Fondation canadienne pour l'innovation

Fondation canadienne pour l'innovation

19 févr. 2013 10h12 HE

ArcticNet recommande des solutions pratiques pour améliorer la qualité de vie dans le Nord canadien

Des chercheurs canadiens émérites abordent des domaines d'excellence nationaux au congrès annuel de l'AAAS

BOSTON, MASSACHUSETTS--(Marketwire - 19 fév. 2013) - Sous l'effet de la modernisation, de l'industrialisation et des changements climatiques, les collectivités nordiques traversent actuellement une période de rapide et profonde transformation. Qu'il s'agisse de préserver les moyens de chasser le caribou ou de protéger les populations d'omble chevalier, la solution pour améliorer la qualité de vie dans le Nord consiste peut-être à trouver un juste équilibre entre développement et pratiques traditionnelles.

Grâce au brise-glace Amundsen, Louis Fortier, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la réponse des écosystèmes marins arctiques au réchauffement climatique, et des membres de l'équipe d'ArcticNet procèdent à des évaluations complexes dans diverses régions arctiques, dont le Nunavik, dans le Nord québécois et le Nunatsiavut, au Labrador. Leurs observations constituent le fondement d'une série de recommandations récemment formulées dans un important rapport d'impact relatif à ces régions.

Au nombre des recommandations d'ArcticNet figurent une gestion améliorée des grands troupeaux de caribous; un contrôle accru de la qualité de l'eau; la protection des zones de récolte de petits fruits; l'évaluation de la viabilité des populations d'omble chevalier et l'amélioration des prévisions météorologiques régionales.

Cette feuille de route pratique pourrait avoir des retombées extrêmement positives. Affichant des taux élevés de toxicomanie et divers problèmes de santé et ayant une espérance de vie de 10 ans inférieure à celle des autres Canadiens, les collectivités nordiques doivent trouver des solutions à ces problématiques. Et Louis Fortier croit que la science peut les guider dans cette démarche.

« Les données scientifiques doivent être prises en compte dans l'élaboration des politiques et la prise de décision et, pour ce faire, les scientifiques doivent peu à peu s'associer directement avec les parties prenantes et les décideurs, surtout à l'échelle des collectivités et de la région où la nécessité d'adopter des stratégies d'adaptation se fait cruellement sentir », indique le chercheur.

Louis Fortier a créé ArcticNet afin de générer les connaissances requises pour élaborer des politiques et des stratégies qui permettront de faire face aux conséquences des changements climatiques. Depuis le cercle polaire arctique jusqu'à Washington D. C., et même au-delà de ces régions, les découvertes de Louis Fortier et d'ArcticNet tracent la voie à suivre, non seulement pour prévoir les changements qui toucheront les régions nordiques, mais pour y répondre.

La version intégrale du rapport d'impact est disponible sur demande.

Louis Fortier a pris la parole dans le cadre du congrès annuel de l'American Association for the Advancement of Science, à Boston, à titre de membre de la délégation canadienne.

Renseignements

  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur le professeur
    Louis Fortier et les recherches d'ArcticNet
    ou pour toute demande d'entrevue :
    Yves Melanson - Fondation canadienne pour l'innovation
    yves.melanson@innovation.ca
    613 996-3160