Ministère de la Justice Canada

Ministère de la Justice Canada

08 août 2016 12h36 HE

Améliorer l'accès des victimes d'actes criminels aux services à l'I. P. E.

CHARLOTTETOWN, ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD--(Marketwired - 8 août 2016) - Ministère de la Justice du Canada

Le crime peut avoir des effets dévastateurs sur les victimes. En tant que société juste, nous nous devons de fournir le soutien et les services nécessaires pour répondre aux besoins continus des victimes, des survivants, de leurs familles et de leurs collectivités.

Sean Casey, député de Charlottetown, au nom de l'honorable Jody Wilson-Raybould, ministre de la Justice et procureur général du Canada, a annoncé aujourd'hui que plus de 1,9 million de dollars sera affecté sur cinq ans à deux projets qui contribueront à améliorer l'accès des victimes d'actes criminels aux services à l'Île-du-Prince-Édouard.

Cette contribution provient du Fonds d'aide aux victimes géré par le ministère de la Justice du Canada. Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique de l'Île-du-Prince-Édouard s'en servira pour offrir des services directement aux victimes d'actes criminels, favoriser l'accès des victimes à la justice ainsi que leur participation au système de justice et appuyer la mise en œuvre de la Charte canadienne des droits des victimes.

Les faits en bref

Le gouvernement du Canada affecte 1 474 300 $ à un projet d'amélioration des services d'accès à la justice pour les victimes d'actes criminels. Ce projet :

  • favorisera l'accès à la justice et la participation au système de justice;
  • élaborera, mettra en œuvre et améliorera certains programmes pour répondre aux besoins des victimes d'actes criminels, dont des enfants, des jeunes à risque membres de minorités visibles, des personnes âgées et des personnes handicapées;
  • favorisera la mise en œuvre de principes, de lignes directrices et de lois conçus de manière à répondre aux besoins des victimes d'actes criminels et à préciser le rôle de celles-ci dans le système de justice pénale;
  • encouragera et favorisera la création de réseaux de fournisseurs de services qui échangeront de l'information et des pratiques exemplaires, et tireront parti de l'expertise et des services existant déjà grâce à des recommandations et à la constitution de réseaux.

Le gouvernement du Canada offre aussi 436 561 $ à un projet qui contribuera à faire respecter les ordonnances de dédommagement et fournira des salles d'attente conviviales pour les enfants et des aides au témoignage pour les témoins.

Citations

« Offrir le soutien nécessaire aux gens qui participent au processus de la justice pénale, soit comme victimes ou témoins, améliore l'efficacité et la pertinence du système de justice pénale pour toutes les Canadiennes et tous les Canadiens. Le gouvernement du Canada est prêt à collaborer avec tous les ordres de gouvernement pour faire en sorte que les victimes d'actes criminels reçoivent les services dont elles ont besoin. »

L'honorable Jody Wilson-Raybould, Ministre de la Justice et procureur général du Canada.

« Il est important que les victimes d'actes criminels ressentent que le système de justice pénale est équitable et qu'il travaille pour eux. Ce financement pluriannuel aidera à apporter des changements réels et positifs pour les victimes d'actes criminels à l'Île-du-Prince-Édouard en favorisant leur participation au système de justice pénale, en aidant les fournisseurs de services à travailler plus efficacement avec les victimes et en sensibilisant davantage les victimes d'actes criminels et leurs familles aux services à leur disposition. »

Sean Casey, Député de Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard, et secrétaire parlementaire de la ministre de la Justice et procureur général du Canada.

« Nous travaillons avec nos partenaires pour améliorer les services d'accès à la justice offerts à ceux qui sont touchés par la criminalité afin que les victimes et les témoins aient accès à l'aide dont ils ont besoin. Cet investissement améliorera le programme provincial des Services aux victimes et accroîtra la capacité des fournisseurs de services, maintiendra les services directs et augmentera le soutien que reçoivent les enfants et les témoins vulnérables. »

L'honorable H. Wade MacLauchlan, Premier ministre, ministre de la Justice et de la Sécurité publique et procureur général
Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard.

« Répondre aux besoins des victimes et à ceux de leurs familles aide à réduire les conséquences de la criminalité. Ce financement du gouvernement du Canada appuie le travail du gouvernement de la province en vue d'améliorer les services aux victimes et aux témoins, d'accroître l'accès à la justice et de soutenir davantage la mise en œuvre de la Charte canadienne des droits des victimes. »

Susan Maynard, gestionnaire provinciale, Services aux victimes, Ministère de la Justice et de la Sécurité publique
Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard.

