Corporation miniere Alexis
TSX : AMC
OTCQX : AXSMF

Corporation miniere Alexis

31 mars 2011 17h01 HE

Alexis communique ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2010

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 31 mars 2011) -

[Note : Tous les montants sont présentés en dollars canadiens, à moins d'indication contraire].

CORPORATION MINIÈRE ALEXIS (TSX:AMC)(OTCQX:AXSMF) (« Alexis » ou la « Société ») a publié aujourd'hui ses résultats du quatrième trimestre, ses états financiers annuels et son rapport de gestion pour l'exercice financier terminé le 31 décembre 2010. Ces documents sont disponibles pour consultation sur SEDAR (www.sedar.com) ou sur le site web de la Société au : www.alexisminerals.com.

Résumé des résultats financiers du quatrième trimestre et de l'exercice 2010 :

Au cours des périodes de trois et de douze mois terminées le 31 décembre 2010, les éléments suivants se sont produits chez Alexis :

  • La Société a généré des revenus de 3,86 millions $ au quatrième trimestre et de 25,73 millions $ pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010.
  • La Société a vendu 2 912 onces d'or à un prix moyen réalisé de 1 387 $/oz (1 368 $US/oz) au quatrième trimestre, et 22 026 onces à un prix moyen réalisé de 1 215 $ (1 184 $US) pour l'exercice.
  • Le coût au comptant (voir « Mesures non conformes aux PCGR ») des ventes par once d'or provenant de Lac Herbin vendue a grimpé à 2 020 $/oz au quatrième trimestre.
  • La Société a procédé à une dévaluation d'actifs à la mine Lac Herbin et au projet Lac Pelletier pour un montant de 41,65 millions $.
  • Alexis a enregistré une perte nette au quatrième trimestre de 44,46 millions $, et de 48,45 millions $ pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010.

Résumé annuel des opérations :

  • La Société a complété l'acquisition de Garson Gold Corp. par le biais d'un plan d'arrangement et ainsi acquis la propriété Snow Lake, se plaçant en bonne position pour atteindre son objectif de devenir une société minière d'échelon intermédiaire.
  • L'étude de faisabilité réalisée sur la propriété Snow Lake projette une production annuelle d'or de plus de 80 000 onces, pour un total de 415 000 onces d'or produites sur une durée d'exploitation de cinq ans. Au quatrième trimestre de 2010, de nouveaux claims miniers ont été acquis dans le secteur de Snow Lake, de telle sorte que le portefeuille de propriétés de la Société a pratiquement doublé.
  • Une révision de l'estimation de ressources minérales au Lac Herbin a été effectuée pour tenir compte de l'expérience acquise dans le cadre des opérations au cours de l'année. Voir communiqué du 22 mars 2011.

Résumé corporatif :

  • La Société a annoncé la nomination de M. François Perron à titre de nouveau président, chef de la direction et administrateur de la Société; et
  • La Société a nommé M. David Rigg au poste de coprésident du conseil d'administration de la Société.

François Perron, président et chef de la direction, a émis ces commentaires : « Cet exercice financier a été décevant pour la direction et pour les actionnaires, principalement en raison de la contre-performance à notre mine d'or Lac Herbin et au projet Lac Pelletier. La mine Lac Herbin avait atteint ses cibles de production en 2009, toutefois la production d'or a fléchi tout au long de 2010 ce qui a eu un impact sur notre rapport de coûts, et les teneurs aurifères erratiques et les conditions de terrain difficiles ont persisté jusqu'au quatrième trimestre. Bien que les coûts d'exploitation aient été réduits de 29 % au quatrième trimestre comparativement au troisième trimestre, la teneur en or toujours plus faible que prévue, le tonnage produit plus faible que prévu, et les taux de récupération à l'usine plus faibles que prévus, se sont soldés par une hausse importante du coût par once. Par conséquent, nous en sommes présentement à réviser les opérations au Lac Herbin. Malheureusement, la performance au Lac Herbin a jeté de l'ombre sur tous les autres développements en cours chez Alexis. »

