Corporation miniere Alexis
TSX : AMC

Corporation miniere Alexis

24 févr. 2009 08h30 HE

Alexis produira 50 000 onces d'or en 2009 et progressera entre 75 000 et 85 000 onces d'or par an à partir de 2010

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 24 fév. 2009) - CORPORATION MINIERE ALEXIS (TSX:AMC) a le plaisir de communiquer ses orientations en matière de production aurifère pour ses opérations minières de Val-d'Or et Rouyn-Noranda, Québec. Alexis produira 50 000 onces d'or en 2009 et anticipe une croissance interne en 2009 qui permettra d'atteindre un taux de production annuel entre 75 000 et 85 000 onces à partir de 2010. La mine d'or Lac Herbin a atteint la pleine capacité au quatrième trimestre de 2008. Selon les prévisions, la production de la mine devrait atteindre 40 000 onces par année en 2009, une augmentation modeste relativement aux cibles de production antérieures de 36 000 onces par an. Le taux de production a été revu à la hausse en raison d'une augmentation substantielle de la teneur des ressources mesurées, confirmée lors des travaux de définition et de développement des zones de minerai au cours de 2008 (voir tableau 1). En 2008, les ressources mesurées au Lac Herbin ont augmenté de 180 %, et la teneur du minerai a grimpé considérablement, à 9,2 g Au/t relativement à la teneur estimée à 6,8 g Au/t en décembre 2007.

Alexis se concentrera sur la croissance interne en 2009 et prévoit :

- Réaménager l'usine de traitement aurifère Aurbel située à 1,0 km à l'est de la mine Lac Herbin, afin de redémarrer les activités d'usinage en novembre 2009;

- Poursuivre le développement du gîte Lac Pelletier près de Rouyn-Noranda, Québec. Une rampe et deux niveaux seront dénoyés et réaménagés. Le programme de travaux pour 2009 prévoit l'échantillonnage en vrac des zones 3 et 4 du gîte, ce qui générera 10 000 onces d'or. Une décision de production pour la mine Lac Pelletier en 2009 devrait permettre de produire entre 35 000 et 45 000 onces d'or par année de ce gisement.



----------------------------------------------------------------------------

Alexis publiera ses états financiers du quatrième trimestre et son rapport
de gestion le 24 février 2009.
Des copies seront disponibles sur www.SEDAR.com et www.alexisminerals.com

La direction diffusera également une web émission sur Alexis avec une séance
de questions/réponses mercredi le 25 février 2009 à 14h00.

Les numéros de téléphone pour participer à la web émission sont :
1-800-565-0813 ou 416-695-9712
----------------------------------------------------------------------------


Mine d'or Lac Herbin

La mine d'or Lac Herbin a atteint la production commerciale en octobre 2008 et la pleine capacité de production en décembre 2008. Alexis anticipe une production d'or annuelle de 40 000 onces d'or par an du gisement, à un coût au comptant estimé à 536 $ CAN/oz selon le modèle d'exploitation sur 5 ans. Les travaux de planification et d'ingénierie pour le plan d'exploitation sur 5 ans couvrant la durée de vie de la mine et l'estimation des réserves prouvées et probables avancent à bon train. Les réserves ont plus que doublé et un rapport indépendant conforme à la norme 43-101 sera déposé en mars 2009. L'estimation de ressources de décembre 2008 pour la mine Lac Herbin de Val-d'Or est présentée au tableau 1. La nouvelle estimation de ressources, établie selon les exigences de la norme canadienne 43-101, témoigne d'une forte augmentation du niveau de confiance pour le gisement :

- Les ressources mesurées sont estimées à 124 800 tonnes à une teneur de 9,2 g Au/t, soit 37 100 onces d'or; une augmentation de 180 % relativement à l'estimation de décembre 2007. La teneur, maintenant à 9,2 g Au/t, a aussi augmenté substantiellement relativement à la teneur estimée à 6,8 g Au/t en décembre 2007.

-- Le tonnage des ressources mesurées est passé de 61 039 tonnes à 124 800 tonnes. Les ressources mesurées ont donc augmenté de 147 000 tonnes au total en 2008, en tenant compte du minerai extrait en 2008, soit 83 829 tonnes à une teneur de 6,72 g Au/t.

- Dans l'ensemble, la quantité de ressources définies est suffisante pour remplacer le minerai extrait en 2008.

- Les ressources définies permettent de poursuivre le modèle d'exploitation sur 5 ans élaboré dans l'étude de faisabilité publiée en 2008.

- Plusieurs nouveaux blocs de ressources et de nouvelles structures avec un potentiel aurifère confirmé ont été identifiés en 2008. L'exploration se poursuivra en 2009 avec deux foreuses souterraines, dans le cadre des programmes d'exploration en cours axés sur la croissance des ressources en continu.



