Arianne Phosphate
TSX CROISSANCE : DAN
FRANKFURT : JE9N
OTCBB : DRRSF

Arianne Phosphate

23 avr. 2013 22h23 HE

Arianne Phosphate annonce ses résultats du quatrième trimestre de l'exercice financier 2012

SAGUENAY, QUÉBEC--(Marketwired - 23 avril 2013) - Arianne Phosphate (la « Société » ou « Arianne ») (TSX CROISSANCE:DAN)(FRANCFORT:JE9N)(OTCBB:DRRSF) a déposé aujourd'hui ses états financiers pour l'exercice terminé en 2012.

Au cours du quatrième trimestre et au début du premier trimestre de 2013, Arianne a fait des progrès considérables dans le cadre de l'Étude de faisabilité du projet de phosphate du Lac à Paul (l' « Étude de faisabilité »), notamment les suivants :

  • Arianne a annoncé qu'elle demandera l'approbation des actionnaires en vue de changer son nom de « Ressources d'Arianne Inc. » à « Arianne Phosphate inc. » lors de la prochaine Assemblée générale annuelle de ses actionnaires en mai 2013 afin de reconnaître l'intention de la Société de se concentrer sur les activités liées à son projet de développement du gisement de phosphate de classe mondiale au Lac à Paul.
  • La Société a également annoncé son intention de se départir de l'ensemble de ses autres projets d'exploration pour se concentrer exclusivement sur le phosphate et ainsi devenir un producteur canadien d'importance. La décision de vendre tous ses actifs non stratégiques est une étape logique dans l'évolution d'Arianne et reflète bien la transition de la Société vers l'exploitation minière.
  • Arianne a annoncé que la nouvelle estimation minérale pour la Zone Paul se chiffre à 590 millions de tonnes métriques (Mt) de ressources mesurées et indiquées. Ce calcul de ressources est conforme à la norme canadienne (« NC ») 43-101, réalisé par Geoservices Goldminds Inc., se traduit par une estimation révisée des ressources présentes dans la Zone Paul, soit la principale du projet du Lac à Paul, Saguenay, Québec. Cette nouvelle estimation intègre les résultats des programmes de forage entrepris au cours du dernier trimestre de 2011 au niveau des extensions latérales et en profondeur de la Zone Paul. Au total, 153 forages, totalisant 39 371 mètres, ont été effectués dans la Zone Paul. Les points clés sont les suivants :
  1. Pour la présente divulgation des ressources, une teneur de coupure à 4 % P2O5 a été utilisée au lieu de 2,43 % P2O5 utilisée en 2011.
  2. Même si une teneur de coupure supérieure a été utilisée, les ressources mesurées et indiquées de la Zone Paul ont augmenté de 221 % comparativement à la dernière estimation rendue publique en 2011.
  3. Les ressources minérales mesurées et indiquées (M+I) de la Zone Paul sont évaluées à 590,24 Mt, à 7,13 % P2O5.
  • Arianne a annoncé les résultats préliminaires des tests réalisés en laboratoire par la firme Jacobs Engineering. Voici un extrait du rapport : « Lors des cinq tests effectués en circuit fermé, une récupération de 86,84 % a été obtenue pour le concentré du nettoyage numéro 3 qui a titré 40 % P2O5. Le ratio des éléments mineurs et le rapport CaO/P2O5 ont des valeurs jugées acceptables qui se situent respectivement en bas de 0,1 et de 1,3. » Ces tests métallurgiques et les conclusions tirées de ceux-ci seront utilisés pour l'élaboration de l'Étude de faisabilité de la Société.
  • Arianne a annoncé la mise en place de mesures afin de renforcer ses liens de partenariat avec les communautés locales. La Société entend prendre une part active aux divers comités créés par les communautés innues et les différentes MRC du Saguenay-Lac-Saint-Jean afin de promouvoir les retombées économiques locales. Elle s'engage également à participer au comité régional sur les retombées économiques dans le but de favoriser celles du projet d'exploitation de la mine de phosphate du Lac à Paul dans la région.
  • Arianne a annoncé le début de séances de consultations publiques portant sur la composante transport de son projet d'exploitation d'une mine de phosphate au Lac à Paul, située au kilomètre 168 du Chemin des Passes, au Lac-Saint-Jean. Des audiences publiques se tiendront dans les municipalités principalement touchées par le transport routier. Au terme de ces consultations, Arianne entend créer un groupe de travail sur le transport formé de représentants des communautés et d'experts afin de bonifier cette composante majeure du projet. Le scénario actuellement à l'étude prévoit de faire transiter le minerai par la route en utilisant des camions hors norme de la mine jusqu'à un centre de triage au nord de Saint-Ludger-de-Milot. Le minerai sera ensuite transporté par camion normé jusqu'à un centre de transbordement situé sur un terrain près de l'ancienne usine de Rio Tinto Alcan, à Alma. De cet endroit, le concentré d'apatite sera acheminé par train pour le marché nord-américain ou jusqu'au port en eau profonde de Grande-Anse, à Saguenay, pour desservir principalement le marché international. De concert avec les autorités de la ville d'Alma, Arianne entend poursuivre ses pourparlers avec les représentants du ministère des Transports du Québec (MTQ) pour faire progresser la construction de la voie de contournement du secteur Isle-Maligne.
  • Arianne, la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets ainsi que le service Éducation et main-d'œuvre de Pekuakamiulnuatsh Takuhikan sont heureux d'annoncer la signature d'une lettre d'intention de collaboration pour la mise en place de services de formation des travailleurs miniers dans le cadre du projet de mine de phosphate du Lac à Paul. Les programmes de formation toucheront différents types d'emplois, de la préproduction à l'exploitation, y compris les services techniques.