« Le potentiel à la mine Snow Lake est très clair suite à la réalisation de l'étude de faisabilité au T4 (voir rapport conforme à la norme 43-101 sur l'étude de faisabilité daté du 10 décembre 2010). L'étude projette une production d'or annuelle de plus de 80 000 onces sur une durée d'exploitation de cinq ans, pour une production d'or totale anticipée de plus de 415 000 onces d'or, à un coût au comptant de 640 $ par once d'or. Les ressources minérales à Snow Lake ont augmenté sensiblement en 2010. Les ressources globales mesurées et indiquées totalisent maintenant 5,47 millions de tonnes (MT) à une teneur de 4,14 grammes d'or par tonne (g Au/t) pour 728 000 onces d'or, soit une augmentation de 279 000 onces en 2010. Les ressources présumées totalisent maintenant 2,37 MT à une teneur de 4,34 g Au/t pour 336 700 onces, une hausse de 19 700 onces d'or. L'étude de faisabilité a identifié de nouvelles réserves aurifères prouvées et probables au sein de ces ressources minérales, de 3,47 MT à une teneur de 4,04 g Au/t pour 451 900 onces d'or. Les résultats à Snow Lake sont significatifs et les réserves prouvées et probables d'Alexis ont d'ailleurs quadruplé en 2010. »

« J'ai de grandes attentes face au potentiel d'Alexis et je travaillerai d'arrache-pied dans mon nouveau rôle afin d'avoir un impact positif sur la valeur pour les actionnaires. Nous avons présentement quatre foreuses de surface mobilisées en Abitibi pour explorer différentes cibles aurifères près de la mine Lac Herbin; des couloirs aurifères kilométriques récemment reconnus à Noralex; et une variété de cibles pour l'or et les métaux usuels sur notre vaste portefeuille de propriétés. Au Manitoba, sur notre projet Snow Lake, nous avons deux foreuses en activité qui s'affairent à délimiter la nouvelle Zone Est, une extension potentielle à faible profondeur de la Mine Principale; et pour vérifier plusieurs indices aurifères. Les travaux de forage se poursuivront tout au long de 2011 et investigueront les extensions en profondeur et les nouvelles découvertes dans le bassin de Snow Lake », a conclu M. Perron.

Résultats financiers et d'exploitation pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010

La Société a vendu 22 026 onces d'or et généré des revenus de 25,73 millions $ de ses opérations minières au cours de l'exercice terminé le 31 décembre 2010. Le prix de vente moyen d'Alexis s'est établi à 1 215 $ (1 184 $US) par once d'or au cours de la période de douze mois. Au cours de l'exercice terminé le 31 décembre 2009, 30 400 onces d'or avaient été vendues, générant des revenus de 32,03 millions $. Le prix de vente moyen réalisé au cours de l'exercice terminé le 31 décembre 2009 était de 1 106 $ (982 $US). Les dépenses d'exploitation minière se sont élevées à 27,78 millions $ (2009 :  23,54 millions $) et la charge pour amortissement et épuisement était de 7,14 millions $ (2009 : 6,87 millions $). La perte brute pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 s'établit à 9,20 millions $, comparativement à un profit brut de 1,62 million $ pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009.

Les revenus des opérations minières comprennent 26,99 millions $ en ventes d'or, réduit de 1,26 million $ en frais d'affinage et en redevances. La Société doit verser une redevance de 4,5 % des revenus nets d'affinage (NSR) sur les ventes d'or de la mine Lac Herbin. Le coût par once d'or vendue au cours de la période, excluant l'amortissement et l'épuisement, était de 1 261 $ l'once comparativement à 774 $ l'once dans la période comparative (voir « Mesures non conformes aux PCGR »). Cette hausse des coûts s'explique par une baisse des teneurs globales à la mine, une quantité moindre que prévue de tonnage extrait, des taux de récupération plus faibles, et des coûts plus élevés que prévus engagés en raison de l'usinage à forfait et du transport associé qui se sont poursuivis au premier et deuxième trimestres de 2010. La Société a eu recours à l'usinage à forfait dans la première moitié de l'année puisqu'elle a redirigé son matériel à plus haute teneur aux installations d'usinage à forfait utilisées en 2009. La Société a aussi subi un délai de deux mois dans le démarrage de l'usine Aurbel. Le démarrage de l'usine a été reporté en partie à cause des délais d'obtention des permis pour le parc à résidus et en partie en raison du remplacement imprévu de certaines pièces plus vieilles lorsque l'usine a débuté ses opérations. Le coût au comptant par tonne extraite au cours de l'exercice terminé le 31 décembre 2010 était de 191 $/tonne, comparativement à 145 $/tonne à la même période l'an dernier.

