Angiochem Inc.

Angiochem Inc.

09 déc. 2010 13h33 HE

Angiochem dévoile son plan pour le développement de sa plateforme scientifique

- Parmi les projets figurant dans son portefeuille de produits, deux seront sélectionnés en 2011 pour entrer en phase de développement clinique

- Au nombre des candidats possibles, on note des dérivés de la neurotensine pour le traitement de la douleur, de la leptine pour l'obésité et du GDNF pour le traitement de la maladie de Parkinson

MONTRÉAL, CANADA--(Marketwire - 9 déc. 2010) - Angiochem inc., annonce aujourd'hui son plan pour le développement de sa plateforme scientifique (EPiC) qui permet de créer des médicaments ciblant les récepteurs LRP-1 pour traverser la barrière hémato-encéphalique. Ce plan se subdivise en deux parties :

  • Développement interne de petites molécules, peptides ou protéines adressant un large éventail de champs thérapeutiques, comprenant notamment la douleur, l'obésité et la maladie de Parkinson. 

  • Développement de collaborations externes avec des partenaires pharmaceutiques ou biotechnologiques.

« Ce plan ambitieux est rendu possible grâce aux 35 millions $ que la compagnie vient d'obtenir de Geron Corporation à la suite de l'entente exclusive de licence de l'ANG1005. Ce paiement initial sera suivi d'autres paiements lorsque certains jalons seront atteints ainsi que de royautés durant la période de commercialisation» a déclaré le Dr Jean-Paul Castaigne, président et chef de la direction d'Angiochem. « ANG1005, notre produit vedette, nous a permis de valider notre plateforme scientifique avec des petites molécules chez l'humain. Nous avons par ailleurs validé la très large applicabilité de notre plateforme chez l'animal avec des peptides et protéines dans un large éventail de maladies du système nerveux central et de troubles du cerveau telles les maladies neurodégénératives, l'obésité, la douleur, etc. Notre objectif est de sélectionner deux produits candidats au développement clinique en 2011.»

Produits vedettes du portefeuille de produits :

ANG2002 et l'analgésie.

Cette nouvelle entité chimique est un dérivé de la neurotensine qui pourrait devenir un analgésique majeur. ANG2002 traverse la barrière hémato-encéphalique après son administration systémique. ANG2002 a démontré une efficacité égale ou supérieure à la morphine dans cinq modèles différents de douleur. Ces résultats très encourageants justifient la poursuite du programme de recherche et développement de cette molécule.

ANG2004 et l'obésité.

ANG2004 est un dérivé de leptine issu de la plateforme EPiC qui utilise les récepteurs LRP-1 pour atteindre le cerveau en remplacement des récepteurs de la leptine qui sont défectueux chez l'obèse. À ce jour, Angiochem a mené des études précliniques très encourageantes qui ont démontré in vivo une perte de poids corrélée avec une diminution de la prise alimentaire chez des animaux rendus obèses par un régime à haute teneur en lipides (DIO).

ANG2008 et la maladie de Parkinson.

C'est à l'aide de sa technologie EPiC qu'Angiochem a mis au point ANG2008, un dérivé de GDNF (facteur neurotrophique dérivé des cellules gliales) ciblant le traitement de la maladie de Parkinson. La Société mène diverses études précliniques pour approfondir ses recherches sur ANG2008.

Autres programmes.

La large applicabilité de la plateforme scientifique permet d'envisager bien d'autres molécules, qu'elles soient des petites molécules, des peptides ou des protéines.

À propos d'Angiochem // Angiochem est une société de biotechnologie ayant atteint le stade clinique qui utilise sa plateforme scientifique EPiC pour découvrir et développer de médicaments novateurs qui utilisent les récepteurs LRP-1 pour traverser la barrière hémato-encéphalique (BHE) afin de traiter les maladies du cerveau. Ces médicaments pourraient combler d'importants besoins médicaux, car l'obstacle physiologique que représente la barrière hémato-encéphalique dans la mise au point de médicaments a engendré une carence de traitements efficaces. Angiochem continue d'enrichir son portefeuille de produits, notamment avec des composés à base de petites molécules et de composés biologiques ciblant une large gamme de maladies du SNC, y compris les maladies neurodégénératives et métaboliques, le cancer du cerveau, la douleur et d'autres conditions. Angiochem a été fondée en 2004 et son siège social est établi à Montréal, Canada.

A ce jour Angiochem a été financée principalement par BDC Capital de risque et Vimac Ventures LLC. Angiochem a aussi bénéficié d'un financement initial de Valeo Management L.P., de placements privés d'un groupe d'ange Québécois et a reçu le support du programme de crédit d'impôt recherche et du programme PARI.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Société, veuillez consulter le site Internet d'Angiochem à l'adresse http://www.angiochem.com.

Renseignements