Premier Tech
TSX : PTL.SV.A

Premier Tech

19 août 2005 19h00 HE

Après des choix difficiles mais judicieux pour son avenir, Premier Tech renoue avec les profits au 4e trimestre

RIVIERE-DU-LOUP, QUEBEC--(CCNMatthews - 19 août 2005) - Premier Tech ltée (TSX:PTL.SV.A)annonce aujourd'hui les résultats consolidés de son quatrième trimestre et de son exercice financier terminé le 28 mai 2005.

Au cours du quatrième trimestre de l'exercice financier 2005, la Société a réalisé un chiffre d'affaires de 94,8 millions de dollars, soit une performance équivalente à celle de l'exercice précédent. La progression des ventes a été soutenue dans toutes les unités d'affaires à l'exception de Systèmes Erin dont les ventes ont diminué à la suite de la réorganisation de son réseau de distribution en Europe.

Le chiffre d'affaires consolidé pour l'exercice financier terminé le 28 mai 2005 a atteint 296,3 millions de dollars, une baisse de 1,1 % sur celui de l'exercice précédent qui était de 299,7 millions de dollars. Le chiffre d'affaires de la Société démontre une croissance soutenue dans les unités d'affaires Premier Horticulture, Premier Tech Environnement et Premier Tech Biotechnologies, alors que Premier Tech Emballage et Systèmes Erin ont affiché un recul à la suite de la réorganisation de leurs activités européennes. L'abandon de la filiale allemande Chronos Richardson GmbH de même que la révision du réseau de distribution de Systèmes Erin ont eu un impact significatif sur le chiffre d'affaires de la Société en Europe.

Le bénéfice avant impôts au cours du quatrième trimestre a été de 4,1 millions de dollars, comparativement à 3,5 millions de dollars lors du même trimestre de l'exercice précédent. Le bénéfice sectoriel de Premier Tech Emballage s'est amélioré de façon significative à la suite de l'élimination de certaines pertes encourues lors de l'arrêt du soutien financier à Chronos Richardson GmbH en Allemagne et compte tenu d'une baisse des frais d'exploitation. Premier Horticulture a aussi réalisé une croissance significative de son bénéfice sectoriel à la suite de l'augmentation du volume de ventes, d'une gestion serrée des frais d'exploitation et de l'effet, au printemps 2005, des hausses de prix annoncées en janvier dernier sur le marché américain. Par ailleurs, la mise en place du plan de réorganisation de Systèmes Erin, dont certaines actions ont été complétées au cours du quatrième trimestre, et l'impact défavorable de 3,3 millions de dollars lié à l'appréciation du dollar canadien par rapport au même trimestre de l'année précédente ont eu un impact défavorable sur le bénéfice sectoriel.

Au cours du dernier trimestre de l'exercice financier 2005, le bénéfice net a été de 0,5 million de dollars, comparativement à 2,2 millions de dollars lors du même trimestre de l'exercice précédent. La baisse du bénéfice net s'explique principalement par la non constatation d'avantages fiscaux sur les pertes encourues par Systèmes Erin et Chronos Richardson.

Au cours de l'exercice financier 2005, Premier Tech réalise une perte nette de 6,8 millions de dollars, ou (0,42) $ par action, comparativement à un bénéfice net de 1,7 million de dollars, ou 0,10 $ par action, pour l'exercice précédent. Plusieurs facteurs, sous le contrôle de la Société et hors de son contrôle, ont contribué à la baisse du bénéfice. Concernant les facteurs sous le contrôle de la direction, l'unité d'affaires Systèmes Erin a cumulé une perte sectorielle de 8,1 millions de dollars au cours du présent exercice financier. La forte concurrence sur les marchés européens et la hausse des coûts d'exploitation ont incité Premier Tech à revoir la stratégie de son unité d'affaires. Cette révision a entraîné la réorganisation du réseau de distribution en Europe, l'abandon du projet de partenariat avec Hartl Anlagenbau GmbH et le report des travaux de modernisation de l'usine de Caraquet au Nouveau-Brunswick. Compte tenu de ces orientations, Systèmes Erin a aussi procédé à la vente à prix réduit de plusieurs équipements en inventaire sur certains territoires, ce qui a influencé négativement son bénéfice sectoriel.

Premier Tech a également, en décembre 2004, cessé d'investir dans sa filiale Chronos Richardson GmbH en Allemagne à la suite de dépassements de coûts sur certains projets et d'une structure trop lourde de frais d'exploitation. La filiale allemande avait cumulé à elle seule des pertes d'exploitation de 9,3 millions de dollars depuis son acquisition en décembre 2002. La décision de ne plus investir dans la filiale allemande a obligé la Société à effectuer une révision des activités de Chronos Richardson en Europe, entraînant aussi temporairement des frais d'exploitation additionnels à Premier Tech Emballage. Les principales activités d'exploitation réalisées par Chronos Richardson GmbH ont maintenant été reprises par les autres sites de la Société en Asie, au Canada, en Italie et au Royaume-Uni. A la suite de cette réorganisation majeure, Premier Tech Emballage conserve son important portefeuille de technologies et demeure un chef de file dans l'industrie de l'emballage industriel flexible.