La production d'or en 2010 a totalisé 24 930 onces, soit légèrement supérieure à l'objectif révisé pour l'année. La mine Lac Herbin a produit 22 637 onces d'or et Lac Pelletier a produit 2 293 onces d'or d'un programme d'échantillonnage en vrac. Notre première mine d'or, Lac Herbin, produit de l'or en continu depuis la fin de 2008; toutefois, 2010 a été jalonnée de défis de telle sorte que les teneurs aurifères extraites étaient plus faibles que prévues. Des conditions de terrain difficiles ont aussi eu un impact tant sur la dilution minière que sur la séquence d'exploitation. Le développement au T3 et T4 2010 était concentré dans plusieurs structures filoniennes étroites du gisement et a continué de livrer des teneurs en or plus faibles que prévues. Par conséquent, le développement a été réduit au T4 afin de minimiser l'impact des flux de trésorerie plus faibles que prévus qui en résulteraient. Cette situation a eu comme effet net d'augmenter le coût au comptant (voir « Mesures non conformes aux PCGR ») des ventes à 2 020 $/oz Au. La direction s'efforce de réviser le potentiel des ressources au Lac Herbin dans le but de rétablir l'équilibre au niveau des opérations. Il est anticipé que ce processus aura également un impact au niveau du rendement au T1.

Alexis a enregistré une perte nette pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 de 48,45 millions $ comparativement à une perte nette de 4,37 millions $ à la même période terminée le 31 décembre 2009. La Société a procédé à une dévaluation de la propriété Lac Herbin, d'une partie importante de la propriété Lac Pelletier, ainsi que l'usine et divers équipements miniers, pour un montant total de 41,65 millions $. Les dépenses, excluant la dévaluation des propriétés minières, étaient de 4,22 millions $ pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 (2009 : 5,09 millions $). La Société a également constaté un recouvrement d'impôts futurs de 6,62 millions $ au cours de la période (2009 : une charge de 0,90 million $).

Faits saillants financiers et autres

À moins d'avis contraire, tous les montants sont en dollars canadiens.



Corporation minière Alexis
Trois mois terminés 31-déc-10   Trois mois terminés 31-déc-09   Douze mois terminés 31-déc-10   Douze mois terminés 31-déc-09  
   
Tonnes de minerai extrait 26 335   47 742   133 059   170 657  
Teneur par tonne extraite 4,11   5,84   5,04   6,01  
Total d'onces d'or extraites 3 478   8 960   21 558   32 999  
Tonnes de minerai usiné 26 237   44 327   154 343   156 159  
Teneur par tonne usinée 4,54   6,35   5,15   6,16  
Total d'onces d'or usinées 3 832   9 054   25 568   30 925  
Taux de récupération moyen 79,4 % 97,6 % 88,5 % 97,5 %
Onces d'or récupérées 3 044   8 836   22 637   30 150  
Onces d'or vendues 2 912   11 075   22 026   30 400  
Prix moyen réalisé par once d'or ($CAN) 1 387 $ 1 144 $ 1 215 $ 1 106 $
Revenus des opérations minières (net des redevances                
et des frais d'affinage) (000 $CAN) 3 856 $ 12 107 $ 25 730 $ 32 027 $
Dépenses d'exploitation minière (exclut l'épuisement                
et l'amortissement) (000 $CAN) 5 883 $ 8 382 $ 27 781 $ 23 539 $
Amortissement et épuisement (000 $CAN) 1 073 $ 2 475 $ 7 145 $ 6 867 $
Profit (perte) brut (000 $CAN) (3 101 $) 1 250 $ (9 196 $) 1 621 $
(Perte) nette (000 $CAN) (44 458 $) (2 160 $) (48 449 $) (4 370 $)
Bénéfice (perte) par action de base et diluée ($CAN) (0,13 $) (0,01 $) (0,19 $) (0,03 $)
Flux de trésorerie d'exploitation (000 $CAN) (2 041 $) 716 $ 1 173 $ 4 851 $
*Coût des ventes par once vendue ($CAN) 2 020 $ 757 $ 1 261 $ 774 $
 
