Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

29 avr. 2014 06h00 HE

Assemblée publique en Nouvelle-Ecosse pour protéger, renforcer et élargir les services de santé

BRIDGEWATER, NOUVELLE-ÉCOSSE--(Marketwired - 29 avril 2014) - La Nouvelle-Écosse devra composer avec une réduction du financement fédéral en santé de 902 millions de dollars au cours des dix prochaines années. En refusant de conclure un nouvel Accord sur la santé avec les provinces, le gouvernement fédéral se soustrait clairement à ses responsabilités en matière de protection des services de santé publics pour tous les Néo-Écossais.

Ce soir, à Bridgewater, le Conseil des Canadiens et le Syndicat canadien de la fonction publique organisent une assemblée publique pour discuter des conséquences de ces compressions sur les Néo-Écossais et des actions qui peuvent être entreprises pour favoriser des solutions publiques qui permettront de renforcer les soins de santé pour tous les Canadiens.

« Avec un financement fédéral adéquat, nous pourrions construire un système de santé qui correspond à nos besoins et qui offre des soins de santé publics de qualité à chaque Néo-Écossais et à chaque Canadien. L'Accord sur la santé de 2004 est cependant arrivé à échéance et, en refusant de négocier une nouvelle entente avec les provinces et les territoires, le gouvernement fédéral a malheureusement renoncé à protéger notre système de santé public », affirme la présidente nationale du Conseil des Canadiens, Maude Barlow.

Le président national du SCFP, Paul Moist, sera aux côtés de Mme Barlow lors de l'assemblée publique de ce soir. Ensemble, ils feront valoir que le gouvernement fédéral doit être un partenaire à part entière de la Nouvelle-Écosse et des autres provinces et territoires en matière de santé.

« Sans nouvel accord, le financement de l'assurance-maladie sera amputé de 36 milliards de dollars au cours des dix prochaines années. C'est inacceptable. Plus de 87 pour cent des Canadiens, de toutes les régions et de toutes les allégeances politiques, privilégient des solutions publiques pour renforcer les soins de santé. Le gouvernement fédéral doit faire preuve de leadership pour protéger notre système de santé public », soutient Paul Moist.

L'assemblée publique sera l'occasion de discuter en profondeur des conséquences des compressions fédérales sur les services de santé offerts aux Néo-Écossais. Des moyens efficaces de bonifier les soins de santé publics pour mieux répondre aux besoins des Canadiens seront aussi abordés, tels que les soins à domicile, les soins de longue durée ou un programme national d'assurance-médicaments.

Le Conseil des Canadiens et le SCFP invitent les citoyens à participer à l'assemblée. Les médias sont aussi les bienvenus.

Date : Le mardi 29 avril
De 19 h à 21 h
Lieu : Best Western Hotel and Conference Centre
527, Autoroute 10
Bridgewater (Nouvelle-Écosse)

Renseignements