Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

10 juil. 2009 10h58 HE

Améliorer l'AE est le meilleur moyen de stimuler l'économie selon Georgetti

Le président du CTC dit que les chômeurs dépensent localement dans les communautés

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 10 juillet 2009) - Un Régime d'assurance-emploi amélioré stimulerait plus l'économie que tout ce que le gouvernement fédéral a tenté jusqu'à présent, déclare Ken Georgetti, président du Congrès du travail du Canada.

Il répondait à la publication par Statistique Canada des chiffres de l'Enquête sur la population active pour juin 2009 indiquant que 47 500 travailleuses et travailleurs de plus ont perdu leur emploi à temps plein. Il y a maintenant 1,6 million de chômeuses et chômeurs au Canada et le taux de chômage s'élève à 8,6 %. En fait, moins de la moitié des sans-emploi touchent des prestations en raison des lois, règlements et obstacles enchâssés dans le Régime d'AE.

"Ce gouvernement semble être incapable de faire lever ses projets d'infrastructure, mais il pourrait du jour au lendemain stimuler l'économie en améliorant les prestations d'AE, dit Georgetti. Nous savons que les chômeurs et chômeuses dépensent chaque dollar qu'ils reçoivent directement dans leur communauté locale. Améliorer l'AE est le moyen le plus facile et efficace de relancer l'économie."

Georgetti dit que la décision récente par le Premier ministre et le chef de l'Opposition de créer encore un autre comité pour examiner l'AE est une erreur. "Nous savons déjà ce qui doit être fait et reporter les changements dans plusieurs mois ne fera que nuire aux chômeuses et chômeurs canadiens, à leurs familles et communautés. Nombre de personnes qui ont perdu leur emploi l'année dernière ont déjà épuisé leurs prestations d'assurance-emploi. Ils vont se retrouver dépendants de l'aide sociale et des banques alimentaires."

Georgetti dit qu'un avis consensuel semble se dessiner que l'AE doit être améliorée. "Nos recommandations ont reçu l'appui de premiers ministres, de maires, de conseillers municipaux et d'éditorialistes des grands journaux. Le gouvernement fédéral doit réparer le Régime d'assurance-emploi maintenant - pas l'automne ou l'hiver prochain."

Le CTC exhorte le gouvernement :

- à changer les règles d'admissibilité pour que des prestations régulières d'AE soient versées après 360 heures de travail, quelle que soit la région de résidence ou de travail au Canada;

- à augmenter jusqu'à 50 semaines la durée d'admissibilité aux prestations d'AE pour tous les travailleurs et travailleuses;

- à hausser immédiatement le niveau des prestations à 60 % du revenu calculé d'après les 12 meilleures semaines de rémunération.

Analyse rapide de l'économiste principal Sylvain Schetagne

La détérioration du marché du travail se poursuit (-7 400). En juin 2009, 47 500 travailleuses et travailleurs à temps plein ont été mis à pied, mais d'autres emplois à temps partiel et emplois autonomes ont été créés. En tout, 454 000 emplois à temps plein ont été éliminés depuis octobre dernier.

La proportion de Canadiennes et Canadiens forcés de travailler à temps partiel ou à se tourner vers le travail indépendant augmente rapidement. Depuis octobre 2008, le nombre de Canadiennes et Canadiens travaillant à temps partiel a augmenté de 84 000, ce qui représente maintenant 19,5 % de la main-d'oeuvre. Les emplois à temps partiel se chiffraient à 18,6 % de la main d'oeuvre en octobre 2008. Le nombre de travailleuses et travailleurs indépendants au Canada a augmenté de 37 000 en juin seulement, et le travail indépendant a grimpé de 1,5 % depuis octobre dernier.

Le taux de chômage au Canada est grimpé de 8,4 % en mai à 8,6 % en juin, le taux le plus élevé depuis 11 ans. En juin, le nombre de sans-emploi au Canada a augmenté par 43 500. Le Canada compte maintenant 1 592 000 chômeuses et chômeurs. Le nombre total de sans-emploi a augmenté par 440 000 depuis octobre 2008, ce qui représente une hausse de 38,3 % depuis cette date.

Le secteur manufacturier continue d'être touché de façon disproportionnée par les pertes d'emplois. En juin 2009, 25 700 emplois additionnels dans ce secteur ont été éliminés. Au Canada, 567 000 emplois manufacturiers ont été éliminés depuis novembre 2002.

En terminant, le taux de chômage des travailleuses et travailleurs âgés entre 15 et 24 ans grimpe rapidement, atteignant 15,9 % en juin 2009. En juin 2009 seulement, 33 300 jeunes travailleuses et travailleurs canadiens ont perdu leur emploi, et environ 6,4 % de tous les emplois effectués par les jeunes ont été éliminés depuis octobre dernier. De plus, le marché du travail pour les étudiantes et étudiants est en bien plus mauvaise posture que l'année dernière. Par rapport à juin 2008, 43 000 emplois habituellement occupés par des étudiantes et étudiants entre 20 et 24 ans ont été éliminés.

Le Congrès du travail du Canada, la voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC rassemble les syndicats nationaux et internationaux du Canada de même que les fédérations du travail provinciales et territoriales et 130 conseils du travail de district. Site Web: www.congresdutravail.ca

Renseignements

  • Sylvain Schetagne
    Economiste principal
    613-526-7412
    ou
    Jeff Atkinson
    Communications
    613-863-1413