Association des propriétaires du Québec

Association des propriétaires du Québec

12 nov. 2013 14h22 HE

APQ : Le RCLALQ fait fausse route, le titre devrait être "le contrôle des loyers a de lourdes conséquences sur le marché locatif"

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 12 nov. 2013) - L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) est en désaccord avec le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) : Les loyers sont les plus bas au pays et les taux d'augmentation ne reflètent en rien les hausses des couts de réparations, de chauffage,...

"Là où le RCLALQ a raison c'est que la méthode de fixation des loyers est désuète et ne reflète pas la réalité du marché locatif privé. Nous avons besoin que les taux d'augmentation soient ajustés et que le contrôle des loyers, au contraire, soit modifié, voir même supprimé." Selon Martin Messier, président de l'APQ.

"Comment le RCLALQ peut se plaindre des hausses, alors qu'un propriétaire verra ses rénovations majeures, ses investissements rentabilisés au moins 32 ans plus tard sous le contrôle de la Régie du Logement!" d'ajouter M. Messier

L'APQ rappelle également que selon la méthode actuelle de la Régie du Logement, le locataire peut discuter de l'augmentation.

Si le locataire estime que l'augmentation proposée est exagérée, il a la possibilité de communiquer avec son propriétaire et de discuter de celle-ci. Si aucune entente n'est trouvée, il a le droit de refuser celle-ci et de demeurer dans son logement. Le propriétaire pourra ensuite ouvrir un dossier à la Régie du logement et cette dernière calculera l'augmentation selon ses critères et les factures justificatives du propriétaire.

Le RCLALQ affirme que "des solutions peu coûteuses existent" mais ne précise pas de montant : comparons avec un registre déjà existant, celui des armes à feu. Ce dernier était estimé au coût de 2 millions de dollars canadien au départ, et il totalise environ un milliard de dollars en 2006, soit 500 fois le montant initial. Ce montant est pour plus de sept millions d'armes enregistrées (soit environ 285,72$ par arme). On dénombre plus de 1 300 000 logements locatifs, sans compter le nombre important de locataires qui déménagent annuellement. Si le gouvernement a tant d'argent à dépenser l'APQ préconise que ces sommes se traduisent en aide à la personne, soit une aide financière aux locataires.

"Le RCLALQ ne parle pas non plus des milliers de dollars de pertes financières chaque année, dues aux logements laissés en très mauvais état et même saccagés, plus de 30% sont à rénover." selon Martin Messier.

Pour conclure, la province de Québec a les loyers les plus bas. Voici, selon la SCHL et le rapport locatif du printemps 2013 le loyer moyen pour un deux chambres à coucher:

Québec 691$
Ontario 1046$
Alberta 1117$
Colombie Britannique 1069$

Fondée en 1984, l'Association des Propriétaires du Québec (APQ) est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements locatifs tout en étant présente dans toutes les régions du Québec.

Renseignements