*voir « Mesures non conformes aux PCGR »

Mesures non conformes aux PCGR

La Société a inclus, dans le présent document, certaines mesures de rendement non conformes aux PCGR, notamment le coût au comptant par once d'or vendue et le fonds de roulement. Dans l'industrie minière aurifère, il s'agit de mesures de rendement couramment employées, mais qui n'ont pas de définition standardisée et qui ne sont pas conformes aux PCGR. La Société est d'avis que, en plus des mesures conventionnelles présentées conformément aux PGCR, nous et certains investisseurs utilisent ces informations pour évaluer le rendement de la Société et sa capacité à générer des liquidités, des profits et à honorer ses engagements financiers. Ces mesures non conformes aux PCGR ont pour but d'offrir des informations additionnelles et ne devraient pas être considérées isolément ou comme substitut aux mesures de rendement présentées conformément aux PCGR. Les tableaux qui suivent présentent un rapprochement entre le coût au comptant par once d'or vendue pour les périodes de trois et de douze mois terminées les 31 décembre 2010 et 2009, et un rapprochement du fonds de roulement et des états financiers pour les périodes de douze mois terminées les 31 décembre 2010 et 2009.

Fonds de roulement

  (000 $CAN)        
Actif à court terme : 31 décembre 2010   31 décembre 2009  
  Trésorerie et équivalents 9 411 $ 6 106 $
  Sommes à recevoir 658   2 083  
  Crédits d'impôt à recevoir 6 728   7 465  
  Inventaire 1 822   6 168  
  Charges payées d'avance 463   273  
  Placements 641   122  
  19 723   22 217  
Passif à court terme :        
  Comptes créditeurs et charges 9 348 $ 13 687 $
Partie à court terme des obligations découlant d'un contrat de location-acquisition 137   412  
  Partie à court terme de la dette à long terme 51   99  
  Composante passif de la débenture convertible -   6 143  
  9 536   20 341  
   
  Fonds de roulement/(déficit) (actif à court terme moins passif à court terme) 10 187 $ 1 876 $

Coût au comptant par once d'or vendue

  T4-2010 T4-2009 2010 2009
 
Revenus                
Des onces de la production commerciale (000 $CAN) 3 856 $ 12 107 $ 25 730 $ 32 027 $
Onces vendues 2 912   11 075   22 026 $ 30 400  
Dépenses d'exploitation minière (000 $CAN) 5 883 $ 8 382 $ 27 781 $ 23 539 $
   
Coût au comptant par once vendue ($CAN) (dépenses d'exploitation minière divisées par le nombre d'onces d'or vendues) 2 020 $ 757 $ 1 261 $ 774 $

Résultats d'exploitation pour le quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2010