Tableau 1 : Estimation des ressources au 31 décembre 2008,
Mine Lac Herbin, Val-d'Or, Québec
----------------------------------------------------------------------------
Ressources (tonnes) (g Au/t) (oz Au)
----------------------------------------------------------------------------

Mesurées 124 800 9,2 37 100

Indiquées 731 500 7,2 169 500
----------------------------------------------------------------------------

M&I Total 856 300 7,5 206 600
----------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------

Présumées 420,500 6,0 80,500
----------------------------------------------------------------------------

Notes : (1) Les estimations de ressources minérales ont été calculées
conformément aux exigences de la norme canadienne 43-101 et des
normes de l'ICM.
(2) Les estimations de ressources ont été calculées sans dilution, sur une
épaisseur réelle minimale de 1,5 mètre, avec une teneur de coupure
supérieure de 1,0 oz Au/t (34,38 g Au/T) pour les résultats d'analyse
supérieurs.
(3) Les estimations ont été préparées par Olivier Grondin, géo., et Audrey
Lapointe, géo., sous la supervision de Claude Gobeil, ing., qui est la
Personne qualifiée selon la norme canadienne 43-101.
(4) Les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales et leur
viabilité économique n'a pas été démontrée.


Les ressources mesurées sont basées sur les résultats de l'échantillonnage détaillé réalisé lors des travaux intensifs d'excavation de niveaux et de sous-niveaux, ainsi que des travaux détaillés de forage intercalaire dans le gisement. La teneur sensiblement plus élevée est également confirmée par les résultats d'usinage et la production d'or. Dans la zone S3 par exemple, l'or contenu après usinage est 55 % plus élevé que le suggéraient les teneurs estimées par forage.

- La première campagne d'usinage à forfait pour la production de 2009 a débuté le 13 février et permettra de consolider les résultats. Au cours des 6 premiers jours, 6 123 tonnes sont entrées à l'usine à une teneur (minerai broyé - convoyeur d'alimentation) de 9,15 g Au/t. La campagne devrait permettre de traiter environ 30 000 tonnes d'ici le 12 mars prochain.

Les ressources indiquées et présumées sont principalement basées sur les résultats de forage au diamant. L'augmentation des teneurs identifiée à l'étape de l'usinage n'est pas appliquée à ces ressources, et des hausses sont donc à prévoir lorsque les zones de minerai seront converties de ces catégories à la catégorie des ressources mesurées. L'espacement entre les trous de forage est plus serré dans le cas des ressources indiquées et plus grand pour les ressources présumées, et les limites des zones de minerai sont généralement bien définies. Le développement des zones de minerai n'a pas encore été complété.

Au total, 55 056 mètres de forage au diamant ont été complétés à la mine en 2008, principalement en forage de définition du gisement. Les forages d'exploration ont débuté officiellement sous terre en août 2008. Une foreuse en surface a aussi été utilisée en décembre et poursuit l'exploration en surface en 2009. La direction est enchantée par la découverte de plusieurs nouveaux secteurs avec un potentiel significatif d'augmentation des ressources sur une base annuelle continue. Les travaux récents de forage ont permis d'identifier :

- De nouveaux cisaillements aurifères au nord-ouest de la mine, ce qui amène la confirmation importante que le système de multiples cisaillements aurifères observé au Lac Herbin se poursuit sur une distance d'au moins 500 mètres vers le nord-ouest.

- Une nouvelle zone de cisaillement aurifère directement au nord du cisaillement le plus au nord connu antérieurement à la mine.

- De nouveaux blocs de ressources ont aussi été identifiés dans plusieurs nouveaux secteurs, dont :

-- Zone FL - située tout juste sous le collet de la rampe principale et témoignant d'une structure qui relie la minéralisation à la mine Lac Herbin à celle de la mine Ferderber plus à l'est. Le corridor de 1 km de long entre les mines a fait l'objet de travaux limités d'exploration et d'autres découvertes sont à prévoir.

-- Zone HW2 - La zone a été suivie du niveau 200-m au niveau 320-m et apparaît comme une zone à haute teneur d'étendue limitée. Les récents travaux de forage sous le niveau 320-m montrent que la zone semble s'élargir de façon dramatique latéralement pour former un nouveau réseau filonien plus étendu de type S1 en profondeur. La zone demeure ouverte vers l'ouest en profondeur. Parmi les plus récents résultats, notons des teneurs de :



Sondage Intersection (1) Sondage Intersection (1)
02-097 1,61 / 1,5 m 02-104 9,58 / 2,3
02-352 5,21 / 1,5 m 02-186 6,09 / 2,5
02-354 13,98 (11,81 cut) / 5,7 m 02-357 3,63 / 2,6 m
02-356 30,07 (27,94 cut) / 1,5 m 02-358 4,74 / 1,7 m

(1) Teneur non coupée en g Au/t (teneur coupée en g Au/t) /épaisseur réelle
en mètres.
Teneur de coupure - les intervalles à très haute teneur ont été ramenés
à 34,29 g Au/t.


