Association médicale canadienne

Association médicale canadienne
Société canadienne de pédiatrie

Société canadienne de pédiatrie
Collège des médecins de famille du Canada

Collège des médecins de famille du Canada

26 avr. 2007 00h01 HE

AMC : Les enfants devraient faire ce que leurs parents disent, pas ce qu'ils font

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 26 avril 2007) - L'Association médicale canadienne, la Société canadienne de pédiatrie et le Collège des médecins de famille du Canada ont présenté aujourd'hui les résultats d'un sondage Ipsos Reid demandant aux parents et aux enfants d'évaluer la santé du mode de vie de leur famille. Ces résultats révèlent qu'il existe des différences de perception considérables, qui pourraient expliquer la tendance grandissante vers l'obésité des enfants au Canada.

"En août dernier, quand nous avons sondé les parents sur le poids de leurs enfants, nous avons constaté qu'ils semblaient voir le problème à travers des lunettes aux verres roses, a dit le Dr Ruth Collins-Nakai, présidente du Comité directeur de l'Initiative sur la santé des enfants (ISE). Nous constatons que non seulement les parents ne sont pas toujours conscients des facteurs contribuant à la santé de leurs enfants, mais qu'ils ne sont pas forcément un exemple à suivre."

Ce sondage révèle que :

- 57 % des parents regardent la télévision pendant 2 heures ou plus chaque soir ; et ce chiffre s'élève à 66 % quand on demande aux enfants si leurs parents regardent la télévision pendant 2 heures ou plus le soir ;

- 48 % des parents disent passer 2 heures ou plus par soir sur Internet ; et ce chiffre s'élève à 57 % quand on demande aux enfants si leurs parents passent 2 heures ou plus par soir sur Internet ;

- 60 % des parents disent participer à une activité physique familiale commune au moins une fois par semaine, mais seulement 27 % des enfants sont d'accord.

En outre, quand on observe le mode de vie des parents, on constate que :

- seulement 28 % des parents disent manger les portions de fruits et de légumes quotidiennes recommandées ;

- seulement 17 % des parents dorment 9 heures ou plus par nuit ;

- 26 % des parents disent qu'ils fument à l'occasion, alors que 44 % des enfants disent que leurs parents fument parfois des cigarettes.

Le sondage indique également que les parents ont une meilleure opinion des habitudes de santé de leurs enfants que ces derniers. Il révèle que :

- 89 % des parents disent que leurs enfants prennent un petit déjeuner tous les jours ; mais seulement 72 % des enfants disent le faire ;

- 65 % des parents disent que leurs enfants mangent les portions de fruits et de légumes quotidiennes recommandées, mais seulement 26 % disent le faire ;

- 80 % des parents disent que leurs enfants dorment au moins 9 heures par nuit, mais seulement 63 % des enfants disent le faire.

"Je suis père de trois garçons, et ces résultats me rappellent le rôle important que les parents jouent dans les futures habitudes de vie de leurs enfants, dit le Dr Tom Bailey, président du Collège des médecins de famille du Canada. Et en tant que médecin de famille, je reconnais le rôle important que les professionnels de la santé doivent jouer afin de collaborer plus efficacement avec les familles pour améliorer la santé des enfants et des parents."

En plus du rôle des parents, le sondage révèle des faits troublants relativement aux questions posées aux enfants au sujet de leur propre santé. Il révèle que :

- 70 % des enfants disent se sentir parfois ou souvent angoissés ou stressés en raison de la pression ou de l'intimidation des pairs ;

- 63 % des enfants disent passer 2 heures ou plus devant la télévision le soir, et 42 % disent passer 2 heures ou plus sur Internet le soir ;

- 11 % des enfants disent qu'ils boivent parfois de l'alcool, alors que 6 % disent qu'ils fument à l'occasion. Fait intéressant, un nombre similaire de parents est du même avis.

La bonne nouvelle est qu'alors que presque tous les parents disent avoir le sentiment d'être les principaux responsables de la santé des enfants (93 %), les jeunes partagent cette responsabilité entre eux (43 %) et leurs parents (53 %).

"Ces résultats indiquent également que les enfants et les jeunes canadiens savent qu'ils doivent assumer la responsabilité de leurs choix afin d'avoir un mode de vie plus sain, explique le Dr Robert Issenman, président de la SCP. Nous devons trouver des façons de permettre aux enfants et aux jeunes de faire des choix quant à leur style de vie, et leur fournir les ressources et l'éducation dont ils ont besoin pour prendre des décisions saines."

Les résultats de ce sondage et des consultations tenues avec les enfants en ce qui a trait à leur santé seront étudiés plus tard aujourd'hui, au Sommet sur la santé des enfants. Ce Sommet a pour but de sensibiliser les gens à la santé des enfants et d'élaborer un plan d'action afin d'améliorer la santé des enfants au Canada.

Ipsos-Reid a mené ce sondage entre le 30 mars et le 8 avril. Ils ont interrogé 1 107 parents canadiens d'enfants de moins de 18 ans et 631 enfants âgés de 10 à 17 ans. Les résultats sont considérés comme étant exacts à ± 2,95 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

On peut consulter le sondage au www.ipsos.ca or www.nosenfants.ca.

Renseignements

  • Association médicale canadienne
    Steve Wharry
    613-731-8610 x2135 ou 613-298-4669 (C)
    ou
    Le Collège des médecins de famille du Canada
    Jayne Johnston
    905-629-0900 x303
    ou
    Société canadienne de pédiatrie
    Olivia Craft
    613-850-4868