La Société a vendu 2 912 onces d'or et généré des revenus de 3,86 millions $ de ses opérations minières au quatrième trimestre de 2010. Alexis a obtenu un prix de vente moyen de 1 387 $ par once d'or au T4 2010. Au T4 2009, 11 075 onces d'or avaient été vendues, générant 12,11 millions $ en revenus. Le prix de vente moyen réalisé au T4 2009 était de 1 144 $. Les dépenses d'exploitation minière se sont établies à 5,88 millions $ (T4 2009 : 8,38 millions $) tandis que la charge pour amortissement et épuisement était de 1,07 million $ (T4 2009 : 2,47 millions $). La perte brute au T4 2010 était de 3,10 millions $ comparativement à un profit brut de 1,25 million $ au T4 2009. Les revenus des opérations minières comprennent 4,04 millions $ en ventes d'or, réduit de 0,18 million $ en frais d'affinage et en redevances. La Société doit verser une redevance de 4,5 % des revenus nets d'affinage (NSR) sur les ventes d'or de Lac Herbin. Le coût des ventes par once vendue au cours du trimestre, excluant l'amortissement et l'épuisement, était de 2 020 $ par once comparativement à 757 $ par once au trimestre comparatif. Cette hausse des coûts est le résultat des teneurs globales plus faibles à la mine au cours du trimestre, d'une baisse du tonnage extrait et des taux de récupération plus faibles. Le gisement continue de poser des défis et la Société s'efforce de réduire les coûts absolus. Les coûts ont d'ailleurs été réduits de 29,6 % comparativement au T3 2010. Le coût au comptant par tonne extraite au T4 2010 était de 207 $/tonne comparativement à 141 $/tonne à la même période l'an dernier.

La mine Lac Herbin à Val-d'Or, Québec, la première mine d'or de la Société, a extrait 3 478 onces d'or, soit une baisse de 26 % par rapport aux 4 677 onces extraites au T3 2010. Les teneurs réalisées ont continué d'être plus faibles que prévues tout au long du trimestre. De plus, des problèmes de stabilité du terrain dans la zone principale S3 ont fait en sorte que le tonnage de minerai produit était moindre que prévu. La direction réévalue la nature du gisement et a entrepris des travaux d'exploration supplémentaires dans le secteur immédiat de la mine afin de consolider son inventaire de ressources.

L'usine de traitement Aurbel, détenue à 100 % par la Société, a connu un rendement erratique au quatrième trimestre, avec un taux de récupération moyen de 79,4 %, en baisse comparativement à 91,6 % au T3 2010. L'usine continue d'améliorer son taux de récupération mais la courbe de progression est moins accentuée qu'anticipé. Les taux de récupération au cours du trimestre ont aussi été affectés à la baisse par une révision des inventaires estimés des travaux en cours. Une réduction de l'inventaire dans le circuit d'usinage a été appliquée sur la production du T4 mais s'applique en fait à l'usinage effectué tout au long de 2010. Les taux de récupération actuels, en mars 2011, dépassent maintenant les 90 %, à mesure que les améliorations à l'usine prennent effet.

Le coût au comptant des ventes par once d'or provenant de Lac Herbin vendue a augmenté à 2 020 $/oz Au au quatrième trimestre. Cette situation est attribuable à la combinaison des teneurs extraites versus usinées plus faibles que prévues; du tonnage limité disponible dans la zone S3; et des taux de récupération plus faibles que prévus à l'usine Aurbel, en partie attribuables aux inventaires révisés de l'usine.

Devant la constatation que le gisement continue de poser d'importants défis au niveau des opérations, les coûts d'exploitation ont été réduits au cours du trimestre afin de compenser pour la baisse des revenus. Les coûts ont en effet été réduits de 30 % comparativement au T3 2010.

Alexis a enregistré une perte nette de 44,46 millions $ pour le trimestre terminé le 31 décembre 2010, comparativement à une perte de 2,16 millions $ pour le trimestre terminé le 31 décembre 2009. La principale raison derrière l'augmentation significative de la perte est la décision de la Société de procéder à une dévaluation de la valeur comptable de la propriété Lac Herbin et d'une partie significative de Lac Pelletier, ainsi que l'usine et certains équipements miniers sur le site minier Lac Herbin. La Société a acquis une meilleure compréhension du contexte au Lac Herbin au cours de l'année, et compte tenu de la révision des estimations de ressources, la Société a déterminé que la valeur comptable de la propriété devait être dévaluée et a donc constaté une réduction de valeur de 21,1 millions $. De plus, compte tenu des résultats de l'étude de faisabilité au Lac Pelletier, la Société a également déterminé que la valeur comptable devait être dévaluée, de 12,82 millions $ à 4,6 millions $. L'usine et l'équipement ont été évalués par un évaluateur indépendant, et par conséquent, la Société a réduit leur valeur de 7,71 millions $. Les dépenses, excluant la dévaluation des propriétés minières, étaient de 1,13 million $ au T4 2010 (T4 2009 : 2,30 millions $). La Société a constaté un recouvrement d'impôts futurs au T4 2010 de 1,42 million $ comparativement à une charge de 1,11 million $ au T4 2009.