-- Zone S3 - Les forages du côté et de la zone en profondeur ont identifié un nouveau prolongement à haute teneur sur une grande distance latérale, plongeant vers l'est dans une direction opposée à celle de la zone S3 principale. La minéralisation se trouve dans le cisaillement S3 et est caractérisée par l'absence quasi totale de l'encaissant typique de type filonien. Parmi les plus récents résultats, notons des teneurs de :



Sondage Intersection (1) Sondage Intersection (1)
02-140 5,83 / 3,8 04-028 19,17 / 3,5
05-003 17,17 / 2,0 m 05-006 21,89 (17,53 cut) / 1,7 m
05-004 13,40 / 1,7 m 05-008 4,30 / 1,5 m


-- Zone de la Mine Ecole - Alexis contribue à la formation de nouveaux mineurs dans la communauté en fournissant de l'équipement, du matériel et un accès souterrain au centre de formation professionnelle de la ville. La galerie de formation a récemment pénétré un secteur de veines non inclus dans les ressources, dans la zone HW à l'ouest de la mine, où les résultats de forage avaient toujours été à faible teneur. La galerie suit présentement une veine étroite mais à teneur économique (19,2 et 19,8 g Au/t sur 0,5 et 0,3 m respectivement). Plusieurs secteurs similaires avec d'importants réseaux de veines de quartz, où les résultats de forages indiquaient des teneurs faibles à modérées (plus petite que 2 g Au/t) sont reconnus autour du gisement. Ces secteurs demeurent à l'extérieur des ressources actuelles et offrent clairement un potentiel additionnel.

Usine de traitement aurifère Aurbel

Alexis révise actuellement ses estimations quant aux coûts d'exploitation et en immobilisations pour repartir l'usine de traitement de 1400 tpj détenue à 100 % et située à 1 km seulement de la mine Lac Herbin. Des propositions alternatives d'ingénierie, une révision de l'échéancier des dépenses en immobilisations et le réaménagement du circuit de gravité/flottation/cyanuration du concentré de pyrite aurifère, utilisé pour le minerai des anciennes mines Ferderber et Dumont, permettraient de réduire substantiellement les dépenses en immobilisations requises. D'autres travaux d'ingénierie sont en cours et le réaménagement se poursuivra en 2009, financé grâce aux flux de trésorerie générés par la production au Lac Herbin. L'utilisation de l'usine Aurbel permettrait de réduire l'ensemble des frais d'usinage et de transport de 10 à 15 $ la tonne relativement aux charges d'usinage à forfait plus élevées imposées en 2009.

Projet aurifère Lac Pelletier

Le projet Lac Pelletier a été victime du revirement dramatique de la conjoncture en 2008, principalement de l'augmentation générale des coûts dans l'industrie minière, puis de la morosité au niveau du climat économique mondial. L'étude d'opportunité économique de 2007 préparée par Golder pour le projet Lac Pelletier (voir communiqué du 19 avril 2007) montre un fort potentiel économique pour le gîte, cependant il était crucial pour Alexis d'identifier et de gérer les risques associés au projet Lac Pelletier alors que le projet Lac Herbin progressait vers l'étape de production. Un nouveau calcul de ressources intégrant tous les résultats de forage en surface d'Alexis et utilisant une méthode alternative par longitudinale a été réalisé en 2008. L'étude a confirmé le calcul de ressources indépendant complété en 2006 pour le projet et les résultats seront communiqués sous peu.

Une étude plus détaillée de pré-faisabilité a aussi été entreprise en 2008 et a reconnu la nécessité de réaliser des études de mécanique des roches et hydrologiques du pilier de surface; ces études ont donc été entreprises. Plusieurs hypothèses de base utilisées dans l'étude d'opportunité, dont le prix de l'or et le taux de change $ US / $ CAN, ont été sensiblement modifiées. Ces ajustements seront intégrés à l'étude de pré-faisabilité qui devrait être déposée en avril 2009.

Le programme de 2009 prévoit le dénoyage et la réhabilitation de la rampe et de deux niveaux (développés lors de travaux d'exploration en 1992) pour permettre l'échantillonnage en vrac des zones 3 et 4 du gîte. L'échantillon en vrac générera 10 000 onces d'or en 2009. Compte tenu des résultats très positifs de l'étude d'opportunité, et du contrepoids de l'augmentation des coûts compensée par la hausse du prix de l'or, une conclusion positive est attendue de l'étude de pré-faisabilité et du programme de travaux 2009, menant à la production de 35 000 à 45 000 onces d'or par année de ce gisement en 2010.

