ALLIANCE POUR LA PREVENTION DES MALADIES CHRONIQUES CANADA

ALLIANCE POUR LA PREVENTION DES MALADIES CHRONIQUES CANADA

08 nov. 2006 13h31 HE

APMCC/Le Canada est incapable aujourd'hui de faire face aux maladies chroniques et n'est pas prêt pour la catastrophe annoncée de la prochaine décennie :

Un appel à l'action pour aider d'abord ceux qui en ont le plus besoin

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 8 nov. 2006) - Le système canadien de soins de santé n'est pas en mesure d'endiguer le flot actuel de maladies chroniques; il est encore moins prêt pour la prochaine décennie, alors qu'un véritable raz-de-marée risque de nous submerger. Plus de 500 experts lancent un appel à l'action pour que le Canada vienne d'abord en aide à ceux qui en ont le plus besoin, c'est-à-dire les enfants défavorisés et les populations autochtones.

Cet appel à l'action a été formulé par des experts de la prévention des maladies chroniques venus de partout au Canada afin de participer à la conférence Ensemble en force parrainée par l'Alliance pour la prévention des maladies chroniques au Canada (APMCC). Plus de 500 personnes étaient réunies pour l'occasion : chercheurs, praticiens et décideurs du secteur de la santé (cancer, maladies du cour, diabète, nutrition, activité physique, lutte antitabac, santé publique, obésité) ainsi que divers spécialistes (aménagement urbain, agriculture, transport, urbanisation, éducation, santé en milieu scolaire, inégalités en matière de santé).

"Un enfant canadien six vit dans la pauvreté, tandis que l'incidence de certaines maladies chroniques comme le diabète est beaucoup plus élevée chez les Premières nations et les Inuits que dans le reste de la population", déclare la Dre Catherine Donovan, présidente de la conférence de l'APMCC. "C'est ce que nous entendons par "aider d'abord ceux qui en ont le plus besoin". Le lien entre pauvreté et maladie chronique est flagrant. Il est plus que temps d'enrayer la pauvreté chez les familles et les enfants au pays!"

La Dre Donovan ajoute que notre économie et notre système de soins de santé ne peuvent se permettre les coûts associés aux maladies chroniques, qui sont actuellement de 80 milliards de dollars par année, et que le Canada n'est pas prêt à affronter la hausse spectaculaire de ces maladies prévue au cours des dix prochaines années.

"Nous sommes peut-être en train de condamner nos enfants à une espérance de vie inférieure à celle de leurs parents, ce qui ne s'est encore jamais vu en Amérique du Nord", déplore Stephen Samis, président du comité directeur de l'APMCC. "Les maladies chroniques frappent de plus en plus tôt dans la vie des gens et les pronostics pour l'avenir sont encore plus sombres... à moins d'agir sans perdre une minute."

L'appel à l'action insiste sur la nécessité de concevoir des milieux de vie favorisant la santé, c'est-à-dire des communautés sûres, propres, où on peut se déplacer à pied, où on peut se procurer facilement des aliments de qualité et culturellement acceptables, et où on peut bénéficier de services publics tels qu'un réseau de transport en commun et des installations récréatives. Les écoles ont aussi un rôle primordial à jouer dans la création d'un environnement sain, propice à l'apprentissage, qui prône la consommation d'aliments nutritifs et la pratique de l'activité physique. La guerre contre le tabac n'est pas gagnée non plus : l'appel à l'action appuie les efforts déployés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège du tabagisme de même que les programmes de cessation pour les fumeurs qui sont prêts à renoncer à la cigarette.

Une fiche d'information sur le fardeau que représentent les maladies chroniques sur les plans de la santé et de l'économie est disponible dans la section "Salle des dépêches" au www.apmcc.ca.

Renseignements

  • Alliance pour la prevention des maladies chroniques Canada
    Pamela Kern
    613-841-5454
    Cellulaire : 613-796-9771