprennent notamment, sans s'y limiter, des énoncés portant sur le potentiel d'exploration de la Propriété, le rendement financier ou d'exploitation futur d'Alexis et ses projets, l'identification de réserves et de ressources minérales, le coût et le capital requis pour les projets de développement et d'exploitation, la capacité d'attirer du financement, les dépenses d'exploration et de développement, la durée prévue des futurs travaux d'exploration, de développement et de production, les exigences de capital supplémentaire, la règlementation gouvernementale régissant les opérations minières, les risques environnementaux, les frais de réhabilitation, les contestations ou les réclamations liées aux titres, les risques non assurés, la durée et l'issue possible de litiges en cours et les enjeux règlementaires. De façon générale, les informations prospectives peuvent être identifiées par l'emploi de terminologie prospective comme « planifie », « prévoit » ou « ne prévoit pas », « est attendu », « budget », « échéancier », « estimations », « prévisions », « entend », « anticipe » ou « n'anticipe pas », « est d'avis » ou des variations de ces termes et expressions, ou des formulations qui suggèrent que certaines actions, événements ou résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « seront entreprises », « se produiront » ou « seront atteints ». Les informations prospectives sous-tendent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le niveau d'activité, le rendement ou les réalisations de la Société soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives, incluant sans s'y limiter, les risques décrits dans la notice annuelle de la Société. Pour une description des facteurs ayant une incidence sur les informations prospectives et les fondements des estimations de la direction, le lecteur est prié de consulter la notice annuelle de la Société et le rapport technique portant sur l'étude de faisabilité, tous deux disponibles sous le profil de la Société sur SEDAR. Bien que la Société ait tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats présentés dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d'autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu'anticipés, estimés ou prévus. Rien ne garantit que ces informations s'avéreront exactes, et il s'ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés dans de tels énoncés. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux informations prospectives. La Société n'assume aucune obligation d'actualiser les informations prospectives, sauf si requis par les lois applicables sur les valeurs mobilières.

Renseignements