Mise à jour sur l'exploration de la cible Deep West, secteur de la mine Louvicourt, Val-d'Or

Les travaux de forage profond pour vérifier la cible Deep West, située à 1,5 km du gisement de sulfures massifs volcanogènes (SMV) de Louvicourt en 2008, se sont soldés par la découverte d'une zone de sulfures massifs riche en cuivre et d'une grande zone de minéralisation à filonnets riche en cuivre (voir communiqué du 17 octobre 2008). Les résultats d'analyse dans la zone à filonnets ont été reçus, et l'intervalle comprend :

- 0,5 % Cu sur 81,6 m dans une zone à filonnets, de 1927,0 à 2008,6 mètres; incluant

-- 1,0 % Cu sur 16,3 m, de 1965,7 à 1982,0; et

- 3,6 % Cu sur 9,4 m dans une zone mixte à filonnets et à sulfures massifs entre 2008,6 et 2018,0 m; incluant

-- 6,8 % Cu sur 3,45 m de sulfures massifs à semi-massifs, de 2014,55 à 2018,0 m.

La minéralisation en SMV est interprétée comme étant au même niveau stratigraphique que la mine Louvicourt à proximité. Alexis a récemment identifié la présence de plissement régional dans le camp de Val-d'Or. Un grand axe de pli pourrait passer directement au sud de cet intervalle et le cas échéant, pourrait modifier considérablement l'orientation et les vecteurs de minéralisation. Les travaux de compilation et de modélisation 3D progressent sur la cible et devraient être complétés au cours du deuxième trimestre de 2009.

Contrôle de la qualité

Différentes parties du contenu technique et scientifique de ce communiqué ont été révisées par Keith Boyle, ing; Patrick Sevigny, ing; Jean Girard, ing; Claude Gobeil, ing; Olivier Grondin, géo; et Denys Vermette, géo; tous employés de la Société et Personnes qualifiées selon la norme canadienne 43-101. Les échantillons pour analyse économique sont prélevés de carottes de forage d'exploration de calibre NQ ou BQ sciées en deux; une moitié est envoyée au laboratoire commercial et l'autre moitié conservée comme témoin. Un strict protocole de contrôle de la qualité est appliqué pour tous les échantillons de carottes de forage, incluant l'insertion d'échantillons de référence minéralisés, d'échantillons stériles et de duplicata de terrain dans chaque lot d'échantillons. Les analyses sont effectuées par ALS Chemex de Val-d'Or, Québec.

A propos de Corporation minière Alexis

Corporation minière Alexis est une société minière canadienne inscrite à la Bourse de Toronto (symbole "AMC"). Alexis possède une mine d'or en production à Val-d'Or et a le droit d'acquérir un intérêt de 100 % dans la propriété aurifère Lac Pelletier à Rouyn-Noranda. Alexis fait de l'exploration dans les prolifiques camps miniers de Val-d'Or (212 km2 en propriété exclusive) et Rouyn-Noranda (785 km2 en coentreprise à 50/50 avec Xstrata Copper). Alexis dispose d'un budget d'environ 4,5 millions $ pour l'exploration en surface en 2009. Deux foreuses souterraines sont présentement en activité au Lac Herbin, ainsi que deux foreuses en surface dans le camp de Val-d'Or. Pour de plus amples détails sur Corporation minière Alexis, veuillez consulter le site web de la Société au : www.alexisminerals.com.

Informations prospectives

Ce communiqué peut renfermer ou faire référence à des informations prospectives basées sur les attentes actuelles de la Société, comprenant notamment sans s'y limiter, des prévisions de minéralisation, des estimations de production à venir et des projections des coûts de production, des prévisions de dépenses en capital et de frais d'exploitation, de futurs projets et techniques d'exploration, des estimations quant à la durée et les coûts d'exploration, les prix des substances, et de futurs projets d'exploitation minière. Les énoncés prospectifs sous-tendent d'importants risques et incertitudes, incluant les risques identifiés dans la notice annuelle de la Société, disponible sous le profil de la Société sur SEDAR, ainsi que d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus. Les estimations et les hypothèses qui sous-tendent les informations prospectives reposent sur une analyse technique et scientifique détaillée réalisée par la direction de la Société, l'analyse de consultants externes et des renseignements obtenus par la Société auprès de tierces parties. Le lecteur ne devrait pas se fier indûment aux informations prospectives. Ces énoncés prospectifs sont faits en date des présentes, et la Société n'est aucunement responsable de mettre à jour ou de réviser ces énoncés pour refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances.

Renseignements