Association des propriétaires du Québec

Association des propriétaires du Québec

20 juin 2013 10h43 HE

APQ : Taux d'inoccupation inquiétant dans toutes les régions selon le rapport locatif du printemps 2013 de la SCHL

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 20 juin 2013) - L'Association des Propriétaires du Québec (APQ) est préoccupée par les résultats de l'enquête sur les logements de la SCHL.

"Nous recevons de nombreux appels de propriétaires inquiétants à qui il reste des logements à louer pour le 1e juillet, des propriétaires qui n'arrivent pas à trouver des locataires et dont leur investissement est menacé, qui doivent refaire leurs calculs pour payer leur prochain paiement d'hypothèque" selon Martin Messier, président de l'APQ.

Très forte hausse du taux d'inoccupation dans la province

Le taux d'inoccupation a augmenté passant de 2.1% au printemps 2012 à 3% ce printemps-ci. Même dans les régions de Québec ou Saguenay où le taux était très bas, la hausse est vertigineuse : de 0.7% à 2.2% pour Québec et 0.7% à 2.9% pour Saguenay.

L'APQ qui offre des formations à ses membres a tenu une conférence samedi le 15 juin sur la gestion du 1e juillet et de nombreux propriétaires présents avaient encore des logements à louer.

L'APQ recommande aux propriétaires de ne pas céder à la tentation de donner des mois de loyers gratuits qui risque de créer des problèmes: la Régie du logement pourrait considérer, si la clause n'est pas claire, que la gratuité s'applique à tous les renouvellements de baux. Il faut, malgré le fait que nos logements soient vides, éviter de louer au premier venu. L'APQ offre aux propriétaires un service d'enquête sur les candidats à la location d'un logement 7 jours/7.

Mais le taux d'inoccupation inquiétant remet toujours en question la construction de milliers de HLM chaque année. Des logements locatifs sont encore disponibles, prêts à être loués et entretenus par des propriétaires qui ont à cœur de s'occuper de leur bien.

"C'est dans les régions où le taux d'inoccupation est très élevé que les propriétaires subissent le plus de dommages car ils n'arrivent pas à louer leurs logements. Tant que le gouvernement octroiera des fonds pour construire de nouveaux HLM, les logements vacants et en bon état se retrouveront mis de côté. L'aide à la personne plutôt qu'à la pierre est la meilleure solution autant pour les finances du gouvernement que pour la stimulation du marché locatif." selon Martin Messier.

Même les loyers ont peu augmenté "Le loyer moyen se chiffre à 691 $ pour les appartements de deux chambres. Pour ce qui est des RMR, le loyer moyen oscille entre 560 $ et 746 $".

Au printemps 2012, le loyer moyen était de 677.00$.

"Avec seulement une hausse de 2%, la discussion avec nos locataires est la seule solution car il est difficile de rénover avec les taux octroyés par la Régie du Logement. L'avenir de notre parc locatif demande une action rapide du gouvernement afin de stimuler les rénovations.", d'ajouter M. Messier.

Fondée en 1984, l'Association des Propriétaires du Québec (APQ) est la plus importante association à offrir des services aux propriétaires de logements locatifs tout en étant présente dans toutes les régions du Québec.

Renseignements