Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

01 nov. 2011 22h08 HE

Appui des délégués du congrès du SCFP à "Occupy Vancouver"

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 1 nov. 2011) - Plus de mille délégués du congrès bisannuel du Syndicat canadien de la fonction publique à Vancouver se sont rassemblés à midi aujourd'hui pour souligner leur appui au mouvement mondial « Occupons ».

En plus de membres et de leaders du SCFP, les participants au rassemblement ont entendu des représentants de « Occupy Vancouver », qui ont remercié les délégués du SCFP pour leur appui au mouvement.

Paul Moist, président national du SCFP, a demandé aux délégués et aux membres du SCFP d'appuyer le mouvement « Occupons » dans leurs propres collectivités partout au pays.

« Je suis frappé par le courage et la passion des gens de ce mouvement, a déclaré Paul Moist. Leur détermination à mettre en place une société plus juste, plus équitable, correspond aux valeurs des membres du SCFP et du SCFP en tant qu'organisation. »

M. Moist a souligné que le gouvernement et les grandes entreprises—ceux qu'on appelle les « un pour cent »—méprisent le mouvement « Occupons » à leurs risques et périls.

Claude Généreux, secrétaire-trésorier national du SCFP, portait un masque vert lorsqu'il a pris la parole au rassemblement et demandé la mise en place d'une « taxe Robin des Bois » sur les transactions financières.

Sheryl Burns, travailleuse des services sociaux communautaires, a parlé avec passion des compressions imposées par le gouvernement, qui ont causé une crise chez les personnes handicapées. « Non seulement les travailleuses et travailleurs de ce secteur sont-ils si mal payés que beaucoup doivent recourir aux banques alimentaires pour nourrir leurs familles, mais encore les clients sont-ils obligés de quitter leurs groupes et leurs foyers collectifs, sans égard à la capacité de leur famille à prendre soin d'eux », a déploré Mme Burns, vice-présidente de la section locale 1936 du SCFP. Elle a affirmé que ce genre de mesures gouvernementales exacerbent les inégalités économiques qui ont justement donné naissance au mouvement « Occupons ».

Deux représentants de la composante d'Air Canada du SCFP, Nathalie Stringer et Kevin Beath, ont expliqué que la décision du gouvernement Harper de s'ingérer dans les négociations collectives avait éliminé la capacité des travailleuses et des travailleurs à négocier leur propre entente. Ils ont souligné cette ingérence du gouvernement décourage d'autres travailleurs qui souhaitent se syndiquer et ainsi améliorer leurs conditions économiques.

Barry O'Neill, vice-président général du SCFP, a inauguré la nouvelle roulotte des activités communautaires du SCFP-C.-B., construite entièrement de matériaux et de composants canadiens ou nord-américains. Il a indiqué qu'en redonnant de l'importance aux économies locales, on contribuera à réduire l'écart entre riches et pauvres.

« Le courage dont font preuve nos consœurs et confrères du mouvement "Occupons" est édifiant et nous devons les appuyer sans réserve », a déclaré M. O'Neill, qui est aussi président du SCFP-C.-B. « Mais nous devons aussi éviter de perdre l'élan suscité par ce mouvement. Nous devons traduire les idées et la passion en actions concrètes. Le SCFP soutiendra les militants afin de favoriser la création du genre de société que nous voulons toutes et tous pour nos enfants et pour les enfants de nos enfants. »

À la fin du rassemblement, plus de 400 délégués—dont la députée Olivia Chow, qui avait pris la parole plus tôt dans la journée dans le cadre d'un hommage rendu à son partenaire et leader du NPD Jack Layton—ont spontanément marché jusqu'au site d'Occupy Vancouver à la Galerie d'art de Vancouver pour aller offrir leur soutien en personne.

Renseignements

  • SCFP
    Pierre Ducasse
    Relations du SCFP avec les médias
    613-852-1494

    SCFP
    Salle des médias 216
    778 331-7661