Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

15 nov. 2010 12h13 HE

Appuyer les emplois au Canada est le bon choix

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 nov. 2010) - Le Congrès du travail du Canada appuie la position du gouvernement fédéral dans le conflit avec les Émirats arabes unis (EAU) concernant les droits d'atterrissage dans les aéroports canadiens.

Toute mesure qui permettrait aux transporteurs des EAU d'enlever des correspondances aériennes d'Air Canada minerait une partie considérable du commerce international d'Air Canada et aurait des conséquences négatives sur les emplois au Canada.

« C'est grâce à la rentabilité des routes internationales qu'Air Canada offre un service à de nombreuses petites communautés à travers le Canada. Permettre à un transporteur étranger comme Emirates de prendre certaines des correspondances les plus rentables pourrait nuire à la capacité d'Air Canada de maintenir ses vols intérieurs, qui fournissent de bons emplois et appuient les économies locales », indique Ken Georgetti, président du CTC, dans une lettre adressée au Premier ministre Stephen Harper.

Georgetti souligne également qu'après sa privatisation et déréglementation, Air Canada a dû déployer beaucoup d'effort pour rester concurrentielle. Ses travailleuses et travailleurs syndiqués ont fait des sacrifices. « Nous ne voulons pas voir tous ces efforts et sacrifices minés par une compagnie aérienne qui n'est confrontée à aucune des mêmes pressions concurrentielles et ne procure aucun des mêmes bons emplois qu'Air Canada. Le gouvernement fédéral a pris la bonne décision », affirme Georgetti.

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,2 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site Web : www.congresdutravail.ca

Renseignements