M. Bernard Lapointe, Chef de la direction de la Société, a commenté : « Arianne a fait des progrès considérables dans le cadre de l'Étude de faisabilité au cours du quatrième trimestre de 2012. Elle est en voie de publier, en septembre 2013, un rapport d'analyse détaillée et solide du gisement Paul qui valide les résultats métallurgiques intéressants obtenus jusqu'à présent et confirme les réserves de phosphate importantes qui, d'après nous, existent sur la propriété du Lac à Paul. »

Au cours de 2013, la Société prévoit franchir les étapes clés suivantes :

  • Publication des résultats d'une nouvelle estimation de ressources conforme à la norme NC 43-101 au cours du troisième trimestre de 2013 dont les résultats seront intégrés à l'Étude de faisabilité.
  • Nouveaux tests métallurgiques à l'échelle d'une usine pilote qui seront effectués au cours du deuxième trimestre de 2013 et dont les résultats seront également publiés dans l'Étude de faisabilité.
  • Soumission de l'évaluation des impacts environnementaux, notamment la version préliminaire à la fin du deuxième trimestre de 2013.
  • Poursuite des procédures d'obtention des permis requis pour l'exploitation projetée de la mine du Lac à Paul.
  • Ajout de membres à l'équipe en place dans le but de poursuivre le développement du projet d'exploitation de la mine de phosphate au Lac à Paul.
  • Tenue de consultations publiques additionnelles dans le but de discuter de tous les aspects du projet minier du Lac à Paul. Ces séances auront lieu dans les municipalités touchées par le transport routier du minerai.

Sommaire financier

La perte nette pour le trimestre terminé le 31 décembre 2012 s'est établie à 2 729 669 $, contre 2 823 930 $ pour la même période en 2011. La perte moins élevée est surtout attribuable à la diminution des charges liées à la rémunération à base d'actions survenue en 2012, partiellement compensée par la radiation des projets d'exploration non-phosphore de la Société et par l'augmentation des coûts afférents à l'Étude de faisabilité du projet du Lac à Paul.

