Corporation miniere Alexis
TSX : AMC

Corporation miniere Alexis

27 juin 2008 08h30 HE

Alexis s'approche de la cible profonde près de la mine Louvicourt et amorce le forage à la propriété Duraine à Val d'Or (Québec)

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 27 juin 2008) - CORPORATION MINIERE ALEXIS (TSX:AMC) a le plaisir de confirmer la poursuite des forages d'exploration présentement en cours à Val d'Or, Québec. Un sondage de la cible "Deep West" s'approche du 1 460 mètres des 1 800 mètres de profondeur prévus. Le sondage se situe dans le secteur immédiat d'une zone d'altération et de minéralisation à filonnets identifiée lors de quare sondages complets effectués à partir de la mine de Louvicourt. La cible "Deep West" est une cible de sulfures massifs volcanogènes ("SMV") située environ 1 500 mètres à l'ouest de l'ancienne mine Louvicourt (voir le communiqué du 10 juin 2008). Les travaux de forage pour évaluer le potentiel près de la surface du gîte Wolverine se sont terminés récemment et l'exploitation progresse. Les résultats d'analyse seront diffusés dès qu'ils seront disponibles. Le sondage progresse maintenant dans la propriété Dunraine où quatre nouvelles cibles seront évaluées le long d'une tendance établie des indices de métaux dans la propriété. Alexis a investi à 100 % des intérêts de ces propriétés en avril 2008 (voir le communiqué du 1er avril 2008).

Une toute nouvelle interprétation géologique de Val d'Or indiquait tout récemment la présence d'un important plissement en forme de Z dans la formation de Val d'Or au centre du camp. Le plissement semble compenser la stratigraphie qui accueille à la fois les veines minières de dépôts de Manitou-Barvue et de Louvem-Louvicourt, au sud-ouest et au sud, dans et à travers la propriété Dunraine. Quatre cibles immédiates ont été définies pour la propriété Dunraine et une évaluation suivra dans l'anticlinal de Dunraine, près de la lisière sud de l'ensemble des propriétés d'Alexis.

Le programme de forage de la zone Deep West

Le forage en profondeur a progressé jusqu'à 1 450 mètres des 1 800 mètres de profondeur prévus pour évaluer la zone Deep West située à environ 1 500 mètres à l'ouest de l'ancienne mine Louvicourt - dont la production fut : 15,65 millions de tonnes (Mt) @ 3,42 % de cuivre (Cu), 1,59 % de zinc (Zn), 25,8 grammes par tonne d'argent (gpt Ag) et 0,92 gpt d'or (Au). Jusqu'ici, le forage est passé sous la zone de Louvem 4 et a intersecté son prolongement de 325,8 à 476,6 mètres (m). L'analyse a donné les résultats que voici :

- 0,99 % de zinc sur 29,8 mètres (325,8 à 355,6 m), comprenant

-- 6,03 % de zinc sur 3,4 mètres (325,8 à 329,2 m)

Le forage a aussi rencontré une forte altération en chlorite et une minéralisation à filonnets de pyrite-chalcopyrite de 750 à 955,0 mètres (résultats d'analyse à venir) et maintient l'objectif. Le forage est rendu actuellement à environ 50 mètres sous l'altération et la minéralisation à filonnets déjà identifiée lors des forages souterrains précédents et l'on s'attend à ce qu'il rencontre une perspective de stratigraphie minières non analysée précédemment dans un secteur d'anomalies géophysiques hors-trou inexpliquées, au cours des prochaines semaines.

Les cibles de l'exploration de la propriété Dunraine

Une nouvelle interprétation de la géologie du camp de Val d'Or indique la présence d'un important plissement en forme de Z dans la formation de Val d'Or. Si l'hypothèse s'avère, l'ensemble de la stratigraphie minière orientée vers l'est, laquelle comprend les tendances minières de Manitou-Barvue et de Louvem-Louvicourt, se déplacerait vers le sud-ouest, à partir de là où elles se trouvaient, immédiatement à l'est de la mine de Louvicourt, vers le côté sud de la propriété Dunraine où elle contournerait l'antiforme de Dunraine pour revenir vers l'est. La tendance établie des indices de métaux usuels traversant la propriété Dunraine semble aller dans le sens de la tendance révisée. Quatre cibles immédiates ont été définies pour la propriété Dunraine. Elles combinent des associations géophysiques, géochimiques et stratigraphiques/structurelles qu'on se propose de rendre très prometteuses pour la découverte de dépôts de SMV.