Développement et exploration au quatrième trimestre

  • L'étude de faisabilité pour la mine Snow Lake a été complétée au cours du trimestre. Les résultats confirment que le projet est économique, avec une production annuelle projetée de plus de 80 000 onces d'or sur une durée d'exploitation évaluée à cinq ans, et une valeur actualisée nette avant impôt d'environ 100,8 millions $. L'étude de faisabilité comportait une estimation des réserves prouvées et probables de 3 477 000 tonnes à 4,04 g/t pour un total de 451 900 onces d'or.

  • Les forages d'exploration et de définition au T4 ont totalisé 24 565 mètres et ont été réalisés principalement à Snow Lake, dans le camp de Val-d'Or et au Lac Herbin. Les forages en 2010 ont totalisé 91 058 mètres.

  • Les forages d'exploration à Snow Lake ont confirmé le potentiel pour une minéralisation de la surface à 520 pieds de profondeur dans l'Extension Est de la Mine Principale, ce qui souligne le potentiel de découverte d'une nouvelle zone de minerai majeure dans l'extension latérale du gîte connu. Des intersections minéralisées en or, souvent à très haute teneur, ont aussi été obtenues dans l'éponte inférieure (zone Footwall) de l'horizon de la Mine Principale, incluant par exemple 2,99 g Au/t sur 15,12 mètres; 51,46 g Au/t sur 1,73 mètre et 22,43 g Au/t sur 4,21 mètres.

  • De l'or visible a été observé dans les forages d'exploration entrepris sur la propriété Noralex, située à 12 km à l'est de Rouyn-Noranda et environ 10 km au nord-ouest de la mine Doyon. Le programme cible des minéralisations aurifères dans des roches qui sont considérées comme les équivalents stratigraphiques de celles dans le corridor Doyon-LaRonde. Les résultats du programme réalisé au T4 2010/T1 2011 indiquent la présence de deux grandes zones de minéralisation aurifère, de 30 à 70 mètres de large et s'étirant sur des distances allant jusqu'à 1,0 kilomètre. Les zones sont caractérisées par de nombreuses valeurs aurifères entre 0,5 et 1,5 g Au/t, associées à des zones de cisaillement distinctes et des sulfures disséminés très répandus. Des veines de quartz tardives, souvent porteuses d'or visible, se trouvent dispersées dans ces zones et sont associées à de courts intervalles à haute teneur aurifère dans différents types de roches.

  • La Société a conclu une entente d'option visant à acquérir un intérêt de 100 % dans 33 claims miniers couvrant une superficie d'environ 38 km² dans le secteur Herblet Lake au Manitoba. Cette propriété est contiguë au nord de la propriété actuelle de la mine Snow Lake, détenue à 100 %, et porte la superficie totale contrôlée par Alexis au Manitoba à 92 km².

  • La Société a annoncé la possibilité de transférer ses propriétés en Abitibi à une nouvelle société, comme moyen de dégager la pleine valeur potentielle associée à ces propriétés pour ses actionnaires. Il a par la suite été déterminé qu'il ne s'agissait pas de la structure de transaction la plus efficiente et la stratégie de scission a donc été abandonnée.

  • Alexis a annoncé l'engagement de Legend Securities en 2010, dans le but d'assurer le financement du projet Snow Lake jusqu'à la production. Les discussions se poursuivent.

Les programmes techniques et les informations présentés dans ce communiqué ont été supervisés, compilés, révisés et approuvés par David Rigg, P.Geo., personne qualifiée tel que défini par la norme canadienne 43-101.