Au cours du quatrième trimestre de l'exercice 2012, la Société a annoncé qu'elle chercherait à se départir de ses projets d'exploration non-phosphore qui ne font pas partie d'un joint venture. Ces actifs comprennent Héva, La Dauversière R-14, Moly-Hill, Black Dog, Chico, Dulain et Terres Rares. Au cours de l'audit annuel, la Société a réexaminé la juste valeur de ces actifs et déterminé qu'ils devaient être entièrement radiés. La valeur de cette radiation s'est élevée à 2 059 680 $.

En outre, au cours de ce quatrième trimestre, la Société a engagé des dépenses de 1 574 000 $ dans le cadre de l'Étude de faisabilité du projet du Lac à Paul pour diverses activités, notamment les essais métallurgiques, la production de rapports techniques, la planification minière et les forages. La perte nette pour le trimestre comprend des charges liées à la rémunération à base d'actions se chiffrant à 4 250 $ (en comparaison de 503,050 $ en 2011) et représente la valeur de l'acquisition des droits aux options d'achat d'actions pendant cette période.

La perte nette pour la période de douze mois terminée le 31 décembre 2012 s'est établie à 5 402 587 $, contre 3 438 693 $ pour la même période en 2011. Elle est attribuable à une augmentation des dépenses engagées pour l'Étude de faisabilité et à la radiation des projets d'exploration non-phosphore compensée en partie par la baisse des charges liées à la rémunération à base d'actions. Au cours de la période de douze mois se terminant le 31 décembre 2012, la Société a dépensé 4 143 206 $ dans le cadre de l'étude de faisabilité. Comme il a été indiqué, la valeur de la radiation en 2012 s'est élevée à 2 059 680 $.

La perte nette pour l'exercice 2012 comprend des charges liées à la rémunération à base d'actions d'une valeur de 1 565 883 $ (en comparaison de 3 417 971 $ en 2011). Elle représente la valeur de l'acquisition des droits aux options d'achat d'actions pendant cette période. En 2012, 1 777 500 options d'achat d'actions ont été acquises, contre 3 795 000 en 2011.

La Société a terminé l'année 2012 avec 5 225 976 $ de trésorerie et a accès à un montant de 4 600 000 $ provenant de la ligne de crédit et à 2 502 426 $ en crédits d'impôt miniers à recevoir. Selon les estimations actuelles des dépenses de l'Étude de faisabilité et le développement futur du projet, Arianne anticipe avoir besoin de financement additionnel avant la fin de 2013. La Société s'attend à être en mesure de lever les montants nécessaires à des taux compétitifs.

On peut consulter les états financiers de la Société et le rapport de gestion y afférent pour l'exercice financier terminé le 31 décembre 2012 sur le site Web d'Arianne et sur SEDAR, au www.sedar.com. La notice annuelle d'Arianne pour l'exercice financier de 2012 sera déposée d'ici la fin mai. Sauf indication contraire, toutes les sommes qui figurent dans le présent communiqué de presse sont exprimées en dollars canadiens.

À propos d'Arianne Phosphate

Arianne Phosphate (www.arianne-inc.com) met en valeur des gisements de phosphate-titanium au Lac à Paul, à environ 200 kilomètres au nord de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, au Québec, Canada. Ces gisements devraient produire un concentré d'apatite ignée de qualité titrant 39 % de P2O5 et contenant peu ou pas de contaminant. La Société compte 76 millions d'actions en circulation.

Suivez Arianne sur :

Facebook : http://www.facebook.com/pages/Arianne-Resources-Inc/113071105425184

Twitter : http://twitter.com/arianne_dan

YouTube : http://www.youtube.com/user/ArianneResources

Flickr : http://www.flickr.com/photos/arianneresources

Resource Investing News : http://resourceinvestingnews.com/?s=Arianne

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (au sens donné à ce terme dans les politiques de la Bourse de croissance TSX) n'acceptent quelque responsabilité que ce soit quant au caractère adéquat ou à l'exactitude du présent communiqué de presse.

Renseignements