Cible "A" - Elle porte sur l'extension de la profondeur de la Zone 4 de Dunraine (production précédente : 300 000 T @ 1,13 % Cu) située sous le flanc sud de l'anticline de Dunraine. Historiquement, le forage de la Zone 4 s'est concentré entre la surface et 275 m d'élévation. Les intersections présentaient alors une gamme de valeurs en cuivre, comprenant 0,86 % sur 17,4 m, 1,67 % sur 13,7 m, 2,51 % sur 13,7 m, 8,00 % sur 2,6 m et 17,02 % sur 1,3 m. La zone demeure ouverte en profondeur. Un seul forage profond, DUN-90-14, a été effectué près de cette cible, intersectant une forte zone chlorotisée à une profondeur verticale de 900 m. Le forage projeté permettra d'évaluer l'environnement de la Zone 4 environ 300 m au-dessus de DUN-90-14 et sous le forage près de la surface. L'espacement de ces forages maximisera l'application des études géophysiques en profondeur (PEM) qui peuvent identifier les conducteurs à 200 m du forage. La cible est située sur une faille considérée comme étant synvolcanique avec une orientation N300 degrés, semblable à celles des autres failles synvolcaniques associées avec les dépôts de Val d'Or et situées dans une stratigraphie favorable. Le forage permettra aussi d'évaluer selon Titan-24 et Magneto-Telluric (MT) deux anomalies que l'on croit associées avec l'horizon chlorotisé trouvé dans le forage DUN-90-14.

Cible "B" - Elle porte sur l'écart de 450 m entre deux anomalies contre-indicatrices PEM dans les forages DUN-93-25 (hors-trou) et DUN-93-22 (en bordure). Ces anomalies indiquent que le conducteur le plus fort se situe entre les forages précédents. La cible est située à l'intersection des deux failles synvolcaniques considérées comme étant conjuguées et qui sont aussi marquées par l'altération en chlorite et la déformation ductile. La cible se situe à la charnière de l'anticline de Dunraine, en descendant légèrement 950 m vers l'ouest à partir de la présence du cuivre à 'Dunraine 2W' (Pre-43 101, Estimation historique des ressources calculée par Mines Rainville Ltée. (1958) : 0,5 Mt @ 1,13 % Cu).

Cible "C" - Elle porte sur la profondeur verticale de 1 000 m entre deux anomalies PEM hors-trou dans les forages DUN-93-28 et -30, effectués en 1993. Les anomalies ont été considérées (P. Boileau, géophysicien consultant) comme étant la réaction à un conducteur de " grande taille ". La cible se situe au flanc sud de l'anticline de Dunraine, le long d'un contact calc-alkalin/tholeïtique favorable marqué par des horizons connus de sulfures massifs et semi-massifs (Pyrite/Pyrrhotite/Sphalérite), et dans un secteur où le contact montre une forte altération en carbonate; tous des indicateurs potentiellement importants d'un environnement de SVM.

Cible "D" - Elle sera vérifiée par une extension du forage 17317-03A. Elle se situe à 200 m au-dessus et à 200 m à l'ouest du forage DUN-93-18. Le forage DUN-93-18 a intersecté une zone de pyrite et chalcopyrite à filonnets donnant 1,69 % Cu sur 5,8 m (comprenant : 6,69 % Cu et 0,67 g/t Au sur 1,30 m) associés avec une altération en chlorite à une profondeur de 850 m. Aucun autre forage n'a été effectué à moins de 500 m de DUN-93-18. Une anomalie PEM dans le trou associée avec la minéralisation en sulfure indique que le centre de minéralisation se situe à 100 m à l'ouest du forage DUN-93-18. Une faille considérée comme étant synvolcanique avec une orientation N300 degrés est aussi estimée présente dans le secteur de la cible et l'on pense qu'elle contrôle la minéralisation.

