Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

27 juil. 2011 13h45 HE

Arrestation d'un quatrième criminel de guerre présumé

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 juillet 2011) - Des indices et des renseignements fournis par des Canadiens ont mené à l'arrestation d'une quatrième personne soupçonnée de complicité de crimes de guerre ou de crimes contre l'humanité. Cette nouvelle annonce fait suite à celle du 21 juillet 2011, dans laquelle l'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, et l'honorable Jason Kenney, ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, ont demandé l'aide de la population canadienne pour identifier 30 personnes soupçonnées de complicité dans des crimes de guerre ou des crimes contre l'humanité et qui se cacheraient quelque part au Canada.

Henry Pantoja Carbonel, originaire du Pérou, dont le nom figure sur la liste des personnes recherchées, qui est affichée sur le site Web de l'Agence des services frontaliers du Canada, a été arrêté dans la région du Grand Toronto et est en détention sous la garde de l'ASFC.

« Les Canadiens se mettent à l'œuvre et fournissent une aide précieuse à l'Agence des services frontaliers du Canada, » affirme le ministre de la Sécurité publique Vic Toews. « Nous ne permettrons pas que le Canada soit un refuge pour ceux qui ont pris part à des crimes de guerre ou à des crimes contre l'humanité. Avec l'aide de nos citoyens, nous réussirons à retrouver ces présumés criminels, lesquels devront assumer les conséquences de leurs actes. »

« Notre priorité est d'empêcher les personnes qui constituent une menace à la sécurité d'entrer au Canada, a dit le ministre Kenney. La capacité du gouvernement de détenir ou de renvoyer des personnes est cruciale pour la sécurité de la population canadienne et l'intégrité de notre programme d'immigration. »

Le gouvernement du Canada remercie la population de son aide et lui demande de continuer à consulter le site Web de l'ASFC pour se tenir au courant des mises à jour. Il lui rappelle également de ne pas chercher à appréhender les personnes mentionnées sur le site Web. Toute indication sur les allées et venues des personnes recherchées doit être signalée à l'ASFC, à la ligne de surveillance frontalière, au numéro : 1-888-502-9060.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agence des services frontaliers du Canada
    613-957-6500