Produits connexes

- Entente du Fonds d'aide aux victimes avec l'Île du-Prince-Édouard

Liens pertinents

- Fonds d'aide aux victimes - Financement des projets

Suivez les activités de Ministère de la Justice Canada sur Twitter (@JusticeCanadaFr),sur Periscope (@JusticeCanada), joignez-vous à nous sur Facebook ou visitez notre chaîne YouTube.

FICHE D'INFORMATION

Entente du Fonds d'aide aux victimes avec l'Île du-Prince-Édouard

Fonds d'aide aux victimes

Fournir le soutien et les services nécessaires pour répondre aux besoins immédiats et continus des victimes, des survivants, de leurs familles et de leurs collectivités est un élément important d'un système de justice pénale équitable et accessible. Le Fonds d'aide aux victimes est un programme de subventions et de contributions administré par le ministère de la Justice du Canada. Chaque année, des fonds sont mis à la disposition des provinces, des territoires et des organisations non gouvernementales dont les projets et les activités concourent à la réalisation des objectifs de la Stratégie fédérale d'aide aux victimes.

Le Fonds d'aide aux victimes appuie des projets et des activités qui :

  • améliorent les programmes d'aide aux victimes partout au Canada;
  • favorisent l'accès à la justice, la participation au système de justice et l'élaboration de lois, de politiques et de programmes;
  • favorisent la mise en œuvre de principes, de lignes directrices et de lois conçus de manière à répondre aux besoins des victimes d'actes criminels et à préciser leur rôle dans le système de justice pénale;
  • font mieux connaître les conséquences de la victimisation, les besoins des victimes d'actes criminels, les services, l'aide et les programmes qui leur sont offerts, ainsi que la législation;
  • favorisent, encouragent ou améliorent la participation des organismes gouvernementaux et des organisations non gouvernementales à la détermination des besoins des victimes et des lacunes dans les services, de même qu'à l'élaboration et la prestation de programmes de services et d'aide aux victimes, y compris le renforcement des capacités des organisations non gouvernementales.

Plus de renseignements se trouvent sur le site Web du ministère de la Justice du Canada.

Améliorer les services d'accès à la justice pour les victimes d'actes criminels à l'Î. P. É.

Le ministère de la Justice du Canada contribue au financement de deux projets quinquennaux qui sont offerts par le ministère de la Justice et de la Sécurité publique de l'Île du-Prince-Édouard. Ces projets favorisent l'accès des victimes aux services par le truchement, entre autres, de projets pilotes, du renforcement de la capacité d'offrir des services, du réseautage, de séances de formation et d'activités de sensibilisation. Les résultats escomptés de ces projets comprennent les suivants :

L'amélioration de l'accès des victimes d'actes criminels à la justice à l'Î. P. É. - 2016-2021

  • aide constante aux victimes dans cinq tribunaux, huit territoires de services de police, les collectivités francophones et les collectivités autochtones dans les réserves et hors réserves;
  • pour les Autochtones, meilleure connaissance de leurs droits et du processus de demande d'une ordonnance de protection d'urgence;
  • plus grande participation à un nouveau modèle d'intervention pour résoudre les situations à risque très élevé qui touchent des enfants et des jeunes, et leur famille;
  • nouvelle formation pour les fournisseurs de services aux victimes travaillant pour le gouvernement, les services de police et les collectivités sur l'évaluation des risques éventuels de violence conjugale et envers les enfants, et sur ce qu'il faut faire dans ces situations;
  • amélioration de la communication de l'information sur les questions ayant trait aux victimes et les pratiques exemplaires dans la prestation des services;

Un poste de shérif adjoint pour faire respecter les ordonnances de dédommagement, l'aménagement de salles d'attente conviviales pour les enfants et la production de rapports sur les aides au témoignage

  • amélioration des résultats pour les victimes d'actes criminels en ce qui concerne l'application des ordonnances de dédommagement;
  • amélioration des services des tribunaux pour les témoins, dont des salles d'attente adaptées aux enfants, des services d'interprétation et de traduction et des aides au témoignage pour les témoins vulnérables.

Renseignements

  • Joanna Ghiz
    Cabinet de la ministre de la Justice
    613-992-4621

    Relations avec les médias
    Ministère de la Justice
    613-957-4207