Corporation miniere Alexis
TSX : AMC
OTCQX : AXSMF

Corporation miniere Alexis

11 janv. 2011 08h30 HE

Alexis nomme François Perron comme nouveau président et chef de la direction

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 11 jan. 2011) - CORPORATION MINIÈRE ALEXIS (TSX:AMC)(OTCQX:AXSMF) (« Alexis » ou la « Société ») a le plaisir d'annoncer la nomination de M. François Perron à titre de nouveau président, chef de la direction et administrateur de la Société. Alexis a également le plaisir d'annoncer la nomination de David Rigg à titre de coprésident du conseil d'administration de la Société, axé sur l'exploration et les enjeux stratégiques.

M. Perron était président et chef de la direction de Golden Goose Resources jusqu'à la vente de cette dernière à Kodiak Exploration en 2010. Avant de se joindre à Golden Goose Resources, M. Perron a été gestionnaire de portefeuille, responsable de la gestion de différents fonds de ressources pour NBC Alternative Assets en 2008 et à la Caisse de dépôt et placement du Québec de 2001 à 2007. En 2006, il a été cité par Brendan Woods International comme l'un des gestionnaires d'actifs les plus performants du secteur minier (Top Gun Asset Manager in Mining). Avant de se tourner vers la gestion de fonds, il était analyste de recherche dans le secteur des produits forestiers chez Merrill Lynch. M. Perron est également administrateur de Ressources Yorbeau inc., une société cotée à la Bourse de Toronto. Il est titulaire d'un Baccalauréat en Sciences informatiques de McMaster University et d'un MBA de l'École des Hautes Études Commerciales.

« Le conseil est vraiment très heureux de la nomination de M. Perron, et nous croyons qu'il aura une grande contribution », a déclaré Stan Bharti, coprésident du conseil. « Il apporte un grand savoir-faire à l'équipe de direction et nous avons pleinement confiance en ses capacités de diriger la Société vers l'avant. » Le conseil exprime toute sa gratitude à David Rigg pour son leadership et sa vision au cours des sept dernières années à titre de président et chef de la direction de la Société. Sous la gouverne de M. Rigg, Alexis est passé d'une société de capital de démarrage à une société d'exploration pour devenir un producteur minier aurifère, qui a d'ailleurs été primé en 2009 par la Chambre de commerce de Val-d'Or qui lui a décerné le prix de l'Entreprise de l'année 2008 ainsi que le prix dans la catégorie « Production et transformation » pour souligner le dynamisme d'une entreprise dans le secteur des ressources naturelles.

La Société annonce également que Jamie Lavigne s'est retiré à titre de vice-président à l'exploration de la Société mais qu'il gardera néanmoins un rôle de consultant auprès de la Société. De plus, Bruce Barch a remis sa démission à titre de vice-président à l'investissement et aux affaires corporatives de la Société. La Société aimerait remercier tant M. Lavigne que M. Barch pour leurs contributions respectives à la direction de la Société.

À propos de Corporation minière Alexis

Corporation minière Alexis est une société minière canadienne inscrite à la Bourse de Toronto (symbole « AMC ») dont les titres se transigent aux États-Unis sur le marché hors-cote international OTCQX (symbole « AXSMF »). Alexis possède une mine d'or en production à Val-d'Or et a le droit d'acquérir un intérêt de 100 % dans la propriété aurifère Lac Pelletier à Rouyn-Noranda, toutes deux au Québec. Alexis possède également la mine Snow Lake au Manitoba. Avec ces actifs en main, Alexis a le potentiel d'accroître sa production aurifère dans l'avenir. Alexis vise un niveau de production aurifère d'échelon intermédiaire en 2011. Alexis fait de l'exploration dans les prolifiques camps miniers de Val-d'Or (212 km2 en propriété exclusive) et Rouyn-Noranda (785 km2 en coentreprise à 50/50 avec Xstrata Copper), ainsi que dans le camp minier de Snow Lake (50 km2 en propriété exclusive). Pour de plus amples détails sur Corporation minière Alexis, veuillez consulter www.alexisminerals.com.

Informations prospectives

Le présent communiqué comprend des « informations prospectives » au sens des lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières. Les informations prospectives comprennent notamment, sans s'y limiter, des énoncés portant sur l'impact des nouveaux membres de la direction et sur le rendement financier ou d'exploitation futur d'Alexis et ses projets. De façon générale, les informations prospectives peuvent être identifiées par l'emploi de terminologie prospective comme « planifie », « prévoit » ou « ne prévoit pas », « est attendu », « budget », « échéancier », « estimations », « prévisions », « entend », « anticipe » ou « n'anticipe pas », « est d'avis » ou des variations de ces termes et expressions, ou des formulations qui suggèrent que certaines actions, événements ou résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « seront entreprises », « se produiront » ou « seront atteints ». L'estimation de l'impact anticipé de la nomination est fondée sur les réalisations professionnelles antérieures et les compétences. Les informations prospectives sous-tendent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le niveau d'activité, le rendement ou les réalisations de la Société soient sensiblement différents de ceux exprimés ou suggérés par de telles informations prospectives, incluant sans s'y limiter, les risques décrits dans la notice annuelle de la Société. Pour une description des facteurs ayant une incidence sur les informations prospectives et les fondements des estimations de la direction, le lecteur est prié de consulter la notice annuelle de la Société et le rapport technique portant sur l'étude de faisabilité, tous deux disponibles sous le profil de la Société sur SEDAR. Bien que la Société ait tenté d'identifier les facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats présentés dans les informations prospectives, il pourrait y avoir d'autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu'anticipés, estimés ou prévus. Rien ne garantit que ces informations s'avéreront exactes, et il s'ensuit que les résultats réels et les événements futurs pourraient différer sensiblement de ceux anticipés dans de tels énoncés. Par conséquent, le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux informations prospectives. La Société n'assume aucune obligation d'actualiser les informations prospectives, sauf si requis par les lois applicables sur les valeurs mobilières.

Renseignements