BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal
BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

06 sept. 2010 04h00 HE

Apportez votre soutien aux fermiers canadiens et aux produits locaux pour cette fête du travail

Commencez l'année scolaire en apportant une bonne pomme canadienne à votre professeur ce soir

HALTON HILLS, ONTARIO--(Marketwire - 6 sept. 2010) -

Note par l'éditeur : Il y a une photo et un graphique associé à ce communiqué de presse.

BMO Banque de Montréal a réaffirmé aujourd'hui son soutien de longue date aux agriculteurs et à l'enseignement, en encourageant les élèves à offrir à leur professeur une pomme cultivée localement, le jour de la rentrée scolaire.

Selon le service des études économiques de BMO, l'industrie de la pomme fournit aux fruiticulteurs canadiens jusqu'à 175 millions de dollars de revenus par année. L'industrie cultive plus de 400 kilos de pommes chaque année, et les pommes comptent pour 20 pour cent de la consommation de fruits frais au Canada.

Depuis bien plus d'un siècle, la tradition qui consiste à offrir une pomme fraîche et appétissante à son professeur lors du premier jour d'école de l'année témoigne de notre appréciation envers les enseignants, et de notre volonté de démarrer l'année du bon pied.

« Il s'agit d'une excellente occasion de montrer à nos éducateurs dévoués que nous pensons à eux et que nous reconnaissons le rôle important qu'ils jouent dans le développement des connaissances chez nos enfants. Du même coup, nous soutenons les fermiers qui font pousser les aliments qui permettent de nourrir ces esprits sains dans un corps sain », a déclaré Cathy Pin, ancienne enseignante et aujourd'hui vice-présidente – Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal. « Avec près de 200 boîtes à lunch à préparer chaque année, les parents sont toujours à la recherche de nouvelles façons de combler les besoins nutritionnels de leurs enfants, et nos agriculteurs produisent tout ce qu'il faut pour trouver des idées goûteuses et intéressantes, faites de produits santé », a ajouté Mme Pin.

« Profitons de la récolte annuelle qui commence avec quelques variétés précoces, pour renouer avec nos pommes préférées, telles que la McIntosh en Ontario, la Lobo au Québec, la Royal Gala en Colombie-Britannique, ou encore la Gravenstein dans les vergers des provinces atlantiques », a pour sa part déclaré David Rinneard, directeur national – Services financiers aux agriculteurs, BMO Banque de Montréal. « En achetant des fruits et des produits cultivés à l'échelle locale, nous venons en aide à nos collectivités agricoles, et nous aidons ce secteur capital de notre économie à demeurer solide et dynamique », a ajouté M. Rinneard.

« Au cours des dernières années, nous avons observé un intérêt accru envers les fruits et produits agricoles cultivés à l'échelle locale. Lorsque les parents viennent à la ferme avec leurs enfants afin de ramasser des pommes ou de chercher la citrouille parfaite, cela nous fournit l'occasion idéale de leur parler de l'ensemencement, de la croissance et de la récolte des fruits et légumes, et de leur expliquer l'importance de l'agriculture pour la santé de notre collectivité et de notre économie », a de son côté déclaré Bert Andrews, pomiculteur à Halton Hills et propriétaire de la ferme Andrews Scenic Acres.

Le soutien de BMO envers le secteur agricole au Canada remonte à près de 200 ans, en 1817, lorsque la Banque a commencé à travailler auprès des agriculteurs. De nos jours, BMO jouit d'une solide réputation auprès des propriétaires d'entreprises agricoles au Canada, le plus important secteur commercial de base servi par la Banque, en leur offrant des services de prêts et des solutions de dépôt parfaitement adaptés à leurs situations.

Aimez-vous les pommes ? Voici quelques faits au sujet des pommes et de l'industrie pomicultrice au Canada.

  • Les pommes sont le fruit préféré des Canadiens, qui en consomment en moyenne 7,82 kilos par personne et par année.
  • L'Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique sont les provinces qui produisent le plus de pommes au Canada, suivies de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick.
  • Le Canada est l'un des 25 principaux pays exportateurs de pommes.
  • On cultive des pommes depuis plus de 3 000 ans, et il en existe des milliers de variétés.
  • Il faut quatre pommes pour faire un verre de jus de pomme pur.

Source(s) : (Service des études économiques de BMO, Agriculture et Agroalimentaire Canada/Conseil canadien de l'horticulture).

Pour voir la photo associée à ce communiqué, veuillez visiter le lien suivant :

http://www.marketwire.com/library/20100826-BMO800.jpg

Pour voir le graphique associé à ce communiqué, veuillez visiter le lien suivant :

http://media3.marketwire.com/docs/bmo_graphique.jpg

Renseignements