En ce qui a trait aux facteurs externes, la Société a dû faire face en cours d'exercice à de nombreux changements influençant les activités de certaines unités d'affaires. Ainsi, les conditions climatiques défavorables durant la période de récolte de la tourbe au Québec, au Manitoba et en Saskatchewan ont eu un impact négatif important sur les frais d'exploitation de Premier Horticulture. Cette unité d'affaires a aussi dû composer avec des frais de transport accrus à la suite de la hausse importante du prix de l'essence, de la rationalisation dans l'industrie du transport au Canada et de la mise en place de mesures réglementaires. Les coûts de transport de Premier Horticulture représentent une composante majeure dans la structure de coûts de la Société.

La hausse de prix des produits dérivés du pétrole et les pressions exercées par des pays comme la Chine et l'Inde sur la demande de matières premières, notamment l'acier et le plastique, ont aussi eu un impact défavorable sur l'ensemble des unités d'affaires.

Finalement, l'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain a de nouveau influencé négativement les résultats de Premier Tech, dont près de 80 % de la production est expédiée vers les marchés étrangers. Les fluctuations des devises étrangères par rapport au dollar canadien ont influencé négativement le chiffre d'affaires de 11,6 millions de dollars et le bénéfice avant impôts de 7,4 millions de dollars au cours du présent exercice financier comparativement à l'exercice précédent.

Premier Tech annonce aussi qu'en date du 19 août 2005, elle a complété la mise en place d'un nouveau financement d'exploitation d'une durée de cinq ans. Le financement, conclu avec un nouveau partenaire, contient une marge de crédit d'exploitation de 50 millions de dollars dont les emprunts sont déterminés sur la base des stocks et des débiteurs.

Perspectives

Premier Tech aborde l'exercice financier 2006 avec sérénité, confiante d'avoir pris les bonnes décisions et d'avoir fait des choix judicieux dans le repositionnement de ses activités. Cela ne l'empêche pas d'envisager avec lucidité et réalisme les efforts qu'elle devra consentir, de concert avec ses équipiers, afin d'affronter et de maîtriser les éléments adverses de l'environnement externe.

L'exercice financier 2006 apportera avec lui sa part de défis, notamment en ce qui a trait à la poursuite de mesures ciblées comme des hausses de prix et des programmes d'amélioration continue, afin de réduire les frais d'exploitation et améliorer l'efficacité opérationnelle, et aux changements nécessaires à la suite de la hausse permanente du dollar canadien par rapport au dollar américain. De plus, la Société s'efforcera de maintenir une attitude des plus proactives devant les problèmes éventuels que pourrait susciter le resserrement des modalités douanières entre le Canada et les Etats-Unis. La Société désire par ailleurs maintenir sa vision de développement à long terme, et le déploiement du programme de Recherche, Développement et Innovation en est un exemple évident.

Somme toute, il faudra continuer à faire preuve de rigueur et de discipline afin de ramener Premier Tech sur la voie du profit dans les plus brefs délais. C'est là l'engagement premier de la direction de la Société.



---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
PREMIER TECH LTEE
pour les exercices
terminés le 28 mai
2005 et le 29 mai
2004 Quatrième Quatrième Période de Période de
(en milliers de trimestre trimestre 12 mois 12 mois
dollars, sauf les 2005 2004 2005 2004
montants par action) $ $ $ $
---------------------------------------------------------------------

Exploitation

Chiffre d'affaires 94 486 94 656 296 299 299 651
Bénéfice avant
impôts 4 051 3 502 (4 584) 5 215
Bénéfice (perte)
net(te) 466 2 247 (6 848) 1 669
Bénéfice (perte)
net(te) par action 0,03 0,14 (0,42) 0,1
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Situation financière

Actif total 195 876 219 680
Fonds de roulement 40 665 49 816
Dette à long terme 42 488 48 078
Dette portant intérêt 69 694 67 869
Passif total 149 724 166 690
Avoir des
actionnaires 46 152 52 990
Avoir des
actionnaires par
action 2,83 3,28
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Nombre d'actions
en circulation 16 314 695 16 164 695
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Depuis plus de 80 ans, Premier Tech bâtit son savoir-faire et sa réputation en tirant profit des différents aspects à dominante technologique de la tourbe de mousse de sphaigne, une ressource naturelle que l'on retrouve en abondance au Canada. Ses sept unités d'affaires, rassemblées dans trois groupes (Horticulture et Agriculture, Equipements Industriels et Technologies Environnementales (ont pour mission de devenir des leaders technologiques et commerciaux dans leurs domaines respectifs. Forte d'une équipe multidisciplinaire de plus de 1 300 personnes réparties en Amérique, en Europe et en Asie, Premier Tech mise sur le développement des membres de son personnel, sur la recherche, le développement et l'innovation, sur le lancement de produits à valeur ajoutée de même que sur une gestion proactive des activités manufacturières de ses unités d'affaires. Des efforts continus de commercialisation sur les divers marchés mondiaux soutiennent l'approche stratégique de l'entreprise. Les actions de Premier Tech sont cotées à la Bourse de Toronto, au Canada, sous le symbole PTL.SV.A.

Renseignements

  • Premier Tech
    M. Christian Dollo, Vice-président principal
    Chef de la direction financière
    (418) 867-8883, poste 6383
    (418) 867-8297 (FAX)
    dolc@premiertech.com
    ou
    Premier Tech
    M. Martin Noel, Vice-président
    Développement corporatif
    (418) 867-8883, poste 6438
    (418) 867-8297 (FAX)
    noem@premiertech.com