AlterGo

AlterGo

23 mai 2013 06h00 HE

AlterGo exprime des recommandations concernant l'accessibilité universelle de la Ville de Montréal

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 23 mai 2013) - Développer des compétences concernant l'accessibilité universelle des services et programmes, des communications et des formations, améliorer l'accessibilité des outils de communication mis à la disposition des citoyens, augmenter le nombre d'installations sportives et de loisir accessibles afin de favoriser la participation des personnes ayant une limitation fonctionnelle. Voici quelques-unes des recommandations formulées par AlterGo, AlterGo Formation et le Défi sportif AlterGo le 22 mai, lors de la consultation publique tenue par la Commission sur le développement social et la diversité concernant le bilan des réalisations 2009-2011 et le plan d'action 2012-2014 en accessibilité universelle de la Ville de Montréal.

Produit par la Ville de Montréal, le bilan dressait les réalisations en matière d'accessibilité universelle entre 2009 et 2011. Invités à exprimer leurs points de vue sur ce bilan, AlterGo et plusieurs des organismes qui en sont membres ont félicité la Ville pour les travaux réalisés au cours des dernières années. Ils ont néanmoins rappelé qu'il reste des améliorations à apporter et que des actions doivent être ciblées concernant la situation de l'ensemble des axes de l'accessibilité universelle soit l'architecture, bien sûr, mais aussi les programmes et services, les communications et la formation.

« Nous avons reçu une présentation fort éloquente sur le travail accompli au cours des 3 dernières années et sur les efforts envisagés pour le plan d'action 2012-2014. Mais à notre avis, ce plan ne va pas encore assez loin pour soutenir efficacement l'accessibilité universelle », questionne Mme Monique Lefebvre, directrice générale d'AlterGo.

Selon l'Enquête québécoise sur les limitations d'activités, les maladies chroniques et le vieillissementi, près de 33% des Québécois de 15 ans et plus ont une incapacité. « Dans ce contexte, Montréal, métropole de l'accessibilité universelle devient un incontournable. Investir dans ce domaine, c'est un geste qui a des répercussions importantes pour un grand nombre de Montréalais. Nous devons prendre cela très au sérieux », souligne Mme Lefebvre.

AlterGo a encouragé ses organismes membres à s'exprimer lors de la consultation dans le but de transmettre les préoccupations des personnes ayant une limitation fonctionnelle. « Les besoins en accessibilité universelle, surtout pour une ville de la taille de Montréal, sont de plus en plus importants. Il faut les exprimer.»

Les membres présents ce 22 mai ont également émis des recommandations concernant le financement des organismes PANAM (organisations qui interviennent en loisir auprès des personnes ayant une limitation fonctionnelle et dont le territoire d'action touche plusieurs arrondissements de Montréal), le soutien financier accordé au transport adapté, les besoins en accompagnement en loisir, l'aménagement urbain de la Ville dont la mise en place de feux sonores, mais aussi la sécurité des infrastructures sportives et de loisir accessibles universellement.

Cette étude publique sera suivie, le 11 juin prochain, par l'adoption des recommandations concernant les actions qui seront posées par la ville au cours des prochaines années pour accroitre l'accessibilité universelle. AlterGo y sera pour recueillir les résultats de cet échange et donner son avis sur les directions prises par la ville.

Créé en 1975, AlterGo regroupe plus d'une centaine d'organismes du territoire de l'île de Montréal qui sont préoccupés par l'accès au loisir des personnes ayant une limitation fonctionnelle. La mission de l'organisme consiste à soutenir l'inclusion des personnes handicapées par l'abolition des obstacles à la pratique du loisir.

i Enquête québécoise sur les limitations d'activités, les maladies chroniques et le vieillissement 2010-2011 (EQLAV)

Renseignements

  • Marina Le Chêne
    Agente de communication
    514-933-2739, poste 236