Le programme de forage de la zone Wolverine

Six forages de 1 500 m ont été effectués récemment dans les extensions de la zone Wolverine. Les résultats d'analyse seront diffusés dès qu'ils seront disponibles. Cinq forages ont permis d'évaluer l'étendue latérale peu profonde à l'est et à l'ouest de la zone et un forage (17420-09) a permis d'évaluer la zone à l'ouest à une profondeur verticale de 200 m.

Contrôle de la qualité

Les programmes d'exploration pour les métaux usuels sont supervisés par M. Jean Girard, ing., et M. Denys Vermettte, géo., personnes qualifiées tel que défini par la norme canadienne 43-101. Les échantillons pour analyse économique sont prélevés de carottes de forage de calibre NQ ou BQ sciées en deux; une moitié est envoyée à un laboratoire commercial et l'autre moitié conservée comme témoin. Un strict protocole de contrôle de la qualité est appliqué pour les échantillons de carottes de forage, incluant des échantillons de référence minéralisés, des échantillons stériles et des duplicata de terrain pour chaque lot d'échantillons. Les analyses sont effectuées par ALS Chemex de Val-d'Or, Québec.

Le contenu de ce communiqué a été révisé par les personnes qualifiées concernées.

A propos de Corporation minière Alexis

Corporation minière Alexis est une société canadienne d'exploration et de développement inscrite à la Bourse de Toronto. Alexis possède l'usine de traitement aurifère Aurbel, d'une capacité de 1 400 tonnes par jour, et travaille actuellement pour amener le gîte aurifère Lac Herbin, adjacent à l'usine et entièrement détenu par la Société, au stade de production en 2008. Alexis a également l'option d'acquérir un intérêt de 100 % dans la propriété aurifère Lac Pelletier à Rouyn-Noranda et oriente ses efforts pour avancer ce projet jusqu'à une décision de production commerciale en 2009. Alexis détient un portefeuille de propriétés exceptionnelles couvrant 1 005 km2 dans les prolifiques camps miniers de Val-d'Or et Rouyn-Noranda au Québec et explore ces propriétés à la fois pour l'or et les métaux usuels. Une superficie d'environ 786 km2 dans le camp minier de Rouyn-Noranda est explorée dans le cadre d'une coentreprise à 50/50 avec Xstrata Copper. Cinq foreuses souterraines sont présentement en activité au Lac Herbin, ainsi que deux foreuses en surface dans le camp de Val-d'Or et une foreuse en surface dans le camp de Rouyn-Noranda.

Informations prospectives

Ce communiqué peut renfermer ou faire référence à des informations prospectives basées sur les attentes actuelles de la Société, comprenant notamment, sans s'y limiter, des projections de minéralisation, des estimations quant à la durée et aux coûts de production et d'exploration, aux prix des substances, à la faisabilité des projets, et aux futurs projets d'exploitation minière. Les énoncés prospectifs sous-tendent d'importants risques et incertitudes, incluant les risques identifiés dans la notice annuelle de la Société, disponible sous le profil de la Société sur SEDAR, ainsi que d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats prévus. Ces énoncés prospectifs sont faits en date des présentes, et la Société n'est aucunement responsable de mettre à jour ou de réviser ces énoncés pour refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances.

Renseignements

  • Corporation minière Alexis
    David Rigg
    président et chef de la direction
    (416) 861-5889
    ou
    Corporation minière Alexis
    Bruce Barch
    Vice-président Relations aux investisseurs
    et aux affaires corporatives
    (416) 861-5905
    Courriel : info@alexisminerals.com
    ou
    Corporation minière Alexis
    Louis Baribeau
    Relationniste, Québec
    (514) 667-2304
    Courriel : deconsul@videotron.ca
    Site Web : www.alexisminerals.com