Association médicale canadienne

Association médicale canadienne
Association canadienne des radiologistes

Association canadienne des radiologistes
ACMN

ACMN
La Voix Officielle de la Radio-Oncologie

La Voix Officielle de la Radio-Oncologie
Société canadienne de cardiologie

Société canadienne de cardiologie
Société canadienne d'ophtalmologie

Société canadienne d'ophtalmologie
Association canadienne d'orthopédie

Association canadienne d'orthopédie

10 août 2005 11h00 HE

AMC/Il est grand temps d'agir : un rapport fixe le cap à suivre pour réduire les temps d'attente

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 10 août 2005) - L'Alliance sur les temps d'attente (ATA) a rendu public aujourd'hui son rapport final qui présente aux gouvernements une orientation claire et une série de moyens afin de réduire, de surveiller et de gérer les temps d'attente pour les services de santé.

"Ce rapport fixe un cap à suivre dans la mer de belles paroles apparues dans le sillage de la décision rendue en juin par la Cour suprême au sujet du système de santé", a déclaré la coprésidente de l'ATA, le Dr Ruth Collins-Nakai. "S'il est mis en oeuvre, ce rapport aidera à tenir la promesse de l'assurance-maladie, soit celle d'un accès en temps opportun à des soins de santé de qualité pour toute la population canadienne."

Le rapport - Il est grand temps d'agir! - Pour une meilleure gestion des temps d'attente grâce aux points de repère et aux pratiques exemplaires - approfondit le contenu du rapport provisoire publié par l'ATA en avril dernier, qui présentait une série de premiers principes de gestion des temps d'attente et de points de repère proposés sur les temps d'attente dans les cinq domaines prioritaires définis par les premiers ministres. Le rapport final va beaucoup plus loin et comprend les éléments suivants :



- Une série finale de points de repère sur les temps d'attente dans
les cinq domaines, y compris des points de repère entièrement
nouveaux pour les soins cardiovasculaires et des changements
apportés à ceux de la médecine nucléaire.
- Un ensemble de stratégies dont les gouvernements doivent tenir
compte dans la mise en oeuvre des initiatives de réduction des
temps d'attente.
- Un Code des droits et responsabilités en matière de temps d'attente
à l'intention des patients, des fournisseurs et des gouvernements.


Le rapport final de l'ATA présente en outre deux recommandations clés, soit un nouveau Fonds fédéral de réinvestissement dans les ressources humaines de la santé, d'un milliard de dollars en cinq ans, et un fonds de 2 milliards de dollars en cinq ans qui vise à améliorer la transférabilité des soins afin que les patients puissent obtenir au moment voulu les soins dont ils et elles ont besoin.

"Le plan des premiers ministres promet un meilleur accès aux services de santé, mais il faut agir dès maintenant pour tenir cette promesse", a déclaré Normand Laberge, porte-parole de l'ATA et vice-président exécutif de l'Association canadienne des radiologistes. "Ce rapport devrait servir de base aux gouvernements dans l'adoption et la mise en oeuvre de points de repère pancanadiens sur les temps d'attente. Ce qu'il faut maintenant, c'est la volonté politique nécessaire pour que les gouvernements agissent afin de tenir leur engagement collectif."

L'ATA a présenté son rapport final au Conseil de la Fédération pour qu'il l'étudie au cours de sa réunion cette semaine à Banff (Alberta). Les premiers ministres se sont engagés à établir des points de repère sur les temps d'attente d'ici la fin de décembre 2005.

"L'ATA espère pouvoir collaborer avec le gouvernement pour assurer à tous les Canadiens un accès en temps opportun à des soins de qualité", a déclaré la coprésidente de l'ATA, le Dr Ruth Collins-Nakai. "Les points de repère sur les temps d'attente visent à faire passer les patients en premier, et nous pensons qu'il est grand temps de le faire."

L'Alliance sur les temps d'attente (ATA) du Canada regroupe l'Association médicale canadienne, l'Association canadienne des radiologistes, l'Association canadienne de médecine nucléaire, l'Association canadienne des radio-oncologues, la Société canadienne de cardiologie, la Société canadienne d'ophtalmologie et l'Association canadienne d'orthopédie.

Voir www.amc.ca pour obtenir le rapport de l'ATA.

Renseignements

  • AMC
    Carole Lavigne
    Relations avec les médias
    (613) 731-8610 ou 1-800-663-7336, poste 1266