Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

18 juil. 2012 14h37 HE

Allocution du ministre Toews sur la lutte contre les gangs, la criminalité chez les jeunes et le soutien aux victimes à la Chambre de commerce

THOMPSON, MANITOBA--(Marketwire - 18 juillet 2012) - L'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, a aujourd'hui prononcé un discours à la Chambre de commerce soulignant les mesures prises par le gouvernement Harper pour lutter contre les gangs, la criminalité chez les jeunes et pour soutenir les victimes.

« Notre gouvernement demeure résolu à améliorer la sécurité des Canadiens là où ils vivent, travaillent et élèvent leurs enfants, » a affirmé le ministre Toews. « Nous avons donné suite à cette promesse en adoptant des projets de loi complets qui assurent que les jeunes contrevenants violents et les jeunes récidivistes soient tenus responsables de leurs actes et qui donnent une voix aux victimes d'actes criminels au sein du système de justice pénale. »

Dans le cadre de ses mesures pour lutter contre les gangs et la criminalité chez les jeunes au Canada, le gouvernement a :

  • renforcé les dispositions relatives à la mise en liberté sous caution et prévu des peines plus lourdes pour les crimes graves commis avec une arme à feu;
  • renforcé la peine et la surveillance des délinquants dangereux à haut risque;
  • permis de veiller à ce que les meurtres liés au crime organisé soient traités automatiquement comme des meurtres au premier degré et nous avons imposé des peines d'emprisonnement obligatoires pour les tirs depuis une voiture en mouvement ou le fait de décharger une arme à feu sans se soucier d'autrui;
  • mis fin aux peines à rabais pour les auteurs de meurtres multiples;
  • adopté un projet de loi pour abolir la clause de la dernière chance qui permettait la libération conditionnelle anticipée pour les meurtriers.

Avec l'entrée en vigueur des modifications de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition (partie intégrante de la Loi sur la sécurité des rues et des communautés) le 13 juin 2012, le gouvernement a annoncé des mesures concrètes pour s'assurer que les voix des victimes d'actes criminels soient entendues. Ces modifications comprennent des dispositions garantissant le droit des victimes de participer aux audiences de libération conditionnelle, et de les tenir bien informées du processus de gestion des délinquants.

« Pour aider les jeunes qui sont les plus susceptibles de commettre des actes criminels, notre gouvernement continue de travailler avec les collectivités pour lutter contre des gangs et la criminalité chez les jeunes en investissant dans des projets communautaires, » a déclaré le ministre Toews. « Plus récemment, notre gouvernement a fourni un financement annuel de 7,5 millions de dollars annuellement pour aider les jeunes à éviter de se joindre aux gangs ou les encourager à les quitter. »

Le 21 février 2012, le gouvernement Harper a lancé la prochaine étape du programme de Fonds de lutte contre les activités des gangs de jeunes, qui continuera à enseigner aux jeunes qui font partie de gangs, ou ceux qui sont à risque de se joindre aux gangs, des aptitudes à la vie pour les aider à faire des choix judicieux, à éviter les gangs et à ne pas se laisser entraîner dans une vie de crime.

Pour de plus amples renseignements sur l'entrée en vigueur des modifications de la Loi sur le système correctionnel et la mise en liberté sous condition, veuillez consulter le site Web : http://www.securitepublique.gc.ca/media/nr/2012/nr20120613-1-fra.aspx

Suivez Sécurité publique Canada (@Securite_Canada) sur Twitter.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Sécurité publique Canada
    613-991-0657

    Julie Carmichael
    Directrice par intérim des Communications
    Cabinet du ministre de Sécurité publique Canada
    613-991-2865