Association médicale canadienne

Association médicale canadienne

13 déc. 2006 13h55 HE

AMC : Le temps commence à presser pour tenir une promesse électorale, affirme l'Alliance sur les temps d'attente

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 13 déc. 2006) - L'Alliance sur les temps d'attente (ATA) a rappelé aujourd'hui au gouvernement fédéral que le temps commence à presser s'il veut tenir sa promesse de fixer des objectifs de réduction des temps d'attente pour les cinq interventions cliniques que les provinces considèrent prioritaires.

"Les provinces avaient promis à l'origine de fixer des objectifs au plus tard le 31 décembre 2007. Le gouvernement conservateur a rapproché le délai d'un an dans son programme électoral et a réaffirmé cette date dans le budget fédéral de 2006", a déclaré le Dr Lorne Bellan, coprésident de l'Alliance sur les temps d'attente. "Il reste au gouvernement fédéral 18 jours pour tenir sa promesse."

Comme l'ATA l'a montré dans son Bulletin provisoire du 29 novembre, les gouvernements sont sur la bonne voie lorsqu'il s'agit de s'attaquer aux longs délais auxquels font face les patients en attente de soins. Selon l'ATA, le gouvernement fédéral doit plus que jamais renouveler son engagement à bâtir sur les gains réalisés jusqu'à maintenant.

"Les gouvernements à tous les paliers ont pris des mesures prometteuses pour réduire les temps d'attente", a ajouté Normand Laberge, coprésident de l'Alliance sur les temps d'attente. "Ils doivent continuer de respecter leurs échéances et garder leurs objectifs bien en vue, sinon ils risquent de perdre les gains réalisés."

L'ATA souhaite que le gouvernement fédéral intervienne en particulier en investissant rapidement la somme de 1,25 milliard de dollars réservée en 2004 à la lutte contre les pénuries de travailleurs de la santé en "nationalisant" les efforts régionaux et provinciaux fructueux de réduction des temps d'attente.

"On fait des progrès, mais si nous n'établissons pas une garantie nationale de soins appuyée par une soupape de sécurité financée par le secteur public, les patients continueront d'attendre trop longtemps pour obtenir des services de santé", a déclaré le Dr Colin McMillan, président de l'AMC. "Les Canadiens comptent sur leur gouvernement fédéral pour faire preuve de leadership dans ce domaine, comme il a promis de le faire il y a un an à peine."

L'Alliance sur les temps d'attente du Canada (ATA) regroupe l'Association médicale canadienne, l'Association canadienne des radiologistes, l'Association canadienne de médecine nucléaire, l'Association canadienne des radio-oncologues, la Société canadienne de cardiologie, la Société canadienne d'ophtalmologie et l'Association canadienne d'orthopédie.

Renseignements

  • Association médicale canadienne
    Carole Lavigne
    Relations avec les médias
    613-731-8610 ou 1-800-663-7336, poste 1266