À propos de Corporation minière Alexis

Corporation minière Alexis est une société minière canadienne ouverte axée sur l'exploration et le développement minier. La Société est inscrite à la Bourse de Toronto (le « TSX ») sous le symbole « AMC », et ses titres se transigent aux États-Unis sur le marché hors-cote international OTCQX sous le symbole « AXSMF ». La Société vise à croître par le biais de l'exploration, du développement et de l'acquisition de propriétés minières et directement et indirectement, par le biais de partenariats en coentreprise. Alexis entame maintenant sa deuxième année complète à titre de producteur d'or junior. La Société détient une position de terrain dominante (plus de 1 104 km2) dans trois des plus riches camps miniers au Canada : Val-d'Or et Rouyn-Noranda dans le district de l'Abitibi au Québec, Canada, qui occupe historiquement le 3e rang parmi les plus grandes régions productrices d'or au monde; ainsi que Snow Lake au Manitoba, Canada. Alexis fait de l'exploration sur toutes ces propriétés à la recherche de nouvelles découvertes de classe mondiale, tout en gardant l'accent sur l'objectif de faire progresser Alexis en producteur d'or d'échelon intermédiaires. Pour de plus amples détails, veuillez consulter le site web de la Société au : www.alexisminerals.com.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES INFORMATIONS PROSPECTIVES

À l'exception des faits historiques, certaines informations présentées dans ce communiqué constituent des « informations prospectives » au sens des lois canadiennes sur les valeurs mobilières. Les informations prospectives comprennent notamment, sans s'y limiter, des énoncés portant sur l'impact de ces résultats financiers sur l'avenir de la Société; le potentiel de développement des propriétés de la Société; le futur prix de l'or et des autres substances minérales; les estimations de réserves et de ressources minérales; les conclusions des évaluations économiques; la réalisation des estimations de réserves minérales; la durée et la quantité de la production future estimée; les futurs coûts de production; les futures dépenses en capital; le succès des activités d'exploration; les problèmes d'exploitation minière et de traitement du minerai; les taux de change des devises; la règlementation gouvernementale régissant les opérations minières; et les risques environnementaux. De façon générale, les informations prospectives peuvent être identifiées par l'emploi de terminologie prospective comme « planifie », « prévoit » ou « ne prévoit pas », « est attendu », « budget », « échéancier », « estimations », « prévisions », « entend », « anticipe » ou « n'anticipe pas », « est d'avis » ou des variations de ces termes et expressions, ou des formulations qui suggèrent que certaines actions, événements ou résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « seront entreprises », « se produiront » ou « seront atteints ».

Les énoncés prospectifs sont basés sur les opinions et les estimations de la direction au moment où ces énoncés sont émis.
Les estimations quant à la durée, la quantité et les coûts anticipés de l'exploitation minière aux projets Lac Herbin, Lac Pelletier et Snow Lake reposent sur des hypothèses basées sur les estimations de réserves minérales et de ressources minérales, les résultats des études de faisabilité sur les propriétés, et la réalisation des estimations qui sont présentées dans ce document. Les estimations des coûts en capital et des coûts d'exploitation sont basées sur des recherches détaillées réalisées par la Société, les coûts engagés sur les projets jusqu'à présent, les commandes placées par la Société jusqu'à présent, les estimations récentes des coûts de construction et d'exploitation minière, et d'autres facteurs qui sont présentés dans ce document. Les estimations de production sont basées sur les plans d'exploitation minière et les calendriers de production, qui ont été élaborés par le personnel de la Société et par des consultants indépendants. Les informations prospectives sous-tendent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le niveau d'activité, le rendement ou les réalisations de la Société soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives, incluant sans s'y limiter, les risques décrits dans la notice annuelle de la Société. Bien que la Société ait tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats présentés dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d'autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu'anticipés, estimés ou prévus. Rien ne garantit que ces informations s'avéreront exactes, et il s'ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés dans de tels énoncés. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux informations prospectives. La Société n'assume aucune obligation d'actualiser les informations prospectives, sauf si requis par les lois applicables sur les valeurs mobilières.

Renseignements